Je n’ai évidemment pas changé de position. Je continue de juger «stupide», comme je l’ai dit le jour même, à Tel Aviv, dans un débat musclé avec une ministre de Netanyahu, la façon dont a été mené, au large de Gaza, l’assaut contre le Mavi Marmara et sa flottille.

Et me serait-il resté le moindre doute que l’arraisonnement du 7e navire, ce samedi matin, sans violence aucune, aurait achevé de me convaincre qu’il y avait d’autres façons d’opérer pour éviter que ne se referme ainsi, dans le sang, le piège tactique et médiatique tendu à Israël par les provocateurs de Free Gaza.

Cela dit et redit, on ne peut pas accepter non plus, et pour autant, le flot d’hypocrisie, de mauvaise foi et, à la fin des fins, de désinformation qui semblait n’attendre que ce prétexte pour, comme chaque fois que l’Etat juif commet une erreur et trébuche, s’engouffrer dans la brèche et déferler dans les médias du monde entier.

Désinformation, la formule, ressassée jusqu’à la nausée, du blocus imposé «par Israël» alors que la plus élémentaire honnêteté voudrait déjà que l’on précise : par Israël et par l’Egypte ; conjointement, des deux côtés, par les deux pays identiquement frontaliers de Gaza ; et ce, avec la bénédiction à peine déguisée de tous les régimes arabes modérés – trop heureux de voir autrui endiguer, pour le compte et la satisfaction de tous, l’influence de ce bras armé, de cette base avancée, un jour, peut-être, de ce porte-avions de l’Iran dans la région.

Désinformation, l’idée même d’un blocus «total et impitoyable» (Laurent Joffrin, éditorial de Libération du 5 juin) prenant «en otage» (Dominique de Villepin, le Monde du même jour) «l’humanité en danger» de Gaza : le blocus, il ne faut pas se lasser de le rappeler, ne concerne que les armes et les matériaux pour en fabriquer ; il n’empêche pas que passent, tous les jours, depuis Israël, entre 100 et 120 camions chargés de vivres, de médicaments, de matériel humanitaire en tout genre ; l’humanité n’est pas «en danger» à Gaza ; c’est mentir que de dire que l’on «meurt de faim» dans les rues de Gaza-City ; que le blocus militaire soit, ou non, la bonne option pour affaiblir et, un jour, abattre le gouvernement fascislamiste d’Ismaïl Haniyeh, on peut en discuter – mais indiscutable est le fait que les Israéliens qui officient, jour et nuit, aux points de contrôle entre les deux territoires sont les premiers à faire l’élémentaire mais essentielle distinction entre le régime (qu’il faut tenter d’isoler) et la population (qu’ils se gardent de confondre avec ce régime ni, encore moins, de pénaliser puisque l’aide n’a, encore une fois, jamais cessé de passer).

Désinformation : le silence, en France comme ailleurs, sur l’incroyable attitude du Hamas qui, maintenant que la cargaison de la flottille a rempli son office symbolique, maintenant qu’elle a permis de prendre l’Etat juif en défaut et de relancer comme jamais la mécanique de sa diabolisation (dans Libération encore, ce titre terrible et qui, si les mots veulent encore dire quelque chose, ne peut qu’aller dans le sens de la délégitimation de l’Etat hébreu : «Israël, Etat pirate»), maintenant, en d’autres termes, que ce sont les Israéliens qui, inspection faite, entendent acheminer l’aide vers ses destinataires supposés – le silence qui se fait donc, alors, sur l’attitude d’un Hamas bloquant la dite aide au check point de Kerem Shalom et l’y laissant doucement pourrir : au diable les marchandises passées entre les mains des douaniers juifs ! à la poubelle les «jouets» qui ont fait pleurer les bonnes âmes européennes mais qui ont été rendus impurs par les trop longues heures passées dans le port israélien de Ashdod ! les enfants gazaouis n’ayant jamais rien été d’autre, pour le gang d’islamistes qui a pris le pouvoir par la force il y a trois ans, que des boucliers humains, de la chair à canon ou des vignettes médiatiques, leurs jeux ou leurs désirs sont la dernière chose dont on ait, là-bas, le souci – mais qui le dit ? qui s’en indigne ? qui se risque à expliquer que s’il y a, à Gaza, un preneur d’otage, un profiteur sans scrupule et froid de la souffrance des gens et, en particulier, des enfants, bref, un pirate, ce n’est pas Israël mais le Hamas ? Désinformation encore – risible mais, compte tenu du contexte stratégique, catastrophique désinformation : le discours, à Konya, dans le centre de la Turquie, d’un Premier ministre qui fait jeter en prison quiconque ose publiquement évoquer le génocide des Arméniens mais qui a le culot, là, face à des milliers de manifestants chauffés à blanc et vociférant des slogans antisémites, de dénoncer le «terrorisme d’Etat» israélien.

Désinformation, encore : le lamento des idiots utiles tombés, avant Israël, dans le piège de ces étranges «humanitaires» qui sont, au IHH turc par exemple, des adeptes du jihad, des fanatiques de l’apocalypse anti-israélienne et antijuive, des hommes et des femmes dont certains, quelques jours avant l’assaut, disaient vouloir «mourir en martyrs» (Guardian du 3 juin, Al Aqsa TV du 30 mai) : comment un écrivain de la trempe du Suédois Henning Mankell a-t-il pu se laisser ainsi abuser ? Comment, quand il nous dit songer à interdire la traduction de ses livres en hébreu, peut-il, lui, pour le coup, oublier la sacro-sainte distinction entre un gouvernement fautif ou stupide et la foule de ceux qui ne se reconnaissent aucunement en lui et qu’il associe pourtant dans le même projet de boycott insensé ? Comment le réseau de salles Utopia peut-il, en France, exactement de la même façon, décider de déprogrammer la sortie d’un film (A cinq heures de Paris) au seul motif que son auteur (Leonid Prudovsky) est citoyen israélien ? Désinformateurs, enfin, les bataillons de tartuffes regrettant qu’Israël se dérobe aux exigences d’une enquête internationale quand la vérité est, à nouveau, tellement plus simple et plus logique : ce qu’Israël refuse c’est l’enquête demandée par un conseil des droits de l’homme des Nations unies où règnent ces grands démocrates que sont les Cubains, les Pakistanais et autres Iraniens ; ce dont Israël ne veut pas c’est d’une démarche du type de celle qui aboutit au fameux rapport Goldstone commandé, après la guerre de Gaza, par la même sympathique commission et où l’on vit cinq juges, dont quatre n’avaient jamais fait mystère de leur antisionisme militant, boucler en quelques jours 575 pages d’interviews de combattants et de civils palestiniens menées (hérésie absolue, sans précédent, dans ce type de travail !) sous l’œil des commissaires politiques du Hamas ; ce à quoi Israël a prévenu (et comment le lui reprocher ?) qu’il n’apporterait pas sa caution à la mascarade de justice internationale que serait une enquête bâclée, aux conclusions connues d’avance et ne visant qu’à traîner, comme d’habitude, de façon parfaitement unilatérale, la seule et unique démocratie de la région au banc des accusés.

