Je suis écrivain, je suis réalisateur. Qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou pas, c’est ainsi. J’écris, je publie, je travaille beaucoup, je réfléchis, j’existe. Je suis un être passionné, parfois emporté, et je travaille actuellement sur plusieurs livres : un essai sur le judaïsme, une biographie de Kafka et un roman sur les Marranes.

J’avais, il y a quelques jours encore, une page Facebook, comme tout le monde, car il est spécifié, quand on s’inscrit sur Facebook, que Facebook est ouvert à tout le monde. Mais Facebook, la société Facebook a décidé de supprimer mon compte, ma page. Sur cette page, il y avait des articles sur Kafka, sur Proust, sur Gombrowicz et sur Miles Davis, sur Stravinsky et sur Sollers. Il y avait des propos polémiques car je suis polémiste. Il y avait des propos sur Polanski car je suis polanskiste. Il y avait une part de moi, de mon univers. Tout ça, ainsi que mes 3 300 amis, a disparu : non seulement c’est ignoble pour mes 3 300 amis, qui ne peuvent plus communiquer avec moi, mais c’est ignoble tout court.

Car pendant qu’on me fait taire, qu’on me sabre, qu’on me supprime, qu’on m’élimine virtuellement, culturellement, intellectuellement, tous les groupes Facebook haineux à mon endroit, eux, perdurent, sont là, consultables, en pleine forme. Je suis supprimé, moi, sans avertissement, de Facebook, mais des groupes tels que « Yann Moix, la Suisse t’emmerde ! » ou « Yann Moix, la Suisse t’encule ! », qui appellent à brûler mes livres sur la place publique, appellent à me frapper physiquement ou s’en prennent à mon physique par des injures démentielles, des groupes comme ceux-là, oui, sont consultables.

Ce n’est plus de la censure : Facebook pratique le délit de sale gueule. Facebook prive un écrivain, un artiste, de parole, de moyen d’expression, de vitrine, au profit de la Meute hurlante, nombreuse, haineuse, dégueulasse.

Ceci est une lettre ouverte à Facebook : je ne savais pas que, pour perdurer sur ce support, il fallait pratiquer la faute d’orthographe de manière systématique, encourager la haine de la pensée, du pamphlet et de la littérature, et encourager la pratique de la menace de mort et du délit de faciès. Je ne savais pas que Facebook avait la haine des penseurs, des artistes et des intellectuels.

Je demande instamment à Facebook de rétablir ma page, non pas une toute nouvelle page bien vierge qui recommence à zéro, avec mémoire effacée, avec amis détruits, avec articles déchirés : mais la page mêmement même que celle que je possédais il y a deux jours encore. Non pas le jumeau nettoyé de mon mur pestiféré, mais le même mur mêmement même, les mêmes amis semblablement semblables. Je veux retrouver mon profil strictement profilé de la stricte même manière.

Je suis le premier écrivain au monde éjecté de Facebook. Le premier détruit sur Facebook. Le premier qu’on accepte de livrer aux chiens de la Meute, le premier que Facebook permet de lyncher, d’assassiner (pas de panique : j’ai la peau dure), mais qui, supprimé, rayé, éradiqué, ne peut ni se répondre, ni s’exprimer. Je n’ai, sur Facebook, que le droit d’être tué, fustigé, haï. Je n’ai plus le droit, sur Facebook, de vivre, de faire partager des vidéos de Frank Zappa ou de Cornell Dupree, de faire découvrir Cziffra à mes amis, ni leur dire ô combien Guitry est un génie. Je ne peux plus donner au moindre ami, sur Facebook, un renseignement sur Rossellini, ni livrer une anecdote sur Fassbinder.

Je n’ai que le droit d’être exposé. Sur Facebook, on menace de me torturer (physiquement), on menace de faire un autodafé de mes livres en place publique, on menace de me faire la peau. Sauf que c’est un support sur lequel je suis déjà mort. Réduit au silence. Même les néo-nazis ne connaissent pas ce traitement.

Je suis le premier artiste français, le premier écrivain du monde a être excommunié d’une société virtuelle ouverte à tout le monde sauf un, ouverte au monde entier sauf à moi.

Je demande ici, solennellement, aux autorités facebookiennes de rétablir immédiatement mon profil, mes pages, mon mur. Facebook est un trombinoscope : ma trombine n’est pas au goût de Facebook.

J’irai jusqu’au bout pour revenir, non par une ruse, non nanti d’un nouveau profil pirate et marrane, d’une crypto-identité, en toute lumière sur ce site démocratique moins un. Ce site pour tous sauf pour Yann Moix. Ce site pour l’humanité entière à une exception près. Ce site universel à un paria près : moi. A une sale gueule près : la mienne.

J’ai de la force, de l’énergie, de la conviction, de l’intelligence et des avocats. Le combat commence aujourd’hui. Ceux qui voudront me soutenir sont les bienvenus.

Sur Facebook, « Yann Moix la Suisse t’encule » n’est pas une insulte. En revanche, « Yann Moix » tout court est une insulte. Et la pire au monde.

337 Commentaires

  1. Plutôt que d’aller mendier une réintégration, pourquoi ne pas appeler au boycott de Facebook et au suicide facebookien ?
    Facebook s’engraisse sur le dos de ses utilisateurs et le service que vous leur rendez est gratuit, pas celui qu’ils prétendent vous offrir.
    Bref, que Facebook supprime les comptes des intellectuels ou des nazis, peu importe ; ce serait plutôt à nous de supprimer Facebook de nos habitudes et en ce qui me concerne je n’ai pas attendu cette triste histoire pour supprimer définitivement mon compte de cette plateforme de merde.

  2. De mon côté, je n’ai jamais eu de gêne à admettre cette horrible vérité que la quasi totalité de l’administration française ait, hélas, collaboré avec les nazis ; même s’il a fallu plus d’un demi siècle avant, qu’un chef d’état ne le reconnaisse officiellement (Certes, ce fut aussi à des fins électoralistes, mais avant lui, le mutisme sur cette époque atroce demeura, en hauts lieux, toujours de mise). Alors, jeunes amis Suisses qui prenez la pose en essayant de vous draper dans une prétendue dignité nationale bien trop chère à certains de vos parents, cela ne vous sied pas ! On croirait avoir à faire à des vieillards cacochymes !. Lisez donc : « L’or, l’argent et les morts » de Ziegler; un Suisse comme vous, si je ne m’abuse. Je ne doute pas qu’entre autres, cette lecture qui n’a rien d’une panacée universelle pour expliquer cette époque historique puisse vous ramener là-dessus à davantage d’esprit critique ! Ou bien, c’est à désespérer de l’avenir de ce pays !

    • Mon cher Dupont,

      Vous représentez l’archétype même du Français ignorant de la Suisse, car si vous n’aviez qu’une once de connaissance de l’histoire de ce pays, vous sauriez que ce dernier a fait beaucoup plus que bien d’autres pays, pour extirper les saloperies commises par son gouvernement et ses banques durant la seconde guerre mondiale. Vous n’avez certainement jamais entendu parler du « Rapport Bergier ». Un groupe d’historiens du monde entier a été mandaté par la Suisse pour faire établir LA vérité durant cette période sombre de l’humanité. Quant à Ziegler, laissez-moi rire! Un homme qui fréquente Kadhafi et autres dictateurs sanguinaires n’a aucune crédibilité en tant qu’historien, ce qu’il n’est en l’occurrence pas. Monsieur Ziegler est du même accabit que Yann Moix, sauf qu’il n’insulte pas un pays et un peuple lorsqu’il critique la Suisse.

      Bien à vous

    • C’est Ziegler ta référence? C’est comme demander à Henri Krazuki (ortho?) d’écrire une biographie de De Gaulle!

  3. ohh, facebook has closed your account? i feel so sorry for you…you want a pillow so that you can cry a little?

  4. Fallait pas venir chercher les Suisses et surtout faudra pas venir en Suisse .

    Nous on aime bon nombre de vos compatriotes bien plus « Français » que vous habitent ou qui possèdent une propriété en Suisse.

    Pour exemple :

    (Delon, Prost, Aznavour, Thierry Defforey, actionnaire de Carrefour, François Dalle, l’ancien patron de L’Oréal, Roger Zannier, le roi du vêtement pour enfants, le jeune retraité Daniel Hechter et le producteur d’AB Claude Berda. Ou encore la famille Lescure (électroménager), Jean-Louis David (coiffure), Michèle Bleustein-Blanchet, fille du fondateur de Publicis, et Corinne Bouygues, fille de Francis. Amélie Mauresmo. André Guelfi, 84 ans, dit « Dédé la Sardine », Marie Laforêt, Patricia Kaas, Alain Afflelou, Jean-Claude Killy,Guy Forget et Cédric Pioline………. Je pourrais continuer longtemps tellement il y a de « Français » connus Alors, M. Moix, merci de bien vouloir rester chez Marcel & Ginette. Vous avez plus besoin de nous que du contraire

    • …….. vous en oubliez un , c’est fait exprès ???. Facile, mais excusez moi je suis morte de rire en lisant votre liste de bon résidents en Suisse.

  5. “Je suis écrivain, je suis réalisateur. Qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou pas, c’est ainsi. J’écris, je publie, je travaille beaucoup, je réfléchis, j’existe”

    Vous avez ma foi bien plus de moyens d’expression que la plupart des membres de Facebook quand même.

