Sakineh Mohammadi Ashtiani attendait dans la prison de Tabriz, à l’ouest de l’Iran, où elle croupit depuis cinq ans, la réponse à une demande de réexamen de son cas – prévue, initialement, pour le 15 août.

Son « crime » (qu’elle n’a avoué, rappelons-le, que sous la torture et qui consisterait, selon ses accusateurs, à avoir eu deux relations amoureuses hors mariage) avait déjà été puni par 99 coups de fouet administrés en présence de l’un de ses deux enfants.

Mais voilà qu’une nouvelle et nébuleuse accusation a débouché, il y a quelques mois, sur une condamnation à mort – et pas n’importe quelle mort puisqu’il devrait s’agir d’une mort par lapidation!

L’opinion internationale, touchée par l’horreur de cette menace qui pèse sur Sakineh, attendait avec elle la révision d’un verdict aussi inique que barbare – quand,  le 11 août dernier au soir, se produisit l’un de ces coups de théâtre dont l’Iran commence à être coutumière : le régime diffusait à la télévision, dans une émission de grande écoute, les prétendus « aveux » de la jeune femme qui, couverte par un tchador noir qui ne laissait voir que son nez et l’un de ses yeux, tenant une feuille de papier entre les doigts comme si elle récitait une leçon mal apprise, une voix off en farsi couvrant sa propre voix qui s’exprimait dans sa langue maternelle, l’azéri, confessait sa supposée « complicité » dans le meurtre de son mari.

Son actuel avocat, Hutan Kian, a affirmé que cette déclaration, contraire à toute vraisemblance, a été arrachée, à nouveau, sous la torture et rapporte que les enfants de Sakineh sont, quant à eux, « complètement traumatisés » par l’émission.

Outre le fait que l’on peut avoir des doutes sur l’identité de la femme qui est apparue ce soir-là, sur les écrans, dissimulée sous un tchador étonamment couvrant, ces propos vont, par ailleurs, clairement à l’encontre de ceux rapportés par le Guardian, la semaine dernière, et où Sakineh expliquait que les autorités iraniennes l’avaient déjà, en 2006, lavée de cette accusation infame; qu’elles mentaient donc sciemment en revenant ainsi sur une charge abandonnée depuis longtemps et ce dans le seul but de semer la confusion dans les médias et de les préparer à une exécution à la sauvette; et que la « justice » ne s’obstinait sur son cas que « parce qu’elle est une femme » et qu’elle vit « dans un pays où les femmes sont privées de leurs droits les plus élémentaires. »

Que Sakineh soit privée de ses droits les plus élémentaires, cela ressort du fait qu’elle n’a même pas eu droit, dans cette affaire, à un jugement limpide, dans une langue qu’elle puisse comprendre (« quand le juge a prononcé la sentence, a-t-elle déclaré au Guardian, je n’ai même pas réalisé que j’allais être lapidée à mort car j’ignorais ce que signifiait le mot “rajam”; ils m’ont demandé de signer la sentence, ce que j’ai fait, et quand je suis retournée en prison et que mes codétenues m’ont avertie que j’allais être lapidée, je me suis immédiatement évanouie»); cela est confirmé par les mésaventures de son ancien avocat, Mohammad Mostafaei, celui-là même qui a attiré l’attention internationale sur son cas et qui s’est vu, pour cela, menacé d’emprisonnement (il n’a dû son salut qu’à la fuite en Turquie où il attend un visa pour la Norvège – mais non sans que son épouse, Fereshteh Halimi, ait été retenue en otage et emprisonnée); et cela est attesté, enfin, par le fait que, nonobstant l’horreur de la chose même, et quitte à entrer dans les détails les plus scabreux, une mise à mort par lapidation n’est possible en « droit » iranien que lorsque la famille de  la victime en fait la demande (ce qui, dans le cas de Sakineh et de sa famille, n’est, evidemment, pas le cas!).

Mais par delà ces considérations dans lesquelles nous n’avons ni le goût ni peut-être, désormais, vraiment le temps d’entrer, il est urgent d’intervenir pour empêcher une mise à mort dont les observateurs de la scène iranienne ont tout lieu de redouter l’imminence.