Un dernier mot. Pour un homme comme moi, pour quelqu’un qui s’honore d’avoir, avec d’autres, aidé à inventer le principe de ce type d’actions symboliques (Bateau pour le Vietnam ; Marche pour la survie au Cambodge de 1979 ; boycotts antitotalitaires ; ou encore, plus récemment, violation délibérée de la frontière soudanaise pour briser le blocus à l’abri duquel se perpétraient les massacres de masse du Darfour), pour un militant, en d’autres termes, de l’ingérence humanitaire et du tapage qui va avec, il y a dans cette épopée misérable comme une caricature, ou une grimace lugubre, du destin. Mais raison de plus pour ne pas céder. Raison de plus pour refuser cette confusion des genres, cette inversion des signes et des valeurs. Raison de plus pour résister à ce détournement de sens qui met au service des barbares l’esprit même d’une politique qui fut conçue pour les contrer. Misère de la dialectique antitotalitaire et de ses retournements mimétiques. Confusion d’une époque où l’on combat les démocraties comme s’il s’agissait de dictatures ou d’Etats fascistes. C’est d’Israël qu’il est question dans ce tourbillon de haine et de folie – mais c’est aussi, que l’on y prenne garde, quelques-uns des acquis les plus précieux, à gauche notamment, du mouvement des idées depuis trente ans qui se voient mis en péril. A bon entendeur, salut.

Voir aussi la réponse de LAURENT JOFFRIN, Directeur de «Libération», à BHL.
Pour répondre à BHL

45 Commentaires

  1. Très cher Bernard Henri Levy,
    Ceci vient d’une comédienne qui a eu 46 ans de métier haut de gamme, qui ne joue pas de jeux. De par une polio contractée en 1947, après toutes ces années brillantes de « carrière », qui doit renoncer au théâtre car il y a eu le PPS = post polio syndrome. Je vis à Genève. Ai traduit de l’anglais en français : « Hannah Senesh, son Journal et sa vie » (Si vous ne voyez pas qui, il faut aller sur Internet.) Les premières années du Sionisme, extrêmement touchant.
    Accepteriez-vous d’écrire une pièce de thèâtre à partir de ma traduction ?
    A Genève, mon ex mari, Hervé Loichemol, a été nommé à la direction du Théâtre de la Comédie. Je ne doute pas que si vous l’écrivez, la pièce serait jouée. Et pourquoi pas en Israël ?
    J’adore votre femme Arielle Dombasle depuis toujours. Pourquoi ne jouerait-elle pas la mère de Hannah ?
    Si vous me répondrez, je vous enverrai tout de Hannah.
    Lots of love, Harriett Kraatz-

  2. « Confusion d’une époque où l’on combat les démocraties comme s’il s’agissait de dictatures ou d’Etats fascistes. »

    Ahhh, M. Levy, si dans les années 30, nous avions eu cette même confusion….

  3. Turkey cancels participation in Yad Vashem Holocaust conference (Israel Radio)

    Good evening Mister Secretary General,

     » Should the International Community regret Turkey its policy…, while both the Genocide Victim and Survivor would be happy not to backing the occupation of Sovereign Cyprus neither recognize Turkey any right to abolish the Kurdish People its inalienable right to a state hereby calling for mister Ocalan’s immediate liberation the minute any Turkish Official would have constituted an insult to the Armenian Victim, to Occupied Cyprus and the oppressed Kurdish People.

    Nevertheless, the Israel supports both a Kurdish State, a full and verifiable Turkish withdrawal from Sovereign Cyprus and Jerusalem is ready to mediate between Ankara and the Kurdish Authority as mister Ocalan should be allowed from within the UN its Sheltering to running the Kurdish Authority till Turkey is ready to peacefully fostering a Kurdish State, while neither Genocide nor any violent Turkish Military Action ever should be a Solution to the Kurdish People its terrible suffering, the moment mister Ocalan’s imprisonment actually is unsustainable as the villainous Turkish Aggression led against the Kurdish People in Iraq can’t any further be tolerated, hence should negotiation beneath the Israeli Mediation be the Solution instead of the obvious Turkish violences no one ever should support but blame if not condemn « .

    JPWK

  4. In response to Bernard-Henri Levy

    Demonization? Perhaps, but the way to fight that is by imposing a siege on its arsenal. Were it not for the blockade on Gaza, were it not for the occupation, there would be no cause for demonization. Was it too much to expect of you, once the voice of conscience, to understand that?

    By Gideon Levy

    Lire l’intégralité de la réponse de Gidéon Levy à BHL dans Ha’aretz. Com Fri, June 11, 2010 Sivan 29, 5770

    Envoyé par Marhoum

  5. Quel ramassis de ‘Talking Points’ précuits par la propagande officielle, envolées lyriques en prime. Éphémères espoirs JCall: on vous savait pas terrible, nous voilà rassurés.
Egypte et le blocus: il est vrai que l’Egypte a fermé ses frontières, comme Israël. Mais fermer une frontière ne constitue pas en soi un blocus, tant qu’il reste d’autres avenues, p.e. par la mer et par l’air. Et là, c’est Israël qui verrouille et qui achève de transformer Gaza en prison. Évident.
    Génocide arménien. Une plaie ouverte, oui, il y a des progrès, une ébauche d’entente du gouvernement Erdogan avec l’Arménie. Mais on peut aussi signaler que ce n’est qu’en 2010 qu’Israël et ses amis outre-atlantique ont commencé à se désolidariser de la position turque, cf. “Jewish Lobby Sits Out Vote On Armenian Genocide”, http://www.forward.com/articles/126556/ .
Le reste, franchement, vous n’avez pas honte? 100 camions, faîtes le calcul, ça fait 1 camion pour 15′000 habitants par jour. Sympa. Pour empêcher l’acheminement d’armes, faut-il bloquer les exports? Et le ciment qu’il faut pour seulement monter un mur en briques, vous êtes au courant?
On aimerait vraiment vous voir faire meilleur usage de votre parole.

