Depuis 7 mois, le 26 septembre 2009, date de mon arrestation à l’aéroport de Zurich où je me rendais pour recevoir des mains du représentant du Ministère de la Culture Suisse un hommage pour l’ensemble de mon travail, je n’ai pas souhaité m’exprimer et  j’ai demandé à mes avocats de limiter leurs commentaires à l’indispensable. Je voulais que les Autorités Judiciaires de Suisse et des États-Unis ainsi que mes avocats puissent faire leur travail sans polémique de ma part. J’ai décidé de rompre le silence pour m’adresser directement  à vous sans intermédiaires et avec mes propres mots. Comme chacun d’entre nous j’ai eu, dans ma vie, ma part de drames et de joies et je ne vais pas essayer de vous demander de vous apitoyer sur mon sort, je demande seulement d’être traité comme tout le monde. C’est vrai : il y a 33 ans j’ai plaidé coupable, j’ai exécuté une peine à la prison de droits communs de Chino, pas dans une prison de VIP, qui devait couvrir la totalité de ma condamnation.  A ma sortie de prison le juge a changé d’avis et a prétendu que le temps passé à Chino n’était pas l’exécution intégrale de ma condamnation et c’est ce revirement qui a justifié mon départ des États-Unis. Cette affaire a été sortie de sa torpeur de trente ans par une cinéaste qui a voulu faire un documentaire et qui a recueilli les témoignages des personnes concernées à l’époque sans que je ne participe ni de près ni de loin à ce travail.  Ce documentaire  a mis en lumière le fait  que j’avais quitté les États-Unis parce que  je n’avais pas été traité équitablement ; et  il a, aussi, déclenché la vindicte des autorités judiciaires de Los Angeles qui se sont senties attaquées et ont  décidé de demander mon extradition à la Suisse où je me rends régulièrement depuis plus de trente ans, sans jamais avoir été inquiété.

Aujourd’hui je ne peux plus me taire ! Je ne peux plus me taire parce que les Autorités judiciaires Américaines viennent de décider, au mépris de tous les arguments et dépositions de tierces personnes, de ne pas accepter de me juger hors ma présence, alors que la même Cour d’appel avait recommandé le contraire.

Je ne peux plus me taire car la victime a été déboutée par la Cour de Californie dans sa énième demande d’arrêter, une fois pour toutes, les poursuites à mon égard et pour cesser d’être harcelée chaque fois que l’on reparle de cette affaire.

Je ne peux plus me taire car mon affaire vient de connaître un énorme rebondissement : le 26 Février dernier Roger Gunson le procureur chargé de l’affaire en 1977, aujourd’hui à la retraite, a déclaré sous serment devant le juge Mary Lou Villar, en présence  de David Walgren, le procureur  actuel qui avait tout loisir de le contredire et de l’interroger, que le 19 Septembre 1977 le juge Rittenband avait déclaré à toutes les parties que ma peine de prison au pénitencier de Chino correspondrait à la totalité de la peine que j’aurais à exécuter.

Je ne peux plus me taire car la demande d’extradition aux Autorités Suisses est basée sur un mensonge : dans cette même déposition le procureur  Roger Gunson a ajouté qu’il était mensonger de prétendre, comme le fait l’actuel procureur dans sa demande d’extradition, que le temps passé à Chino a été un temps consacré à des examens psychologiques. Dans cette demande il est dit que je me suis enfui pour ne pas subir une condamnation de la justice Américaine ; or dans la procédure « plaider coupable » j’avais reconnu les faits et j’étais retourné aux États-Unis pour exécuter  ma peine : il ne restait plus que de faire entériner cet accord par le Tribunal avant que le juge décide de renier l’accord pris pour se faire une notoriété  médiatique à mes dépens.

Je ne peux plus me taire car, depuis plus de 30 ans, ce sont mes avocats  qui ne cessent de répéter  que j’ai été trahi par le juge, que le juge s’est parjuré, et que j’ai exécuté ma peine ; aujourd’hui c’est le procureur de l’affaire, à la réputation irréprochable, qui sous la foi du serment, a confirmé tous mes dires et cela a une toute autre portée et projette sur cette affaire une tout autre lumière.

Je ne peux plus me taire car aujourd’hui les mêmes causes produisent les mêmes effets et le nouveau procureur qui s’occupe de cette affaire et qui a demandé mon extradition est lui aussi en campagne électorale et a besoin de notoriété médiatique..!

Je ne peux plus me taire parce que les États-Unis continuent de réclamer mon extradition plus pour me livrer en pâture aux médias du monde entier que pour prononcer un jugement sur lequel un accord a été pris il y a 33 ans.

Je ne peux plus me taire parce que je suis assigné à résidence à Gstaad au prix du versement d’une très grosse caution  que je n’ai pu recueillir qu’en hypothéquant l’appartement que j’habitais depuis plus de 30 ans, que je suis loin de ma famille et que je ne peux plus travailler. Voilà ce que j’avais à vous dire en restant dans l’espoir que la Suisse reconnaîtra qu’il n’y a pas lieu à extradition et que je pourrai retrouver la paix et ma famille en toute liberté dans mon pays.

Roman Polanski

474 Commentaires

  1. cher pedophile

    vous dites vouloir etre traiter comme tout un chacun mais vous vous cloiter pour ne pas etre pris par la justice il faut payer pour votre crime meme 30 anné plus tard apres tout on condmane et poursuis sans relache les anciens dictateurs, nazis, pedophiles,terroristes etc a travers ce monde le faites que vous soyez une personne mondialement connu de part votre talent cinematographique n’excuse en rien votre geste vous etes et resterez un pedophile au yeux du monde et aux yeux de « dieu » c’est inscrit sur votre curiculum vitaé

    alors arretez de faire votre petite victime accablé par la mechante justice

    vous devriez etre en prison pour vos actes

    a MR henry levy : MR vous devriez faire une tribune a tous les pedophiles, nazis,terroristes,dictateurs du monde et leur apportez votre soutien
    comme l’addage dis
    montre moi qui tu frequentes je te dirais qui tu es

    a bonne entendeur …..

  2. Traître contre traître, entre la trahison d’un juge face à son condamné et celle d’un photographe face à son modèle de 13 ans, moi personnellement je n’ai aucune compassion pour Polanski, ce type me donne finalement la nausée. Surtout quand on pense à « Tess », qui met en scène un viol très peu après cette affaire, quel cynisme…

    Pour la procédure et le reste, ma fois, la justice est parfois aussi impénétrable et kafkayenne que les voies divines, pour moi en tous cas la peine originelle était vraiment légère, là au moins Polanski purge une peine qui commence à être à la hauteur de ses actes, et je trouve bien que ça lui retombe, un tant soi peu, sur la tronche, surtout quand on parle d’un homme supposé être un modèle…

    Malheureusement celà ne semble pas l’avoir fait beaucoup réfléchir, car dans son plaidoyer on ne lit même pas l’ombre d’un remord, sur ce point là, en tous cas, il continue à ce taire, alors sur le reste il pourrait en faire autant…

  3. Réponse à Thib
    De tout temps il y a eu des redresseurs de tort, donneurs de leçons de morale, prêts à renvoyer en prison un homme qui a déjà purgé sa peine. Comparer Polanski à un nazi, montre assez le degré de violence du détracteur. Et on se dit qu’on n’aimerait pas tomber sur un juge ayant la même raideur morale que ce monsieur, si d’aventure on avait à rendre des comptes à la justice. Ce monsieur est le relai de la vindicte populaire qui peut lyncher un homme à partir de n’importe quelles rumeurs. Que sait-il des faits qui sont reprochés à M. Polanski ? Moi je ne sais que ce qu’en disent les journaux. C’est à dire quasiment rien. Et je ne me permet pas de porter le moindre jugement. La prudence est de mise. Ce monsieur Thib aurait fait une belle carrière de dénonciateur en 1793 sous la terreur. Ou en 1942 sous le régime de Vichy. Toujours au nom de la morale…

    • Personne n’a compare Polanski a un nazi. J’ai lu une comparaison entre le temps mis entre le crime et le chatiment. Cette comparaison du temps n’est aucunement un comparaison avec le crime.
      Si vous condamnez la Terreur, vous devriez cracher sur Voltaire et choisir un autre pseudo.

    • Vive les états unis… où pour 500.000 dollars on peut changer un chef d’accusation et faire 42 jours au lieu de 15 ans… et vive le lobby ! ceci dit 500.000 pétards ça fait cher la partouze !

  4. Cher Monsieur Polanski,
    Je vous soutien et je souhaite que la situation dans laquelle vous vous trouvez se décante rapidement maintenant, que vous puissiez retrouver tous vos droits, votre famille, et la possibilité de nous faire encore rêver.
    Vous avez toute ma sympathie.
    Catherine.

  5. Ce monsieur a commis un crime et tout crime mérite châtiment même 30 ans plus tard; sinon, pourquoi d’anciens nazis sont encore traqués 65 ans après la fin de la guerre !!
    De plus à une époque ou l’on nous parle de pédophilie en permanence dire que 42 jours de prison sont l’intégralité de la peine pour un tel crime parait ahurissant .
    Même si l’on s’appelle Polanski et que l’on est un réalisateur célèbre, on est avant tout un justiciable comme les autres. Que diriez-vous si votre fille était violée et que son agresseur ne prenne que 42 jours ?

    • Tout crime mérite châtiment serte. Mais vous conviendrez que l’on ne peut être puni qu’une seule fois pour un seul crime. De plus on ne peut pas parler des affaires de pédophilie d’aujourd’hui pour une affaire de 33 ans, c’est un anachronisme. Une affaire juridique se doit d’être replacé dans son contexte !!
      Alors peut être que 42 jours de prison de vous semble pas suffisant, mais vous n’être pas juge (détrompez moi peut être), et, quand un accord est passé avec la justice, elle doit le respecter, sinon c’est l’anarchie.
      Je vous rappel que ce que vous appelez une crime, et une relation sexuelle avec une mineur serte, mais consentante ce qui est très différente d’un viole. Si cela avait été ma fille je n’aurais pas à être juge. Et, pour continuer dans les anachronismes, je voudrais rapprocher cette affaire de celle de Ribery. Lui aussi a couché avec une mineur, et pourtant tous les médias français le soutienne.
      Alors cher Thib, faudrait-il que la justice passe un accord avec lui et qu’il soit condamné 33 ans plus tard ?

    • Quelle haine !!!!
      Comparer Polanski à un tortionnaire nazi… ahurissant ???!!!
      Si pour vous « abus d’une mineure » = « violeur pédophile » …c’est désespérant.

      Réfléchissez un peu avant d’écrire tant d’âneries.

    • La loi française reconnait la prescription, c’est à dire en simplifiant l’abandon de toute poursuite pour les crimes qui n’ont pas fait l’objet d’actes judiciaires pendant 10 ans : c’est considérer qu’une personne peut changer et que son acte d’une époque a été dépassé par son comportement qu’il a eu depuis.

      L’adolescente avec qui Polansky avait couché ne veut plus entendre parler de cette histoire. Ce n’est à l’évidence pas du tout la même chose que si c’était elle qui réclamait justice. De quel droit réclamez vous de la faire souffrir encore ?

      Les états unis ne reconnaissent pas cette prescription (ce qui donne les feuilletons à trois sous comme « Cold Case  » .

      Ce qui donne aussi l’exécution d’une femme qui, droguée à l’époque, avait commis un ou des meurtres mais avait passé vingt trois ans en prison à militer pour sortir les jeunes de la drogue.

      Cette exécution barbare et de sang froid d’une femme qui n’était plus celle qui avait commis un crime sous l’empire de la drogue est la norme de pensée américaine, maiis pas la notre en france. Heureusement…

      Je n’aime pas Frédérique Mitterrand, mais lorsqu’il parle de ces deux Amériques celle qu’on aime et celle qui fait peur, je suis pour une fois d’accord avec lui.

    • Ma fille ne va pas poser nue et ne boit pas du champagne avec les soi disant photographes, de plus la victime s’est rétracté et il y a eu accord avec les juges et l’agresseur. Dans certains pays on force les filles à se marier à 12 ans, pourquoi ne pas le traiter des nazis aussi?

    • super de comparer des millions de morts à un délit avoué et jugé.Il faut apprendre à lire, puis essayer de comprendre.

    • je suis atterré par la réaction de Thib : assimiler la relation d Polanski à un crime de nazi me paraît relever de la psychiatrie car c’est faire injure aux victimes de la Shoah ; je n’ai jamais lu que la partenaire avait été violée ; je n’ai jamais lu qu’elle eût été entrainée de force dans cette maison ; je n’ai pas lu qu’on se fut interrogé sur la circonstance qu’une mineure partouzait sans que ses parents s’en fussent émus ; alors , basta ! la  » victime  » demande que sa plainte soit retirée , qu’on cesse l’action judiciaire d’hypocrites qui , comme beaucoup , font les bons samaritains et sont plus corrompus que d’autres , saints dévôts faisant voeu de chasteté et surpris la main dans …le slip des garçonnets qui leur sont confiés… vous avez dit pédophilie ? mais Polanski reste un amateur à côté des prédateurs ayant ruiné leurs évêchés dispensant des dollars pour faire retirer leurs plaintes aux VRAIES victimes ; la Justice américaine a de quoi faire du côté des gens d’Eglise , non ???

    • Mon cher Henri, Thib n’assimile pas… il compare tout au plus… Ceci dit je comprend trés bien Polansky, on a beau être élu de Dieu, quand un beau petit cul de 13 ans se pointe… on pointe aussi ! « Zob qui bande n’a pas d’conscience » dit le Talmud…. et v’là l’travail !

    • Ah oui, et combien de prêtres pédophiles ont fait 42 jours dans les prisons française ?

    • Oui, le chatiment peut s’exercer des annees plus tard, qu’il soit personnel ou par un etat.
      Ici, c’est un etat qui peut continuer ses affaires jusqu’a ce qu’elles soient closes. Il n’y a aucune prescription pour le delit de fuite (si c’est comme cela que l’on dit « fleeing before sentencing »). Il n’ya a peut-etre jamais de prescription pour son crime (viol sur mineure) en Californie. Donc il aurait pu etre interpelle si elle avait depose plainte hier. Mais elle a depose plainte il y a longtemps.
      Et Mr. Polanski n’a jamais connu la duree de sa peine de prison. Parcequ’on au devait la lui dire au « sentencing. » Il n’a aucun moyen de dire qu’ila a deja fait son temps de prison, puisqu’il n’a jamais su quel etait son temps. Peut-etre que ses avocats lui ont fait part de ‘rumeurs,’ c’est tout.
      Le juge de l’epoque avait vu defiler Elvis Presley, Marlon Brando, Cary Grant, et d’autres dans sa cour. Il ignorait peut-etre que Polanksi avait fait des films.