Il est urgent de répondre à l’appel des enfants de Sakineh, Fasride et Sajjad Mohammadi Ashtiani, nous adjurant de ne pas fermer les yeux sur une mise en scène aussi grossière et de ne pas laisser leur « cauchemar devenir réalité ».

Il est urgent d’exiger des autorités, pour Sakineh, le renoncement à toute  forme d’exécution, une remise en liberté sans délai et la reconnaissance de son innocence.

Des dizaines de femmes sont, chaque année, en Iran, condamnées au fouet, à la lapidation ou à d’autres peines dont la barbarie glace, tout autant, les sangs: il est urgent, au-delà même du cas de Sakineh, que l’ONU rappelle au régime des Mollahs les promesses faites, en 2002 et en 2008, quant à l’abolition de ce type de châtiments.

La vie d’une femme est jeu.

La liberté et la dignité de milliers d’autres se jouent également là.

Et il s’agit enfin de l’honneur d’un grand pays, doté d’une culture aussi magnifique qu’immémoriale, et qui ne peut se voir résumer, sous les yeux du monde, au visage ensanglanté, réduit en bouillie, d’une femme lapidée.

Pitié pour Sakineh.

Pitié pour l’Iran.

Signataires :
Elisabeth Badinter
Juliette Binoche
Rachida Dati
Sussan Deyhim
Mia Farrow
Bob Geldof
Ayaan Hirsi Ali
Milan Kundera
Bernard-Henri Lévy
Patrick Modiano
Taslima Nasrin
Yann Richard
Segolene Royal
Marjane Satrapi
Jorge Semprun
Wole Soyinka
Simone Veil
Jody Williams

355 Commentaires

  1. Comment laisser une telle barbarie avoir lieu à notre époque sans s’insurger ? Même dans des coins du monde avec une autre philosophie, il y a des limites ! Je précise n’être pas davantage pour les couloirs de la mort étatsuniens. Quelle que soit la faute commise, ce sont des traitements immondes d’un être humain à un autre humain. Assez !

  2. Dans quel siècle sommes nous? Puisse ma signature contribuer à faire reculer la décision de ces autorités barbares…

  3. Je me joins à votre pétition.
    Que cesse la barbarie.
    Larissa Van Halst

  4. Bonjour,
    Est il possible de signer cette pétition,l’imprimer et l’envoyer au journal?
    Merci de votre réponse.

  5. Voir encore des pauvres gens mourir de cette façon est horrible et innacceptable c’est la raison pour laquelle j’aimerai que tous ceux qui lisent ce commentaires se mobilisent pour cette pauvre femme ;
    merci à vous.

  6. Je souhaite vivement participer à la défense de Madame Sakineh Mohammadi Ashtiani par le biais de cette petition parce que ce sont les droits fondamentaux d’un être humain qui sont bafoués en général, et celui d’une femme qui plus est, en particulier .

  7. je soutiens votre combat pour que cesse en 2010 de tels actes de barbarie, en toute légalité

  8. Je trouve qu’on n’en parle pas suffisamment dans les médias français qui préfèrent débattre de ce qui attire les mouches !

  9. Merci d’avoir pris l’initiative de lancer cet appel pour nous permettre de « faire quelque chose ». C’est absolument horrible.

  10. Bonjour,

    comment faut il proceder pour signer la pétition pour empecher la lapidation de Sakineh
    merci de votre réponse, cordialement, line

  11. il est intolérable de subir de tels agissements. Révoltons nous contre cette barbarie et signons, signons, signons jusqu’à plus soif.
    Que vive Sakineh pour l’humanité toute entière.

  12. Bravo à toutes celles et tous ceux qui se mobilisent pour obtenir d’une part l’abolition d’un châtiment aussi cruel, d’autre part la libération de Sakineh.

    Il va de soi que nous devons tous nous associer à cette initiative … Je reste disponible …

  13. C’est proprement abominable. J’espère que cette mobilisation pourra sauver Mme Sakineh de la mort abjecte que veut lui réserver le régime iranien.

  14. « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ».2000 ans après il est révoltant de constater qu’il se trouve des volontaires fanatiques pour en jeter jusqu’à ce que mort s’en suive!
    Quelle barbarie!
    A.FOUILHE

  15. Je souhaite que les dirigeants de l’Iran sachent que le monde entier les regardent et que leur acte de barbarie digne de l’obscurantisme le plus indigne ne restera pas impuni.
    Je signe ici pour la libération de Sakineh.

