La révolte syrienne a désormais un hymne. Il est né à Hama, l’un des foyers de la contestation. En voici la traduction :

« Bachar tu n’es pas des nôtres.

Prends ton frère Maher, et lâche-nous.

Prends le parti Baas avec toi et prends la porte, il y a la liberté qui y frappe.

Maher, idiot, agent des Américains, le peuple syrien tu ne le soumettras pas.
Bachar, le sang des martyrs n’est pas bon marché, le feu que Dieu a allumé dans nos coeurs emportera le système et châtiera les criminels.

Allez dégage Bachar! »

Cette ritournelle est devenue très populaire, comme on peut le voir ici sur plusieurs vidéos diffusées sur youtube.

https://www.youtube.com/watch?v=Al-G7BOe0rE

Ibrahim Qachouch, l’un des trois compositeurs de cet hymne, aurait été séquestré par les forces de sécurité. Celui qu’on surnomme désormais « l’oiseau de la révolution syrienne» est devenu l’un des martyres de la révolution. Cette vidéo le montrant la gorge tranchée a fait le tour de la toile.