  6. assume une bonne fois pour toute tes actes. N’importe quelle autre personne n’aurait pas pu être en cavale tranquillement à faire des films durant 33 ans sans être arrêtée surtout pas pour avoir sodomiser une mineur.

  7. On s’en fout de Polanski…que dit BHL, le pro américain de seervice, des tortures, des executions en Irak, des bombardements en Afghanistan, des droits de l’homme bafoués dans toutes les prisons de la CIA implantées dans 60 pays complices???
    LEs US sont une dictature fasciste…

    • Parce que l’Irak et l’Afghanistan étaient des démocraties dans lesquels n’existait pas la torture, c’est bien connu !

    • De l’implication des services français dans les massacres algériens !

  8. Cher Roman,
    Je vous soutiens. Je pense à vous. Je vous admire. Vous m’inspirez. Je trouve odieux cet acharnement contre vous dans cette affaire.
    Vous n’avez jamais nié les faits, vous avez accompli votre peine. La victime elle-même veut passer à autre chose. Vous n’avez donc pas besoin d’être lapidé au nom de je ne sais quel « exemple » à accomplir.
    J’espère de tout mon coeur que tout cela va se résoudre sereinement, et que vous allez enfin pouvoir ranger cette histoire dans le tiroir du passé.
    Bien à vous,
    Caroline

  9. Roman Polanski a énuméré dans sa lettre les points essentiels qui ont rendu cette affaire absurde, à commencer par la trahison de l’accord passé avec le premier juge sur la peine effectuée en 1977 ainsi que les demandes réitérées de la victime de clore cette affaire – qui serait tombée dans l’oubli si Polanski n’était pas célèbre. Je connais des gens qui n’ont aucune sympathie particulière pour le cinéaste mais qui s’accordent à dire, en se basant sur les faits, que la justice américaine n’a effectivement pas respecté cet accord passé il y a trente ans (qui aurait du clore cette affaire) et qu’elle est incapable aujourd’hui de reconnaître ses torts. C’est de cela dont il s’agit mais il est clair que Polanski, pour le procureur, n’est pas un citoyen comme un autre.

  10. Quoi qu’il puisse être dit…les faits restent les faits : il a violé en son temps (on ne peut pas dire qu’il était désespéré à l’époque, il avait son libre arbitre, avait les moyens de se payer une professionnel,…)….Et son nom l’a sauvé…Cela me fait penser aux anciens SS repenti dans une vie d’éternel rédemption…Que faire, que penser, il a saccagé les rêves et la stabilité d’esprit d’une jeune (très jeune) fille…Chaque jour des milliers, des millions d’enfants souffrent de la sorte et personnes ne se retourne…y a t’il eu vraiment viol ou est il tombé sur une famille de vautour qui n’ayant pas eu ce qu’ils voulait de lui : notre pauvre Michael Jackson en savait quelque chose à propos de l’envie….Dans le doute, je m’abstiens de juger et condamner qui que ce soit

    • C’est curieux de traiter presque de nazi ou ss un rescapé des champs de concentration. Quelle est le but? Dire que les nazis aussi peuvent se repentir?

  11. Circonstance plus qu’atténuante dont les media ne parlent pas : Roman a pris soin de sodomiser l’enfant (déja féconde) pour qu’elle ne tombe pas enceinte… Il ne s’agit donc pas d’un viol sensu stricto… donc bel et bien d’un déni de justice ! Courage Roman… de tout coeur avec toi.

    • Circonstance plus qu’atténuante pour vous
      AGRAVANTE POUR MOI
      il aurait mieux fait de se taire .Il pense peut-être qu’on va le plaindre
      il est bien au chaud dans son chalet alors que d’autres croupissent
      en prison alors qu’ils sont innocents.
      alors bon voyage retour aux usa Mr Polansly

    • Une sodomie ou une pénétration vaginale. Pour ma part cela reste un viol sur mineur ou à minima un détournement de mineur.
      Par contre, l’affaire traine un peu trop en longueur et la victime (adulte) a désormais retiré sa plainte c’est de l’acharnement sur la personnalité de Roman Polanski et non sur ses actes. Courage à lui et à sa famille.

  12. franchement, ne croyez-vous pas que Roman Polansky est le moindre des soucis des français en ce moment. Qu’il règle ses comptes sans faire appel aux gens qui n’ont que faire de genre de personnes. Il faut penser aux enfants qui sont victimes de malades et de névrosés et qui n’ont pas droit de réponse. Stop, nous n’allons pas pleurer sur le sort de ce pauvre !!! homme assigné à résidence en Suisse. Bien des affaires de justice ne sont pas résolus, des innocents sont en prison, ils n’ont pas la même possibilité de s’exprimer dans la presse. Vous n’êtes pas au dessus des lois, M. POLANSKY. Faites face à votre sombre passé

    • non, je ne suis pas d’accord, R. Polanski a été jugé il y’a 33 ans, et je dirais qu’il a fait face à ses erreurs plus d’une fois depuis.
      Nous pouvons tous devenir manipulés par un homme politique malheureusement qui va se servir de nous pour faire passer un message……….. je trouve ça pathétique, la politique mène les gens dans des lieux bien sombres et bien malsains….
      Laissez cet homme tranquille maintenant que vous lui avez pris son fric et son image…. que voulez-vous d’autre????

  13. 0o

    42 days for forced anal sex with a child that was begging you to stop again and again?
    don´t mention the drugs and alc…

    shame on you – this open letter is really filthy.

  14. Vous dites que le procureur cherche une couverture médiatique et donc que vous êtes poursuivi parce que vous êtes connu…

    Mais si vous n’aviez pas été connu, vous seriez déjà en prison !!!

    Elle avait 13 ans!!! 13 ANS! Et vous 44 ans ! Et vous l’avez droguée avant de la sodomiser! Il faut appeler un chat un chat!

    Si c’était ma fille, je n’ose décrire ce que je vous souhaiterais.

    Alors certes c’était il y a longtemps mais comme vous n’aviez pas voulu payer à l’époque (42 jours de prison, avouez que c’était trop peu pour ce CRIME), vous devez encore faire face à vos juges.

    Laissons la justice faire son travail.

    Et honte à BHL de vous venir en aide !!!

    • Si votre fille n’en n’est pas à son premier coup à 13 ans, comment faut il vous appelez ?

    • Oui et l’avis actuel de la fillette ? de quel droit parlez vous à sa place ?

  15. Il me semble que les Etats Unis n’ont JAMAIS abandonné leur demande d’extradition de RP depuis 33 ans et si on n’en a jamais entendu parler pendant ces 33 ans c’est parceque RP a soigneusement évité de se rendre dans un pays qui avait un accord d’extradition avec les USA. Ce qui était le cas de la Suisse jusqu’en 2008 (ou début 2009) où d’autres accords ont été signés entre ces 2 pays et notament sur l’extradition. Malheureusement les avocats de RP n’ont pas du s’en rendre compte à temps.
    Et dés que RP a franchi la 1ere fois la frontiere de la Suisse, eh bien ils ont appliquer leur loi.
    C’est du moins ce que l’on pouvait lire dans les journaux et entendre à la télé il y quelques mois.
    J’aimerais bien avoir un avis d’un juriste du droit internationnal sur ce sujet. Car les choses semblent être bien complexes dans cette histoire. Qui croire?

    • Je ne crois pas savoir qu’il n’y a pas d’accord entre la France et les USA, je me tue à vous le répéter, c’est la Suisse qui a remué la m… dans cette affaire, si vous connaissiez mieux les mafias helvétiques, vous comprendriez mieux !

    • Il n’est pas venu en Suisse pour une première fois !!! Il y possède une maison depuis plusieurs années !!!

  16. Mr. Polanski, Vous ecrivez que chacun a des drames et des joies dans sa vie. Certes, mais peu de gens infligent a d’autres des drames aussi abominables que ceux que vous avez infliges. Vous avez inflige des drames a un grand nombre de femmes, de jeunes femmes, et d’adolescentes.

    Vous avez pratique le detournement de mineure plusieures fois (statutory rape). Ce qui est presque pire que le viol, puisqu’il peut y avoir une illusion de consentement de la part d’une personne pyschologiquement incapable de consentir, puisqu’elle ignore les consequences, son cerveau n’est pas forme, elle a une autre notion du temps, etc. En outre, puisque vous parlez de drames que les humains subissent, rappellez-vous que la vie vous a epargne de vous faire violer. Vous avez donc ete tres bien traite par la vie.
    Vous avez echappe a un drame qui frappe un grand nombre de personnes.

    Aucune personne saine ne s’appitoie sur vous. Le fait que vous puissiez le suggerer montre votre stupidite, stupidite que vous avez demontree a chaque fois que vous avez dirige un film.
    Vous demandez d’etre traite comme tout le monde. Newsflash pour votre cerveau qui fonctionne au ralenti: nous sommes tous traites differemment. Si vous demandez a etre traite comme toute personne accusee de viol, vous demandez a avoir une sanction plus lourde que celle qui vous a ete offerte sur un plateau grace a votre celebrite. La pllupart des personnes faisant l’objet d’une demande d’extradition se voient extrader.
    Vous mentez en disant que votre temps en prison equivaut a la totalite de votre peine: vous deviez connaitre votre peine a votre “sentencing,” “sentencing ” que vous avez fui. Vous accusez faussement le juge de “revirement.” Vous mentez en disant que votre fuite etait “justifiee”. Un “revirement” n’aurait pas justifie votre fuite, il vous aurait tente de fuir, vous avez cede a cette tentation. Vous avez cede, il semble, a la majorite des tentations qui se proposerent a vous. Etre tente de fuir est different d’etre “justifie” dans sa fuite. Votre fuite n’etait jamais justifiee, notemment parceque ce juge avait le devoir de proteger les cityoens, et de vous mettre hors d’etat de nuire.
    Vous avez continue a nuire a d’autres adolescentes, la plus celebre etant Natasha Kinski, que vous avez incitee a la debauche.
    Quant a la date, cette affaire a toujours en cours, depuis votre fuite. Les demandes d’extradition se sont suivies pendant des annees. Vous aviez ajoute a votre crime le delit de fuite. Vous devez etre juge pour cela aussi.
    Si cet homme (procureur a la date du viol) a raison en disant que votre sejour en prison devait correspondre a la totalite de votre peine, vous auriez du vous presenter a votre “sentencing.”
    Vous calomniez le juge Rittenband en l’accusant d’avoir voulu renier un accord. Vous n’avez aucune credibilite en ce qui concerne l’accord que vous pretendez avoir accepte, et certainement aucune credibilite en ce qui concerne ce qu’un juge “a l’intention” de faire. Vous etes trop petit d’esprit pour avoir des capacites de voyant. Donc, vous ne saviez rien.
    Le juge Rittenband etait assez intelligent pour savoir que la notoriete n’a aucun avantage pour les gentilhommes. Il n’a jamais recherche la notoriete. Vous etes un petit poisson a cote d’autres personnes qu’il a vues dans sa cour. Un exemple au hasard, Elvis Presley. Un autre, Cary Grant. Un autre, Marlon Brando. Il faut revenir sur terre et vous rendre compte que vous etes moins celebre qu’Elvis Presley. De plus, ce juge etait plus doue que vous en langues etrangeres. Comment faites-vous pour toujours parler aussi mal le francaiss, et parler aussi mal l’anglais? Parlez-vous au moins correctement le Polonais? Ou etes vous parti de votre pays afin d’essayer de cacher votre manque d’intelligence derriere un accent? Cela vous aura servi d’excuse: “je dis des betises parceque je parle dans une langue etrangere.” Zut, mais, au fait, vous n’etes pas ne en France? Le francais devrait etre votre langue maternelle? Vous avez donc le genre d’intellect qui vient du fond de la cuve des sous-doues.
    Le juge Rittenband a souffert de la guerre en tant qu’adulte, dans la bataille, et en a subi les consequences comme le ptsd, etc. Il etait brillant, et s’occupait de chosese plus importantes que les gens celebres, mais cela depasse votre imagination. Arretez de dire que ce juge “s’est parjure”, parceque vous ne lui avez jamais donne l’occasion de “se parjurer”. Vous devez toujours vous presenter au sentencing pour savoir quelle est votre peine, et, la, nous saurons si vous l’avez executee.
    Quand a votre peur d’etre livre en pature aux medias, elle est sans doute moins grande que la peur de se faire droguer, de se faire violer, ou de se faire droguer et de se faire violer.
    Vous dites que vous devez parler car vous manquez d’argent et que vous voulez etre avec votre famille.
    Le plus tot vous retournerez en Californie, le plus tot vous irez en prison, et le plus tot vous en sortirez, et le plus tot vous en sortirez, le plus tot vous pourrez gagner de l’argent.
    J’imagine que la depression, la honte sociale, etc, empechent aussi aux victimes de viol de gagner de l’argent.

    Que votre femme ne veuille vous voir que si vous avez de l’argent, c’est normal. Pour vous supporter aussi longtemps, elle a surement la meme mentalite que vous. Vos enfants sont en securite loin de vous. Les alcoliques boivent a la maison, et les violeurs violent, en general, aussi a la maison.
    Les vicimtes riches ont un probleme plus grave que les victimes de pervers qui sont ouvriers. Les victimes de familles pedophiles riches sont habituees au luxe, et denoncer un abuseur, c’est mettre leur “standard of living” en difficulte.
    Le fait que vous soyez incapable de “travailler” est un soulagement pour moi. Je mets le mot entre guillemets parceque le travail est une chose noble, et vous etes un mecreant. Vos films sont minables. Votre perversion se voit dans chaque scene.
    Je trouve hypocrites les gens qui se disent scandalises at choques par le fait que vous soyez un pervers. Enfin, ils ont vu vos films, votre mentalite est la. Ils me lassent a jouer les effarouches. J’ai presque immediatement coupe la video en voyant vos films. Votre perversion etait omnipresente. Vous n’avez fait que de la crasse dans la vie et dans le divertissement. Vous n’avez jamais fait de cinema. Voir un bon Kurosawa ou un bon Carne vous ferait sans doute vomir, tant vous haissez le talent.
    De grace, arretez de faire des films.
    Un des drames de ma vie a ete de voir quelques scenes que vous avez filmees. Et d’entendre dire du bien de votre oeuvre. Soyons serieux, vous etes stupide. C’etait penible a regarder.
    Il y a lieu de vous extrader pour delit de fuite.
    Vous n’aurez sans doute jamais la paix, pareceque c’est une chose spirituelle, et si les cathedrales de France ne vous ont pas pointe dans la bonne direction, rien ne le fera. Quant a votre famille, personne ne voudrait d’un pere comme vous.
    Et votre pays, c’est lequel?
    Je pense que c’est comme vos “amis:” celui dont vous pourrez profiter.