  16. je suis solidaire de votre appel.Cette condamnation est contraire à la dignité et à la liberté des femmes .C’est une pratique indigne de l’être humain.

  17. Jusqu’où est capable d’aller l’être humain ? je ne trouve plus d’exemples positifs assez forts pour contrebalancer ce genre d’horreur ; et ce qui est en train de se passer en France est de la même eau : on commence par stigmatiser une catégorie, et petit à petit le bon peuple s’habitue et quand l’horreur arrive on dit je ne savais pas ; merci à vous d’empêcher que l’on puisse dire « je ne savais pas ».
    y a t il une petition que l’on puisse signer pour essayer de sauver cette femme ? j’avais cru comprendre cela en écoutant BH Lévy sur France Inter ce midi ?
    merci,
    cordialement,
    Sylviane Lelong

  18. je souhaite signer cette pétition pour empêcher la lapidation de Sakineh, et par extension toute lapidation

  19. HARO, HARO SUR L’INTEGRISME DE TOUTE NATURE
    Je signe cette pétition pour empêcher la lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani

  20. quelle négation de l’humanité ! j’èspère de toute mon âme que l’on pourra sauver cette femme .

  21. Sakiney a « avoué » sous la torture…..tout doit être mis en oeuvre pour empêcher la lapidation!

  22. Je vous remercie de vous élever contre ces coutumes barbares. Je vous apporte mon total soutien dans ce combat, et j’espère que votre pétition pourra sauver la vie de Sakineh Mohammadi Ashtiani.

    Laurent BOTTINO

  23. Mon épouse Paule et moi-même sommes nécessairement indignés et profondément attristés par les traitements qu’on a fait subir à cette dame, et souhaitons de tout coeur qu’elle échappe au sort effrayant dont nous avons entendu parler.

    Raymond Barre, professeur émérite de mathématique

  24. Merci à toutes ces femmes connues qui se mobilisent pour empêcher une telle barbarie. Je suis fière d’ajouter ma signature à la leur. Danièle ROBERT

  25. pour que ce châtiment soit aboli comme la peine de mort en France grâce à Robert BADINTER Ministre de la Justice et garde des sceaux

  26. Je veux signer la pétition contre la lapidation et en particulier pour cette personne-là.
    Veuillez m’ajouter à la liste existante. merci.
    Annick Joulia

  27. je suis contre la peine capitale en général et bien sûr contre la lapidation ; je m’associe à ce mouvement pour la libération de Sakineh Mohammadi Ashtiani et de tous les autres hommes et femmes condamnés à cette peine

  28. Je soutiens votre démarche, qui ne sauvera pas que Sakineh Mohammadi Ashtiani.

    Vous pouvez rajouter mon nom aux signataires de la pétition.

    Philippe Graton

  29. Je souscris également à cet appel:homme ou femme , chaque être humain mérite d’être respecté et les droits humains maintenus.

  30. j’aimerais que ma signature contribue à ce que ce merveilleux pays qu’est l’Iran retrouve sa dignité et fasse taire cette part d’innommable qui est en chaque être humain

  31. Pour le respect de la vie,
    contre la barbarie et l’hypocrisie,
    Il faut empêcher la lapidation de Sakineh

  32. Le régime des mollahs n’a plus de limites dans sa barbarie pour humilier et abaisser tout un peuple à ses pieds. Et quel peuple, l’une des plus grandes civilisations de l’humanité. Dans le nouveau testament, alors qu’une femme adultère allait être lapidée, Jésus demanda à la foule et aux « juges » : Que celui qui n’a rien à se reprocher jette la première pierre. Alors la foule s’en alla et personne ne jetta la première pierre. Que les mollahs en fassent autant!

