Soulagement. Bonheur. La justice suisse a retrouvé le chemin du bon sens. Le droit l’a emporté. Pas le passe-droit, le droit. Pas la justice abstraite, supérieure, transcendante, etc., mais le droit tout simple auquel Roman Polanski, comme tous les justiciables, avait tout simplement droit. Pour nous, à la Règle du Jeu, c’est essentiel. De même qu’il est essentiel que le grand argument mis en avant par la ministre suisse pour refuser de céder aux injonctions de l’Opinion, c’est-à-dire de la Justice américaine, soit celui de cette fameuse déposition du procureur de l’époque, Roger Gunson, faite en février dernier, et dont Roman Polanski a révélé lui-même, ici, dans nos colonnes, et l’importance, et le fait inexplicable qu’on prétendait la tenir sous scellés. Gunson, dans cette déposition, attestait qu’un accord avait bien été conclu, il y a trente ans, entre les parties. Il attestait que Polanski, au terme de cet accord, avait été condamné à une peine de prison qu’il avait effectivement accomplie. Et il concluait donc que Polanski avait payé sa dette et se trouvait donc quitte vis a vis de la Société. C’est cet argument qui l’a emporté. C’est aussi la capacité de résistance d’un homme – Polanski – qui n’a jamais ni flanché ni douté ni cédé. Et cette victoire est aussi celle des dizaines, des centaines de milliers de citoyens  qui ont fini par comprendre que la Justice, dans cette affaire, marchait sur la tête et que cela n’était pas tolérable.

Nous les connaissons, à la RDJ, ces citoyennes et ces citoyens. Ce sont eux, ce sont tous les internautes fidèles à la Revue, qui ont écouté les arguments de Roman Polanski et les ont répercutés sur la Toile. A tous, merci. Et, à Roman, bienvenue dans le monde des vrais vivants qu’il n’aurait jamais dû, ne serait-ce qu’une seconde, quitter.

47 Commentaires

  1. Oct 1st 2009 – Los Angeles DA Steve Cooley on Polanski – talking about more charges for Roman Polanski – how the business is unfinished, and how extradition should work in Roman Polanski’s case, so that Roman Polanski can foot the bill for his extradition and case in Los Angeles County.

    http://ht.salemweb.net/townhall/audio/mp3/7d95189a-d2d0-41a8-8a3b-b694fb06a0e2.mp3

    I hope the business is finished forever between Roman Polanski and the problems of bait and switch injustice in Los Angeles and the Santa Monica Courthouse California.

  2. Cher Salah Hammouri

    Désolé que tu ne sois ni cinéaste ni Polonais d’origine pour que M. Lévy et ses courtisans béats, daignent activer leurs humanisme unilatéral et leurs réseaux pour que tu sois enfin libre toi aussi.
    Marhoum
    .

  3. The first appearance of Polanski in Switzerland is at a Jazz Festival where his wife Emmanuelle Seigner is singing music from Rosemary’s Baby!

    Coincidence? No!

    It took Swiss Justice to say no to the devil of injustice that lives on in the Santa Monica, courtroom, that is assisted by Federal Court Judges, Magistrates, including those who ratified the Torture Memos,

    which means that sexual assault victims who have been re-victimized by police assault and battery, and Santa Monica Judges covering up, are then victimized again by Federal Judges with Dog and Pony show decisions, that use bait and switch justice, over a period of 12 years to continue the torture.

    Thanks to Swiss Justice, Roman Polanski was rescued, when American justice failed.

    In refusing to extradite Polanski, and by not pandering to California’s PRECIOUS DOUBLE STANDARD, Swiss Justice has also given a measure of relief to sexual assault victims in California.

    since California fails its sexual assault victims like Samantha Geimer, and others who have been assaulted and battered in the Santa Monica Courthouse for reporting police cover up of a sexual assault complaint.

    A Santa Monica Judge permitted bait and switch justice and police thuggery in his Courtroom to injure and intimidate a foreign born sexual assault victim, in Roman Polanski’s case bait and switch justice was used also to torture Roman Polanski, but by a different Santa Monica Judge who broke the plea bargain agreement.

    Can you see the devil yet? It is the unreliable American Justice in the next room, who will guarantee you a sinking feeling.

  4. D’après ce que j’en sais, Polanski n’a pas payé sa dette face à la société, 47 jours et je m’enfuis, c’est du très light. Bizarre la RDJ ne serait pas la même pour tout le monde. Que la victime ait été indemnisée c’est une chose, mais face à la société c’en est un autre. Si RP ne doit rien à la société américaine, qu’il y retourne….