    La vraie différence réside essentiellement dans le fait que vous êtes payé pour les utiliser…

    Concernant la défense de Polanski chacun a le droit de donner son avis, pour ma part et considérant les faits qui lui sont reprochés, il est indéfendable.

    Concernant votre critique de la Suisse et de ses habitants sur ce site, elle était démesurée, pleine de lyrisme, de stéréotypes et d’insultes. Quelques milliers de personnes outrées ont donc décider de vous priver d’un canal d’expression publique: Facebook.

    La marche à suivre: Cliquer sur “signaler cette personne”.
    Le motif: Incitation à la haine.
    Le résultat: Le profil de Yann Moix a été désactivé.

    Rien ne vous empêche de vous réinscrire, de re-contacter vos amis, de remettre des vidéos, liens, articles etc… Mais sachez désormais que vous devrez repasser par ce processus autant de fois que vous continuerez à stigmatiser une population qui n’est en rien concernée par l’arrestation de Roman Polanski (oui nous avons aussi du chômage, des sans-abris, des retraites à financer, des problèmes de santé publique, une montée de l’extrême droite, des hooligans dans les stades de foot, des morts sur les routes, des braquages de commerces, des impôts à payer, des pédophiles-non cinéastes à arrêter).

    Le bon coté des choses: vous avez probablement gagné quelques milliers de lecteurs, certes ils n’achèteront pas vos livres, mais ils s’intéresseront plus à vos articles…Et à vos dérapages.

    Bref, c’est ce qu’on appelle le retour de bâton.

    P.S: Ce commentaire (comme tant d’autres) a une durée de vie limitée sur ce site.

  6. Pauvre Monsieur Moix,

    Si j’étais vous, je prendrais un garde du corps. Vous vous êtes complètement fourvoyés en pensant que les Suisses allaient bien sagement lire vos propos sans réagir. Les attaques perpétuelles de l’Europe contre la Suisse de ces derniers temps ont transformé les citoyens de ce pays en chiens enragés. Vos propos à l’encontre de la Suisse ont donc constitué la goutte d’eau qui a fait déborder le vase…Les Suisses ne vous lâcheront plus…Mais finalement, c’est peut-être ce que vous recherchiez…

    Bonne chance.

    Ardisson

  7. Bah ça ne fait rien, on arrive à vivre sans Facebook. Si si, moi je n’y suis pas et je vis encore très bien. Je n’ai pas besoin d’ecrire une tirade sur Facebook et de pleurnicher après cette société. Allez, ça va aller, on pense à autre chose et surtout que l’on est pas le centre du monde…

  8. J’ai beaucoup aimé lire cet article. Je dirais même qu’il m’a amusé. Monsieur Moix, vous n’aviez nullement besoin de préciser que vous apparteniez au monde du cinéma, car la mise en scène transpire tout au long de votre papier. Ce que vous préférez mettre en scène (parce que cela se voit aussi), c’est certainement vous. J’ai malheureusement été incapable de suivre le rythme de vos incessants moi-je. Vous réfléchissez, dites-vous, mais plutôt que d’agrandir votre regard au monde, vous voudriez que le monde ne se focalise que sur votre être. Ensuite, vous versez dans la victimisation, toutefois votre discours de pauvre animal martyrisé ne suscite pas les larmes mais le rire. Le plus grand malheur de la terre est-il qu’une page facebook ait été supprimée? J’aurais presque envie de dire que toute cause mérite d’être défendue, mais seulement presque…
    Que vous vous fassiez éjecter de facebook est fort dommageable, que le peuple helvétique vous injure (à tort ou à raison, enfin plutôt à raison) l’est aussi. Mais cessez de passer le monde sous votre microscope, et ayez la grandeur d’esprit de vous munir d’un télescope. La preuve, c’est que l’on accède facilement à cet article, pour le plus grand plaisir des zygomatiques.

  9. Je suis ressortissant suisse habitant en Frande depuis près de 10 ans. J’aurai certainement beaucoup à dire sur les français, leurs politiques et leurs grèves incessantes. Cependant, sans être réalisateur, un écrivain, je réfléchis et j’ existe aussi mais je n’ ai pas de haine car malgré toutes les incohérences que je constate chaque jour, je vois aussi le bon côté de votre pays Monsieur Moix. Si facbook vous a excommunié comme vous le dite, c’est que vous l’avez vraiment cherché. Vos commentaires sur mon pays sont franchement ignobles et insultants. Vous ne connaissez rien de mon pays. Vous grand penseur et critique vous devez connaître le dicton  » vous voyez la paille dans l’oeil de votre prochain mais pas la poutre qui est dans le votre. Je suis désolé pour vous si certains de mes compatriotes ont réagi avec violence à votre égard, vous l’avez cherché. Pour moi, votre livre est un ramassi d’ordures sans valeur intellectuelle et de bas étage. Mais bon, je vous pardonne car c’est çe que j’ai appris à faire dans mon pays, le Suisse.

  10. Le retrait de votre profil facebook est en effet consternant, comme l’étaient vos propos sur un pays qui m’agace souvent mais dans lequel je vis. “La Suisse t’encule”, les appels à l’autodafé sont des réflexes qui relèvent de la même universelle connerie que “Suisse je veux que tu m’arrêtes moi aussi quand je viendrai cracher sur ton sol immonde”. C’était pompeux, c’était con, c’était très bas de gamme, c’était de la pub…

    Etre un con branché ne mérite pas la censure. Je me joins à votre appel solennel pour que facebook ne vous écarte pas du flamboyant débat que vous avez initié et vous souhaite plein succès dans votre croisade contre la vermine suisse.

    • Si tu n’aimes pas le pays dans lequel tu vis, alors vas vivre ailleurs monsieurbull !

    • je ne suis pas sur que tu comprennes bien le deuxième degré, mon garçon. Si tu n’as aucune critique à formuler sur notre pays, je crains fort que tu ne sois aussi borné que ce brave moix.

  11. C’est vrai que ce n’est pas normal. Je viens de voir les photos et les commentaires sur le compte « Yann Moix, la suisse t’emmerde ». C’est scandaleux! On ne brûle plus les livres dans une société prétendument civilisée.
    Je viens de signaler un abus à facebook. J’espère que d’autres me suivront.
    Caroline

    • Caroline , une société prétendument civilisée serait sans les insanités de monsieur Moix, il ne faut pas s’étonner du retour de flamme , quant on injure un peuple il ne faut s’attendre à un retour tout aussi sec.

    • Et depuis quand une société civilisée répond à la violence (verbale), par la violence ?

    • D’autant que là c’est clairement tous contre un et c’est EXTREMEMENT facile et gênant

  12. Cher Yann Moix,
    En écrivant sur la meute, vous l’avez provoquée… Ils se sont reconnus et vous tombent dessus. C’est navrant tous les propos tenus à votre égard. En tenant des propos pareils, ils vous donnent raison. Courage à vous! Courage à nous tous!

  13. De toute évidence, votre compte a été supprimé suis à une infraction aux Conditions d’utilisation, ces dernières interdisant les propos racistes et l’appel à la haine. On peut certes trouver le procédé excessif, mais de tels cas se sont déjà produits – un utilisateurs turc avait ainsi été exlcu de Facebook pour avoir traité les Grecs de chiens et leurs femmes de « putes ».

  14. Monsieur Moix, vous comparez la Suisse à une pute, et tous vos compatriotes qui passent la frontière franco-suisse tous les matins pour y travailler, vous les prenez pour des clients ou pour des souteneurs? Ils vont sûrement apprécier vos propos!

  15. Vous avez le droit de critiquer la Suisse, mais la Suisse (et ses habitants) n’ont point le droit de toucher a votre personne ? C’est un peu facile, et triste en meme temps, que chacun ait le droit a ses opinions, tout en restant respectueux. Que les Suisses puissent trouver le peu de bon sens que vous semblez avoir et passer au dessus de votre mechancete gratuite.

  16. Monsieur Moix,

    Sachez que comme on fait son lit on se couche.
    Vous devez prendre vos responsabilités comme tout adulte qui se respecte, on ne va pas encore vous plaindre !!
    Au fond, au sujet des 3300 amis que vous avez perdu sur Facebook, vous même ne devriez pas être une grande perte pour eux.
    Bonne suite à vous malgré tout

    Florence

  17. Si comme tu le dis, Yann je te cite: « je ne savais pas que, pour perdurer sur ce support, il fallait pratiquer la faute d’orthographe de manière systématique, encourager la haine de la pensée, du pamphlet et de la littérature, et encourager la pratique de la menace de mort et du délit de faciès. »
    tu serais toujours sur ce site. Or ce n’est pas le cas !
    Tu dis que tu pense ? alors pense à la raison pour laquelle tu n’y es plus.
    Tu veux être soutenu ? Le monde n’a aucun besoin d’un petit bonhomme hargneux, haineux méprisant et méprisable tel que toi!
    Et tu espère un quelconque soutient ?
    Rêve!
    Tu as semé toi-même les graines de ta destruction.
    A bon entendeur, tu ne vaut même pas la peine que je te salue

  18. ou la la. tu en as des problèmes existentiels.. et oui, Yan Moix est devenu une insulte. Vous devriez être content. Hein ? on a ce qu’on mérite.