  33. Pas d’indication de se joindre à cet appel. Comment le signer sans appartenir à la nomenklatura telle qu’elle apparaît des signataires précités ? Ils font juste, mais qu’en est-il d’un accès à une identique possibilité de la part de personnes ne relevant pas du monde médiatique ? Le poids serait pourtant d’autant efficace qu’il ne serait pas assimilable à de quelconque démarches habituelles. Faut-il penser à de la maladresse ou à l’expression d’une culturocratie fonctionnant comme à l’accoutumé en circuit clos, donc stériles ?
    Merci,
    jean-pierre DECROO

  34. Pour le respect de la vie d’autrui,
    pour la liberté de la femme,
    contre la violence et la barbarie,
    il faut sauver et libérer Sakineh.
    Il faut empêcher la lapidation de sakineh.

  35. Pas d’autre commentaire. Aucune lapidation n’est admissible. Par ailleurs, quelle régression culturelle pour une si belle région et une si belle histoire Perse. Dommage.

  36. je souhaite vivement que la sentence prononcée contre Sakineh soit levée.Pitié pour elle, pour sa famille, pitié pour toutes les autres victimes de cet obscurantisme qui fait peur, qui fait mal.

  37. on ne peu pas se dire humain et faire des choses pareille, c’est une tache sur l’humanité et sur les religions qui soutiennent ces horreures.
    il faut arreter ça!
    dv

  38. Quel honte pour une si grande nation. Les PERSANS considairent cela comme une coutume?
    Si l’état D’IRAN ferme les yeux sur cette situation recurrente alors il coopère à cette violence.
    j’espere que le droit INTERNATIONAL aura son mot à dire.
    Noublier pas une chose,c’est vos femmes qui donne naissance à la vie

  39. Bonjour,

    Je soutiens avec force le combat visant à empêcher la lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, ainsi que tout ce qui pourrait participer à l’arrêt immédiat de ce type d’abominations. La torture, les mensonges, l’acharnement dont cette femme a déjà été victime, sont un dénie de justice et renvoient l’humanité toute entière à ses heures les plus sombres de son histoire. Ces pratiques, dont il n’est pas concevable qu’elles soient encore aujourd’hui envisagées, doivent sans délais être définitivement stoppées, en Iran ainsi qu’au sein de tout régime qui s’en rend coupable. La communauté internationale a là un devoir impérieux de mobilisation et d’efficacité.

    Cordialement
    L. Chamerat

    • Bonjour,

      Je soutiens avec force le combat visant à empêcher la lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, ainsi que tout ce qui pourrait participer à l’arrêt immédiat de ce type d’abominations. La torture, les mensonges, l’acharnement dont cette femme a déjà été victime, sont un déni de justice et renvoient l’humanité toute entière aux heures les plus sombres de son histoire. Ces pratiques, dont il n’est pas concevable qu’elles soient encore aujourd’hui envisagées, doivent sans délais être définitivement stoppées, en Iran ainsi qu’au sein de tout régime qui s’en rend coupable. La communauté internationale a là un devoir impérieux de mobilisation et d’efficacité.

  40. Je suis pour la libération de sakineh et je souhaite l’abolition de la lapidation.

  41. Veuillez ajouter nos noms à la liste des signataires de la pétition en faveur de Sakineh:
    Colette et Yannick HEUCHEL
    518, rue Villaine
    76850 BOSC – LE – HARD
    02 35 33 31 48
    Par avance, noius vous en remercions.

  42. Non à la barbarie !

    Oui à la dignité !

    Liberté pour Mme. Sakineh Mohammadi Ashtiani !

  43. Sauver Sakineh ? Oui, mais comment un auditeur des info peut-il appuyer vostre démarche ? Dans le genre des appels urgents de l’ACAT ? Je suis prêt à signer une pétition Merci de me renseigner, de préférence par mail, car je suis obligé de m’absenter souvent ces jours-ci, et le temps presse.

  44. Je m’élève avec vous contre toutes formes de violence et à fortiori contre la peine de mort et evidemment la lapidation. Sauvons Sakineh

  45. Je suis scandalisé par le procès fait à Sakineh, je la soutient de tout mon coeur, je souhaite qqu’elle soit libérée. Je considère la lapidation comme une barbarie indigne de notre siècle.
    Pascal Mornet

  46. merci pour cette visibilité. Il faut que tout le monde soit au courant.