    • Qu’avez-vous écrit ? : « Vous avez donc ete tres bien traite par la vie ».
      Si vos propos sont plus que douteux,
      Votre manque de culture générale est CERTAINE.

    • Vos commentaires sur se films et sur sa famille ‘ont rien à voir avec les éléments de ce débat.
      Si Roman Poanski a les preuves qu’il a purgé sa peine.
      Basta foutez lui la paix

    • Foutez la paix à Roman et foutez la paix à sa victime qui a déjà beaucoup trop souffert… surtout au niveau des reins !

  17. Roman, il ne pourront pas d’extrader, tu le sais ! Les voyous des partis d’extrêmes droites suisses essayent avant tout de te salir, ils savent que du point de vue juridique leur tentative échouera, mais ils se comportent comme des incultes qu’ils sont.
    Ne crois pas que tes adversaires sont intelligents, ils sont simplement sans pudeur, cela fait fort longtemps que la Suisse ne se fait remarquée pour sa clairvoyance mais uniquement par son avidité irréfléchie, je mise à 100 contre 1 pour ta cause !
    Tu vaincras contre cette bande de cloportes rampants et gluants, tu es une lumière et les cloportes ne supportent pas la lumière, mais ils ne pourront rien contre toi, si ce n’est de te renforcer encore plus.
    Roman, je le connait ce pouvoir oligarchique helvétique, cette bande de consanguins dégénérés, déjà Voltaire, Rousseau et quantités de grands penseurs ont circonscrit la petitesse de cette pseudo-nation, nation au service de toutes les ordures de la planète.
    Je ne sais pas combien nous sommes dans ce petit pays, prêts à te défendre, mais il serait temps que nous nous réveillons et effrayons ces nains jusque dans leurs pampers.
    Cette tribune est bienvenue et les vérités vont pleuvoir, et la vérité, ils ne la supportent pas longtemps !

  18. J’espère bien qu’il va aller aux Etats-Unis.

    Par ce moyen, tout le monde pourra enfin se rendre compte que la plainte de Samantha Geimer n’a jamais été retirée, que Polanski a menti à toute la presse française en affirmant le contraire par l’intermédiaire de ses avocats. Et qu’il a su profiter, de surcroît, de l’ignorance savamment organisé de simples journalistes mal renseignés, tout en sachant qu’ils ne risquent absolument rien en assénant ce type d’affirmation tant qu’ils ne sont pas assignés devant une cour d’audience.

    Quelles que soient les modalités de la législation américaine, seul un juge peut décider ou non de retirer une plainte suite à la demande de la supposée victime. Et jusqu’ici, il apparaît comme incontestable ou indéniable que celui-ci a refusé la requête écrite de Madame Geimer que Polanski avait obtenu contre de l’argent !

    Donc contrairement à ce qu’affirment les media français que l’on abuse constamment, qui ne savent pas parler anglais la plupart du temps, et qui ne vérifient jamais les informations aux Etats-Unis sur des sites d’informations très pointus d’avocats spécialisés, la plainte court toujours.

    C’est aussi la raison pour laquelle on a arrêté Polanski en Suisse. Cela apparaît comme évident, sauf pour des naïfs qui se seraient laissés abuser, et ceci évidemment, sans rien vérifier de leur propre chef.

    D’autre part, le but du procès, c’est aussi de déterminer si il y a eu viol ou non ! Il ne suffit pas de plaider « non coupable » pour une charge de viol, pour être innocenté pour autant. C’est aussi la raison des débats contradictoires qui doivent avoir lieu là-bas.

    À ce train-là Jean Paul Treiber plaide « non coupable » pour le meurtre de Geraldine Giraud et de Katia Lherbier, fuit son procès, et il est, de fait, et aux yeux de tous, innocenté ? Voilà une justice un peu facile !

    Un « coupable présumé » est innocent, par principe, et surtout lorsqu’il n’y a pas de procès ?

    Plaider « non coupable » sur une charge, n’est pas un verdict pour autant.

    • Bravo les amalgames, on avance comme ça ! Tout le monde ment, on est entouré de pauvres naïfs : il n’y a que vous qui entrevoyez la vérité !!! Madame GEIMER a retiré sa plainte. Point Barre. Il faut croire que ce fait vous dérange puisque vous le niez.

  19. Bordel! Je lis les  »lettres » des biens-pensant » et j’ai beaucoup de difficultés à croire que chacun de vous êtes de ‘purs » anges. Il y a quelque chose de malsain à vouloir être celui qui dira le plus de méchancetés pour être  »tous et chacun » le juge qui lui sait  »juger »ce que M.Polanski a fait..il y a 30 ans!! Je me réjouis que jamais vous ne serez  »juge » pour aucun tribunal, ni aucune cour de justice.
    Petits juges de tribunes populaires, je vous prie de rester anonymes et cachés derrière vos écrans.

    M.Polanski ,j’espère que, bientôt ,on vous laisse vivre tranquille et libre. Désolée, que vous soyez devenu  »une mascotte  »pour tous les  »ceux et celles » qui eux n’ont rien, mais vraiment rien à se reprocher. Ils sont,selon moi, de parfaits idiots qui croient que le droit de vous juger par médias interposés ,leurs donnera  »bonne conscience ». Et, personnes ne semble comprendre qu’il ne s’agit pas de savoir s’il y a un coupable. Mais, de politique de petit procureur en élection. Je vis au Québec, frontière des USA, et croyez-moi, jamais je ne voudrais avoir  »la justice américaine » comme modèle de loi. Bon courage et désolée pour ces années de vie volée.
    Je persiste et signe, Hélène André ,Québec.

    • Et dans le genre pourrit, les USA sont des enfants de coeurs par rapport aux Suisses, pays du fric salit par le sang des dictatures les plus sanguinaires, les banques suisses et leurs clébards règnent sur ce petit peuple dont l’identité est en voie de disparition !
      Comme si le film de Roman avait mit en exemple l’histoire de nazi ayant un peu plus de coeur que les dirigeants des banques de ce pays rongé par la corruption chronique.
      Je vous le dis, un avocat antisémite a été quasiment acquitté après avoir violé 3 jeunes garçons de 14 ans, en même temps que les autorités suisses prenaient en otage Roman, sans doute pour faire leur cour à kadhafi suite à l’affaire annibal !
      kadhafi avait déjà soutenu jean ziegler afin qu’il accuse un Juif genevois, grand donateur de fond à l’état d’Israël, en l’accusant de trafiquant dans son livre « la suisse lave plus blanc ».
      kadhafi avait d’une part couvert les coûts de la procédure que ziegler avait perdue, car le seul reproche que ce dernier a faite, c’est que cette victime du fascisme helvétique, était qu’il trafiquait du bois en provenance d’Afrique.
      Cette Suisse est complétement pourrie, au point d’avoir arrêté Roman !

    • Chère Madame,
      Avez-vous un enfant violé ?
      Penseriez-vous la même chose dans le cas contraire ?
      Bien cordialement

  20. La détention de Polanski est à Suisse tout d’abord l’enlèvement de citoyen Polonais et le citoyen de l’Union Européenne et est légalement faux. Les lois de sexe des Etats-Unis violent la Charte des Droits
    Fondamentaux de l’Union européenne et ne peuvent pas être applique dans la forme y compris l’extradition et dans la partie d’eux par le membre de l’Union européenne aucun par le pays cherchant l’accession
    comme Suisse. Ils violent l’article premier de la Charte sur la dignité humaine qui définit les activités sexuelles, volontaires et interdites d’adultes comme le sexe oral et anal et l’article le 21e
    défendre adultes n’importe quel sexe sans signer le certificat de publication des bans.

    Le code de l’Etat d’Utah dit par exemple :

    76-7-104. Fornication.
    (1) Any unmarried person who shall voluntarily engage in sexual intercourse with another is guilty of fornication.
    (2) Fornication is a class B misdemeanor.

    76-5-403. Sodomy — …
    (1) A person commits sodomy when the actor engages in any sexual act with a person who is 14 years of age or older involving the genitals of one person and mouth or anus of another person, regardless of the sex of either participant.
    ….
    (3) Sodomy is a class B misdemeanor.

    76-3-204. Misdemeanor conviction — Term of imprisonment.
    A person who has been convicted of a misdemeanor may be sentenced to imprisonment as follows:
    (1) In the case of a class A misdemeanor, for a term not exceeding one year;
    (2) In the case of a class B misdemeanor, for a term not exceeding six months;
    (3) In the case of a class C misdemeanor, for a term not exceeding 90 days.

  21. Même plus de 30 ans après, vous restez coupable d’un crime.

    J’ai du respect pour le travail que vous avez fourni à travers vos films, mais pas pour la personne que vous êtes.

    Triste destin que le votre. On récolte toujours ce que l’on sème. A vous d’assumer vos actes.

  22. Je suis solidaire de Roman Polanski. Avoir peur de cette soi-disant justice est un signe de santé mentale. L’acharnement indécent de certains membres de la justice américaine démontre une fois de plus que ce qu’on appelle « la justice » est surtout un moyen qu’ont trouvé les hommes (précisons: les puissants) de promouvoir leurs intérêts. Encore heureux que ces magistrats n’aient besoin ni de bûchers, ni de goulags, ni de camps de concentration pour leur avancement. J’espère que leurs collègues suisses feront preuve de décence.

  23. Mr. Polanski, Vous ecrivez que chacun a des drames et des joies dans sa vie. Certes, mais peu de gens infligent a d’autres des drames aussi abominables que ceux que vous avez infliges. Vous avez inflige des drames a un grand nombre de femmes, de jeunes femmes, et d’adolescentes.
    Vous avez viole plusieures femmes.
    Vous avez pratique le detournement de mineure plusieures fois (statutory rape). En outre, puisque vous parlez de drames que les humains subissent, rappellez-vous que la vie vous a epargne de vous faire violer. Vous avez donc ete tres bien traite par la vie. Vous avez echappe a un drame qui frappe un grand nombre de personnes.

    Aucune personne saine ne s’appitoie sur vous. Le fait que vous puissiez le suggerer montre votre stupidite, stupidite que vous avez demontree a chaque fois que vous avez dirige un film.
    Vous demandez d’etre traite comme tout le monde. Newsflash pour votre cerveau qui fonctionne au ralenti: nous sommes tous traites differemment. Si vous demandez a etre traite comme toute personne accusee de viol, vous demandez a avoir une sanction plus lourde que celle qui vous a ete offerte sur un plateau grace a votre celebrite. La pllupart des personnes faisant l’objet d’une demande d’extradition se voient extrader.
    Vous mentez en disant que votre temps en prison equivaut a la totalite de votre peine: vous deviez connaitre votre peine a votre « sentencing, » « sentencing  » que vous avez fui. Vous accusez faussement le juge de « revirement. » Vous mentez en disant que votre fuite etait « justifiee ». Un « revirement » n’aurait pas justifie votre fuite, il vous aurait tente de fuir, vous avez cede a cette tentation. Vous avez cede, il semble, a la majorite des tentations qui se proposerent a vous. Etre tente de fuir est different d’etre « justifie » dans sa fuite. Votre fuite n’etait jamais justifiee, notemment parceque ce juge avait le devoir de proteger les cityoens, et de vous mettre hors d’etat de nuire.
    Vous avez continue a nuire a d’autres adolescentes, la plus celebre etant Natasha Kinski, que vous avez incitee a la debauche.
    Quant a la date, cette affaire a toujours en cours, depuis votre fuite. Les demandes d’extradition se sont suivies pendant des annees. Vous aviez ajoute a votre crime le delit de fuite. Vous devez etre juge pour cela aussi.
    Si cet homme (procureur a la date du viol) a raison en disant que votre sejour en prison devait correspondre a la totalite de votre peine, vous auriez du vous presenter a votre « sentencing. »
    Vous calomniez le juge Rittenband en l’accusant d’avoir voulu renier un accord. Vous n’avez aucune credibilite en ce qui concerne l’accord que vous pretendez avoir accepte, et certainement aucune credibilite en ce qui concerne ce qu’un juge « a l’intention » de faire. Vous etes trop petit d’esprit pour avoir des capacites de voyant. Donc, vous ne saviez rien.
    Le juge Rittenband etait assez intelligent pour savoir que la notoriete n’a aucun avantage pour les gentilhommes. Il n’a jamais recherche la notoriete. Vous etes un petit poisson a cote d’autres personnes qu’il a vues dans sa cour. Un exemple au hasard, Elvis Presley. Un autre, Cary Grant. Un autre, Marlon Brando. Il faut revenir sur terre et vous rendre compte que vous etes moins celebre qu’Elvis Presley. De plus, ce juge etait plus doue que vous en langues etrangeres. Comment faites-vous pour toujours parler aussi mal le francaiss, et parler aussi mal l’anglais? Parlez-vous au moins correctement le Polonais? Ou etes vous parti de votre pays afin d’essayer de cacher votre manque d’intelligence derriere un accent? Cela vous aura servi d’excuse: « je dis des betises parceque je parle dans une langue etrangere. » Zut, mais, au fait, vous n’etes pas ne en France? Le francais devrait etre votre langue maternelle? Vous avez donc le genre d’intellect qui vient du fond de la cuve des sous-doues.
    Le juge Rittenband a souffert de la guerre en tant qu’adulte, dans la bataille, et en a subi les consequences comme le ptsd, etc. Il etait brillant, et s’occupait de chosese plus importantes que les gens celebres, mais cela depasse votre imagination. Arretez de dire que ce juge « s’est parjure », parceque vous ne lui avez jamais donne l’occasion de « se parjurer ». Vous devez toujours vous presenter au sentencing pour savoir quelle est votre peine, et, la, nous saurons si vous l’avez executee.
    Quand a votre peur d’etre livre en pature aux medias, elle est sans doute moins grande que la peur de se faire droguer, de se faire violer, ou de se faire droguer et de se faire violer.
    Vous dites que vous devez parler car vous manquez d’argent et que vous voulez etre avec votre famille.
    Le plus tot vous retournerez en Californie, le plus tot vous irez en prison, et le plus tot vous en sortirez, et le plus tot vous en sortirez, le plus tot vous pourrez gagner de l’argent.
    J’imagine que la depression, la honte sociale, etc, empechent aussi aux victimes de viol de gagner de l’argent.