  19. Je comprends que votre annihilation virtuelle puisse être un coup difficile. J’aimerai réagir simplement à ce que vous dites de la haine dans votre texte, et surtout lorsque vous dites que Facebook encourage la haine. Je ne défends aucunement les pages proposant votre sodomie ou autre, et je m’accorde avec vous pour dénoncer toute forme de haine et sa publication que ce soit contre une personne ou un groupe, mais si je ne m’abuse vous êtes celui qui a commencé à utiliser des propos haineux contre un groupe? Et vous vous étonnez qu’ils vous en veuillent? Qui est donc celui qui encourage la haine? Ou alors me serais-je trompée, et ce que l’on appelle littérature, aujourd’hui utilise la haine comme jadis les figures de style?

  20. J’ai lu cette farce par une notice au mur de mon cousin Michel Roland,qui semble outré aussi de ce fait !!! Vous pouvez lui demander combien de fois je dû le contacter pour revenir sur mon site de facebook!!!J’ai été éjecté 3X (trois fois!!).Mais comme je suis perspicace je suis revenu à chaque fois,mais forçément avec une nouvelle adresse mail,car avec l’ançienne c’est plus possible.A chaque fois je me suis demandé la raison de cette éjection!! J’ai adressé une demande , après la première fois,une explication et les raisons de cette éjection à Facebook,leur disant de porter plainte à la commissaire européenne (une luxembourgeoise à l’époque).Un mois après j’ai eu comme réponse qu’on allait me donner réponse sous peu après vérification!Jusqu’à présent cette réponse ne m’est pas encore parvenue ,et cela il y a 3-4,mois!!!
    Il me semble qe ces liquidations viennent de réclamations quelconques d’individus qui vous veulent du mal,et selon les responsables,qui sont des américains,c’est chose facile si ces malfaiteurs persistent avec les arguments mis à leur disposition.
    Le pire c’est le vis à vis du nombre d’ami(e)s,et pour moi la quantité de photos avec copyright (e.a. des inédits auparavant) qui disparaissent dans la nature! Je ne peux pas m’imaginer que jusqu’à présent un photographe diplomé,reconnu internationalement,de 70ans,a été éjecté d’une façon indigne , sans préavis,et ceci en pleine soirée d’un moment à l’autre!!!
    Au moins on voudrait avoir les raisons!!
    Je vous souhaite de la persévérance de bouger,mais il me semble que les chances seront minimes contre une institution comme FB.
    Meilleurs salutations amicales
    Paul Werer

  21. Donc la semaine dernière Yann Moix publie un texte d’une rare bêtise sur la Suisse, se voulant provoquant, et maintenant il pleurniche comme un gosse parce qu’on lui a supprimé son compte Facebook.

    Ne serait-il pas possible, dans l’univers de la littérature francophone, de trouver un meilleur auteur que Yann Moix ? Quelqu’un qui a quelque chose à dire, plutôt qu’un individu cherchant bêtement à choquer pour exister ? Quelqu’un qui a une actualité plus palpitante que la suppression de son compte Facebook ?

    PS à Yann Moix : Si vous demandez à Facebook la suppression d’un groupe insultant, elle a généralement lieu dans la semaine. Bien sûr, cela vous priverait d’un fonds de commerce et de la possibilité de vous plaindre à longueur de page mais bon…

    • Ah, mais si il y en a des auteurs de talent ! Michel Rio, Philppe Djian, Amélie Nothomb ou encore Christian Laborde, au hasard. Bie sûr ils ne sont pas adoubé par l’élite autoproclamée des lettres françaises…

  22. si t’as besoin de facebook pour exister et des 3000 amis facebook, c’est que t’es vraiment à plaindre. ou que t’as rien à faire de ta vie.

  23. ous le faite liberé ou vous faite tout ce que vous pouvez pour le faire libéré ???? je voulais dire ou vous faite tout ce que vous pouvez pour le faire enfermer desolé

  24. Monsieur Moix,
    « La Liberté des uns commence là ou s’arrête celles des autres » C’est aussi valable pour la liberté d’expression.
    Le respect est une notion de partage. C’est un donné pour un rendu.
    Comment pouvez-vous exiger du respect, de la part de 7 millions de personnes que vous insultez sans aucune retenue?
    Vous vous dites artiste? Mais l’insulte est facile et à la portée de tous.
    Put*** d’enc*** de me***. Voilà je suis un artiste. Je polémique, donc je suis.
    On a le droit de dire ce que l’on pense Monsieur Moix, mais quand ces paroles offensent ou blessent une population qui ne vous a strictement rien fait, on a surtout le droit de se taire.
    Vous vous offensez? Mais je crois qu’avec une attitude comme la vôtre, vous avez testé les limites de la liberté d’expression, et aujourd’hui, vous recoltez ce que vous avez semé.
    Bon courage pour retrouver votre dignité.

  25. Ce n’est pas que ma suisse déborde de fachos cocardiers, c’est juste que ces gens font du bruits…
    Comme beaucoup d’autres suisses silencieux, je me contre-fous que tu n’aimes pas la suisse mais je tiens à ton droit de le dire.

    Je ne savais même pas qui tu étais avant que la basse presse ne vomisse ton nom.
    Et demain je vais t’oublier.

  26. Pauvre type,
    tu vas nous faire pleurer, qui cherche les insultes et les menaces?
    Si ton métier c’est de penser ou de réfléchir, tu le fais très mal.

    Un mou qui se réjouirait de t’avoir en face de lui.

  27. Une citation(navré si vous y êtes allergique):

    « Il n’y a pas de chair et de sang sous ce masque, il n’y a qu’une idée.
    Une idée immortelle ! »

    Et ils, les grands manitous de facebook, viennent de la rendre immortelle, par leur bêtise.
    Continuez à produire, c’est le choc des idées qui est important.

  28. Bonjour Yann Moix,

    Vous n’existez plus sur facebook? je pense que c’est le plus gros coup de pub qu’on puisse vous faire. Eh bien, oui, vous n’êtes plus un facebookien donc tout le monde parle de vous. Génial. J’aimerai apporter de l’eau à mon vin en vous disant ceci: Il n’est pas courant que l’agresseur se pose comme l’agressé. Vous êtes polémiste? Grand bien vous fasse mais assumez-en les conséquences. D’une part vous vous présentez comme un homme d’esprit et d’autre part vous vous permettez des insultes odieuses envers un pays que vous ne connaissez pas. On a peur de ce que l’on ne connait pas.. votre pied a-t-il seulement foulé le sol suisse? A priori vous me direz que nous. On se permet n’importe quoi lorsque l’on ne connait pas. Ce n’est pas du tout l^’attitude d’un homme d’esprit. Vous êtes un homme de la fange qui révèle enfin sa vrai nature, la pomme pourrie des Lettres Françaises, l’anté »Cid », le Ponocrates des temps modernes. En vérité je vous le dis, ce n’est pas de facebook qu’il faut vous priver, mais de votre bétise.

    Bien à vous

  29. En tout cas vous excellez dans l’art de l’utilisation du pronom « je »…
    Quant au reste de vos écrits, sur la Suisse, je n’ai que 2 mots à dire : vulgarité et ignorance.

  30. « Je suis écrivain, je suis réalisateur. Qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou pas, c’est ainsi. J’écris, je publie, je travaille beaucoup, je réfléchis, j’existe »

    Vous avez ma foi bien plus de moyens d’expression que la plupart des membres de Facebook quand même.

    La vraie différence réside essentiellement dans le fait que vous êtes payé pour les utiliser…

    Concernant la défense de Polanski chacun a le droit de donner son avis, pour ma part et considérant les faits qui lui sont reprochés, il est indéfendable.

    Concernant votre critique de la Suisse et de ses habitants sur ce site, elle était démesurée, pleine de lyrisme, de stéréotypes et d’insultes. Quelques milliers de personnes outrées ont donc décider de vous priver d’un canal d’expression publique: Facebook.

    La marche à suivre: Cliquer sur « signaler cette personne ».
    Le motif: Incitation à la haine.
    Le résultat: Le profil de Yann Moix a été désactivé.

    Rien ne vous empêche de vous réinscrire, de re-contacter vos amis, de remettre des vidéos, liens, articles etc… Mais sachez désormais que vous devrez repasser par ce processus autant de fois que vous continuerez à stigmatiser une population qui n’est en rien concernée par l’arrestation de Roman Polanski (oui nous avons aussi du chômage, des sans-abris, des retraites à financer, des problèmes de santé publique, une montée de l’extrême droite, des hooligans dans les stades de foot, des morts sur les routes, des braquages de commerces, des impôts à payer, des pédophiles-non cinéastes à arrêter).

    Le bon coté des choses: vous avez probablement gagné quelques milliers de lecteurs, certes ils n’achèteront pas vos livres, mais ils s’intéresseront plus à vos articles…Et à vos dérapages.

    Bref, c’est ce qu’on appelle le retour de bâton.

    P.S: Ce commentaire (comme tant d’autres) a une durée de vie limitée sur ce site.

  31. :((( maintenant c’est lui la victime??? ca me fait bien rire.

    Entre insulter une nation entiere et des menaces physique je crois que facebook a fait le bon choix mais bon si tu veux pleurer va y.

  32. Vous avez raison et vous avez tort.

    La censure de votre page Facebook est sans doute une aberration, ou alors il aurait fallu décliner les critères. On supprime votre site car il est haineux, vous y vomissez la haine d’une nation voisine. Mais alors les groupes comme “Yann Moix la Suisse t’encule” doivent aussi être éliminés. Promptement ! Tout ceci montre la vraie nature de Facebook, c’est un site commercial qui n’a jamais réfléchi à une quelconque dimension culturelle, a des valeurs à défendre etc. Pourquoi un brillant penseur comme vous doit tellement être présent sur Facebook ? Seriez vous plus sensible à la médiatisation blingbling qu’à l’épaisseur culturelle, à la profondeur de la pensée ou d’une création ?

