Souvenirs de Jacques Chirac qui se bousculent. Le jeune premier de la République. L’Athos secret et mélancolique derrière le masque de d’Artagnan. La Bosnie où il sauva l’honneur. L’Afghanistan où il me missiona et répara l’affront fait à Massoud. Et, bien sûr, la grandeur du Président du Vél d’Hiv et de son discours historique et courageux. Et puis aussi, en 1969, lors de notre toute première rencontre, ce mélange étrange : l’appétit de Balzac, une mélancolie Malrucienne et un charme stendhalien.