    Que votre femme ne veuille vous voir que si vous avez de l’argent, c’est normal. Pour vous supporter aussi longtemps, elle a surement la meme mentalite que vous. Vos enfants sont en securite loin de vous. Les alcoliques boivent a la maison, et les violeurs violent, en general, aussi a la maison.
    Les vicimtes riches ont un probleme plus grave que les victimes de pervers qui sont ouvriers. Les victimes de familles pedophiles riches sont habituees au luxe, et denoncer un abuseur, c’est mettre leur « standard of living » en difficulte.
    Le fait que vous soyez incapable de « travailler » est un soulagement pour moi. Je mets le mot entre guillemets parceque le travail est une chose noble, et vous etes un mecreant. Vos films sont minables. Votre perversion se voit dans chaque scene.
    Je trouve hypocrites les gens qui se disent scandalises at choques par le fait que vous soyez un pervers. Enfin, ils ont vu vos films, votre mentalite est la. Ils me lassent a jouer les effarouches. J’ai presque immediatement coupe la video en voyant vos films. Votre perversion etait omnipresente. Vous n’avez fait que de la crasse dans la vie et dans le divertissement. Vous n’avez jamais fait de cinema. Voir un bon Kurosawa ou un bon Carne vous ferait sans doute vomir, tant vous haissez le talent.
    De grace, arretez de faire des films.
    Un des drames de ma vie a ete de voir quelques scenes que vous avez filmees. Et d’entendre dire du bien de votre oeuvre. Soyons serieux, vous etes stupide. C’etait penible a regarder.
    Il y a lieu de vous extrader pour delit de fuite.
    Vous n’aurez sans doute jamais la paix, pareceque c’est une chose spirituelle, et si les cathedrales de France ne vous ont pas pointe dans la bonne direction, rien ne le fera. Quant a votre famille, personne ne voudrait d’un pere comme vous.
    Et votre pays, c’est lequel?
    Je pense que c’est comme vos « amis: » celui dont vous pourrez profiter.

    C’est un mensonge de plus de

  24. Qu’on le laisse en paix !…
    Si la victime ne souhaite plus le poursuivre, pourquoi s’acharner sur lui ?
    C’est le juge qui devrait être poursuivi pour parjure !…

  25. La Suisse est bondée de pédophiles, bien plus que le reste des pays européens, pourquoi ? personne ne le sait, des centaines de cas de pédophilies commis par des prêtres dont les poursuites sont classées, je parle d’enfants Suisses, violés en Suisse et aucune suite !
    Jean-Pierre Garbade, avocat pédophile ayant violé au minimum 3 garçons selon ses aveux tardifs, à été quasiment acquitté par les tribunaux helvétiques, les enquêtes ont fait qu’il n’a pas fait une seule heure dans une prison et qu’il n’a pas eu d’amende ! Cet avocat continue de plaider, pourquoi Polanski ne le prend pas comme défenseur ?
    Pourquoi Polanski ne prend-il pas cet avocat, Jean-Pierre Garbade, inculpé pour le viol de 3 garçons de moins de 15 ans et resté impuni ?
    Ah oui, c’est vrai, Jean-Pierre Garbade est « antisioniste », il se targue d’être de la famille de rudolf hess, celui que l’otan a enfermé à Berlin jusqu’à sa mort, il collabore avec quelques banques dans le dépouillement de peuples exsangues, comme tout les peuple dont les dirigeants font des allez-retours avec Zurich, ceux la même dont les preuves ne s’arrêtent pas aux viols d’enfants, mais coupables de massacres, de tortures, voir de génocides.

    • @Corto
      Votre acharnement sur la Suisse et les informations que vous avancez (plus de pédos qu’ailleurs en Europe ou encore aucun mandat d’arrêt international lors de l’arrestation) montre que non seulement vous devriez changer vos sources, mais également lire le droit international et les traités bilatéraux helvético-américains, regarder les dates d’entrée en vigueur d’initiatives populaires et les derniers voyages de Monsieur Polanski avant et après ces dates, et puis finalement, à force de répendre votre haine inculte envers la Suisse, vous continuez de démontrer que Moix et Vous n’êtes qu’une seule personne, du moins dans la pensée. Ce qui peut être effectivement un compliment. La «Meute-à-Moix» se réveille! Et c’est bien aussi. On appréciera donc la qualité du propos et la hauteur de l’esprit, équivalant probablement à 1050m au niveau de la mer. «A Gstaad quoi…»

    • @Corto: vos propos me font vomir, et vous n’êtes vraiment pas plus cohérent qu’hier soir. Avec de telles insanités, vous faites non seulement honte à la Suisse, mais à la France également. Un voisin suisse heurté par vos propos.

  26. @ citoyen
    Ah bon ? Vous pensez que la justice américaine qui va expédier par piqûre létale un innocent probable, Troy Davis, pour ne citer que cet exemple à venir, est une justice exemplaire et universelle — la justice de Dieu sans doute ? Vous la trouvez respectable à coups de statistiques : « mieux vaut un innocent mort qu’un assassin en liberté — on ne sait jamais ». Vous pourriez m’expliquer en quoi cette maxime ne vaudrait pas « 0 » en logique ?

  27. Plus de 30 ans après les faits, sauf pour les crimes contre l’humanité et les crimes de génocide, n’y a-t-il pas prescription aux Etats-Unis comme ailleurs ? Oui, il y a prescription. Ce que l’on juge, si j’ai bien compris, ce ne sont donc plus les faits vieux de 33 ans, mais le fait que Polanski, face à un revirement du procureur, se soit soustrait in fine à la justice, et cela est imprescriptible, même si, en termes de droit, cette affaire seconde est sans commune mesure avec l’affaire en amont. Bref, on est passé d’un procès sur le fond (prescrit) à un tout autre, qui n’a plus rien à voir, et qui est, celui-là, de pure forme. Tout cela a un parfum d’absurde et d’inanité : le premier procès est caduque, l’amont est clos, mais pas l’aval ! A moins que l’affaire n’ayant pas trouvé sa conclusion judiciaire, on ne remonte de l’aval à l’amont et qu’on ne refasse tout le procès. Mais Polanski n’a-t-il pas été condamné par défaut ?
    L’acharnement juridiste contre Polanski traduit une perversion a-logique du système judiciaire, affaiblit sa légitimité et pourrait ébranler certains justiciables. Si l’action américaine va à son terme, si Polanski est extradé puis condamné, tout justiciable américain aux prises avec les tribunaux, se souvenant des rebondissements de la procédure contre Polanski et des revirements des procureurs, devra y réfléchir à deux fois : jouer le jeu, plaider coupable en échange d’un deal, mais au risque que le juge se dédie ; ou, devant un arbitraire toujours menaçant, choisir de s’y soustraire et se mettre peu ou prou hors la loi ? Indépendamment de Roman Polanski, les autorités judiciaires américaines ont tort de s’enferrer. Un procès Polanski donnerait un mauvais signal aux Etats-Unis mêmes.

  28. Le Général de Gaulle a gouverné avec deux clés sans lesquelles la porte des libertés publiques ne pourrait s’ouvrir, car elle est duale et réversible : l’insoumission, et l’amnistie. C’était politique mais sans cette règle voyez le devenir de l’Italie… En matière de droit commun, il n’y a pas pire lieu de développement du mal que celui de la rigidité morale du bien… Qui, ici, pourrait reconnaître sa conception de la justice dans la justice de l’union américaine ? Laquelle connaît la pire criminalité en dépit de ne pas avoir aboli la peine de mort — ni la libre vente des armes : au nom du bien ? L’affaire Polanski doit se réfléchir depuis la nationalité française qu’il a contractée depuis longtemps et au vu des lois de l’époque où il fut naturalisé — doit-on rappeler qu’il était alors légal en France d’épouser une mineure de 14 ans, si les parents étaient consentants ?!!

    • Pour être spécifiquement méchant
      nul besoin d’enfreindre la loi
      il suffit de l’observer à la lettre !

    • Nous parlons ici d’un viol par avec de l’alcool et un medicament qui relaxe les muscles. De plus, nous parlons d’une victime adolescente. Et d’un violeur qui avait un ascendant par son autorite due a son experience dans le domaine du travail, et a sa celebrite. Un violeur qui avait aussi un ascendant par son age. Vous parlez d’un mariage, qui est tres different d’un viol. Et different d’une seduction de mineure. Cette adolescente a refuse un rapport sexuel, a ete droguee, et n’a jamais demande a ses parents si elle pouvait l’epouser, puisque lui-meme ne lui a jamais demande de l’epouser, et, d’ailleurs, elle voulait le fuir, ce qui laisse supposer qu’elle aurait refuse une demande en marriage.

  29. « assigné à résidence à Gstaad »…Pov’ petit, on va pleurer.

  30. La paix vous l’avez eu pendant plus de 30 ans, c’est largement assez pour quelqu’un qui a avoué être coupable d’un crime aussi honteux. Je doute que 42 jours dans une prison américaine (et une assignation à résidence dans un chalet luxueux) soit une peine équitable, si vous tenez tellement à « être traité comme tout le monde » faîtes face à la justice américaine sinon vous n’êtes qu’un lâche qui profite de sa notoriété pour échapper une fois de plus à la justice. Arrêtez de blâmer les juges à votre place (vous êtes le seul vrai coupable dans cette affaire) et assumez vos actes et la sanction qui va avec. Moi aussi je ne peux plus me taire, vous n’êtes qu’un criminel en liberté (depuis plus de 3 décennies!) qui essaie tant bien que mal d’apitoyer le peu de fans qu’il vous reste (par peur de connaître bientôt le même sort que votre victime par vos compagnons de cellules). Honte à vous M. Polanski!

  31. Monsieur Polanski, vouliez-vous explorer leur sombre septembre ?
    Car les démons voient minuit à leurs portes. Et derrière la neuvième la lueur se fait ambre.
    Mais l’édifice réagit.
    Amitiés, GLH.

  32. Il a déconné le Roman. Ouais c’est vrai c’est pas joli joli quand on est un monsieur arrivé d’impressionner une ado en mal de réussite;puis de la faire boire;puis de la camer au mandrax;puis d’en user et abuser;puis d’acheter avec tout son argent de cinéaste en vogue son retrait de plainte.
    Tout ça c’est bien laid.Surtout que ce monsieur accable le système judiciaire américain qui lui a osé lui faire faire cinq semaines de prison, alors qu’il a fuit l’injuste communisme pour la terre de la justice et de la liberté.
    Surtout que ce monsieur n’a jamais pris la défense d’un quelconque érémiste qui a pris vingt ans pour avoir sodomisé une gamine après l’avoir fait boire.
    C’est vrai. Mais moi je suis pour que les prisons n’existent plus aussi bien pour le cinéaste reconnu que pour le érémiste dépressif.
    Bien sûr j’observe que personne ne s’est jamais levé pour le érémiste violeur et cela me blesse.
    M.Polanski vous avez bien de la chance et dans votre villa en suisse, au beau milieu d’un patelin pour milliardaires, vous ne serez pas l’objet de la tyrannie des autres détenus qui haïssent les pointeurs surtout les pédophiles. Vous ne serez pas retrouvé au petit matin pendu dans votre cellule, oublié de tous (en voilà un beau sujet de scénario non? Bah! n’est pas Bresson qui veut.
    Après tout je préfère que tous les détenus de la terre soient installés dans une super villa en suisse plutôt que dans un cul de basse fosse. Alors vous êtes un précurseur. Et puis entre l’est et l’ouest il y a la France.Si facile à atteindre; si proche de la villa…Venez donc chez nous et restez y.

    • Si seulement Roman avait pratiqué une petite feuille de rose avant la sodomie on en ferait pas tout un foin… et hop, ni vu ni connu… visiblement il avait pas toute sa tête… dommage. Courage Roman.

  33. Ce qui est le plus stupéfiant est la reprise par l’AFP ce soir de ce communiqué. A aucun moment la rédactrice de la dépèche de 20h20 ne donne cet élément primordial et d’une importance capitale à savoir le témoignage sous serment du procureur de l’époque :  » Roger Gunson le procureur chargé de l’affaire en 1977, aujourd’hui à la retraite, a déclaré sous serment devant le juge Mary Lou Villar, en présence de David Walgren, le procureur actuel qui avait tout loisir de le contredire et de l’interroger, que le 19 Septembre 1977 le juge Rittenband avait déclaré à toutes les parties que ma peine de prison au pénitencier de Chino correspondrait à la totalité de la peine que j’aurais à exécuter ». C’est le pourquoi du mensonge dénoncé par Roman Polanski et ce n’est pas du tout expliqué dans la dépèche AFP. Effectivement comme l’écrit Jacques Keryell ci-dessus « “craindrait-on de défendre Polanski?”…

  34. « Je ne peux plus me taire »
    Pourquoi avoir si peur de la justice si vous avez la conscience tranquille aujourd’hui ?

    • @citoyen: tout est écrit dans le texte.
      Polanski ne demande pas à être innocenté mais simplement 1) à être traité comme tout un chacun (et comme un VIP que l’on veut épingler à son tableau de chasse) et 2) à ce que la justice américaine respecte son jugement de 1977… que Polanski a déjà purgé.
      CQFD

    • A la 2ème ligne, il faut bien évidemment lire « et PAS comme un VIP… »

    • @citoyen
      Pourquoi avoir si peur de la justice si vous avez la conscience tranquille aujourd’hui ?

      Vous parlez de la justice aux Etats-Unis qui condamne à mort des innocents?

  35. Une fois de plus le grand public a été manipulé / influencé … Je n’ose imaginer ce qui se dit aux states !

  36. Roman Polanski est notre Frère. On ne livre pas un Frère à des yankies avides de spectacle. Ne lui ont-ils pas déjà fait assez de mal ? Que les Américains cessent de faire du mal aux nôtres frères humains ainsi qu’à notre planète !
    Où sont les Arthur Miller, Steinbeck ou Scott Fitzgerald que nous aimions tant ? Ne reste-t-il plus à notre chère Amérique que des Miley Cyrus et Lady Gaga ?