    • Israel est une vraie democratie. Tout etre humain muni de bons sens reconnait que Israel a le droit de se defendre surtout proactivement. Le bien-etre des palestiniens est etroitement lie a la securite d’Israel. La vraie misere des palestiens c’est le HAMAS! Il est incroyable de voir a quel point cette evidence echappe a pas mal de pseudo-intellos et autres fervents disciples de la lachete et de la mauvaise foi au service du Hamas.

      Arretez d’inverser les roles. Condamner les bavures et faillites d’israel comme cette intervention ratee, bien que son but n’etait pas de mettre le bateau a feu et a sang, est legitime. Mais de grace arretez de diaboliser Israel. Il y a ceux qui construisent et ceux qui ne savent que DETRUIRE, y compris la main qui les nourrit! Choisir son camp devient elementaire mon cher Watson!

      L’antisemitisme est multiformes, sournois, indolent et inodore, il releve de la folie, celle des laches!

  6. Voyant Caïn tant affligé par autant d’échecs à se faire aimer comme il avait su aimer son frère Abel en deuil de lui, Dieu créa le chien et l’antisémite enfin trouva l’amour et quelqu’un à aimer, à tout le moins c’est ce que certains disent ou n’osent pas penser à voix haute; mais, personne ne sait si c’est vrai. Qui comme untel aura vu la Face de Caïn et n’a pas survécu? Moïse, ardent buisson parmi les Géants éteints, de Dieu n’aura vu que le dos. L’Eternel est de retour dit-il à ses frères…, Tujurs.

  7. Bernard-Henri Lévy est non seulement actionnaire de «Libération». mais aussi de « L’Occupation »

    Por tous: je suis juif et israelien. Mais:

    Désinformation, encore : le lamento des idiots utiles tombés dans le piège de ces étranges «humanitaires» de l’etat Israel par exemple, des adeptes du ethno-racisme, des fanatiques de l’apocalypse anti-palestinienne et antimuslime, des hommes et des femmes dont certains, quelques jours avant l’assaut, disaient vouloir «fair de la paix par écartèlent que reste de la territoire palestinienne» : comment un philospophe de la trempe du Francais BERNARD-HENRI LEVYl a-t-il pu se laisser ainsi abuser ? Comment, peut-il, lui, pour le coup, oublier la sacro-sainte distinction entre un gouvernement fautif ou stupide et la foule de ceux qui ne se reconnaissent aucunement en lui et qu’il associe pourtant dans le même projet de blocade insensé ? Désinformateurs, enfin, les bataillons de tartuffes se réjouissant qu’Israël se dérobe aux exigences d’une enquête internationale quand la vérité est, à nouveau, tellement plus simple et plus logique : ce qu’Israël refuse c’est l’enquête demandée par les les Etats Unis et la Communaute Europeenne où règnent les meilleures democraties démocrates ; ce dont Israël ne veut pas c’est d’une démarche du type de celle qui aboutit aux fameux rapports q’ont provoque les ’empeachments » des presidents americaines. Israel veut une commission d’anquete faite des posibles criminels de guerre comme Giora Eiland qu’ils n’avaient jamaisfait mystère de leur antiarabism militant, boucler dans un mois quelque interviews de non-combattants et de militaires israeliennes sous l’œil des commissaires politiques du Shabak et Shin Bet; Israel est pret d’accepter seulement une mascarade de justice nationale que serait une enquête bâclée, aux conclusions connues d’avance et ne visant qu’à traîner, comme d’habitude, de façon parfaitement unilatérale, seulement des non-juifs et non-sionistes du monde entier au banc des accusés.

    Un dernier mot. Pour un homme comme Vous, pour quelqu’un qui s’honore d’avoir, avec d’autres, aidé à inventer le principe de ce type d’actions symboliques, pour un militant, en d’autres termes, de l’ingérence humanitaire et du tapage qui va avec, il y a dans cette épopée misérable comme une caricature, ou une grimace lugubre, du destin. Mais raison de plus de céder. Raison de plus pour accepter cette confusion des genres, cette inversion des signes et des valeurs. Raison de plus pour embrasser ce détournement de sens qui met au service des barbares l’esprit même d’une politique qui fut conçue pour les contrer. Misère de la dialectique totalitaire antitotalitaire et de ses retournements mimétiques. Confusion d’une époque où l’on defend un Etat qui a perverti sionisme dans un nazionisme (nasionisme) ethno-raciste, segregationniste, judaISTE, avec des tendences autoritariennes comme s’il s’agissait de vraies democraties. C’est d’Israël qu’il est le regisseur et l’acteur principal dans ce tourbillon de haine et de folie – mais c’est aussi, que l’on y prenne garde, quelques-uns des acquis les plus précieux, à gauche et a droite notamment, du mouvement des idées depuis deux cents ans qui se voient mis en péril. A bon entendeur, salut Nasionisme!

    Bernard-Henri Lévy est non seulement actionnaire de «Libération» mais aussi de « L’Occupation » :-[ :-[ 😀

    French is difficult … Especially when I had to use just your sentences 🙂
    Sincerely Yours in and outside JCall

  8. Assermourt cite Golda Meir :” Nous pouvons pardonner aux Palestiniens de tuer nos enfants, mais nous ne pourrons jamais leur pardonner de nous obliger à tuer leurs enfants. ” Cette phrase que j’avais déjà lue m’avait horrifié à l’époque et continue de me terrifier. Il y a non seulement toute la suffisance d’un peuple qui se croit blanc comme neige et au-dessus de tout autre par sa moralité irréprochable et probablement divine mais surtout la culpabilisation de l’Autre pour tous ses propres méfaits. C’est le type même d’argument sophiste porté à son apogée cynique. Par cette phrase, on comprend mieux le « concept » inouï et odieux de  » pureté des armes » émis par BHL récemment. C’est la justification à priori que tout recours à la violence commis par les Israéliens est légitime et vierge de tout mal puisqu’ils en rejettent la faute sur l’Autre. Verra-t-on bientôt BHL écrire : « nous ne pourrons jamais pardonner aux Iraniens d’avoir, au prix d’un énorme cas de conscience, dû les vitrifier par la Bombe. » On reste sans voix devant l’esprit dévoyé de cet ancien premier ministre assassin et de ce « philosophe » étourdissant de clarté.