    Vous avez donc raison de critiquer Facebook, mais vous avez eu tort de penser, même un instant, que cette plateforme était un espace culturel, un forum dédié à la création et à l’intelligence. C’est un gadget commercial, et comme vous n’avez rien payé, vous n’avez sans doute aucun droit. Affaire classée.

    Vous avez raison de critiquer la manière dont la Suisse a arrêté Polanski. C’était minable ! Mais ça n’est pas la Suisse qui le retient à Gstaad, il peut prendre demain l’avion pour les USA et s’expliquer avec la justice. Les américains sont-ils aussi haïssables que les suisses. Si oui pourquoi ne pas le clamer avec tout votre talent littéraire. Et si non, pourquoi ne conseillez-vous pas à Polanski de rapidement quitter cette perfide Helvétie pour se rendre sans délais en Amérique.

    Vous avez raison d’admirer Polanski, et vous avez tort de cracher sur les suisses, sur tous les suisses. Quel service cela rend-il à Polanski ? A moins que le but est de faire parler de Moix, ce qu’on ne peut exclure.

    Vous avez raison d’admirer Polanski. Il est moins sûr que vous ayez raison de tant vous admirer vous-même « …je suis écrivain, je suis réalisateur.., je publie, je travaille beaucoup, je réfléchis »… »j’ai de la force, de l’énergie, de la conviction, de l’intelligence… ». Vous êtes surtout connu pour avoir commis une fade comédie sur Claude-François. Non vraiment, vous n’êtes pas dans la même catégorie que Polanski.

    Vous avez raison d’aimer la polémique. Elle peut être saine et, concernant la Suisse, il y a de quoi critiquer, polémiquer. Mais vous avez tort, 1000 fois tort de confondre l’art de la polémique avec un déversement haineux de clichés et d’insultes. D’ailleurs on peut se demander dans quelle rubrique du présent blog (littérature ? philosophie, politique ? art ?) l’éditeur de La Règle du Jeu a cru pouvoir ranger votre éphémère billet sur la Suisse. Un instant d’égarement j’ose espérer.

    Je vous souhaite de grandir un peu, avec ou sans Facebook.

    Je vous salue de Lausanne.

  33. sincèrement… ce que certain en ferait pas pour qu’on parle d’eaux… entre les élucabrations provocatrices gratuites de Moix et la ferme célébrités en Afrique, je me demande…

    Et puis, j’aime bien le : « je suis écrivain, je suis réalisateur »…. ce n’est pas à vous M Moix de porter ce jugement, mais à ceux qui juge votre art… il ne suffit pas d’aligner des mots pour être « un écrivain » et de tourner des comédies insipides pour être « un réalisateur ». Et l’autre…

  34. On peut très bien vivre sans Facebook. Sans faux amis. Sans mur à gravir inlassablement. Sanns statut à redresser sans cesse.
    Pour le reste, je trouve votre attaque contre la Suisse complètement à côté de la plaque, mais je déplore la censure excercée par Facebook.

  35. L’Ambassade de France a relevé avec stupéfaction les assertions portées contre la Suisse par un livre que publiera prochainement une maison d’édition française. Outre les non-sens historiques dont témoignent les extraits déjà parus de cet ouvrage, le ton injurieux adopté par l’auteur disqualifie celui-ci comme ses propos. L’Ambassade de France tient à exprimer sa sympathie et sa compréhension à l’égard de tous ses amis suisses légitimement choqués par un ouvrage dont on peut à bon droit penser qu’il eût mieux valu qu’il ne parût point.»

  36. La polémique et le pamphlet d’accord, mais un peu de classe s’il vous plaît. N’est pas Voltaire qui veut, et cette turgesccence de propos nauséabonds est tout juste bonne à jeter au caniveau. Cette réserve mise à part, je trouve inacceptable la censure de Yann Moix, qu’il m’arrive d’apprécier par ailleurs.

  37. Monsieur Moix,

    bien qu’ayant à votre encontre un mélange de pitié et de mépris, je suis surpris que vous ayez été « effacé » de Facebook. Je trouve même cela dommage car je prend plaisir à lire les gens comme vous. Pas que vous ayez quoi que ce soit d’intéressant à dire non, juste parce que vous avez une tellement haute opinion de vous-même que vous en oubliez sincèrement qui vous êtes réellement, à savoir quelqu’un d’ordinaire, sans talent aucun.
    Je souhaite donc que vous soyez « réintégré » dans la société Facebook afin de pouvoir continuer à me divertir.

    Bien à vous

  38. Juste pour affirmer mon soutien à Yann Moix, non seulement il a raison de dire ce qu’il dit, mais en plus il doit se battre contre la meute imbécile des moutons du « consensuel ». Incroyable, les gens intelligents n’ont plus le droit d’exister aujourd’hui, ils dérangent ! Les médias quels qu’ils soient censurent tout ce qui n’est pas guimauve consensuelle avec la bénédiction de certains journaleux autorisés et moralisateurs.

  39. septente millions de frouzes et moix ..et moix et moix
    Vous etes une horreur ambulante !..
    Pourquoi là ou il y a un francais la merde s installe?..

  40. Bonjour,

    Je suis bien désolé que la censure sévisse sur Facebook. Cependant, si l’on se tient à vos propos sur la Suisse sortis de nulle part (puisqu’apparemment vous n’y avez jamais mis les pieds, ou alors vous n’êtes pas sorti du Grand Hôtel Kempinski), ils étaient à la limite de l’incitation à la haine; avant de hurler au cyber-viol, apprenez à respecter les autres et à critiquer de manière plus constructive, peut-être que cela sera plus utile. Maintenant, il est vrai que cela devrait s’appliquer aux groupes de gens indignés par vos propos, qui eux-mêmes dérapent. Mais connaissez-vous le principe de l’arroseur arrosé ?

    En espérant ne plus voir de tels propos sur Facebook.

  41. Etant moi même une créatrice passionnée et défendant moi même mes idées sans pour autant faire preuve d’une agressivité extrême, ces problèmes sont réels. Nous devrions être libre de pouvoir exprimer notre art chacun à notre façon du moment que nous ne faisons de mal à personne et il est vrai que j’ai pu constater ce problème alors que j’apprécie ce support pour y être chaque jour, ce n’est pas quelque chose de normal. Je vous souhaite bon courage dans votre démarche parfaitement justifier. Si maintenant les artistes sont jetée à coup de pied aux fesses et que les malfrat on leur place sur le web ou allons nous !!!

  42. Je voulais juste ajouter encore quelque chose sur ta lettre ouverte à Facebook. Mon pauvre ami, c’est bien d’écrire en français, mais dans le monde qui entoure la France (mais si, y’a quelque chose derrière la France), on parle anglais, une qualité rare par chez toi.. Alors je ne pense pas que les webmasers (comment on dit en France, ouaibmastères?) de Facebook auront le temps de lire les élucubrations d’un auteur parisien..

  43. J’ai toujours eu beaucoup de dédain pour les auteurs de ta génération et de ton niveau, genre Alexandre Jardin, qui ne restera pas dans l’histoire littéraire française.. Tu insultes la Suisse? Mais moi, en tant que Suisse, je m’en fiche car tous les matins je me réveille du bon côté du Jura, soulagé de ne pas être du tiens, de ne pas avoir la sécu, Sarko, le PS, BHL, content d’aller en week-end à Londres et non à Paris.

    La Suisse, pays nazi? Ok.. tu veux faire la comptabilité de tous les morts et exactions de la France en Afrique (colonisation, trafic d’armes etc), en Indochine ou en Afghanistan? Est-ce qu’on doit revenir en arrière sur Bousquet et tous ses copains? Franchement, cette discussion vole très bas..

    Je ne suis pas chauvain ou nationaliste, en tout cas pas autant qu’un Français moyen dans toute sa splendeur. Mais j’éprouve un certain plaisir et même un soulagement, le matin, lorsque je vais sur ma terrasse et que je vois Evian au loin…Alors tu peux me cataloguer si tu veux, sans me connaître, ça ne m’empêchera pas de dormir, d’avoir un banquier de confiance, une sécurité sociale viable, un système social bien plus performant que le tiens, etc.. Concentre-toi sur ton pays et ses malheurs, profite de ton aura médiatique et intellectuelle pour essayer de soigner la France, qui va très mal, plutôt que pour taper sur les autres. C’est pas balayer devant chez soi, ce que je dis, c’est juste regarder la merde qui s’entasse dans son appartement…

    Oui, tu vois, Moix, on n’envie pas ton pays et je comprends que ton ministre du budget veuille venir chercher de l’argent ici car chez toi c’est le désert et toi tu fais partie de ces riches intellos qui osent encore critiquer les plus riches que toi.
    Polanski? Je suis contre son arrestation, mais quand je vois tous ceux que ton pays ont arrêté pour moins que ça, ceux qu’il a hébergé ou qu’il héberge encore (Duvallier, Khomeiny)…

    Ce qui m’ennuyerait presque, c’est que tu es arrivé à tes fins: faire parler de toi. Mais je me suis déjà débarrassé des livres de Beigbeder, Alexandre Jardin c’est ma mère qui aime ça, alors je ne vais pas commencer à acheter les tiens..
    Je te comprends: ce doit être rageant d’être ressortissant d’un grand voisin d’un petit pays plus riche et agréable que le tiens, avec moins de grandes gueules qui nous font mal aux oreilles.