  37. C’est d’une évidence qui crève les yeux que nous sommes ici face à un harcèlement judiciaire, une persécution de l’homme, étalée sur une période de plus de 30 ans et qui n’a d’autre explication que la vindicte d’un appareil judiciaire, créée artificiellement sur un reniement, par son propre mensonge. Un système, qui s’est emballé et tourne hors contrôle de fait d’une mensonge, d’une parole avalée, n’est pas donné à voir si fréquemment dans une démocratie libérale, car de ce fait un tel système si en a le pouvoir devient une machine à broyer l’être humain, peu importe si coupable ou victime.

    Eux le savent, mais évidemment d’autres considérations entrent en jeu. Celles d’une nomination au poste de juge, de leur carrière soumise aux élections alors qu’il n’y a rien de mieux que chevaucher une telle vague face à une opinion publique qui paye et en demande, s’octroyer des titres d’inflexibilité, des qualifications de « dur à cuire ».

    Accorder sur des telles bases une extradition de Roman Polanski, citoyen à tout égard suisse, de par sa longue présence sur le territoire suisse que par les reconnaissances à sa carrière d’artiste, me paraît franchement impensable, ahurissant pour la justice suisse. Il serait complètement fou d’extrader Roman Polanski après une tel chasse à l’homme le mettant ni plus ni moins dans le cercle désormais très fermé des criminels nazis encor en vie, ou celui d’un Noriega par exemple.

  38. Arretez un peu ! C’est pas parce qu’on a un accord genre plaider coupable de 42 jours que l’on doit considerer cette peine comme fait et ce délit comme absou ! J’ai une fille de l’age de celle de l’histoire de Polanski et je ne peux admettre moralement ce comportement, ni même l’imaginer, ni le comprendre !
    Pour moins que ca des gars sont envoyés à juste titre au trou pour plusieurs mois et c’est justifié et normal.
    Ma moral judéo chrétienne choquera mais tant pis ! D’autant plus que je sais de quoi je parle pour le trou !
    Tôt ou tard on est rattrapé par ces fautes et on paye ces dettes !
    Il doit payer vraiement ces dettes et il se sentira en paix surtout à son âge !

  39. Qu’il affronte ses juges s’il n’ a rien à se reprocher, il sera blanchi avec les honneurs dûs à son rang!

  40. M. Polanski,

    Votre génie cinématographique est incontestable.

    Toutefois, il ne vous exonère pas de la responsabilité des actes que vous avez posé dans le passé. Cette dernière est le contrepoids indissociable de la liberté dont jouit tout citoyen dans une société démocratique.

    Le premier ne vous dispense pas de la seconde. À vous d’assumer ou de démontrer que vous ne jouissez pas d’un traitement équitable. Devant un tribunal, pas dans la presse.

    Bien à vous.

    JPL

  41. Des enfants sont violés tous les jours. Ils sont vendus en esclavages, ou simplement kidnappés, ils servent dans des films porno ou des hôtels de luxe, simplement pour le plaisir écoeurant d’homme trop riches et trop puissants. Ça se passe partout, chaque jour, dans votre quartier comme dans le mien.

    Nous en sommes rendus à point tel dans l’abus des enfants que de nombreux pédophiles ne croient même plus qu’ils commettent un crime. Dans mes années à travailler dans une équipe des douanes, vouées à la détection de pédophiles, voici le genre de commentaires que j’ai entendu: « Elle le voulait, cette petite, elle m’a aguichée par son regard. » (parlant d’une petite fille kidnappée de 7 ans). « Les filles de 11 ans aiment ça, ce sont de vraies s_______ ». « Oui, je l’ai violée, et alors, c’est ma fille, je peux faire ce que je veux! » (Sa fille avait 4 ans). « Oui, ben il ne peut pas se plaindre, je l’ai bien payé. » (10 Euros pour une sodomie sur un garçon Cambodgien de 14 ans). Et je pourrais continuer des heures.
    Les pédophiles, de plus en plus, sont outrés qu’on ose les arrêter ou, pire, vouloir les mettre en prison. Vous comprendrez mon horreur quand j’entends des gens défendre « l’honneur » de ce pauvre monsieur Polanski. Je ne peux supporter ceci qu’en me disant que ceux qui le défendent et le protègent sont aussi pédophiles que lui. Sinon, quel espoir y a-t-il pour nos enfants?

    Il n’y a qu’une chose qui fera cesser ces crimes: la peur. Quand la peur de faire face à la justice sera plus puissante que le plaisir qu’en retire les pédophiles. J’applaudis la justice, Suisse et Américaine, d’agir enfin.
    J’espère que vous avez peur, monsieur Polanski, très peur. J’espère que vous êtes aussi terrorisé que la gamine que vous avez saoulée et violée il y a si longtemps. Parlez de votre peur, monsieur. Vous ne pouvez plus vous taire? Bien. Peut-être que ça fera réfléchir tous les pédophiles si riches et si puissants qui violent et torture impunément des enfants chaque jour. Parce que la grande majorité des victimes, elles, n’ont pas droit à la parole. Et elles ne seront jamais invitées à parler dans « La règle du jeu ».

    • D’autant que Samantha Geimer n’a pas droit à la parole non plus puisqu’on n’écoute pas sa volonté (que l’affaire cesse ! Que les poursuites s’arrêtent)…
      Combattez pour la juste cause des enfants victimes de pédophilie…mais pas ici.

  42. Szanowny Panie Romanie,

    A o języku polskim, Mój Idolu zapomnieliśmy, chętnie pomogę jak tylko Waszmość
    się do mnie odezwie.

    Pozdrawiam Pana najserdeczniej

    Paweł Jan

  43. non seulement il a effectué une peine mais et surtout depuis sa première arrestation il est traqué et mal mené. Il n’aurait jamais dû être aussi mal traité pendant toutes ces années.. ce n’est pas une condamnation qu’il a effectué mais bien plus depuis tout ce temps. Et sincèrement la justice américaine et ses actes me donnent envie de gerber. Merci à Yann Moix pour son livre La Meute; il a eu le courage, non sans conséquence, de dénoncer cette aberration et cette injustice faîte à M.Polanski. Je trouve qu’on ne parle pas assez de cette affaire et cela m’énerve de constater que chaque jour les gens semblent continuer leur vie sans se soucier qu’un homme à mon humble avis innocent risque d’être condamné. Oui pour moi il est aussi capital de ne pas oublier les circonstances et tout les faits et détails de l’époque. De même que la victime a demandé sa libération.
    suite à cela on se demande forcément si le désir de condamner M. Polanski n’est autre que de la jalousie envers un génie une intelligence et les chefs d’oeuvres qui vont avec.
    Roman Polanski est victime.

    « ROMAN POLANSKI N’EST PAS ACCUSÉ D’ÊTRE COUPABLE. IL EST COUPABLE D’ÊTRE ACCUSÉ »
    Yann Moix – La Meute

    cette citation est plus que parfaitement juste.

    Bon courage à M. Roman Polanski ainsi qu’à sa famille.
    Vous avez le soutient de beaucoup de monde et nous espérons tous que vous allez gagner.
    Courage.

  44. La plupart de vos commentaires sont répugnants.
    Le lynchage contre Polanski à travers blogs et commentaires n’est que le versant médiatique des lynchages physiques qui ont encore malheureusement cours dans des contrées d’un autre âge. Lorsqu’on ignore les faits et méconnait les dossiers, on devrait pourtant se garder de juger et de préjuger. En dépit de cette ignorance, vous avez décidé de ne pas entendre les arguments que Polanski donne pour sa défense. Il est coupable, il doit payer ; il faut que la bête meure ! Voilà ce que désire la foule en furie. Ce n’est pas la justice que les lyncheurs réclament mais une justice de justiciers !
    Vous ne voulez pas entendre que l’affaire Polanski n’est pas l’affaire Dutrou. Que la victime a demandé l’arrêt des poursuites. Que Polanski a déjà purgé sa peine et que le risque pour lui de se rendre aux Etats-Unis est de payer non pas pour ce dont on l’accuse mais pour servir des visées électoralistes. Enfin, que son crime (ou délit) serait aujourd’hui chez nous effacé par un délai de prescription. Vous qui êtes si souvent prompts à critiquer l’Amérique, vous voici étrangement désireux de voir sa justice triompher dans ce qu’elle a de plus exécrable. Curieuse et affligeante pensée majoritaire qui veut que le monde se divise uniquement en victimes et bourreaux ! Nuancez vos jugements, remettez-vous un peu en question et, surtout, foutez la paix à Polanski !

  45. D’aucuns souhaitent voir Roman Polanski être traité comme un citoyen ordinaire. Mais n’est-ce pas, précisément, ce que souhaite, depuis toujours, Roman Polanski lui-même, se voir traité comme un individu qui a déjà exécuté sa peine et qui réclame, non pas une obscurité à jamais impossible dans son cas (combien y-a-t-il de Molières, de Balzac et de Polanski par siècle?) mais la paix, une paix retrouvée, une paix nécessaire. Nous qui voyons un très mauvais scénario judiciaire en train de s’écrire, nous ne pouvons plus, non plus, nous taire. Quand l’empire du Bien s’empare de la morale, c’est pour la défigurer. Depuis l’automne 2009, je ne peux m’empêcher de me poser la question: « craindrait-on de défendre Polanski? », et cette perspective m’effraie.

    • Euh, « vous vous foutez de moi, la? » dirait Cruchot, joue par Louis de Funes.
      Polanski n’a aucun talent.
      Si vous voulez voire du talent au cinema, il faut voir un Mizoguchi, un Kurosawa, un Carne.
      Polanski n’a jamais eu de talent.
      Et puis, on peut se demander s’il y avait, parmi ses victimes, une Vigee LeBrun du cinema, qui n’a pas pu nous donner son oeuvre.
      Sa perversion se voit dans ses -tres mauvais- films.
      Ce qui m’etonne, c’est l’etonnement quand au fait qu’un homme qui fait des films minables soit, euh, un minable.

    • Apprécier la culture à l’aune d’un Cruchot…Hum…
      La perversité des films de Polanski? Je vous renvoie à Shakespeare, Laclos, J.G. Ballard, Jane Campion, Les deux David, Lynch et Cronenberg… Il y a pire comme cousinage…
      Freud mort à Londres en septembre 39, Polanski: deux lutteurs aujourd’hui (et toujours) qui dérangent, deux lutteurs qu’on n’a pas ménagés.

    • Pas d’accord… Polansky a l’immense talent de faire croire à beaucoup qu’il en a !… y’a qu’à revoir Pirate ou la neuvième porte pour s’en convaincre.

    • Je parlais de talent, mais vous etes bete, et avez confondu l’appreciation du talent artistique avec l’appreciation d’une culture. Vous avez peut-etre une tete bien pleine, mais elle est mal faite.

      Si je suivais une idee que vous avez inspiree, et que je prenais Louis de Funes comme reference de ce qu’est le talent artistique, Polanski resterait une persona non grata sur l’ecran.

      Vous n’avez rien compris a Shakespeare, mais vous n’avez rien compris a mon poste non plus.

      Votre imbecilite vous empeche de voir qu’utiliser un meme instrument artistique, appartenir a une meme categorie, ou, peut-etre, avoir un pays d’origine en commmun, ne change rien a l’inegalite des esprits.

      Merci a Dudule pour vos commentaires intelligents.

  46. Lors de la libération d’Ingrid Bétancourt, Nicolas Sarkozy avait déclaré : « J’irai récupérer les citoyens Français où qu’ils soient détenus dans le monde, et ce quoi qu’ils aient fait. »
    Actuellement, Roman Polanski est arbitrairement assigné à résidence en Suisse. Nous, citoyens français, demandons que notre compatriote Roman Polanski soit immédiatement libéré par les autorités suisses. S’il le faut, qu’on envoie le GIGN ou le RAID ou l’armée pour le récupérer. Il est de toute façon HORS DE QUESTION que nous le laissions traîner devant la justice américaine pour une parodie de procès ! Polanski n’est pas un dangereux terroriste que je sache !!!

    Dans ce monde de fous, il reste tout de même encore des gens raisonnables !

  47. Vous me fatiguez à rabacher sans cesse le même bourrage de crâne des médias peu scrupuleux. Bravo vous le faite très bien. Vous acceptez une opinion toute faite, seulement parcequ’elle a été dite au TJ? Si pour vous convaincre il suffit de vous sourrir et de vous parler sur le ton que vous voulez entendre, c’est assez affligeant! Cela fait plus de 40ans que les médias s’acharnent sur cette homme, pourquoi continuer ce lynchage public? C’est abject! Regardez le documentaire mais peut-être avez-vous trop peur de réaliser que vous vous trompez sur toute la ligne. Evitez les jugements attifs et déplacés, regardez le film et ensuite exprimer vous. Reformulez vos phrases, il est grand temps de changer de rangaine. Courage M. Polanski, c’est vous contre les imbéciles!
    FREE POLANSKI, voilà la seule justice!

  48. prawo jest prawem…kazdy pedofil i gwlciciel powinien zostac ukarany!!!!!!!!!!!

  49. note: pour s’y retrouver dans les commentaires: le Julien (moi) de 22h11 n’est pas le même que le Julien de 21h 58.