  9. Notre Pur-Sang Tache BHL revient sur le massacre par l’armée israélienne d’humanitaires dans les eaux internationales au large de Gaza. Il juge cette action « stupide » et admet même une « erreur » (d’Israël) sans relever la dizaine d’assassinats commis par son armée chérie (avec la pureté mystique de ses armes évidemment!). Bien sûr, ces humanitaires étaient des barbares venant de la mer sur des porte-avions surarmés par l’Iran (sic) alors que les israéliens lançaient juste des cerfs-volants en papier pilotés par des pantins de son. N’empêche, les morts ne sont pas du côté de l’armée israélienne.
    Quelques autres remarques :
    – la Turquie est une vrai démocratie dans la région, comme d’ailleurs le Liban et dans une moindre mesure, l’Irak et l’iran (même si ce dernier pays est aussi nationaliste et théocratique qu’Israël). Pour votre gouverne (et bien que vous le sachiez très bien), le Hamas a également été élu par les Gazaouis comme Netanyahu (droite nationaliste appuyée par des racistes avérés comme liberman) l’a été par les Israéliens (1 à 1 au niveau des extrêmes)
    – l’inversion des valeurs est dans votre camp, vous qui osez comparer une flotille humanitaire avec une agression militaire armée
    – les punitions collectives sont du ressort d’israël qui maintient un blocus destructeur sur une population civile de près de 2 millions d’habitants, sans compter les exactions quotidiennes que votre « tsahal » fait subir aux civils palestiniens de Cisjordanie.
    Pour terminer, le monde entier pense qu’Israël ne pliera que devant la force et la détermination de la communauté internationale comme l’Afrique du Sud en son temps.

  10. GAZA , prête-moi ton corps, pour jouir du mien !

    Scénario entre un vampire et sa proie

    -Gaza, ta terre est pour moi une mission,
    Un paradis promis, l’Eden, une obsession !
    Donne-moi ton corps, pour jouir du mien !

    Prête-moi ton corps ou je te le prends !
    Donne-moi ton corps, prends le mien !
    En toi je me sens comme chez moi
    Et très bien !

    Donne-moi ta terre, ou je me révolte !
    Sors, va, je la prends de force !
    Al Qods, ta Palestine est à mes pieds !

    -« Ils ont l’Amérique, ils ont l’Europe,
    Ils veulent de l’Islam arracher le lampion .
    Ils ont le ciel, Mars, les satellites et la Lune,
    Ils ont le mur, ils veulent dévaster la dune ! »

    -Cesse de pleurer et de geindre, le Musulman !
    Cesse de médire et de maudire Sion !
    Cesse d’insulter et de te plaindre d’Israël !
    Je n’ai que des amis qui t’abhorrent ! Entend !

    Ta haine de ma fortune te tuera de faim !
    Dans ma geôle ta race, jusqu’à extinction,
    Crèvera sous l’embargo et les sanctions.

    Je te gomme avant d’entendre tes menaces,
    Macabre insecte, serpent arabe, scorpion !
    Dussais-je submerger pour cela l’océan !
    Et noyer sous ses flots tes embarcations !

    -Si tu m’aimes Israël, lâche mes chaînes !
    -Non, je crains ton bras et tes pierres !
    J’ai peur que tu te fasses mal en éclatant.
    -Et ce mur, où tu m’emprisonnes ?
    C’est pour te protéger de l’Iran !

    Ami, prête-moi ton corps pour un instant !
    C’est écrit sur l’Ancien et le Nouveau Testament !
    Prête-moi un toit, une pensée, un moment !

    Un peu de bonheur, de jeunesse et de joies…
    Ma culture date d’Adam et de la Création !
    Moïse le dit dans les Tables de la Loi :
    Le fils de Dieu n’est-il pas Juif ?
    Abraham, notre ancêtre, ne l’est-il pas ?

    « Mais dis, tu es vielle, satanée marâtre ?
    Vais-je sucer un vampire, un cadavre ?
    Quel sang montrer à mes frères du caveau ? »

    Sur ta terre j’établirais mon Empire »
    Quelle sève de caniveau giclera des boyaux ?
    Des cohortes d’insectes sortent de ma chair…
    Moi et l’humus partageons les mêmes vers !

    Prête-moi ton corps pour jouir du mien !
    Donne-le moi, sinon je pars, je tue et m’exile !
    La Rédemption, l’Exode, maudite sois-tu misère !
    Je me vois revivre les peines du passé :
    L’Exode, Hitler, mon karma, damnation !
    Que vienne le Messie, l’Apocalypse et la Réincarnation,

    Vois-tu, Palestine, j’ai ton nom sur ma Bible,
    Comme un destin, un bien, une acquisition !
    -« Un contrat avec le diable » ? -Non l’Arabe !
    Une donation de Yahvé, un don que diable !
    Jérusalem, d’Israël l’éternelle incarnation !

    « Dis Shylock, dis Sharon, dis Nathan ,
    Quel être voudrait d’un sinistre prédateur,
    Et de l’Éternel, la malédiction ?

    Israël, assoiffé de sang, de feux et de fer,
    Si ce n’est de Dante, l’inéluctable enfer,
    Qu’as-tu des hommes libres, comme passion ?

    Voler, emmurer, user du pouvoir en tuant…
    Est-ce là, la paix, le destin des amants,
    Ou la porte du néant ?»

    Dr Idrissi Ahmed, Kénitra, le 06 Juin 2010

  11. Ce n’est pas stupide M levy, c’est crimininel. Et c’est pas nouveau. C’est intolérable que depuis des années Israel jouit d’une impunité totale. Des milliers de crimes ont été commis au nom d’un état qui ne devrait pas exister car volé aux palestiniens.
    Nous continuerons à ressasser cette vérité que vous ne voulez pas voir ni entendre.
    meme si elle vous donne la nausée.
    PS: je ne suis pas antisémite je suis pour la justice qui est bafouée à chaque fois
    pourquoi israel refuse une enquete internationale de quoi a t elle donc peur.

  12. Vous qui passez votre temps à dénoncer le « terrorisme dangereux » des passagers de ces navires humanitaires et du Hamas.

    Avez vous la mémoire courte au point d’avoir déjà oublié que vous, moi, et beaucoup d’autres ne serions surement pas là à débattre de cela si il n’y avait pas eu de « dangereux terroristes » pour résister contre les allemands il y a 70 ans ?

    • Sandrine,

      Aucun résistant contre la barbarie Nazie n’a jamais envoyé ses enfants ceinturés d’explosifs se faire sauter dans des cafés et de discothèques au milieu de civils allemands. Votre éructation écœurante relève soit d’une vertigineuse inculture, soit d’une époustouflante mauvaise foi antisémite digne de Goebbels, comme en témoigne l’usurpation que vous faites d’un nom de famille juif.