  47. Non à la peine de mort sous quelque forme que ce soit partout dans le monde! Non à la condamnation de Sakineh!

  48. Comment est-il possible de signer la pétition contre la lapidation de Sakineh ?
    Merci

  49. P E T I T I O N : de Français « anonymes » révulsés par de pareils comportements.
    Nous sommes totalement abasourdis, par l’abomination que représente de pareilles coutumes, digne de l’inquisition.
    L’accusée, condamnée sans preuve, au cours d’un  » procès de comédie  » se déroulant dans une langue qui lui est étrangère, et, dans lequel sa défense n’est aucunement représentée. Son avocat doit prendre la fuite…
    Il faut que cesse cette barbarie !
    – Pitié pour Sakineh, qui doit absolument être sauvée !
    – Pitié pour l’Iran, ce grand pays, dont la population n’en peux plus de toutes ces injustices et dont la dictature d’un monarque a été remplacée par celle de fanatiques religieux, aux pratique moyenâgeuses.
    Florence, Jean-Charles et Frédéric PIETRI – Sabine et Laurent DELARBRE-PIETRI

  50. Je soutiens ce texte, je le signe et l’envoie à mes amis.
    Je suis à la retraite, anciennement enseignant-chercheur, Professeur d’Université Paris-Sud, Orsay)

  51. Je signe la déclaration :  » Il faut empêcher la lapidation de Sakiney « 

  52. Contre la peine de mort en Iran, en Chine, aux Etat-unis, etc….

    Ne soyons pas selectifs.

  53. « Tous les mots là-devant flanchent » Justice.Amour .Pitié. Pourtant l’Espérance s’obstine. J’ajoute ma voix à celles qui s’élèvent pour demander la libération pleine et entière de Sakined.

  54. Le moins qu’on puisse faire est de s’associer à ce texte en espérant contribuer à ce que l’horreur de tels châtiments ne se produise plus en Iran, ni ailleurs.

  55. Je m’associe à l’appel de la Règle du Jeu pour empêcher la lapidation de Sakineh.

  56. Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  57. J’approuve et soutiens la déclaration pour la défense et la mise en liberté immédiate de Sakiney en Iran .

  58. Un jour un chevalier sur un lit de coussins découvrit son épouse avec un inconnu, il s’indigna, courut à la salle voisine où il avait laissé son casque et son épée. Sa subtile moitié mit subrepticement un croûton dans la main du malheureux amant. Quand le mari revint, armé de pied en cap, il dit:  » Qui t’a donné ce pain? –  » Ta femme chevalier ». Le guerrier soupira. Il abaissa son arme. Il répondit l’œil noir:  » Je ne peux te tuer. A qui a partagé le pain de ma maison, je dois aide, assistance, honneur et protection.
    O père créateur, depuis que je suis né , je n’ai jamais connu que le goût de ton pain! A toi, jour après jour ,ma gratitude émue pour ce que tu me donnes. Aime-moi, s’il te plaît, tends moi ta main amie. O miséricordieux, j’ai tant rêvé de toi, j’ai si souvent brûlé sur le bûcher d’amour! Pourquoi exiges-tu que je croupisse encore au fond de ce cachot où mon âme se meurt? Seigneur, j’ai cent fois trébuché sur des fautes secrètes. Tu le sais et pourtant, tu n’as jamais cessé d’avoir pitié de moi. Pitié pour Sakineh! Toi illuminé d’amour, , dans mon dernier souffle exhalé de mes lèvres, pouvoir enfin te dire dans ce ciel bleu, enfin tu m’as aidé. Gloire a toi! Pitié pour Sakineh!

  59. Bravo pour votre prise de position en faveur de Sakiney En tant que chrétienne je ne peux qu’être d’accord

  60. bonjour
    je viens d’entendre et de découvrir aux infos de 13h sur france inter, mr bernard henri levy, expliquer le drame de sakineh. j’ai tout de suite pris note du site la regle du jeu, que je découvre également avec intéret. il me semble avoir compris qu’une pétition circulait pour réagir contre ce crime organisé et contre cette pratique barbare en général. pourriez-vous m’indiquer comment et où signer cette pétition et la transmettre à des amies concernées?. merci beaucoup

  61. Mon épouse et moi même sommes abasourdis par de tels actes de barbarie ,aussi nous venons vous apporter notre soutien pour votre action en faveur de Sakineh en signant la pétition en espérant aider à sauver cette jeune femme

1 2 3 4