«Un jour triste pour Israël» ont dit ce soir à la fois le procureur général Avichai Mendelblit et Benny Gantz après l’inculpation de Benjamin Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance dans les trois affaires qui le visaient.

Tristesse en effet de voir un Premier ministre d’Israël inculpé de corruption, oui de corruption… Ce qui met le Premier ministre de l’Etat d’Israël au même niveau que les dirigeants des républiques bananières.

Un jour triste pour Israël… mais un grand jour, aussi, pour Israël qui démontre une nouvelle fois la grandeur de sa démocratie.

Et entendre ce soir Netanyahu crier à la «tentative de coup d’Etat» contre lui et au complot, le voir attaquer les Institutions de l’Etat, la Justice, la Police démontre une nouvelle fois que Benjamin Netanyahu n’est pas à la hauteur de ses fonctions, n’est pas à la hauteur de sa tâche, n’est pas un homme d’Etat.

Qui imagine que David Ben Gourion, Menahem Begin, Ariel Sharon, Golda Meïr, Yitzhak Rabin ou encore Shimon Pères seraient restés à leur poste ce soir ? Personne…

L’honneur de Netanyahu aurait été de démissionner ce soir. Il reste à son poste en criant au «coup d’État». Il doit partir pour le bien d’Israël et de son Peuple.