  5. Voila la masse abrutie, inculte, vulgaire, ignorante qui haie les intellectuels car elle ne comprends rien a fait son apparition ! Merci Fion tu l’a dit toi meme

  6. On redoutait que la Suisse dont la justice avait arrêté Roman Polanski dans un traquenard et l’avait privé de liberté, bracelet électronique en prime, ne cède à un juge californien vindicatif et peu soucieux des jugements et accords antérieurs.
    C’est donc un énorme soulagement d’avoir appris la fin du calvaire de Roman Polanski après une décision juste de la Suisse. Mais il restera certainement très marqué par le mal qui lui a été fait et l’angoisse dans laquelle il a dû être plongé tous ces longs mois, en dépit du fait qu’il avait accompli sa peine.
    D’ailleurs, il semble que le juge californien n’ait pas renoncé et continuerait à s’acharner, Interpol ayant toujours un mandat d’arrêt contre Roman Polanski, traité comme un vulgaire criminel. Il lui faudra désormais éviter tout pays susceptible de réitérer cette absurdité inique suisse. Epée de Damoclès à vie semble-t-il. Mais au moins est-il libre aujourd’hui. Même si cette liberté est relative.
    De tout coeur avec lui
    Hélène Keller-Lind

    • Pensez-vous vraiment que la France n’aurait pas fait pareil? Pensez-vous qu’elle n’aurait pas plié face à la volonté des Etats-Unis? Laissez moi en douter.

  7. Plus qu’une bonne nouvelle. Pour bien des gens, c’est un soulagement de voir que la justice a gagné. Et maintenant place au cinéma !

  8. C’est plus qu’une grande joie. Bien des gens qui attendaient cette nouvelle peuvent enfin respirer. La justice a gagné . Et maintenant place au cinéma.

  9. He ben…Tout ça pour ça !
    « Nous les connaissons, à la RDJ, ces citoyennes et ces citoyens. Ce sont eux, ce sont tous les internautes fidèles à la Revue, qui ont écouté les arguments de Roman Polanski et les ont répercutés sur la Toile. »

    Ha ….contrairement à Moix BHL trouve que la « toile » peut être utile quand celle-ci sert la cause qu’il défend ! Curieuse posture !!
    La justice suisse a pris une décision qui n’appartient qu’à elle . Hermétique (du moins, je l’espère ) aux suppliques, jappements de quelques-uns ….Dans le même temps , je salue le self-contrôle qu’a eu la grande majorité des Suisses fasse aux propos ignominieux de (M)oix . L’intelligence répondant à la connerie d’un beauf français (un de plus…Nous ne sommes pas gâtés en ce moment hein!)

  10. Vive la Suisse! Je suis heureux de voir M. Polanski en liberté et je remercie BHL de l´avoir défendu.

  11. La rédemption n’est pas donnée à un homme. Il doit pour ce faire traverser un processus dont le manquement d’une seule étape l’empêchera à jamais de voir le rapatriement en territoire humain de celui dont il avait été procédé au transfèrement en territoire inhumain.
    Roman Polanski est un triple survivant. Il survécut au ghetto de Cracovie après une série d’épreuves dont celle qu’il raconta un jour d’avoir été sauvé par les cadavres des hommes sous lesquels il avait été enseveli après que des Allemands les avaient alignés avec lui contre un mur, quelques secondes avant de les fusiller. Il survécut au massacre de sa femme enceinte de huit mois par les complices-adeptes de Charles Manson. Il survécut, ce qui peut-être est le plus rare, à sa propre rédemption.
    1. Il confessa ce dont il était coupable, reconnaissant ainsi l’objet du mnésicide avec pour objectif de reprendre a priori de redonner connaissance, comme condition, puis substrat du jugement.
    2. Il manifesta du remords, éprouvant alors à haute voix le reproche violent reçu de sa propre conscience en sorte que les réversions, réprobatrice et conscientielle, se révélèrent l’une l’autre et s’assurèrent l’une de l’autre auprès de ceux qui avaient eu à subir leurs aversions.
    3. Il promit de ne pas récidiver, confirmant enfin l’efficience des deux stades précédents.
    J’ai bien observé autour de moi, et mettant de côté le degré de culpabilité relatif à la hauteur des fautes, je n’ai pas réussi à trouver un seul homme qui ait eu à puiser au tréfonds de son humanité la force de s’extraire d’une triple plongée dans le neuvième cercle.
    À la sortie de Lune de fiel, Polanski était passé sur le Divan d’Henry Chapier qui pour ultime question, lui avait demandé ce que pouvait représenter pour lui, Roman Polanski, la mort, à quoi ce monument du XXe siècle avait répondu :
    _ J’aime pas. J’aime pas la mort. Vous savez, mon père me disait toujours : «Depuis qu’ils ont inventé la mort, la vie est incertaine».