      Recevez, Sandrine, l’expression de mon profond mépris.
      BC

    • ps: on ne sait pas comment c’est arrivé, auriez dû lui faire de plus mauvais conseil, à l’opposant du dernier maréchal.

      Les frontières internationales de l’Israel sont à la Palestine ce que la bible est son Histoire, un abri; à moins que les palestiniens n’existent pas non plus.

  13. Je n’aurai qu’un mot : bravo ! (et un second encore : merci !)

  14. Aux alliés du Hamas qui s’entendent à transformer en armes plutôt qu’en vivres les milliards régulièrement attribués par l’ONU au peuple qu’il leur est plus utile de présenter à l’opinion mondiale comme le plus désolé du monde.  » Ici en Israël, nous dit Bradley Burston de Ha’Aretz, nous n’avons pas encore compris la leçon : nous ne défendons plus Israël. Nous défendons désormais le siège [de Gaza] – ce siège qui, à lui seul, devient le Vietnam israélien.  » Les Iraniens, pendant que d’autres, anciens vizirs du Quai d’Orsay compris, assimileront l’occupation des territoires palestiniens à l’Occupation nazie d’une France germanophile pour des raisons qui leur sont propres ou communes, sont responsables de ces analogies dont ils espèrent qu’elles détourneront d’eux sur Gaza l’attention du monde libre. Aux intellectuels si rapides à réfuter le meilleur des leurs et si lents à s’affûter au pire, de se savoir responsables de valider ces analogies quand il leur serait si simple de les rendre inoffensives en publiant, après chaque nouvelle morsure, l’analyse du composé aporétique du venin de synthèse qu’ils peuvent aisément extraire de cette zone de leur corps, anormalement enflée.

  15. pas « stupide » criminel les mots ont un sens mr le philosophe

  16. Imaginons un instant l’attitude la France, face à un bateau Turc, pour choisir au hasard, que dis-je, un bateau! 6 plutôt, se rapprochant des eaux territoriales et refusant de laisser vérifier leur cargaison!! Imaginons encore qu’il n’y a guère de temps, dans des circonstances quasi-identiques, la France ait vu s’approcher de ses eaux territoriales un bateau « humanitaire » qui se serait révélé bourré jusqu’à la gueule d’arme de guerre. Que ferait notre belle France? Sans doute ouvrirait-elle grandes les portes de Marseille en souhaitant la bien venue à cette flottille Turc!? Je ne crois pas. Cher Juge, puisque ainsi vous avez la prétention de vous nommer, venez avec courage aux portes de Gaza, accueillir tous les camions d’aide humanitaire et suivez leur acheminement vers… nul part. Et pourquoi pas, transformez vous en Euro bienfaiteur, et voyez commun votre soutien financier aux pauvres, parce qu’il en est comme ailleurs, de Gaza, sera bien dépensé!

  17. Certains disent que la Goulu avait un tel talent d’auteur que l’académie a dû lui offrir une plume…, d’autruche.

    There is room enough within the Israel its inalienable International Borders for an independent palestinian state, unless the Israel its International Borders shall for some reason be annihilated, while Turkey decently should withdraw from occupied Cyprus in order to fit many UN resolutions and allow an independent kurdish state within its own borders instead of awfully bombing the Iraqi Territory in order to promote chaos, when law and order should prevail, the minute there is no military solution to the kurdish question (free Ocalan).

    Though, many people actually recognize Turkey feels uncomfortable the minute Peace in Israel would render Turkey the main issue to solve over there in Ankara, confer the kurdish state issue and the illegal occupation of sovereign Cyprus which occupation should soon come to an immediate end under the United States Senate its uttermost pressure at the United Nations, thus Pakistan can join the NNPT as a Nuclear Armed member state to the above mentioned Treaty, thus the Muslim World becomingly would have to deliver Terrorist Fugitive Usama bin Laden and his doctor the distinguished Ayman al Zawahiri to the United States Justice.

    Nevertheless, no one ever should allow Turkey to join the European Union before such issues properly are wrapped or decently solved within the rule law, at least should anyone feel free to believe or think…

    I love Rachel but I don’t like la Goulu she’s dirty and I won’t go at l’odéon am disgusted

  18. Cher monsieur BHL, votre voix (et celle de quelques autres) nous est nécessaire face à l’aveuglement de la plupart des médias. Je vous salue du fond du coeur (à gauche) et vous souhaite longue vie

  19. Beaucoup de gens se posent la question.

    Israel savait que le convoi humanitaire était en plus de l’humanitaire destiné à montrer le vrai visage d’Israel dans la réaction qu’aura ce pays.

    Israel savait que si ils tuaient des passagers, ils feraient le jeu du hamas et de ceux qui les combattent.

    Israel savait qu’en recourant à l’action violente, ils avaient tout à perdre.

    Ils auraient pu régler cette affaire pacifiquement, mais malgres cela, ils ont fait la chose qui était la pire pour eux et pour leur image ALORS QU’ILS SAVAIENT QUE c’est ce qu’ils ne devaient surtout pas faire ?

    Pourquoi ?

    Pourquoi tout le monde savait que malgrés tout cela, israel ne pourrait s’empecher de commetre un massacre UNE FOIS DE PLUS ?

    Pour moi la réponse est simple.

    Comme dans la celebre fable du crapaud et du scorpion que je reproduit ci dessous, il se trouve que massacrer des innocents, tirer sur des civils désarmés, tuer des gens uniquement parce qu’ils ne sont pas d’accord avec eux, le gout du sang, et de la destruction, la barbarie poussé à son extreme… C’est juste dans la nature des israeliens. Et cela est tellement ancré dans leur nature, que l’armée israelienne aurait voulu faire autrement, aurait voulu regler cela sans massacre, ils n’auraient pas pu. Leur nature est plus forte que leur volonté. Tout simplement.

    Quoi qu’on fasse, on ne pourra jamais changer la nature d’un monstre barbare et assoifé de sang. malheureusement.

