Ce Samedi 20 septembre 2019, avait lieu à Amsterdam un événement rare et mémorable : le directeur de La Règle du Jeu, Bernard-Henri Lévy, débattait avec Alexandre Douguine dans la grande salle de l’Opéra national.

Alexandre Douguine, rappelons-le, est un personnage sulfureux, très controversé et considéré comme l’un des inspirateurs principaux de Vladimir Poutine. C’est un philosophe d’extrême-droite, certains disent même fasciste, dont les auteurs de référence sont Carl Schmitt, Karl Haushofer, Oswald Spengler, et autres théoriciens qui influenceront le national-socialisme.

Bernard-Henri Lévy et Douguine se faisaient face sur la grande scène de l’Opéra, devant le millier de personnes qui avaient répondu à l’appel de Rob Riemen et son Nexus Institute.

Ce débat Douguine-Lévy, présenté par Nexus comme “le débat du siècle” ouvrait la conférence annuelle de l’Institut à laquelle devaient participer, dans la suite de la journée, des personnalités aussi différentes que Pamela Paul, patronne du New York Times Book Review, Leon Wieseltier, qui venait annoncer le lancement d’une revue trimestrielle aux États-Unis ou Nadine Labaki, auréolée par le succès, à Cannes et ailleurs, de son film Capharnaüm.

C’est Alexandre Douguine qui a ouvert le débat en citant longuement le dernier livre de Bernard-Henri Lévy, L’Empire et les Cinq Rois, dans lequel il prétendait voir une glorification de l’impérialisme américain.

Bernard-Henri Lévy répondit en le priant de distinguer entre l’impérialisme et la promotion de ses valeurs universelles, valables pour tous les humains, que sont, par exemple, la liberté, la laïcité, l’égalité des femmes et les hommes, le droit pour un corps de ne pas être torturé ou pour une âme de ne pas être tourmentée.

Mais la discussion se porta très vite vers d’autres sujets comme l’annexion de la Crimée, les violations des droits de l’homme en Russie, le néofascisme incarné, selon Bernard-Henri Lévy, par Vladimir Poutine ou le révisionnisme historique auquel le Kremlin procède aujourd’hui.

Bernard-Henri Lévy remporta haut la main le débat. Il fut offensif, précis, moqueur. Alexandre Douguine, lui, apparut le plus souvent sur la défensive. Le Nexus Institute publiera l’intégrité du débat. Nos lecteurs pourront s’en faire une idée plus précise.

Ce qui est certain c’est que c’est la première fois qu’un idéologue appartenant au premier cercle des Poutiniens discute, ainsi sur le fond, avec un intellectuel démocrate et libéral.

Ce débat risque de faire date.