    • c’est exactement ce que j’allais dire,
      même si j’avoue que me faire passer pour vous, en vue de votre intéressant commentaire, ne m’aurais pas déplu!
      cordialement,
      le julien de 21 heures 58

  50. J’espere de tout coeur que vous serez extradé et que vous purgerez une vrai peine de prison dans une vrai prison.
    Cette lettre ouverte ne convainc personne. elle est poussée par vos avocats et conseillers, rien n’est sincere la dedans.
    honte a vous

  51. CETTE AMERIQUE QUI VEUT LA PEAU DE POLANSKI

    Comment croire ces américains qui se souviennent soudainement de l’affaire Polanski ? Comment croire ces suisses qui l’accueillent depuis des années sur leur territoire sans lever le petit doigt ? Cette Amérique qui poursuivit Bill Clinton, et plus récemment Tiger Woods. Cette Amérique puritaine qui brandit la bible et produit dans le même temps des millions d’heures de films pornos qui inondent la planète via le Net… La même qui découvrit effarée, il y a 25 ans, qu’une fille mineure pouvait être une star du X et s’y complaire: qui se souvient de Tracy Lords ? Polanski a eu une relation avec une mineure ? Oui c’est mal, oui, ce n’est pas moral, oui c’est interdit. Alors viol ? Pas viol ? Était-elle consentante au début, moins après ? Pas consentante du tout ?… Seule deux personnes savent exactement ce qui s’est passé ce jour là: Roman Polanski et Samantha Geimer. Et encore le savent-ils vraiment ? Un peu stones tous deux au champagne et aux anxiolytiques on pourrait presque en douter. Roman Polanski s’explique de cette séquence de sa vie dans son autobiographie « Roman ». Selon lui Samantha Geimer était d’accord, le ciel lui est tombé sur la tête en recevant la visite de la police le lendemain. Pourquoi donc cette parole là n’a-t-elle aucun crédit ? Pourquoi Samantha Geimer demande l’arrêt des poursuites contre Roman Polanski ? Pas de réponse à ces questions là, ce sont pourtant les plus essentielles. Mais l’Amérique, ce pays des libertés qui pratiquait encore une ségrégation digne de l’Afrique du sud il y a cinquante ans, a décidé de faire la morale au monde. Que ce soit avec les mensonges de Bush sur les armes de destruction massives imaginaires de l’Irak ou en ressortant le dossier de mœurs de Polanski dont tout le monde se contrefout depuis plus de trente ans, la principale intéressée en premier. Cette Amérique de l’argent roi, des traders fous, des banques inconscientes qui déboulonnent l’économie du monde, cette Amérique qui laisse ses citoyens à la rue, obligés de quitter leurs maisons qui ne valent plus un sous, cette Amérique qui fait fabriquer ses vêtements et ses chaussures de sports par les enfants du tiers-monde, cette Amérique ou pullule les sérials killers et les fachos, cette Amérique au cinéma désormais infantile et qui englue le monde dans sa sous-culture aussi surement qu’elle va elle même s’engluer dans sa nappe de pétrole, oui, c’est cette Amérique là qui veut extrader Polanski pour le juger. Cette Amérique qui l’a jeté dans un cachot suisse comme un vulgaire malfrat pour ensuite l’assigner à résidence comme on le fait aux barons de la drogue. Cette Amérique qui rêve de le voir ruiné dans un cachot californien, cette Amérique qui s’aperçoit que ses prisonniers depuis trente ans dans les couloirs de la mort sont parfois innocents sur un simple test ADN. C’est cette Amérique là qui veut la peau de Roman Polanski. La lâche Suisse, cette miette de l’Europe ou dort l’argent sale du monde derrière les belles façades de Genève, ce pays aux mains trop propres pour être honnêtes s’est fait une joie de le leur livrer. Entre le judas de l’Europe et les inquisiteurs américains, Roman Polanski est mal partit. Je le plains beaucoup d’être entré dans ce piège, car c’en est un. Si je le vois entrer de force dans un avion en partance pour les Etats-Unis, Amérique je te détesterais à jamais.

    • Julien, vous êtes violent, souvent pertinent, et vous avez raison: nous ne connaissons pas tous les faits. Toutefois, j’aimerais soutenir mon petit pays, sur lequel vous crachez allègrement. Là aussi, vous ne connaissez pas tous les faits liés l’arrestation de Monsieur Polanski. La Suisse a peut-être mal géré cette affaire certes, mais vous ne connaissez pas les détails, et moi non plus. En tant que citoyen de ce pays, je refuse d’entrer dans vos clichés. Les Suisses ne sont pas tous malhonnêtes ou opportunistes (même si vous ne dites pas exactement ça); on y trouve également des gens ouverts, honnêtes, qui réfléchissent et sont même capables d’autocritique. A mon avis c’est une majorité, d’ailleurs. La Suisse est une vieille démocratie, indépendante, complexe, paisible, qui mérite plus de respect. Je crois même que la justice y fonctionne, et pas moins bien qu’ailleurs. Ce pays est petit et il est facile de l’attaquer, mais là encore, c’est toujours la même rengaine. La France a son linge sale également (les scandales, malversations, transactions douteuses etc. existent chez vous et vous le savez). Les stéréotypes ne sont jamais bons. Vous en employez trop, et un peu de remise en question et d’information ne ferait sans doute pas de mal. Bien à vous.

    • Ca n’a rien a voir avec l’Amerique. Vous pouvez detester les Etats-Unis pour de nombreuses raisons. Le fait qu’ils ait un Etat dont le systeme judiciaire condamne les violeurs est une mauvaise raison pour les hair. Hair la justice Californienne parcequ’elle renouvelle ses demandes d’extradition est une mauvaise raison.
      Je vous ecris de la Californie, et je hais la laideur de ses batiments, la vulgarite de ses habitants, le fait que des ploucs comme Polanski n’en soient pas chasses, car le decor naturel est joli, et ces gens font tache.
      Il s’agit ici d’emprisonner un homme qui a viole, ou, pour vous faire plaisir, abuse de son autorite et des drogues pour « avoir de rapports sexuels, » au lieu de « imposer des rapports » avec une mineure, un homme qui n’a jamais su quelle etait la duree de sa peine en prison, parcequ’il a fui avant son sentencing (pardon, je ne connais pas le mot en francais), et qui ment, donc, en disant qu’il a accompli la duree de sa peine, puisqu’il n’a jamais connu la duree de sa peine, et qui doit faire de la prison en plus du temps de prision initial pour s’etre enfui avant son sentencing.
      Gardez votre energie pour aimer la France, et pensez a votre chance d’avoir une aussi belle architecture, culture, cuisine, etc.

    • sorry darling

      you seem to have missed the point.

      when you live in the USA and decide to gain maximum financial gain and career opportunities as Mr Polanski clearly decided to do, you also have to accept the law and behaviour of the territory in which you operate.

      Apparently Mr Polanski failed to do this, and this is why he will be shortly going to prison for a very long time.

      Does that make the the situation clear to you?

      If he felt that it was totally OK to sodomise a thirteen year old girl up the arse, with champagne and drugs, then I am sure he would have stayed in France where maybe this kind of activity is perfectly acceptable.

      He didn’t.

  52. Vous trouvez donc que 40 jours en prison c’est suffisant pour avoir été poursuivi pour relation sexuelle sur mineure (13 ans à l’époque)…. alors toutes les personnes qui violent n’auront plus rien à craindre en sachant qu’elles peuvent monnayer avec leurs victimes mineures et s’enfuir ensuite du pays pour ne pas faire un jour de plus en prison… !! drole de vie !

    Eu égard, l’admiration que je vous porte en tant que cinéaste, et pour votre âge, pour le reste, vous ne devez pas vous soustraire à la justice qui doit passer ; après tout vous vous êtes enfui, vous n’avez jamais voulu remettre les pieds aux états unis, car vous saviez très bien, 33 ans plus tard, ce que vous risquiez ! il faut affronter la justice.
    Elle vous rattrapera toujours, elle le fait aujourd’hui !
    sinon, pourquoi diantre existent ils des lois pour protéger les mineures !!
    13 ans c’est encore une enfant !!!!
    quel que soit votre age, votre réputation, votre richesse, vos soutiens, il faut se rendre et accepter LA JUSTICE !

  53. Peut être, est-ce là votre tort!
    Vous être tu…en effet, le petit peuple, dont je me revendique n’est pas ignare!
    Mais vous n’êtes pas sans savoir que les médias n’ont relaté cette affaire que dans un seul sens, pourquoi n’avoir pas dénoncé tout cela avant?
    Si réellement vous avez effectué votre peine, produisez en la preuve et les témoignages suscités par la voie d’un média plus connu que celui de votre ami…
    Nul, comme le prétendent les vôtres, ne veut vous juger plus durement car vous êtes connu.
    La justice, Américaine de surcroît, ne lâche jamais ces petites proies, prouvent-elles même leur parfaite innocence.
    Imaginiez-vous que non convaincue, que vous ayez payé et effectué votre peine, la populace vous aurait soutenu?
    Et, ne vous trompez pas!
    Certes vos proches sont célèbres, connus ou reconnus, mais seul le nombre, le poids d’un peuple peut influer sur le cours des choses.
    Si tout ce que vous dites est vrai,exprimez vous plus haut et plus fort encore!! l’homme de la rue, premier à haïr l’injustice, vous soutiendra.
    N ‘attendez plus (ne serait-ce que pour votre famille) nous savons ce qu’est tout perdre, nous ne sommes pas les mauvais qui souhaitent la déchéance d’un plus nanti ou plus intelligent par simple aigreur.
    Votre microcosme vous dessert par de telles affirmations…ou bien est-ce une partie de votre monde qui pense ainsi…
    Bien à vous.
    Leyliie.

  54. On sait tous que dans cette affaire il ne s’agit pas d’une question de la justice, mais de l’imposition du vouloir américaine—cause sacrale hors de tout reproche dans le monde de nos jours, apparemment, pour laquelle il vaut mieux tuer, laisser mourir, détruire, ou sacrifier ses valeurs traditionnelles du temps jadis comme la neutralité (à moins que c’était pour l’argent). Pas surprenant, mais tout de même, pour la Suisse, c’est une honte.

  55. Admiratif de votre travail, je suis de tout cœur avec vous, et vous apporte mon plus profond soutien !

  56. M. POLANSKI,
    Sachez avant tout que je continuerai à aller voir vos films avec le même entrain car pour moi différencier l’artiste de son oeuvre est un critère essentiel.
    De plus, suite à de nombreuses accusations de toutes part, de l’extrême droite à la morale puritaine, qui ont amenés à des parallèles abjects et douteux, quasi diffamatoires , j’invite chacun à ne plus hurler avecla meute. Soit, des événements regrettables se sont produits, cependant il faut avant tout prendre en considération la volonté transcendantale de la victime qui prime sur la justice des hommes et sa fausse morale: au lieu de se battre envers et contre tout, ne devrions nous pas nous battre pour que réparation ait lieu? Les faits appartiennent au passé et sont inexorables, regardons donc l’arrêt de ces poursuites insidieuses comme ultime réparation des dommages encourues par Mme Geimer, sans essayer de susciter des débats nauséabonds!!!
    D’autre part, je suis intiment persuadé que si cette triste affaire avait touché le M. Martin en question, la justice américaine ne se serait pas montrée si opiniâtre, sinon pour faire d’un cinéaste mondialement reconnu l’exemple de la pseudodécadence à pourfendre.
    J’invite à ce propos tous les lecteurs à voir ou à revoir « M le maudit » de Fritz Lang, traitant de l’engouement populaire et médiatique suscité, réflexion en accord avec ce topos, bien que je ne veuille nullement faire un quelconque parallèle entre deux personnages antinomiques, l’un réel et injustement conspué, l’autre fictif mais représentatif.
    Après la nausée qu’il vous aura suscité, replongez vous pour un quart d’heure dans la pseudo polémique intentée par marine Le Pen, par exemple, et juger de nouveau de la polémique ordurière qui tente d’être crée depuis trop longtemps déjà, et ce par de pseudo-anti-élitestouspuissants qui doivent rassembler leurs ouailles.
    Tout mon soutien donc M. POLANSKI, pendant cette étape déstabilisante, qui verra le triomphe prochain du bon sens.
    A titre personnel, j’aurai souhaité échanger avec vous si vous êtes lecteur de nos commentaires (mon adresse email se trouve en cache de ce commentaire) car vous avez marqué mon cheminement culturel et cinématographique.
    cordialement,
    julien, 17 ans, nantes.

  57. Super!!! Bardzo mi przykro za ta cala afere…i wstyd mi ze od roku (jestem w Szwajcarii on 12 lat)posiadam szwajcarsie obywatelstwo…

    Wraz z mezem jestesmy fanami Pana filmow. Jeszcze kiedy sie ne znalismy bylismy fanami.
    Ghost Writer jest genialny! Czekamy na dalsze filmy mamy nadzieje ze ten bezsens szwajcarsko -amerykanski sie wreszcze skonczy.
    Podobno dawno temu mial Pan ochote zrobic film o Paganinim…? Byloby to fantastyczne.

    Odwagi !
    Joanna & Klaus

  58. Monsieur Polanski,

    Vous avez drogué et fait boire une mineure de 13 ans avant d’avoir une relation anale.

    Vous avez bien raison, il s’agit d’une injustice. Dès le départ, vous ne méritiez pas d’accord avec la justice américaine. Vous méritiez un vrai jugement, pas une combine montée par vos avocats très bien payés.

    Vous avez fuit vos responsabilités, vous voila rattrapé par votre passé. Votre libération serait une victoire pour vous, mais un échec pour le droit que chaque citoyen, suisse, français, polonais, américain se doit de défendre.

    J’espère sincèrement que vous serez extradé.

    Salutations,
    Christophe, Suisse.

  59. Cette affaire est une honte. Foutez la paix à Polanski. Il ne mérite pas qu’on s’acharne contre lui. Si la personne impliquée dans cette affaire n’était pas Polanski, ça fait très longtemps qu’on en parlerait plus (d’ailleurs aujourd’hui ce n’est plus le viol qu’on poursuit mais la fuite devant la justice américaine). Donc tous les honnêtes gens qui condamnent Polanski sans rien connaitre rien de cette histoire peuvent se taire.

  60. Roman Polanski demande à « être traité comme tout le monde ».

    Sauf que s’il avait été traité comme tout le monde, il n’aurait jamais pu obtenir une telle requalification des faits en première instance. Il aurait dû se défendre de viol sur mineur. Mais comme Polanski était Polanski, l’acte fut requalifié en « relation illégale avec mineure ».

  61. L’innocence d’une fille de 13 ans vaut elle un arrangement et 42 jours de prison? M. Polanski, vous n’êtes pas au dessus des lois et il m’apparait bon que la vraie justice soit rendue même 30 ans après…Le temps est d’assumer dignement et vous n’auriez pas fuit les Etats-Unis si vous n’aviez rien à vous reprocher. J’applaudis à deux mains les propos du juif cinéphile que je rejoins tout à fait dans son analyse.

  62. c’est lamentable cette histoire ,
    Je vous soutiens monsieur Roman Polanski .

  63. Cher Monsieur Polanski,

    Ne vous rendez en aucun cas aux autorités américaines.

    Portez-vous bien!