    « J’ai de la force, de l’énergie, de la conviction, de l’intelligence et des avocats. Le combat commence aujourd’hui. Ceux qui voudront me soutenir sont les bienvenus. » ah! ah! Ce que tu me fais marrer en tout cas, sur ce plan-là, t’es génial! Mais y’a vraiment que ça qui me fait rire chez toi, et c’est déjà bien assez…

    Alors je ne fais pas partie des gens qui disent que La Suisse t’enc… Parce que si on devait avoir des réactions passionnées chaque fois qu’une personne disposant d’un peu de notoriété se mettait à déblatérer contre la Suisse, mon dieu, ce serait si souvent.. Je connaissais la bêtise montebourienne, sans que cela m’affecte davantage. Faut toujours voir d’où ça vient et l’impact réel que ça a.. Tu ne me bouches pas la vue sur Evian avec tes propos ridicules..

    Voilà mon cher, ma prose, c’est pas du Yann Moix, mais comme tu ne m’intéresse pas, je m’en bats les gonades!!

    PS: t’as vu mon nom, c’est un hommage à la consistance de tes propos sur la Suisse

  44. C’est un peu facile votre discours victimaire. Après avoir insulté, non pas un pays ou un gouvernement, mais son « peuple » vous ne vous attendiez tout de même (mement?) pas à recevoir une corbeille de produits du terroir ou bien? Cela dit les réactions du genre « La Suisse t’encule etc… » me déplaise également au plus haut point et n’élève pas le faux-débat que vous avez lancé.
    Ne dit on pas « qui cherche trouve ».
    Slts

  45. Je te l’accorde Yann Moix, tu écris avec un style de grande qualité. Mais qui es tu, quel prétentieux es tu pour inventer de pitoyables néologismes à chacun de tes discours? Tu n’es pas, et ne sera jamais, à l’Académie Française à ce que je sache. Alors pourquoi te permets tu de prendre autant de liberté avec notre si jolie langue? Alors sérieusement arrêtes de te prendre pour ce que tu n’es pas et reviens sur Terre!
    Et en ce qui concerne la Suisse, saches que, en effet, elle « t’emmerde » et même plus que ce que tu penses. Parce que tenir des propos comme tu l’as fait juste dans le but de promouvoir un livre qui probablement fera un énorme flop est un comportement des plus navrant. Je dirais qu’il s’agit d’ignorance et de bêtises prononcées effrontément dans l’optique de créer la polémique. Alors oui Yann Moix, je « t’emmerde » et ce comme beaucoup d’autres.

    Un étudiant SUISSE

  46. Moi je me ferai ejecter d’un site je dirai aussi ma colère certes, mais je ne chercherai absolument pas à y revenir, 3300 « amis » doivent pouvoir se réunir dès l’ouverture d’un blog non ?

  47. mon pauvre que ça doit être dur! Mais il me semble que vous oubliez de mentionnez pour quelle raison vous avez été éliminé de Facebook.
    Entamer cette démarche par un mea culpa ou alors se tenir à ses positions, permettrait de vous considérer comme un interlocuteur qui mérite qu’on s’intéresse à lui, ou du moins que l’on s’abstienne de le dénigrer.
    Vos propos haineux, insultants et dégradants envers un peuple souverain dont le gouvernement élu à appliquer un mandat d’arrêt international peuvent vous donner l’impression d’être le Grand Donneur de leçons mais vu votre attitude, votre belle lettre ouverte n’a pas plus de valeur qu’une feuille de papier toilette!

  48. Monsieur Moix, on vous dit intelligent, et ne vous connaissant pas avant votre fameux torchon sur la Suisse, je ne peux pas le juger objectivement, mais si cela est réellement le cas vous devez alors faire preuve d’une mauvaise foi assez extraordinaire et d’un égo surdimensionné.

    En effet, comment comprendre que lorsqu’un critique littéraire, connu pour ses paroles acerbes, vous dit qu’un de vos livres est un grand vide, vous dites que c’est d’une violence inouïe, mais lorsque vous déverser votre courroux contre la Suisse en utilisant des propos haineux et injurieux, cela vous semble normal, et vous semblez même étonnés que les suisses réagissent mal !

    La haine appelle la haine, et en tenant un discours pareil, vous avez attiré l’ire des suisses contre vous, et forcément aussi les insultes de ceux qui sont encore plus haineux que vous. Je trouve certains propos tenus sur des groupes de Facebook vraiment désolants, mais vous pensiez sincèrement qu’il pouvait en être autrement ?
    Ce n’est d’ailleurs pas très courageux de votre part de vous en être pris à la Suisse car c’est un petit pays qui est déjà attaqué de toutes parts et une cible très facile. Vous savez très bien que quiconque tiendrait le quart vos propos contre un pays musulman, contre Israël, la Chine ou les Etats-Unis, s’exposerait à de graves ennuis, mais s’attaquer à la Suisse c’est dans l’air du temps et vous n’avez pas fait preuve de beaucoup de bravoure sur ce coup Monsieur Moix.

    En plus d’être haineux, votre discours sur la Suisse est extrêmement réducteur, vous faîtes des raccourcis dignes de ce que vous dénoncez vous-même. Rabaisser tout un peuple à un cliché voilà ce que vous avez fait, moi qui avait cru comprendre que c’était justement ce que vous dénonciez !!!
    Mais vous n’en êtes pas à une contradiction près, vous qui sous-entendez que la loi suisse ne devrait pas être appliquée dans certains cas (pour défendre un génie), et qui appelez les puissants Etats-Unis vos amis, alors que se sont eux qui ont fait arrêter votre protégé !
    Vous voudriez que les suisses aient hontes d’avoir arrêté Roman Polanski, mais que lui n’ait pas honte d’avoir abusé d’une mineure !
    Vous voudriez que la Suisse soit digne une fois dans sa vie en reconnaissant que la pédophilie n’est pas si grave (quelle dignité !) quand il s’agit d’un grand réalisateur, mais vous voudriez que la Suisse ne fasse pas la pute quand une grande puissance vient à passer !
    Vous voudriez que la Suisse soit courageuse, mais le fait que votre ami n’ait jamais eu le courage de faire fasse à ses responsabilités ne vous dérange pas !
    Vous voulez déverser votre haine gratuite, mais vous vous étonnez qu’en face qu’il y a des gens aussi haineux que vous !

    Quant à Facebook, je fais partie de ceux qui ont demandé de faire fermer votre compte pour « discours incitant à la haine ».
    On ne peut pas jouer avec le feu en refusant de croire qu’on risque de se brûler les ailes Monsieur Moix…
    Et n’en déplaise à votre égo, vous n’êtes de loin pas « le premier que Facebook permet de lyncher, d’assassiner…, mais qui, supprimé, rayé, éradiqué, ne peut ni se répondre, ni s’exprimer »…, mais c’est vrai que quand cela ne touche pas votre petite personne, c’est bien moins important que quand vous baver sur tout un pays.
    L’inscription sur Facebook dit effectivement que c’est ouvert à tout le monde, mais une nouvelle fois, vous occultez volontairement ce que vous voulez pour détourner la vérité, car elle dit aussi qu’on ne doit pas y tenir des propos haineux et qui incite à la haine, vous étiez prévenu…

    Je ne soutiens pas les réponses haineuses que peuvent contenir certaines réactions de Facebook, mais il s’agit de votre haine gratuite et votre discours insultant contre tout un peuple qui ont déclenchés ces groupes, ne l’oubliez pas… et je trouve que votre éjection de Facebook est logique et méritée.

  49. Cher Yann, peux-tu nous donner ton adresse pour que tes amis – les vrais, pas les virtuels – puissent te rendre visite? Gros bec.

  50. 9 paragraphes sur 13 qui commencent par « Je ». Pratiquement 30 fois « Je » dans votre texte… sans compter « J’aime Polanski et je hais la Suisse ». Pas mal ! Vous aimez bien parler de vous apparemment.

    Sinon pour en revenir à Facebook, faut pas chercher si loin. Le modérateur qui a reçu 13’000 demandes de « suppression de contenu sensible » pour votre profil ne s’est pas posé la question de savoir si effectivement votre profil était conforme ou pas. Sur Facebook, le modérateur se contente de cliquer sur « Supprimer le compte ». Et non, vous n’êtes pas le premier au monde à qui ça arrive. Ca arrive tous les jours, à plein de gens. Il suffit que 3 personnes cliquent sur ce fameux lien pour que vous n’ayez plus d’amis, plus de Facebook !Alors imaginez des milliers de petits Suisses qui cliquent… En même temps, faut pas s’étonner.

  51. Je suis Suisse, je vous trouve nul et complétement stupide, mais je suis d’accord avec vous pour votre page Facebook. Même si je ne partage mais alors pas du tout votre point de vue (et je crois que je suis pas le seul 😉 ) je pense que vous avez le droit de vous exprimer. On ne peut pas être expert partout (vous l’avez bien montré) et vous avez certainement des qualités pour certaines choses que vous mentionner. Alors j’espère honnêtement maintenant 2 choses :

    1° que votre page soit rétablie,
    2° que vous parliez de la Suisse avec un plus de respect,

    Parce qu’au final au récolte souvent ce qu’on sème. Ensuite il faut pas venir se plaindre et pleurer.