  12. Bravo! Nous sommes soulagés. Bonne continuation à Monsieur Polanski et à sa famille! Famille Derivaz, Suisse / France.

  13. Bravo Mr Bernard-Henry Levi, heureusement qu’il existe des hommes courageux comme vous et donc c’est un plaisir ecouter parler. Nouvelle merveilleuse cette Liberation de Roman Polanski tant attendue. Je lui souhaite le meilleur aupres des siens. Longue vie a Polanski !! Merci aux intellectuels qui nous guident dans ce monde de masse abrutie et mechante.

    • Oui merci… merci à tous… et merci à toi Roman de m’avoir autant honoré. Auguste Fion.

    • On raconte qu’il y a des vrais pédophiles qui pour mieux se laver de leur perversité et pour mieux se disculper passent leur temps à insulter R. Polanski. Qu’en penses-tu Dudule ?

  14. Bravo! Common sense prevails. Congratulations to Mr Polanski. May your heart live with love and not anger.

  15. Bravo à vous et à toute la RDJ. Vous avez montré un grand exemple. Et je suis heureux aussi d’avoir vu le nom de Godard avec le vôtre dans cette pétition à Cannes. Et que des gens comme Scorsese, et d’autres, aient soutenu Polanski. Cela réchauffe le coeur, et contrebalance les cris des lyncheurs qui d’ailleurs continueront sûrement (je vois sous certains articles « 200 commentaires » et l’air dégoûté je m’en vais loin de là sans les lire, c’est trop énervant de lire 150 mensonges à la suite). Ce qui compte c’est que maintenant Polanski peut continuer sa vie et sa passion. C’est, indépendamment de toute cette histoire, le plus grand cinéaste français actuel, et espérons qu’il tournera à nouveau bientôt un film.

  16. Monsieur Lévy, nous n’avons jamais entendu votre réaction face à votre séminent collaborateur Yann Moix sur la « Suisse cette pute » et ces « Mous collabos ». Ne rien dire, n’est-ce pas consentir? Eclairez-nous. Merci.

    • Yann Moix c’est pas ce mec qui n’écrit pas que des conneries… qui en filme aussi…?

  17. SELON QUE VOUS SOYEZ PUISSANT OU MISERABLE … LES JUGEMENTS DE COUR VOUS RENDRONT BLANC OU NOIR (JEAN DE LA FONTAINE). VOUS POUVEZ JUBILER – LES « PUISSANTS ». VOUS AUSSI VOUS POURREZ VIOLLER DES ENFANTS EN LES DROGUANT…POUR 1 MOIS DE PRISON…

  18. Youpi. Moi je propose de faire une deuxieme fete nationale le 12 juillet, ca fait un jour ferie en plus. Et puis tant qu’a faire on rajoute le 13 et on fait le pont 🙂
    Enfin…c’est rassurant. Albert Einstein a postule que la connerie humaine etait sans limites, mais finalement il avait tort.

  19. Expliquez-moi pourquoi polanski ne serait pas justiciable pour pedophilie?
    Chaque fois que quelqu’un a le meme comportement que lui, il passe 40 jrs en prison, puis il est libre, c’est la nouvelle justice « qui marche sur la tete » totalement farfelue.

  20. Il est libre, elle est libre aussi …. enfin …. et nous en sommes contents ! Le Groupe Facebook « Free Roman Polanski » qui compte environ 4500 personnes est devenu « Roman polanski is free » , Roman Polanski peut maintenant se rendre en France, en Pologne, vivre et travailler en toute liberté !!

    • …Vivre travailler en toute liberté… Béatrice…? … t’as oublié « rectumiser »… non mais !