    Famille Derivaz, Suisse / France

  64. Allez Mr Polanski, un peu de courage.
    Un petit 3 ou 4 ans derrière les barreaux vous aidera à laver votre conscience et vous sentir mieux avec vous même. Dans certains pays le viol de mineurs de moins de 14 ans est passible de peine allant jusqu’à la peine de mort. A vous de voir le verre à moitié plein ou à moitié vide…

  65. N AYEZ PAS PEUR DE LA JUSTICE AMERICAINE!!!!ALLEZ EN AMERIQUE ET SOLDEZ VOTRE COMPTE!VOUS AUREZ UN POIDS EN MOINS SUR LE COEUR ET SERAIT LIBRE POUR TOUJOURS DES SUITES JUDICIAIRES

  66. Bonsoir! Vous êtes de loin mon cinéaste favori. J’ai du visionner cinquante fois votre film  » le locataire » perçu comme un chef d’oeuvre. C’est avec douleur et révolte que je prends depuis quelques mois connaissance des tragiques évènements qui vous frappent. J’aimais beaucoup la Suisse pour le motif qu’elle nous a donné Carl Gustav Jung. Je suis révolté par l’hypocrisie du piège que ce pays vous a tendu. Les commentaires odieux vous concernant me désespèrent et me mettent en colère. Qui sont donc tous ces gens haineux et professeurs de vertu?. Les circonstances, l’ancienneté des faits rendent l’accusation complètement absurde. On se croirait dans le  » Procés » de Kafka. Que faire pour vous soutenir ?- Vous avez toute mon admiration et si vous le voulez bien mon amitié- Christian Paul

  67. Ne lassions pas faire cette cour de dingue.
    Polanski est un père de famille.
    Ce n’est pas un pédophile ni un violeur récidiviste.
    Il faut arrêter de traîner ce grand artiste et être humain dans la boue uniquement pour vendre plus d’articles.
    Honte à tous les internautes qui se délectent de détails croustillants.
    Occupez-vous de vos affaires et FOUTEZ LA PAIX à Polanski.

  68. C’est du vrai foutage de gueule ! 45 jours de prison pour 2 sodomies sur une fille de 13 ans et il estime avoir payé sa dette…

    J’ai adoré, pirates, rose mary baby, le pianistes, ghost writer mais là c’est du foutage de gueule intégrale

  69. Que ça me fait plaisir de vous voir combattant, Roman.
    Non, ne gardez plus le silence.
    Ne laissez pas la meute s’emparer de votre affaire.
    Le faits rappelés ici, mis bout à bout sont plus que troublants.
    Comment l’Opinion internationale peut laisser la cour américaine faire ça?
    Comment peut-on demander à un homme de livrer son sort à une justice si injuste.
    A une justice qui n’en est pas une?
    A-t-on déjà vu un juge décréter quelque chose et ensuite, une fois la peine accomplie, dire « Euh… au fait, je me suis trompé, faites un peu plus de prison, histoire que ça continue à me faire de la pub ».
    Comment la cour américaine peut-elle, aujourd’hui, revenir à la charge.
    Honte une fois de plus à l’Amérique!

  70. Monsieur « Juif cinéphile », excusez-moi mais en écrivant ceci « être protégés notamment contre les prêtres et les cinéastes. », vous ne trouvez pas qu’il y a quelque chose d’étrange dans votre phrase? Telle que formulée, cette phrase signifie que TOUS les prêtres et les cinéastes sont [kjfgqkfhg]; mais dites le donc ce que signifie ce mot qui manque « kjfgqkfhg », dites le? Dans un tout autre sujet, vous auriez ainsi écrit « être protégés notamment contre LES pilotes d’avion » si UN pilote avait fait une erreur de pilotage? Je crois tout à fait que vous avez fait exprès de formuler votre phrase ainsi, tout en sachant que ça n’était pas correct. Ca s’appelle de la méchanceté, au bas mot. Roman Polanski a déja purgé sa faute, et au-delà. Il doit être libéré immédiatement, sans conditions, afin qu’il puisse continuer à travailler, retrouver sa famille et vivre en paix. En agissant ainsi, alors la Suisse s’honorera.

    • « Il doit être libéré immédiatement, sans conditions, afin qu’il puisse continuer à travailler »

      répugnant.

    • C’est vrai Julie… immédiatement !… le pauvre seul dans son chalet… réduit à la masturbation…! un homme de cette qualité… un vrai scandale !

  71. Par ce texte, Roman Polanski a mis un point final à cette affaire irrationnelle.
    Il a déjà réglé sa dette à la société. Une fois pour toute : Basta ! Qu’on le laisse en paix !

    La Suisse ne peut pas l’extrader, ce serait pure folie compte tenu des éléments dont la justice helvétique dispose désormais. Cet acharnement doit cesser immédiatement. L’injustice ne passera pas.

    J’ai personnellement participé à de nombreux débats, au cours desquels mes contradicteurs manipulés et conditionnés par les médias condamnaient à l’avance Roman Polanski, sans rien savoir à l’affaire. Dès que je leur livrais les éléments objectifs de cette histoire : ils comprenaient leur erreur et se ralliaient à la défense de Roman Polanski. Merci donc Roman pour ce message, et sachez qu’on ne vous laissera pas tomber. Nous sommes nombreux à avoir une dette envers vous.

  72. Non non et encore non. Mickael Jackson ( paix a son âme) s’est défendu aux Etats unis contre des accusations et contre un juge en mal de publicité mais lui l’a fait en se rendant au procès comme tout individu. Que Polanski arrête de pleurnicher et que la Justice suive son cours. Je le rappel, ce n’est que la version de Mr Polanski

    • TOUS AVEC TOI ?? Ce tous englobe quels catégories de personnes ? Je ne suis pas un pédophile et je répprouve leurs actes, alors ‘monsieur’ faites attention a ce que vous écrivez.

  73. Merci pour ce message, en espérant que vous retrouviez votre liberté au plus tôt.
    nb: bravo pour « Ghost Writer » qui était formidable.

  74. D’accord, Polanski a vécu, voir subit les années de “libération” des moeurs comme beaucoup de ceux de sa génération, mais que 32 ans plus tard, alors qu’aucune demande n’avait été formulée par le ministère public américain, qu’il se fasse “prendre en otage” par les tribunaux suisses, alors que ce pays a lui même deux de ses ressortissants kidnappé par le “lion du désert”, laisse pré-sentir un avenir peut philo-sémite et si l’on se fie aux dépêches émanant des médias nationaux, où toutes les occasions sont prisent pour incriminer la politique Israélienne à chaque occasion et sur un ton nauséabond !
    Pour revenir sur le cas Polanski, il a été officiellement invité pour le festival international du film à Zurich, attendu et incarcéré par les pandores de ce repère de blanchisseurs, cela, alors qu’il possède un magnifique chalet dans une des stations les plus cotées du pays, qu’il se rende dans ce pays de façon régulière et que la Suisse ne détenait aucun mandat international et qu’en plus il réside en France depuis 30 ans.
    Il a fait plusieurs mois en prison, puis suite la remise d’une caution il demeure séquestré en résidence surveillée dans son chalet, cela depuis plus de 8 mois !

    La question que personne n’ose se poser, “aurait-il été arrêté en raison de sa religion” ?
    La question est pertinente, si l’on sait que les Suisses sont les plus important consommateurs de paradis sexuels au niveau mondial, même si l’on tient compte de sa population de 7 millions d’habitants !
    Si l’on compare le cas Polanski au vu des affaires liées à l’église catholique au travers de laquelle des centaines de plaintes ont été déposées en Suisse, pour des cas biens plus récents, restés sans suites.
    Mais il y a un cas encore plus parlant, celui d’un avocat genevois ; Il s’agit de J-P. G. dont le nom n’apparait jamais, personnage se revendiquant fièrement d’être de la famille de R. Hess et de vénérer tant ces descendance que les multiples luttes armées contre l’état d’Israël, il affiche ouvertement détester cette nation et soutenir les assassinats commis sur ses civiles.
    Ensuite ce Monsieur a été arrêté pour viol sur mineur il y a 3 ans, il s’agissait de trois mineurs dont deux de moins de 15 ans, afin de préciser, il s’agit de jeunes garçons.
    En tout est pour tout, il a été brièvement interrogé par la police, mais cela reste à prouvé, ensuite il n’a même pas eu d’amende et il a posé un recours alors que les faits sont avérés, dénoncés par plusieurs enfants, mais le bavard nie les dates afin de pouvoir s’en sortir au niveau des délais des infractions sur mineurs. Sa nouvelle intervention ne tient pas la route, mais néanmoins il s’entête, car il ne tient pas à perdre son brevet d’avocat.
    La Suisse tient plus a protéger une femme qui a excusé son « abuseur » sur des faits remontant à 32 ans contre une personne vivant en France et de confession X que des garçons de 14 ans et genevois contre un violeur non repentit n’aimant pas les personnes de confession X !

    • Il est sans doute plus courageux de s’attaquer à la Suisse qui ne fait que répondre à un mandat international qu’à la Californie!
      Même si cela n’a rien à voir vous avez raison sur JP G.

    • Au moment de l’arrestation de Polanski à Zurich, il n’y avait aucune demande de la Californie ni des USA, la Suisse a fait des pieds et des mains pour obtenir le mandat international ! mais seulement après l’arrestation !

    • La Suisse, repère d’antisémites qui ne loupent pas une occasion pour s’en prendre au peuple d’Israël ?

      Votre commentaire est nauséabond. Il ne fait que de donner raison aux arguments des partis d’extrême-droite qui répètent depuis des années que l’antisémitisme n’est qu’un instrument dans un immense complot juif mondial.

      Inutile de vous dire que votre discours est tout aussi condamnable que ceux proférés par tout les nostalgiques du 3ème Reich.

    • Entièrement d’accord. Marre de ces clichés à deux balles. (Petite question, déplacée, pour Corto (toutefois moins déplacée que ses « arguments »): où a eu lieu la rafle du Vél d’Hiv?…). Sus à l’ignorance, Corto: ouvrez un livre, discutez, voyagez un peu svp. Christophe, j’ai écrit mon commentaire dessous avant d’avoir vu le vôtre. Meilleures salutations.

    • Corto. Votre style, votre analyse et votre orthographe ne prouvent qu’une chose: la médiocrité existe. Je soutiens un traitement juste pour Monsieur Polanski, mais réprouve vos commentaires faciles et déplacés. Même si la Suisse n’a peut-être pas été exemplaire dans le traitement de cette affaire, vous faites, dans votre texte, de nombreux raccourcis et des amalgames nauséabonds. Et vous mélangez vraiment tout, sans aucune logique.
      L’affaire Polanski est complexe. Je n’en connais, pas plus que vous, les faits exacts. Mais en tant que Suisse, je suis notamment agacé par les stéréotypes à propos de ce pays que je lis ou que j’entends en visite chez vous. Ces stéréotypes montrent juste que vous n’y vivez pas, c’est tout. C’est une vieille démocratie, paisible, et la plupart des gens y sont honnêtes. Le pouvoir de l’argent existe, mais il existe partout. Et les gens sont aussi capables de remise en question et de réflexion. La France est-elle parfaite? Réfléchissez, et je pense que vous devriez pouvoir trouver quelques scandales à l’horizon, financiers également. Il est plus aisé de s’en prendre à un pays voisin et petit. D’ailleurs, à en croire son article et cri du coeur, Monsieur Polanski lui-même ne s’abaisse pas à vos nombreuses élucubrations, sans fondement et déplacées.

      ABE. Un jeune Suisse, ouvert d’esprit et francophile, souhaitant élever le débat.

    • Les critiques sur la Suisse dans cette affaire sont scandaleuses et effectivement dignes d’une meute sans scrupule. Elles discréditent leurs auteurs et celui qu’ils sont censés défendre. (Concernant ma remarque précédente elle se voulait ironique).
      Demander que la justice passe n’est pas un crime. Personnellement je suis contre la prescription en matière d’acte pédophile. C’est le système juridique américain qu’il critique tant qui lui permet de ne pas être accusé de viol sur une enfant de 13 ans. Il utilise les facilités du droit américain quand cela l’arrange. Il a bien violé une enfant en la droguant et la saoulant. Cela mérite plus de 47 jours de prison. La justice passera peut-être et c’est tant mieux.

    • @Corto:
      Après vous avoir lu, je suis bien content d’être dans ma tête et pas dans le désordre de la vôtre mon pauvre monsieur !
      Cela s’appelle de la confusion mentale…

  75. Pas un mot sur les faits, ni de remords.
    Vous avez la chance d’avoir des amis comme BHL qui font passer l’amitié avant la justice. Ce que vous dites là, allez le dire devant le tribunal; là-bas. Si vous avez raison, ils vous acquitteront. Vous en doutez semble-t-il. La justice va passer, comme pour chacun d’entre nous.

    • Et si vous vous occupiez des cas de là et non de là-bas, seriez vous de la France d’en-haut ?

    • Ne peut-on comprendre quel va être l’ « accueil pénitentiaire » réservé à Roman Polanski s’il rentre aux Etats-Unis dans ces conditions ??? Il y a de quoi frissonner… Je comprends son angoisse, car je crois que c’en est une et pas seulement la « peur du châtiment ». Laissons-le en paix, laissons en paix la jeune fille d’alors qui, adulte aujourd’hui, ne veut qu’une chose : qu’on ne lui parle plus jamais de cette histoire.
      Une autre chose me surprend : a-t-on oublié quelle était la liberté sexuelle de cette époque ? Les mémoires sont courtes et idéalisent le passé. Cette affaire, même si je trouve préférable qu’elle n’ait jamais eu lieu (elle n’est pas bien glorieuse pour Roman Polanski, je le concède bien volontiers…), fait partie de pratiques assez courantes dans les années 70. Je crois que la justice aurait du pain sur la planche, dans le monde entier, si elle s’avisait de vouloir retrouver et juger tous les « cas » similaires… Et peut-on dire de Roman Polanski qu’il présente aujourd’hui un danger quelconque dans ce domaine ???
      La paix, vous dis-je, la paix…

    • Vous êtes sérieux? C’était « dans les années 70 » donc ce n’est pas grave? Les viols de mineurs sont des « pratiques courantes » pour vous? Je vous rappelle que la fille (agée de 13 ans à l’époque!) a porté plainte directement, ça m’étonnerait qu’elle ai trouvé ça normal! La seule raison pour laquelle elle ne veut plus qu’on lui reparle de cette histoire c’est parce qu’elle a signé un accord financier qui lui interdit de le faire. Quant à Polanski bien sûr qu’il représente toujours un danger, un homme qui planifie le viol d’une mineure (pseudo séance photo (sans la mère!) rencontre dans la villa déserte de Nicholson, alcool, quaalude…) et qui agit comme si de rien n’était pendant trente ans, vous parait-il inoffensif et sain d’esprit? Ses films sont le reflet de sa santé mentale…

  76. Monsieur Polanski,
    Seule la règle de droit pourra structurer tout ceci.
    Les communications, les mises en forme de l’image, les polémiques thématiques, raciales, économiques, ne peuvent porter la solution.
    Nul ne doit pouvoir s’exonérer, hors du cadre juridique, de la responsabilité d’actes qui en relèvent, la victime ne peut non plus exonérer, seul un tribunal peut.
    Refuser cela, c’est renoncer à la démocratie, c’est exposer à l’anarchie, l’anarchie dans sa forme la plus ténue, la plus dangereuse.
    Monsieur Polanski, la lecture de votre texte n’apporte aucun élément, il ne porte pas la force de la légitimité, pas plus que celui que pourrait proposer Mme Geimer.
    Vous devez vous exposer au droit des hommes.
    Vous avez une responsabilité, vous devez être responsable.
    C’est là la charge de votre honneur.