    Un ami suisse.

  52. Quand on insulte les autres de la pire des manières, je trouve assez piquant de vouloir s’en prendre a un groupement d’internautes régit par des lois qui sont tout sauf publiques quand on passe a la trappe. C’est la monnaie d’une pièce a un polémiste avec ou sans talent, (au vu de la réaction, le sans talent est a peu près certain)… vous n’avez pas été interdit de publication pusique vous êtes edité car la liberté d’expression existe, en Suisse également, ne vous en déplaise.. mais bon un torchon reste un torchon….même publié, facebook s’est rendu compte que vos proses ne leur apportait que des emmerdes ce que votre editeur lui n’a pas encore réalisé, ca ne saurait tardé… publiez a compte d’auteur, ca ne vous sera toujorus pas interdit, créez votre réseau social, c’est toujours possible…

    Je suis écrivain, je suis réalisateur. Qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou pas, c’est ainsi. J’écris, je publie, je travaille beaucoup, je réfléchis, j’existe….pour travailler beaucoup j’en doute mais c’est peut-être vrai, pour réfléchir pas assez parce que suffit pas de polémiquer mais d’y apporter un semblant de vérité, votre attaque sur la Suisse a démontre que vous n’étiez en tout ca pas capable car bourré d’erreur et de poncifs…
    Faut reconnaitre que ca doit pas être tous les jours que Facebook se rend compte de la nullité de quelqu’un pour le zapper, vu le nombre qui y ont leur pages. petite remise en cause a prévoir, ca vous permettra de réfléchir.

    Pour qu’on rigole un peu remplacez suisse par Israel ou Iran qu’on voit jusqu’ou votre courage ira

  53. C’est vrai, Facebook n’avait pas à enlever votre profil. En tout cas pas tant qu’il reste ceux d’autres racistes.

    Par contre vous vous donnez une dimension artistique et intellectuelle que vous ne semblez pas avoir. Citer des grands noms de la littérature et avoir une belle plume pour ensuite dégueuler des textes racistes, injurieux et faux ne fait pas de vous un grand homme, M. Moix.

    Vous allez bien avec votre hôt, Bérnard Lévy, qui lui aussi (a l’air) est gonflé d’une vanité et d’une prétention à toute épreuve.

    Ce qui me choque dans toute cette histoire ce ne sont pas tant les insultes. Car après tout ce n’est rien de plus. Non, ce qui me choque c’est que des paroles semblables sur Israël ou l’Algérie auraient déclanché une levée de boucliers de la part d’organisations contre le racisme telles que la Licra. Vous auriez été condamné. Dieudonné en a fait les frais pour moins que ça. Et que là, pour la Suisse, tout le monde s’en fout.

    Pourquoi cette différence ?

  54. Pauvre Monsieur Moix. Qu’il est à plaindre. Il n’a hélas pas compris le vieil adage « Qui sème le vent récolte la tempête ». Des Suisses se sont levés avant lui pour critiquer leur gouvernement, sur ce qui devait l’être. Ils n’ont pas attendu les propos orduriers
    de Monsieur Moix.

  55. Peut-être que votre compte a été bloqué car votre discours sur les Suisses qui – selon vous – ne sont pas des êtres humains (!) est en violation avec les conditions d’usages de Facebook. Que pensez-vous?

  56. Par contre, si vous voulez adhérer aux « amis de Yann MOIX » sur Facebook (je l’ai fait puis, à lire ce qui s’y trouve, je me suis rétracté), vous vous rendrez immédiatement compte du niveau intellectuel de ceux qui ont contribué à son éviction de Facebook et qui, pourtant, eux, y demeurent scandaleusement (cf. le niveau d’obscènité rarement atteint ailleurs que dans les milieux d’extr. D. par les propos orduriers tenus à son encontre).
    J’apporte donc ici mon soutien à Yann MOIX quelle que soit la nature des propos polémiques -d’ailleurs, à mon sens, très souvent justifiés- qu’il a pu tenir contre la honteuse attitude officielle du Gvt. Suisse à l’égard de Polanski et contre ceux qui n’ont sû, face à cela, qu’abdiquer tout état d’esprit critique.

    Il est des moments où, même sans devoir pour autant signer de chèque en blanc, il faut savoir choisir son camp ! En l’occurrence, je choisis celui de Yann MOIX.

    JLD

    Ce qui, par contre, en la circonstance, est maintenant tout à fait concevable, bien que particulièrement inouï, et qui poserait un sérieux problème de déontologie, serait que tous ceux qui apportent leur soutien à Yann MOIX, soient, eux aussi, évincés de Facebook !

  57. Monsieur,
    Vu que facebook a fermé votre compte je vais donc vous posé ma question et espère que vous y répondrez. Est-ce que vous nous connaissez tous personnellement? Car moi je ne vous connais pas, donc comment peut-on mettre tous le monde dans le même panier sans savoir ce que l’on pense. Vous vous plaigniez que vous recevez des attaques verbales ainsi que des personnes disent de bruler votre livre mais il me semble que vous avez y avez contribuez largement en nous traitant je vous cite de « c……. mous » donc même si je ne conçois pas les insultes vous y avez contribuer en grande partie, on dit  » qui sème le vent récolte la tempête » et ce que vous faite.
    Pour l’affaire qui vous tiens tellement a coeur et qui a causé tout ce remue ménage donc M.Polanski, vous nous demander de faire grève, excusez moi j’ai des soucis plus important dans ma vie de tout les jours que de m’inquiéter de ce monsieur qui vis dans sa « prison » a Gstaad ( ma grand-mère s’appelait Nozinsky). Pour la 2ème guerre vu que vous me connaissez si bien vous savez donc que mon arrière grand-père a contribuer a aider des enfants et quand il m’en parlais c’était avec humilité et les larmes aux yeux n’ont pas pour se faire mousser mais pour que les futurs générations ne l’oublient pas.
    Je pourrai continuer longtemps mais je ne pense pas que cela en vaut la peine, si je vous ais écris c’est juste pour vous monter que nous pouvons aussi le faire sans insultes ce que j’ai fais, peut être avec quelques fautes de syntaxes ou grammaticales mais en écrivant correctement, comme l’écrivain que vous êtes toujours selon vos dire.
    Je finirai sur une phrase qui dis « l’amour et la haine dépassent toujours les bornes » pour vous c’est la haine!!
    Vous pouvez me répondre sans autre si vous en avez le courage, vous avez mon email.

  58. M. Moix,

    Je ne suis pas encore dans la liste de Facebook contre vous, mas ne vous en faite pas, j’irai bientôt en participer parce je trouve vos propos contre la Suisse assez ignoble. La Suisse n’a pas chassé de Juifs comme la France en a fait, et la Suisse n’a pas envoyé de Juifs en Alemagne pour être brulé. Donc, nous ne sommes pas raciste et anti-semite. Je pense que si il y a un pays raciste en Europe, c’est bien la France qui discrimine les Français d’origine Arabe et veulent imposer les femmes de porter le voile. Cette atmosphère de flicage, de vulgarité comme bien attesté Mme. Marie Ndiaye, Prix Goncourt 2009 est bien dans le coeur de la vie politique française. Vous critiquez notre neutralité suisse, cet-à-dire, notre culture du consensus et du pragmatisme qui a conduit, en partie, a notre richesse et notre developement. En revanche, vous avez une culture du conflit et qui discrimine les gens(juif hier, arabe aujourd’hui). Vous êtes jaloux de nous parce que nous sommes riches et cultivés(nous parlons 4 langues, et 5 maintenant avec l’Anglais) et vous être pauvres avec ces quartiers difficiles et des gens qui crevent de froid dans les rues de Paris et meurent. De toute façons, je vais chercher votre livre dans la librarie parce que je voudrais bien savoir la quatité de connerie et bétiserie que vous avez écrites sur la Suisse. Bruno, Zurich, Switzerlad

  59. Assumez les conséquences de vos propos exécrables. Comprenez que, bien qu’une personne soit un artiste, elle reste soumit aux mêmes lois que n’importe quel autre personne, et donc, ne lui donne toujours pas le droit d’abuser sexuellement une mineure. Vous dites que l’acte de Polanski appartient au passé, mais bien heureusement cet acte ignoble est imprescriptible (malheureusement pour vous, peut-être?).. (((Et allez condamner quelqu’un pour un acte qui appartient au futur…)))
    Donc respectez les lois comme tout le monde.. Et pour ce qui concerne la Suisse.. Vous la traitez de « pute ». Mais cette « pute qui se soumet aux Etats-Unis » (vous l’avez dit, ou du moins, sous-entendu) est bien gentille de ne pas l’extrader aux Etats-Unis!

    Et une petit question pour terminer mon post. Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que vous êtes un artiste?
    Podium… pas terrible. Petit conseil: oubliez le cinéma. Et en tant qu’écrivain.. hum, vous n’écrivez qu’un ramassis de mots dépourvu d’intelligence et de poésie. Et vous l’avez compris… Votre seul chance de vendre: créer la polémique.

  60. Bonjour Yann!
    Je voudrais vous exprimer ma sympathie. La semaine dernière j’ai eu le plaisir de vous ajouter sur ma page Facebook. « Oh chouette! Je vais pouvoir discuter avec le bonhomme! » – fort heureusement, j’ai eu le temps de lire vos articles avant que votre page ne disparaisse.
    A bientôt!

