Fernando Arrabal vient de fêter ses 81 ans. La rédaction de La Règle du jeu rend hommage à cet extraordinaire dramaturge, poète, cinéaste, artiste… à l’origine d’une production littéraire hors-norme et qui a collaboré avec les écrivains et artistes les plus célèbres du XXe siècle.

 

Fernando Arrabal voit le jour le 11 août 1932 à Melilla. Il est le fils du peintre Fernando Arrabal Ruiz et de Carmen Terán González. Son père, fidèle à la République, fut condamné à mort pour rébellion suite à la tentative de coup d’Etat militaire, le 17 juillet 1936, à l’origine de la guerre civile espagnole.

arrabal-noeudEn 1955, il quitte l’Espagne pour Paris. Alors qu’il se rend en Espagne en 1967, il est arrêté et emprisonné pour son engagement politique.  En 1971, il envoie une Lettre au général Franco, provoquant un scandale. À la mort du dictateur, Arrabal fait partie des cinq Espagnols considérés comme les plus dangereux.

Montage de Fernando Arrabal et Roland Topor en bas à droite.
Montage de Fernando Arrabal et Roland Topor en bas à droite.

Après avoir collaboré trois ans avec les Surréalistes, il fonde en 1962 le mouvement Panique, en référence au dieu Pan, avec Roland Topor, Alejandro Jodorowski et Christian Zeimert.


En 2000, il est nommé Transcendant Satrape du Collège de ‘Pataphysique. Le Corps des Satrapes du Collège de ‘Pataphysique avait déjà coopté les Transcendants : Marcel Duchamp, Max Ernst, Boris Vian, Jacques Prévert, Raymond Queneau, René Clair, Jean Dubuffet, Man Ray et Eugène Ionesco, et le 20 avril 2001, il a coopté avec Fernando Arrabal les Transcendants : Umberto Eco, Edoardo Sanguineti, Camilo José Cela, Jean Baudillard et Dario Fo.

gidouille_fernando-arrabal

arrabal-palais-de-tokyo

Arrabal et le Collège de ‘Pataphysique au Palais de Tokyo, en 2007.

Son œuvre prolifique et inclassable est reconnue dans le monde entier. Fernando Arrabal a ainsi reçu de nombreux prix, dont le grand prix de théâtre de l’Académie française en 1993 et la Légion d’honneur, le 14 juillet 2005, ou encore le prix Mariano de Cavia, la plus haute distinction pour un journaliste en Espagne.

Outre sa passion pour les lunettes, Fernando Arrabal est un grand amateur d’échecs, jeu auquel il a consacré plusieurs ouvrages (notamment Echecs et mythe, ed. Payot, Paris, 1984).

echecs-Arrabal

fernando-arrabal-lunettes

Il est l’auteur d’une centaine de pièces de théâtre publiées et traduites dans le monde entier, parmi lesquelles Fando et Lis, écrite en 1955 et adaptée au cinéma par Alejandro Jodorowsky, ainsi que de nombreux poèmes, dont les plus célèbres – et controversés : La Pierre de la folie (1963), Clitoris (2008, traduit en 56 langues, dont la version tchèque par Milan Kundera), Ma fellatrice idôlatrée (2009).

https://www.youtube.com/watch?v=SSMfA4k57hA

Il est également le réalisateur de sept long-métrages, dont Viva la muerte, son premier film réalisé en 1971, et encore récemment projeté au Centre Pompidou à Paris, ou encore J’irai comme un cheval fou (1973), et Adieu, Babylone ! (1992).

Enfin, à 81 ans, Arrabal est loin de s’arrêter là, puisqu’une exposition inédite de ses sculptures, les « Poèmes plastiques », aura lieu cette année à Paris.

Encore une fois, nous souhaitons un joyeux anniversaire au très cher Fernando Arrabal, dont l’énergie et l’humour ne font aucun doute !

 

Fernando-Arrabal_Les-aventures-de-la-verite