    “Un crapeau et un scorpion se trouvent pris dans un déluge qui menace d’inonder leur frêle abri. Le scorpion paniqué suggère au crapeau de traverser la rivière en crue en le prenant sur son dos pour regagner la terre ferme. Pas question dit le crapeau, pour que tu me piques et que je me noie ? Réfléchis dis le scorpion, si je te pique je me noie avec toi, quel interet? je ne suis pas fou ! Convaincu, le crapeau embarque le scorpion sur son dos et se met à nager. Arrivés au milieu de la rivière le scorpion pique le crapeau .. Qu’as tu fait , dit il, on va mourrir tous les deux ! Que veux tu, repond le scorpion, je n’y peux rien, c’est ma nature…”

    ——————————–

    Le gvt israelin n’a que faire de la réprobation internationale. Quoi qu’ils fassent, quels que soient les atrocités qu’ils commettent, ils se rassureront toujours en disant que la réprobation internationale n’est que de l’antisémitisme et qu’il ne faut pas en tenir compte.

    Aprés tout, toute personne qui ose critiquer israel, le gvt israelien ou la politique israelienne n’est elle pas forcément un antisémite et toute critique n’est elle pas forcément dû à l’antisémitisme forcené de celui qui ose émettre la critique ?

    Le probleme d’Israel, c’est que là bas, la barbarie, les massacres, les atrocités, c’est une arme electorale. Et je ne parle pas ce ce culte de la Shoah qui tue Israel à petit feu.

    Comme pour le massacre de plomb durci juste avant les elections, tout homme politique israelien sait qu’il n’y a rien de mieux en israel que des massacres, de la barbarie et du sang pour remonter dans les sondages et que la cote de popularité d’un homme politique israelien est porportionel au sang qu’il aura versé.

    Comme on dit en israel, “rien de meux que l’odeur du sang pour attirer un electeur au bureau de vote…et plus il y a d’enfants de massacré plus la victoire sera electorale sera nette”

    Alors pour netanyahou, peu importe ce qu’en pense le monde entier, l’important pour lui c’est qu’avec ce massacre, il a fait remonter sa cote de popularité et va dans le sens pour devenir un grand héro israelien.

    Et encore les passagers du navire ont eu de la chance qu’il n’y ai eu que 9 morts. Comme actuellement il n’y a pas d’elections en Israel, le gvt s’est contenté de ces 9 morts juste histoire de soutenir un peu sa popularité.

    Si israel était en période electoral, il est probable que Tsahal, cette armée d’une barbarie qu’on n’a pas connu depuis plus de 60 ans, auraient forcément profité de la nuit pour faire couler le navire avec tous ses passagers histoire de s’assurer une victoire electorale nette et “sans bavure”.

    Et ce qui me fait rire, c’est que tout le monde s’exite autour du soit disant nucléaire iranien alors que non seulement rien ne prouve que l’iran veut avoir l’arme nucléaire (si ce n’est le même genre de preuve que ceux que la “communauté internationale” avait contre saddam) mais en plus l’iran n’a jamais fait preuve d’une autre violence que de violence verbale.. n’a jamais massacré personne et à elle même été victime de massacres…

    Alors que personne ne dit rien sur israel alors que tout le monde sait qu’israel a l’arme nucléraire mais que contrairement à l’Iran qui n’a jamais dépassé le stade de violence verbale, Israel est le seul pays de la région à régulierement commettre des massacres sanglants pour des motifs uniquement electoral et que les israeliens sont le peuple sur terre qui a le plus de mépris pour la vie humaine…et que tout le monde sait que un de ces jours, un gvt israelien en mal de popularité n’hésitera probablement pas à utiliser les bombes atomiques juste avant une election UNIQUEMENT pour s’assurer une victoire electorale…

    Et pour la grandeur de l’armée israelienne, n’oublions pas que le plus grand fait d’arme (et le dernier en date puisque depuis, c’est echec sur echec) qui fait encore tte la fierté de tout le pays, c’est quand ils ont réussi à éliminer avec un missile tiré depuis un F16 un vieillard sur fauteuil roulant dans la bande de gaza (je parle du Sheikh yassine). Pour une fois, votre armée à pu célébrer une très grande (mais très rare) et très audacieuse victoire militaire qui restera dans les annales de l’histoire d’israel.

    Manque de bol pour eux, sur le navire qui a été sauvagement attaqué dans les eaux internationale, les passagers n’étaient pas des vieillards sur fauteuil roulant. C’est pour ça que vos soldats n’avaient aucune chance de ne pas se faire taper dessus face par des gens qui se voyant agréssé par des centaines de pirates encagoulés dont tout le monde connait le total mépris pour toute vie humaine en plein dans les eaux internationales n’avaient pas d’autre choix que de se défendre avec les moyens dont ils disposaient.

    PS. certaines mauvaise langue disent que comme le navir était chargé de fauteuils roulants pour les enfants de Gaza, les chefs militaires de votre armée ont mal compris et ont attaqués en pensant que tous les passagers de navire étaient des enfants en fauteuil roulant et qu’ils pourraient enfin remporter une nouvelle grande et prestigieuse victoire militaire aprés la grande victoire sur le SHeikh yassine…

  20. Défendre l’indéfendable. L’occident a fermé les yeux sur la colonisation des territoires occupés depuis 68, mais là CA SUFFIT ! Comme en grande Bretagne à l’époque de la 2ème guerre du Golf : NOT IN MY NAME !

    Entre Extremistes, ils doivent bien s’entendre : NEthanyahou et Hamas le même combat, répugnants qu’ils sont !

  21. S’il l’état d’Israel est le plus démocratique que tous les autres de la région, il est loin de pouvoir titiller celui des démocraties occidentales. Il faut un véritable changement de gouvernement en Israel et un retour des travaillistes de Shimon Peres.

  22. bravo pour votre objectivité que devrait comprendre tout homme à la recherche de la vérité

  23. Ce BHL est un idiot fini qui aveuglé par ses racines continue à soutenir un état Juif pour les juifs donc non démocratique puisque les juifs sont au dessus des autres, donc théocratique, colonialiste et sanguinaire.

    • Israël a attaqué un bateau dans les eaux internationales. C’est comme ça. Essayez d’attaquer un bateau en pleine mer, vous verrez la reaction des matelots. La desinformation, c’est de faire passer des vessies pour des lanternes, et de transformer les attaquants en victimes. Les soldats israeliens ont donné l’assaut, en eaux inter. et ont tué 18 personnes à l’arme de guerre. Imaginons un autre pays faire la meme chose….