  61. je ne peux m’empêcher de remarquer que vous ne dites pas votre opinion sur les propos (pas toujours bien sentis) des suisses…

    vous devriez être ravi ! ces suisses si mous, qui baissent le dos et ne réagissent jamais ! vous avez accompli un miracle !

    bravo moix je !

  62. J’ai cru bon devoir reproduir cet article sur mon mur et d’y ajouter :

    Par contre, si vous voulez adhérer aux « amis de Yann MOIX » sur Facebook (je l’ai fait puis je me suis rétracté), vous vous rendrez immédiatement compte du niveau intellectuel de ceux qui ont contribué à son éviction de Facebook et qui, pourtant, eux, y demeurent scandaleusement (cf. le niveau d’obscènité rarement atteint ailleurs que dans les milieux d’extr. D. par les propos orduriers tenus à son encontre).
    J’apporte donc ici mon soutien à Yann MOIX quelle que soit la nature des propos polémiques -d’ailleurs, à mon sens, très souvent justifiés- qu’il a pu tenir contre la honteuse attitude officielle du Gvt. Suisse à l’égard de Polanski et contre ceux qui n’ont sû qu’abdiquer tout état d’esprit critique à cet égard.

    Il est des moments où, même sans devoir pour autant signer de chèque en blanc, il faut savoir choisir son camp ! En l’occurrence, je choisis celui de Yann MOIX.

    JLD

    Ce qui, en la circonstance, est donc tout à fait concevable, bien que particulièrement inouï, mais qui poserait un sérieux problème de déontologie, serait que tous ceux qui apportent leur soutien à Yann MOIX, soient, eux aussi, évincés de Facebook !

  63. Tiens, vous n’êtes pas content du résultats de votre bêtise haineuse envers la Suisse? Et qui parle d’artiste ? Pour moi, au plus vous êtes un écrivain raté qui cherche à se faire de l’argent, votre « œuvre » n’est qu’un stunt médiatique.
    Je vous demande, ou se situe vraiment l’intolérance dans cette histoire ? Une pseudo Suisse que Yann Moix a créé à partir de clicher ou un homme qui se prend pour un artiste qui juge toute une population par des stéréotypes.
    Au sujet de Facebook, je trouve que leurs seule faute est de vous avoir enlevé, non parce que c’est de la censure mais parce qu’ils vous ont donné encore plus de publicité ( je suis sur que vous avez été ravis de la nouvel, entre la Suisse et vous, on c’est qui est la pute et se n’est pas le pays.)

  64. Donc vous avez le droit d’insulter 7 millions de personne et quelques milliers n’ont pas le droit de vous insulter?
    Vous n’est pas seulement vaniteux mais hypocrite aussi.

  65. Je suis un des nombreux utilisateurs de Facebook, et admet que c’est une drôle de façon de faire… Mais comment en suis-je arrivé à cette page? Ah voilà… On m’a proposé de joindre le Groupe « Yann Moix, la Suisse t’emmerde ». Alors n’étant pas entièrement dénué de reflexions, je me suis dis: Allons voir qui il est, cet illustre inconnu de mon savoir, et on jugera après si on l’emmerde ou pas…

    Etant Suisse, jusqu’à maintenant je n’ai rien trouvé de choquant… Je vais chercher encore un peu… Mais je suis à présent un peu impressionné: Je n’ai jamais vu quelqu’un s’autoproclamer martyr, s’autoproclamer artiste, s’autoproclamer unique exclu d’un monde comme celui de Facebook… Je ne pensais qu’un fait tel que celui-ci pourrait remonter un individu de cette façon… Je ne suis personne pour vous juger monsieur Yann Moix, si ce n’est un pauvre penseur autodidacte qui pense pour lui, mais ouvert à faire partager ses idées à qui veut les entendre, mais je trouve dans vos mots et dans votre vision de vous-même une sorte d’autoproclamation à de nombreux status que seul vous mettez en avant…

    La perception de soi est importante et permet de donner une direction à sa vie… Mais ce que vous faites ici va plus loin, vous appuyer vos théorie sur des faits que vous êtes le seul à avancer… La Suisse vous emmerde, elle dit, soit, mais pensez à ca: Ce qui ne vous connaissent pas, qui n’ont jamais entendu votre nom, si ils voient une telle révolte à votre égard, et s’ils attaquent leurs investigations à votre égard sur cette page, que vont-ils donc penser? Qu’auront-ils donc envie de dire?

    Ne soyez pas mauvais joueur, admettez qu’à la suite d’une telle lecture, de nombreux lecteurs, ainsi que moi le premier, vous trouveront prétentieux, limite un peu gonflé, ou gonflant… Vous vous faites juge. bourreaux et plaignant d’un monde dans lequel vous semblez plutôt être au banc des accusés… Acceptez la perte d’une bataille, car sur ce chemin, désolé de vous le dire, vous risquez de vous lancez sur une voie qui vous mènera à la perte de la guerre…

    Avec mes idées de petit Suisse qui ne resteront que des mots issus d’un esprit et non pas des vérités absolues, je vous salue, cher Yann Moix, et m’en vais continuer de prospecter à votre égard pour comprendre la raison de cette haine…

    Simon

  66. comment pouvez-vous vous offusquer d’être l’objet d’injures et de haine quand vous traitez un pays entier et sa population de pute, de salauds mous, de traitres et de lâches ? Ne jouez pas la vierge effarouchée.
    Je vous l’accorde, il y a beaucoup de gens pour lesquels votre nom est une insulte à présent. Qui sème le vent récolte la tempête.
    Imaginez-vous dans un métro bondé dans un pays qui n’est pas le vôtre. Vous vous adressez haut et fort aux usagers et leur dites que leur pays est un pays de pute, de nazis, et que ses habitants ont tous les vices du monde, vous pensez sortir indemne de ce même métro ?
    La distance, internet, ne vous dispense pas d’assumer les conséquences de vos propos.

  67. et si c’était une simple erreur?
    Il n’y a rien de subversif dans vos écrits ou vos idées, vous êtes un bon petit soldat du système comme BHL ou Houellebeq, vous tapez sur les Suisses à l’heure de la curie, vous défendez les pédophiles, vous êtes contre le cancer, le sida, la burka et pour la défense du fox à poil dure. Non, vraiment, je partage votre avis, vous avez tout à fait votre place sans le système, sur Facebook aussi, et je suis convaincu que votre effacement n’est qu’une simple erreur. Votre égo démesuré à pu seul vous faire croire le contraire, pour sûr.
    bien à vous
    Courage

  68. et la france ??? hein !!!! Ne crache pas sur un pays, une population alors que chez toi c pas si différant!!!!!!

    C facile de parler des autre mais l’autocritique existe et est la première a travaillé!

    • Amen, je te le dis: ne regarde pas la paille qui est dans l’oeil de ton voisin, mais la poutre qui est dans le tien. 😉

  69. Hahaha, fallait reflechir avant de publier n’importe quoi…
    Ça me fait tellement plaisir.

    Bon rétablissement (ou pas).

  70. C’est vrai que c’est désolant qu’il y ait un groupe « Yann Moix, la Suisse t’encule » (d’ailleurs je l’ai signaler)… mais, il fallait pas commencer !

  71. Cher Monsieur Moix,
    Je viens de lire votre pamflet affligeant de mauvaise foi … vous vous permettez d’insulter une nation, qui n’est pas habitée que par des banquiers, des fabriques de chocolats et le Cervin. Il existe des gens comme moi qui triment pour joindre les 2 bouts à la fin de chaque mois … Vos insultes dépassent au centuple le simple fait d’être supprimé de Facebook sans avis. Mais tout ceci n’est que pure stratégie commerciale de bas-étage. Vouloir créer un buzz pour vendre votre bouqin est à l’image de votre dernier film : de la merde.
    Arrêtez de jouer au polémiste, vous n’êtes pas doué. Vous devriez vous associer avec l’autre imbécile heureux qui a créé la Bogoss attitude, vous ne valez rien de mieux.
    Au plaisir de vous voir vous enfoncer dans votre insuccès.