    • haaa Dudule, il fera bien ce qu’i voudra (ou ce qu’il pourra) avec des adultes conscients et consentants … »cela ne nous regarde pas » …. pour ce qui concerne cette histoire … je n’aprouve pas bien sur … c’est une affaire compliquée à remettre dans son contexte, dans son époque … mais personne n’a été clair (le juge, les Etats Unis, la Suisse …) et la victime s’est exprimé aussi , j’ai bien dit « la victime » … affaire atypique où ceux qui voulaient la peau de Roman Polanski n’étaient pas moins coupables que lui. La jeune fille, devenue femme, n’était plus qu’un instrument au service de ceux qui voulaient faire mordre la poussière à Roman Polanski. Je le repète, c’est enfin reglé et je pense aussi à elle quand je dis qu »ils sont enfin libres tous les deux.

  21. WaaaaW Mes félicitations les plus sincères!!! Ennnnfin le grand bonheur Roman POLANSKI.
    « Je sais mal ce qu’est la liberté, mais je sais bien ce qu’est la libération » MALRAUX
    Vive BHL…..

  22. Bravo ! Je suis extrêmement heureuse de cette bonne nouvelle en ce 12 juillet pour Monsieur Polanski et sa famille. C’est un grand soulagement. Je souhaite tout le bonheur du monde et aussi toute la force nécessaire à Monsieur Polanski pour qu’il poursuive sa route en tant que cinéaste, père de famille et homme.

  23. Le droit l’emporte sur l’absurdité! Je suis heureuse pour lui, bien sûr, mais aussi pour sa femme, ses enfants et ses amis.

  24. Enfin la justice voit juste ! J’étais persuadé que la Suisse croulerait sous la pression des Etats-Unis, ça change ! Félicitons-nous de cette victoire !

  25. Quelle joie ce doit-être pour lui et sa famille, mais quelle attente aussi pendant ces longs mois avec un bracelet qu’on supporte difficilement plus de six mois (la privation de liberté est dans la tête)… Bienvenue à nouveau parmi nous Monsieur Polanski.

  26. Merci à Bernard-Henri Lévy! Merci à Bernard Kouchner! Merci à Frédéric Mitterrand! Merci à Yann Moix! Merci à Jack Lang! Merci à Sigourney Weaver! Merci à Jean-Luc Godard! Merci à Woody Allen! Longue vie à Roman Polanski!

    • Et merci aussi à Rose mary… à Sigmund Freud… à Jacques Attali… à Mary Shelley… à Golda, Albert, Gad et, bien sûr à mon ami Germaine qui adore les bonbons et les chocolat…! Sur ce je vais reprendre des nouilles !

  27. Un Grand merci a Bernard Henri Levy pour avoir mis toute sa notoriete pour la defense et la liberation de ce homme injustement LYNCHE ET HUMILIE. Cher Roman, je savais que ce n’etait plus qu’une question de temps. La Suisse a mis ses Chronographes de luxe a l’heure europeenne. Tant mieux, J’aime la Suisse et surtout les suisses qui sont des gens fantastiques. Tout est bien qui finit bien! J’espere que Roman saura tres vite tourner la page en savourant a nouveau un quotitien plus joyeux et prmetteur aupres de sa famille et de tous ceux qui lui sont chers.

    SHALOM! PAIX SUR LA TERRE TOUTE ENTIERE ET LIBERTE POUR TOUS!

  28. Monsieur Levy,

    L’intervention de la RDJ sur votre initiative y a participé. Elle nous a permis de nous exprimer. Je crois que R. Polanski sait où sont ces amis; ce qui est finalement le plus précieux.

    Merci à vous

  29. « Tout çà,pour çà »! La justice suisse aurait dû eviter de se jeter dans un tel traquenard et épargner aux parties de revivre des faits vieux de 37 années jugés par la justice américaine en leurs temps. Bienvenue dans le monde des vivants Mr Polanski.

    • Bravo Max… et ce serait parfait si, dans la foulée, on pouvait nous éviter aussi de revivre des faits vieux de plus de 65 ans…

  30. c’est une bonne nouvelle pour les abusives de la fragilité affectif de mineur et d’enfant, par tout le monde, comme quoi la raison du plus fort, et que la solidarité aveugle de l’élite peu te sauver de la grive culpabilisant du passé, et pour quoi pas dire ce n’est pas la faute a Polanski c’est la fautes aux enfants si mineur, si excitant, si innocent, et en même temps si coupable.

  31. Soulagement. Cette mise en liberté prouve que l’affaire avait déjà été jugée, ce qui sera encore difficile à faire comprendre à beaucoup de gens. Mais ne gâchons pas notre plaisir à cette bonne nouvelle et bienvenue de retour parmi nous, Roman.

  32. On ne parlait plus ou peu de Roman Polanski… voilà qu’on en reparle et pour le coup, c’est une bonne nouvelle.