    • Lejuge à esprit court, raccourci stupide et d’ignorant.
      Un État juif qui donne des droits identiques à chaque citoyen.
      Il autorise à des députés musulmans, même de critiquer le Pays et prôner la fin de celui-ci. Et ils sont en bonne santé grâce aux bons services médicaux israéliens dont profitent même des arabes des villes palestiniennes. Alors l’Image d’un pays monstrueux qui massacre des « pôvres » malheureux palestiniens ça suffit avec ces clichés antisémites

  24. Monsieur Bernard-Henri Levy il paraît qu’il n’est « jamais trop tard pour bien faire ». Et pourtant je pense qu’il est peut-être trop tard. Les dégâts faits par l' »Appel à la raison » ne seront pas tempérés par vos propos ou ceux de votre ami, de notre ami, Alain Finkielkraut. Les interventions des amis d’Israël sont inaudibles actuellement et peut-être, malheureusement, pour longtemps. Vous vous en rendrez compte ainsi que Finkie en lisant les commentaires des internautes en particulier sur les sites du « monde.fr » et de « liberation.fr ». Comme le disait un certain François Mitterand il va faloir être patient et « donner du temps au temps ». La question est : pendant combien de temps?

  25. j’adore les gens qui n’arretent pas de dire qu’israel est une grande démocratie mais qui repetent à l’envie qu’il ne faut pas oublier « la sacro-sainte distinction entre un gouvernement fautif ou stupide et la foule de ceux qui ne se reconnaissent aucunement en lui et qu’il associe pourtant dans le même projet de boycott »

    Je pensais que dans une démocratie, c’était le peuple qui choisissais son gouvernement ausi fautif ou stupide soit il ???

    C’est donc le saint esprit qui a massivement élu une majorité de députés d’extreme droite dont le seul programme était de ne surtout pas faire la paix avec les palestiniens et meme de les faire souffrir encore plus ?

    Alors d’un coté, il ne faut surtout pas en vouloir au peuple israelien pour les fautes du gouvernement qu’il a élu, mais en même temps il faut affamer les palestiniens de gaza pour les punir d’un gouvernement du Hamas dont vous n’arrétez pas de dire qu’il s’agit d’une dictature ?

    C’est donc tout ce que vous avez à raconter ?

    Vous devriez vous lancez dans des one man show comiques… Vous feriez un carton.

    • enfin la vérité telle que tout homme sensé peut la voir , sur des réalités objectives .

    • Donc vous pensez que interdire la traduction d’un livre en hébreu ou déprogrammer un film d’un auteur israélien est une bonne « punition » ? C’est tellement hallucinant que je n’arrive même pas à croire qu’il y a des gens pour penser que c’est une bonne chose.

      Vous connaissez le fonctionnement d’une démocratie ? Le jeu des alliances a porté ce gouvernement au pouvoir. La majorité des israéliens n’a pas voté pour Netanyahu ou Lieberman. Malheureusement la droite a souhaitée s’associer avec l’extrême droite et je peux vous assurer que beaucoup d’israéliens le regrette profondément. Est-ce une raison pour les punir ?

      Pour répondre à votre question : « C’est donc tout ce que vous avez à raconter ? »

      Vous avez lu le reste du texte ou vous préférez vous arrêter sur un élément en occultant les autres ? Que pensez vous d’Erdogan, grand défenseur des palestiniens, grand dictature concernant le génocide arménien ?

      Que pensez vous de « l’association IHH turc », et des propos de Jean-Louis Bruguière, ancien magistrat coordonnateur de la lutte antiterroriste en France :

      « L’organisation  »humanitaire » turque de tendance islamiste (Turkish Islamic charity), plus connue sous son acronyme IHH, qui a organisé la flottille internationale d’aide pour Gaza, entretenait des liens avec des réseaux terroristes, et notamment avec Al-Qaïda. Elle avait aidé la nébuleuse d’Oussama Ben Laden dans un complot visant à faire exploser l’aéroport international de Los Angeles en 1999 ».
      Et pour anticiper les arguments type « c’est un sioniste », il déclarait la même chose dans les années 2000.

      Je vous retourne donc la question : c’est donc tout ce que vous avez à raconter ?

  26. Ce qu’il est fortement recommandé de comprendre dans l’engagement des européens en faveur de la cause palestinienne : cet engagement, nous le devons non pas aux palestiniens, et certainement moins encore à Israël qui n’a besoin de personne sinon de quelques relais pro-sionistes européens, mais… à nous-mêmes, oui ! cet engagement, c’est bien à nous-mêmes que nous nous le devons, et pour nous-mêmes ! Pour tout ce que l’Europe de l’ouest tente d’incarner depuis la fin de la colonisation et que la classe politique d’Israël – allié(e) malgré nous -, bafoue depuis 1967.

    Une fois que l’on a compris cela, peut importe de savoir qui, dans la mélasse moyen-orientale, est digne de bonne foi ou de confiance ; tout en sachant comme nous le savons aujourd’hui, que l’Etat d’Israël fait bel et bien partie de cette région qui n’a de cesse de cultiver une incapacité au pardon et à la compassion envers quiconque ne possède pas les mêmes attributs religieux, ethnique ou politique : refus d’assumer ses responsabilités ; énergie redoublée quand il s’agit de pleurer ses morts comme pour mieux ne jamais interroger les causes ; fermeture ; propension à toujours trouver assez de corde pour se pendre ; donner un os à ronger aux populations arabes – toujours le même : Israël ! Et Israël de donner, en retour, un os à ronger aux israéliens – toujours le même : l’antisémitisme et les Etats arabes (et, de temps à autre, l’Europe). Désignation sans fin de bouc émissaires qu’on ira chercher chez soi ou bien, hors de ses frontières ou bien encore, hors de sa région : Etats-Unis, Europe, demain la chine et bientôt l’Inde – les chasseurs de bouc émissaires se déplaçant à la vitesse de la lumière.

    A toutes fins utiles, on pourra aussi rappeler ceci : quand on est de gauche, on soutient le plus faible et l’on n’attend pas la permission du plus fort pour s’engager.

    Et si un jour l’Etat d’Israël souhaite rendre justice au Peuple palestinien ou à défaut, si cet Etat cesse d’être associé à l’Europe, so much the better : on pourra à nouveau vaquer à nos occupations.

    Promis, juré !

  27. Monsieur Bernard-Henri Lévy, n’êtes vous pas vous même exactement ce que vous reprochez aux autres, c’est-à dire intolérant (vis à vis de ceux qui ne pensent pas comme vous) , raciste, de mauvaise foi, et d’une pensée totalitaire ?
    Comment peut-on prétendre sérieusement qu’Israël est le seul pays au monde à détenir la vérité et que tous les autres sont des menteurs ? Aucun pays au monde ne peut avoir une telle prétention, même Israël (ou surtout pas Israël).
    Comment prétendre que seule une enquête israélienne peut être objective ?
    Depuis quand un peuple, fût-il élu, détient la vérité absolue ?
    Tant d’aveuglement de votre part laisse pantois et décrédibilise tous vos écrits et toutes vos actions qui sont surtout médiatiques.