  77. 42 jours de prison pour le viol d’une mineure de 13 ans ??? et ce monsieur estime avoir purgé sa peine? mais de qui se moque t on? allez ouste un allez simple.

  78. Il ne faut surtout pas que Polanski aille aux Etats Unis.
    Pourquoi livrer cet homme, 30 ans après les faits, à des juges avides de notoriété?
    Cette histoire est complètement folle!

  79. il faut apprendre un lire un article, Polansky a purgé sa peine et même la personne qui accuse demande l’arret des poursuites,
    TOUS ceux qui ne condamne ont tord, une fois que l’on a purgé sa dette à la société, tout le monde a le droit a une nouvelle vie, une nouvelle chance et lui continué son procès 30 ans après est ignoble et inhumain.

  80. Lisez un peu ce que dit Polanski.
    Les faits sont troublants.
    Il est victime d’une lapidation publique sans précédent.
    Je suis déçu que la France commence à agir désormais comme les puritains vengeurs américains.

  81. Aux justiciers de service: cet homme a purgé sa peine!
    La justice existe justement pour que le jugement soit fait non pas par esprit de vengeance mais selon la LOI.
    Et la loi ne peut, elle-même être hors la loi.
    Monsieur Polanski, je ne vous juge pas. Puisque je ne suis pas juge.
    Je vous dit juste de vous battre.
    Votre cause est juste.

  82. Peut être un très bon réalisateur mais ces actes doivent être punis.
    Violer et sodomiser une fillette serait normal du moment que la personne est connue……
    Personne n’est au dessus de la loi.

    Entièrement d’accord avec les propos de juif cinéphile

  83. Deux aspects : la forme et le fond.
    En ce qui concerne la forme, la démonstration de Roman Polanski, ci-dessus publiée, se passe de commentaires. Il est évident qu’il est la cible de procureurs en mal de notoriété, puisque statuant dans un système où ils sont élus, ce qui est difficilement imaginable pour nous, français.
    Le fond … il est très gênant de se prononcer sur une affaire aussi privée … quelques réflexions cependant … Hollywood dans les années 70, c’était Sodome et Gomorrhe, on ne peut juger de cette affaire avec nos yeux d’aujourd’hui … le cinéma de ces années-là, c’était « La Petite », « Le Souffle au coeur », « Lolita », l’esthétique de David Hamilton et ses jeunes filles en fleur … D’autre part, Roman Polanski était une énorme star aux Etats-Unis, connu pour son goût des fêtes et des jeunes femmes … peut-on imaginer que la mère de la jeune fille, en déposant sa fille chez Jack Nicholson cet après-midi-là, cherchait autre chose qu’à le piéger ?
    Cette jeune fille, aujourd’hui femme, a pardonné et demande l’oubli, Roman Polanski a des enfants tout à fait traumatisés par cette affaire (notamment une fille adolescente) … Laissons-le tranquille ! Et je le dis aussi librement en temps que femme et mère d’une fille (et pas particulièrement permissive) !!!

    • Bonjour Roman,

      Je suis de tout coeur avec vous.
      C’est moi qui vous ait fait parvenir la plaquette sur la Malaria ( un peu maladroitement) et qui a connu Pierre Brach, le frère de Gérard( pour me situer) Le but était de vous faire dire sur un média suisse ou français ce que vous venez d’écrire sur le net , tout en aidant la recherche sur la malaria qui tue chaque seconde surtout des enfants. Mais tout le monde s’en fout.
      Que vaut la vie d’un enfant africain et que vaut la parole d’un juge américain. Que va t’il rester de notre existence sur cette terre magique et maudite…
      En tout cas si je peux faire quelque chose pour vous, avec mes modestes moyens , n’hésitez pas…
      Bon courage

      Jean-Michel Rousseau
      jmrousseau@vtx.ch

    • Jean-Michel,
      Vous voulez que les enfants vivent pour mieux abuser d’eux. Comme les personnes possessives qui ne veulent aucun bien a leurs partenaires, mais les veulent la, au pied. J’ai une horreur a imaginer quelles auraient ete les sequelles si j’avais subi ce qu’a subi adolescente.
      Je me demande si une des sequelles de ce crime est de venir a la defense des violeurs. C’est ca, mal digere, l’origine de votre probleme psychologique?
      Votre raisonnement est consternant.

  84. Désolé mais je trouve que violer un petite de 13 ans est très grave, vous m’avez beaucoup déçu!!!!

  85. «  »Les faits sont tétus et rien dans la vie et l’oeuvre de Polanski ne lui permette de se soustraire à la justice.
    j’en suis désolé pour lui mais je pense a nos enfants qui ont le droit d’être protégés » »
    ENTIEREMENT D’ACCORD AVEC VOUS JUIF CINEPHILE !
    M Polanski, si vous pensez que vos débâcles « judicio-adminitratif » vont faire oublier les faits, vous vous mettez le doigt dans l’oeil ! Mais comment osez vous espérer la paix et reprendre une vie normale ?!
    Je vous souhaite juste un allé simple aux états unis !

  86. Roman Polanksi ne veut pas retourner aux Etats-Unis précisément parce qu’il se sait coupable : il a drogué une fillette de 13 ans, l’a violée et sodomisée, puis l’a jetée dans un taxi comme une chaussette sale. Fini !

    Eh bien, Roman, tu vas maintenant payer pour ton forfait. Tu as fui la justice, tu n’as pas versé les 500.000 dollars à la victime, et tu te payes le luxe de jouer l’ingénu ? J’espère bien que tu en prendras pour au moins 5 ans.

  87. C’est un appel émouvant pour tous ceux qui peuvent ressentir la détresse de leur prochain. S’il s’agit, comme il n’est pas permis d’en douter à ceux qui sont en dehors de cette affaire navrante, d’un déni de justice – une peine purgée qui n’efface pas le crime malgré un accord qu’encadre la loi – pourquoi cet acharnement ?

    Les motifs de publicité ou électoralistes sont discutables quand ils ne nourrissent pas de belles causes et indignes quand ils exploitent la souffrance d’un homme et de sa famille.

    Bien sûr c’est un crime ignoble. S’il a été payé d’une peine adéquate, il doit être effacé et pardonné. D’autant que la victime a également tourné la page, refuse ce retour du passé et, espérons le, a pu se reconstruire.

    Le jugement doit être aussi juste et effectif que le pardon généreux et inconditionnel.

    • Vous êtes bien trop naïf! Ce n’est pas « un appel émouvant » c’est une lettre écrite (et dictée par des avocats grassement payés) par un vieil homme terrorisé qui essaie de fuir la justice par tous les moyens. Ce n’est pas « une peine adéquate » c’est un pédophile qui a refusé de se présenter à son jugement par peur de passer le reste de sa vie en prison (et qui a pensé que 42 jours à Chino le sortirait d’affaire). Le pardon est une peine « juste » pour vous? Dites ça aux millions de condamnés qui n’ont pas la chance d’être célèbre, je suis certain qu’ils en seront ravis!

    • Vous etes gonfle d’essayer d’ajouter un “devoir de pardon” absurde sur les epaules deja chargees de la victime. Elle a dit, publiquement, qu’elle l’avait pardonne. Il est probable que, en prive, elle ait ete menacee de consequences si elle refusait de dire, publiquement, qu’elle l’avait pardonne. Vous trouveriez sans-gene que quelqu’un vous dise que vous devez pardonner quelqu’un?

  88. Bien, je prends note des déclarations de Mr Polanski, son droit de réponse est légitime, il expose sa version des faits. Toutefois, ce qu’il a fait, et malgré sa notoriété, il doit en payer le prix. Désoler Mr Polansky, mais votre arrangement de 40 jours et quelques…. ne constitue pas une peine au regard de vos faits.
    Ne connaissant pas tous les travers de cette histoire, comme bon nombre de ceux qui s’expriment, j’en termine ici mon commentaire.

  89. Apparemment il ne regrette toujours pas. Pour ma part, tout bien considéré, je préfère me passer de ses (futurs) films et le savoir hors du circuit. Je pense que le monde va mieux sans lui. Et qu’il vaut mille fois mieux pour nous tous que chacune et chacun sachent bien que les gens comme lui ne s’en sortent pas si facilement.

  90. Dans ce texte Polanski pourrait avoir ne serai-ce que un once de regret, de remord ou d’excuse vis à vis de sa victime, mais même pas…

    Et vous pensez que si il s’agissait de M. Martin, BHL aurait diffusé ce texte…

  91. Assez ! Let the Californian justice department call an end to this hypocritical witch-hunt once and for all. Let everyone concerned return to living their lives in peace.

  92. On peut adorer Polanski, ses films et sa vie.
    On peut détester le puritanisme américain et sa justice obsédée.
    Il n’en reste pas moins que Roman Polanski, à l’image d’un hollywood déjanté et amoral a drogué une fillette a peine nubile, l’a sodomisée puis l’a payée pour qu’elle retire sa plainte.
    Les faits sont tétus et rien dans la vie et l’oeuvre de Polanski ne lui permette de se soustraire à la justice.
    j’en suis désolé pour lui mais je pense a nos enfants qui ont le droit d’être protégés notamment contre les prêtres et les cinéastes.
    (;-(

    • vous n’avez pas très bien compris:
      – d’une, il n’a pas drogué la jeune fille (genre usage du GHB), ils ont pris tous les deux de la drogue qu’il avait sur lui – comme c’était l’usage pour faire la fête – et bu du champagne
      – de deux, comme expliqué ci dessus, il a été jugé et a purgé sa peine. il est donc déjà passé devant la justice et ne s’y soustrait donc pas.

    • Il me semble que vous n’avez pas bien lu le texte de M. Polanski.
      Celui-ci assure avoir purgé sa peine. Ceci est confirmé sous serment par un procureur.
      Or, dans les pays de droit, quelqu’un qui a purgé la peine à laquelle la société l’a condamné se retrouve théoriquement quitte avec la société et la justice. Si ces dernières ne savent passer à autre chose, ne savent, à défaut de pardonner, reconnaître qu’aucun être humain ne peut se voir reprocher éternellement une faute pour laquelle il a « payé », alors nous sommes en droit de nous inquiéter sur l’état de nos démocraties.
      Et peu importe que l’on ait affaire à M. lambda ou M. Polanski… d’ailleurs, dans le cas présent, je suis persuadé qu’il ne se serait rien passé s’il ne s’agissait pas, justement, d’une « célébrité ».

    • 40 jours de « peine » pour un viol c un peu léger non que ce soit inconnu ou une « star »

    • Bien entendu s’il était un vulgaire pékin il ne serait pas UTILISé. Roman tenez bon!

    • C’est dingue ça : vous avez lu le texte en entier??? MA génération qui est celle de Roman – avons connu EXACTEMENT l’affaire à l’époque. J’ajoute que je considère la mère comme 100 fois plus coupable que R. Polanski : elle laissait « traîner » sa fille mineure dans un milieu d’adultes, espérant en tirer bénéfice pour elle-même!. En effet, comme l’explique très bien R. Polanski – je me rappelle très bien – il a largement payé (money et prison) et maintenant c’est la double peine pour un homme qu’on a séparé de sa famille. Un homme que j’admirerais toujours pour son enfance sous le nazisme et surtout pour son talent d’artiste incroyable, unique.

    • cher monsieur juif cinéphile, je crains que tout à votre rôle de parangon de la justice, vous n’ayez pas lu ou compris ce que roman polanski nous écrit.vous faites un amalgame digne des raccourcis entendus ça et la de la bouche de nos extrémistes bien de chez nous. voyez-vous j’ai moi-même subi dans ma prime enfance ce que nous appellerons pudiquement des attouchements sexuels de la part d’adultes.en temps que père de famille je protège du mieux que je peux mes enfants de ce que j’ai vécu.mais en vous lisant je constate qu’il faut aussi les protéger contre la bêtise humaine.prenez la peine de le relire au lieu de nous assener de façon tellement facile qu’il faut protéger nos enfants de la pédophilie en ciblant les prêtres et les cinéastes.voila un bel exemple de démagogie à deux balles.j’ai bien connu roman polanski pour avoir travaillé avec lui, je ne suis nullement atteint du syndrome de Stockholm (qui consiste vous le savez sans doute à protéger ceux qui nous ont fait mal) et suis ému et fier que mon fils ai joué avec roman sur le plateau du théâtre marigny. je vais sans doute vous paraitre dément mais à l’époque en temps que jeune père j’ai beaucoup appris de la relation père enfant en regardant les liens indestructibles et merveilleux tissés entre roman et ses enfants et m’en suis inspiré.
      roman à payé sa dette, foutez lui la paix !
      une dernière chose me vient à l’esprit, vous avez, histoire de nous donner des haut-le-cœur mentionné qu’il avait payé pour qu’elle retire sa plainte, cela montre hélas votre méconnaissance déplorable du système judiciaire américain. je ne peux que m’interroger sur votre pseudo (cinéphile) en temps qu’acteur je considère que le cinéma est sensé nous ouvrir l’esprit, nous aider à mieux comprendre. plus je vous lis, plus roman me manque.

1 2 3