  72. Mais tu t’attendais à quoi Moix? Que la Suisse tende l’autre joue après tes propos haineux et racistes? Tu viens de toucher, insulter ce qu’il y a de plus sacré: Nos racines. Et ce n’est pas parce qu’une poignée de politiciens que je ne connais même pas, tellement ça fait longtemps, on pris ou n’ont pas pris de décisions, discutables ou non, que tu dois t’en prendre à un peuple tout entier dans des propos aussi extrémistes. Si on remplace de tes textes, le mot « Suisse » par « Israël », penses-tu sincèrement que tu t’en sortirais ainsi? Et pour finir, je te dis bravo! Bravo pour ta complainte! Passer du fourbe à caliméro, il faut avoir un esprit sacrement tordu! Ton chantage affectif ne m’a pas ému le moins du monde, bien au contraire. Mais ne t’en fais pas, Ruquier ton petit copain prendra ta défense samedi soir, c’est à la mode de casser du Suisse ces temps. Pour ma part, je suis fière de ce que je suis, je suis fière d’avoir dans mon porte-monnaie, une monnaie qui m’appartient: le franc Suisse. Je suis heureuse de pouvoir dire oui ou non sur des sujets qui concerne ma ville, mon pays, je suis fière de pouvoir serrer la main de ma présidente de la confédération (hé oui, une femme…) sans qu’une horde de gorilles me tombent dessus et je suis heureuse que mon mari qui est pompier puisse se rendre en intervention dans n’importe quel quartier sans se faire canarder par de la racaille……

  73. Je comprends votre énervement, c’est légitime qu’un truc vous gonfle quand on se « sent » flouer (à tort ou à raison, d’ailleurs). Le ton de votre article semble un peu « chevalier maudit » VS le monde, comme je l’ai lu quelque part. Mais la société qui gère FaceBook est une société privée, régie donc par des êtres humains acceptant en partie les règles de la société civiles mais surtout les règles de tolérance qu’elles s’imposent.
    Soit vous piétiniez leur patience, soit j’imagine que des plaintes ont été faîtes contre vous peut-être par des gens qui ont peut-être été choqués par ce qu’ils ont trouvé contre vous.
    Maintenant si FaceBook est pour vous un vecteur publicitaire à moindre frais, puisque gratuit, je peux comprendre votre empressement à vouloir remettre votre « mur ». Toutefois je crains que se lever en tant que porte-étendard et se réfugier sous la bannière juridique ne vous porte préjudice, quel que soit les causes fondamentales vous poussant à vous lever contre ce que vous ressentez comme une injustice, probablement à juste titre.
    Je vous souhaite toutefois du courage surtout si vous avez été floué à juste titre.

  74. Moix n’est qu’un myrmidon c’est à dire une personne insignifiante et sans valeur, voire prétentieuse, ridicule, et qui veut paraître supérieure !

  75. désolé mon gars mais ta polémique de violeur on en veux pas sur le net t’etait pas au courant !?
    tu te crois intéressant en insultant la suisse comme tu l’as fais, mais PROPOSE au lieu de critiquer !!
    on en a assez des cons qui critiquent t’es pareil, un déchu facebook c’est pas fait fait pour les déchus…. t’etait pas au ourant apparemment. Dans quel monde sommes nous pour avoir des gens comme toi… JUSTICE et LOI ce sont des choses qu’on « n’oublie » pas en suisse !!…

  76. Yann Moix, tu es trés certainement un ***, mais tu ne mérites pas d’etre censuré de facebook. Je te hais uniquement pour ce que j’ai lu de toi sur mon pays chéri, ma mère patrie. Je te déteste pour cela, et ris haut et fort lorsque tu peux croire une seule seconde que ton integrité corporelle est en danger…

    On est pas des islamistes malades pret a égorger le premier type qui nous insulte.

    Mais tu ne mérites pas d’etre exclu de facebook le paradis des bénis-oui-oui et de la bienpensance.

  77. Cher Monsieur Moix,
    en tant que Suisse je n’ai qu’un seul regret. Celui que mes compatriotes n’aient su vous répondre sans entrer eux aussi dans l’insulte de bas de gamme. Je vous rejoins sur le fait que les groupes que votre diatribe a grandement contribué à créer, ces groupes devraient également être radiés de Facebook.
    Je me distance par contre rapidement de vos geignements actuels sur la disparition de votre compte sur ce réseau social. Oser croire un instant que vous êtes la seule et unique personne en ce monde que Facebook ait effacé de son réseau est d’une prétention et d’un égocentrisme paranoïaque sans comparaison (on peut d’ailleurs dénombrer 34 fois le pronom de première personne dans votre dernier texte).

    Yann Moix est la pire insulte au monde ? Non, c’est la pire insulte dans un pays qui n’existe pas, peuplé de mous vendus. Une insulte dans la néant. Pourquoi vous en offusquer ?

  78. Bonjour Monsieur Moix, je ne vous connais pas. Je sais juste que vous avez commis une grosse connerie propre à allumer la mèche médiatique contre vous. Votre audace a été celle de condamner tout un peuple alors qu’il eut été sage de critiquer les choses qui vous dérangeaient en Suisse d’une manière moins totalitaire et définitive. Nous, les Suisse, nous avons aussi de la fierté comme n’importe qui au monde. Nous, les Suisses, nous sommes confrontés depuis 19 mois à une situation d’otages retenus par un régime libyen pour atteinte à l’honneur de la famille Kadhafi alors que Hannibal et son épouse ont bien reçu une plainte pénale de leurs anciens employés pour mauvais traitements. Nous avons du nous excuser, nous devons trouver un nouveau rapport avec ce pays, la Libye, qui s’est sentie blessée à travers l’arrestation du fils Kadhafi. Nous, les Suisses, nous avons nos torts comme tous les peuples du monde. Mais nous avons aussi nos immenses réussites, notre défense des droits humains, notre Croix-Rouge, et toutes les oeuvres magiques de ce petit pays. Alors comprenez notre réaction outrée.

    Maintenant, je ne défends pas tous ces gens qui vous retournent le boomerang dans la figure avec une telle violence verbale qui incite au meurtre de votre personne. C’est un scandale. Et Facebook doit remettre de l’ordre immédiatement. Sinon je vous conseille de porter plainte pénale contre les responsables de Facebook. Voilà. Bonne journée quand même. Et ne commettez plus jamais une attaque nucléaire verbale sur un petit pays qui tente de se défendre, de manière maladroite je le conçois, contre les intérêts gourmands des grandes puissances. Pacha K Mac

  79. Cher Yann Moix,
    Bien,faut pas être surpris et faire la vierge effarouchée. Vous qui êtes si cultivé, n’aviez vous pas pensé une seconde aux réactions des habitants de « Gestapoland » ?
    Ces même gens qui dans la grande majorité se sentent vraiment très blessés par vos mots?
    Vous avez créer un monstre M.Moix… Et je crois que malheureusement nous ne sommes pas prêts de l’oublier.

    On est entièrement d’accord que « Yann Moix la suisse t’encule » n’est pas des plus joli. Mais bon pour un « polankiste » je vois pas comment vous pouvez trouver cela mal.

    Bon courage et…. bienvenue en suisse

  80. Heu, sinon, le motif exact de la suppression du compte ? Ah mince c’est pas précisé.
    A part ça, Yann a envoyé une requête à Fecebook pour régler ça en interne, vérifier que ce n’est pas une erreur avant d’aller s’éliger en martyr sur la place publique ? Ah mince c’est pas précisé.
    Et créer un autre espace, genre un blog ou un forum ou un site officiel ou le mélange des trois pour ne pas dépendre de facebook et de leurs régles qui de toute façon font loi sur leur site (non parce que Yann n’est pas propriétaire de sa fanpage, ni locataire, ni rien et facebook fait ce qu’il veut avec son service, qui est pas sa gratuité un service, et non un du).

    Je dis ça, je dis rien hein.

  81. ça tient des propos haineux et insultants et ça se lamente qu’il y ait des réactions violentes!!!!!!!Mdr

  82. Trouvé sur le site de l’Ambassade de France en Suisse. Peut-être que votre polémique violente y est pour quelque chose. Enfin comme vous le savez tout autant bien que nous et vous toutes et tous, il n’y a pas de fumée sans feu. Tout bon weekend. Portez-vous bien. Et la prochaine fois, essayez de tourner 7 fois la plume sur votre feuille. Il n’y a rien de plus simple que de prétexter le tout abus sous les prétextes de la polémique. Et je vous connais assez fin pour que vous le sachiez d’avance.

    «Service de Presse et d’Information

    Berne, le 4 février 2010

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    L’Ambassade de France a relevé avec stupéfaction les assertions portées contre la Suisse par un livre que publiera prochainement une maison d’édition française.

    Outre les non-sens historiques dont témoignent les extraits déjà parus de cet ouvrage, le ton injurieux adopté par l’auteur disqualifie celui-ci comme ses propos.

    L’Ambassade de France tient à exprimer sa sympathie et sa compréhension à l’égard de tous ses amis suisses légitimement choqués par un ouvrage dont on peut à bon droit penser qu’il eût mieux valu qu’il ne parût point.»

  83. Tu ressens probablement la même chose que moi lorsque j’ai lu tes propos haineux envers la Suisse. Ça fait mal d’être montré du doigt, en général.

    On fait la paix ?

  84. Cher Monsieur Moix, pouvez-vous un instant penser au mal que vous faites à tous les suisses, qui aiment votre travail, qui sont pour la liberté d’expression et qui se font pareillement insulter? C’est vraiment triste et dommage, en tant que suisse qui défend la liberté d’expression, je me sens trahi et humilié. C’était sans doute le but… Tant pis et bon vent.

  85. Il me semble que vous vous donnez un mal de chien afin que l’on parle de vous. Mais parfois ça rate, hélas. Et sachez que celui « qui trop embrasse; mal étreint ». Les génies se font rares.

  86. Mon pauvre petit chouchou!!!,en Australie et en Suisse aussi….on appelle cela le retour de boomerang!!!!Il me semble que ta douce plume vitriolée a fait effet!!!A voir, tout le bien que tu désirais pour les autres t’es rendu!!!prends toi des vacances occupe toi a rencontrer le bonheur et rappelle toi ,ce dicton « celui qui pète plus haut que son postérieur est souvent confronté a sa mauvaise odeur…..

    • Alchi..c’est un des meilleurs commentaire que j’ai vu..Simple et comprehensible par tous!!ahahahah..

  87. tu n’es certainement pas le premier à être supprimé… tout ne tourne pas autour de toi mais il fallait réfléchir avant gros!

1 2 3