  28. Difficile de reconnaitre le signataire de la pétition JCALL.
    Docteur Jekyll et Mister Hyde pris en flagrant délit d’incohérence :
    Oui il faut une pression internationale.
    Non il ne faut pas laisser faire les antisémites de tout poil et les Djiadistes.
    Bref, pour l’instant et de manière plus résumé, toute paix est impossible, tant qu’il reste de l’islamisme. Bref encore, la paix n’est ni pour demain, ni pour après-demain, mais j’arrête là car je deviens « politiquement incorrect ».

  29. Aurez-vous l’extrême obligeance de bien vouloir me pardonner pour le  » mais  » que je vais rajouter à vos propos ?!![…]
    En toute honnêteté tout le monde sait que le Hamas est une coterie d’individus pas vraiment recommandable , ne cherchant pas vraiment de solution pacifique , autiste dans ses convictions , assassin dans certains cas .Et j’oublie probablement toute une longue liste de reproches que je pourrais faire au Hamas et à ses nervis bien trop excités.

    Mais…Mais (eh bien oui …Voila le « mais « ) , le gouvernement israélien a tendance a se glisser dans les oripeaux d’une pauvre vertu loin d’être d’une pureté virginale . Se pose systématiquement comme étant LA victime des agissements de ses méchants voisins . J’ai tendance a penser que pour qu’il y ait conflit , il faut au minimum être deux! Israël applique des moyens de rétorsions moyenâgeuses et qui ont des répercussions déplorables . La situation à Gaza est intenable depuis fort longtemps , diverses ONG le disent et je doute que leurs propos soient animés par un sentiment anti-israélien ou antisémite .
    Israël a le droit , a comme devoir de défendre sa population , son intégrité , quand celles-ci sont agressées par des fanatiques intégristes . Mais pas au dépend d’une population innocente .
    Et c’est justement le hic…En agissant comme elle le fait , elle envoie une image d’elle-même qui fait penser au reste du monde , qu’elle est insensible aux souffrances des Palestiniens , qu’elle reste une nation raciste et haineuse . Alors que c’est faux , il y a des milliers voir des millions d’Israéliens magnifiques souhaitant vivement que cette situation cesse .

    Quand à la propagande , la malhonnêteté, aux idiots forcement inutiles…ils sont dans les deux camps ! Même si ça vous fait grincer des dents .

    Je vous souhaite , majesté (!!), une agréable journée…

  30. Comment etre convaincu par ses commentaires quand on parle d’auto-défence avant même de parler de bavure comme dans les pays démocratisés.
    Comme croire en une démocratie quand on voit que le gouvernement en place a des ministres d’extreme-droite, les nazis ne sont ils pas arriver au pouvoir par les urnes ?
    Comment penser à une intervention sans violence quand celle-ci se passe dans les eaux internationales ?
    Comment croire que les israeliens sont pour la paix quand il continue de coloniser, d’empecher certains acces au mosquée, quand les palestiniens sont expulsés de chez eux car les israeliens souhaitent un parc.
    Comment de ne pas comprendre la montée du fanatisme dans la région quand un pays se dit « Juif » et part coloniser ses voisins qui en 67 n’est pas radicaux.

  31. Juste pour vous dire mon admiration pour votre courage, déjà démontré pour bien d’autres occasions et pour pour beaucoup d’autres causes !
    Nul doute que que vous allez vous faire encore beaucoup d’ennemis mais je sais que vous tiendrez bon !

  32. Tiens, BHL déserte les restaurants du 7ème arrondissement pour les gargottes de Gaza :
    « L’humanité n’est pas «en danger» à Gaza ; c’est mentir que de dire que l’on «meurt de faim» dans les rues de Gaza-City »

    BHL, fidèle à son éthique du journalisme, a dû partager un repas avec les gosses de Gaza pour se permettre d’écrire cela.

  33. Il est primordial qu’il y ait un Joseph, et puis, que celui-ci fasse éprouver à ses frères du remords pour leur geste avant que de leur accorder son pardon tout en les justifiant.
    On peut bien retourner le problème ou la question juive dans tous les sens, mais il ne peut y avoir d’être juif sans retour au judaïsme. Ce retour peut prendre des formes aussi étranges que possible, il aura d’une façon ou d’une autre remis les pieds du fils ou de la fille dans les pas du père ou de la mère de son père ou de sa mère. Alors, recommençons à penser, ou plutôt, commençons à repenser à la manière de ceux qui nous ont faits ce que nous sommes. Ainsi, Golda Meir a dit :
     » Nous pouvons pardonner aux Palestiniens de tuer nos enfants, mais nous ne pourrons jamais leur pardonner de nous obliger à tuer leurs enfants.  »
    Essayons maintenant de modifier juste un terme de la proposition.
     » Nous pouvons pardonner aux Israéliens de tuer nos enfants, mais nous ne pourrons jamais leur pardonner de nous obliger à tuer leurs enfants.  »
    Comment se fait-il que cette sentence, dont je ne doute que son auteur se terre hors de lui-même, soit néanmoins si pénible à exhumer? Peut-être fallait-il laisser la Mère conclure son propos…
     » Nous pouvons pardonner aux Palestiniens de tuer nos enfants, mais nous ne pourrons jamais leur pardonner de nous obliger à tuer leurs enfants. La paix viendra quand les Arabes aimeront leurs enfants plus qu’ils ne nous haïssent.  »
    Lorsque l’épouse de Boutros Boutros-Ghali a réveillé l’Ex-Secrétaire général de l’ONU en pleine nuit de septembre 2001, voulant le prévenir de l’attentat qui dévastait New York, il rabattit la couverture sur lui en bredouillant qu’il verrait ça le lendemain matin. La paix sèche que par dépit nous ne pouvons qu’attendre de la part des voisins de Jacob, ne sera jamais réalisée, car la paix résulte des larmes versées pour un Joseph par des frères qui avaient souhaité l’éliminer d’entre eux. Tant que n’aura pas été deviné par ces hommes qui se déchirent l’horizon d’une unification assez verticale pour former depuis non-eux jusqu’à eux les liens d’une phratrie véritable, il sera vain d’en escompter une réunification annonciatrice d’une Révélation.