Sakineh Mohammadi Ashtiani ne sera pas lapidée. Les autorités iraniennes, face à la mobilisation internationale, ont annoncé qu’elles n’exécuteraient pas la sentence prononcée par les juges.

Mais attention ! Sakineh Mohammadi Ashtiani n’est pas tirée d’affaire pour autant et risque ce que l’on appelle pudiquement, en Iran, une peine de substitution – à savoir, par exemple, la mort par pendaison.

Or quel est le crime de Sakineh Mohammadi Ashtiani? Quel est l’imprescriptible faute qui a valu à cette mère de famille de 43 ans de recevoir, il y a quatre ans, 99 coups de fouet et d’être condamnée, après cela, à être enterrée vive, jusqu’au cou, et à voir une horde de mâles lui fracasser la tête à coups de pierres jusqu’à ce que mort s’ensuive ? Oui, quel est le crime qui, aujourd’hui encore, et alors que, je le répète, l’ambassade d’Iran à Londres vient d’annoncer que l’ordre de lapidation a été in extremis annulé, l’oblige à attendre, dans le couloir de la mort de la prison de Tabriz, l’annonce d’un châtiment qui, même s’il est apparemment moins barbare, sera aussi atroce ? Son crime, son seul crime, un crime que, par parenthèse, elle nie avoir commis et dont, autre parenthèse, trois des cinq juges ayant eu à se prononcer sur son cas doutent fortement qu’elle l’ait commis, ce crime, donc, qui fait qu’elle risque, à l’heure où j’écris, d’être sauvagement exécutée serait d’avoir eu des relations hors mariage avec un homme plusieurs années après… la mort de son mari !

L’accusation serait grotesque si ses conséquences n’étaient aussi abominables.

Elle serait à inscrire au grand registre des inconséquences et des folies des Etats totalitaires si six personnes au moins (cinq hommes et une femme) n’avaient été effectivement lapidées malgré le moratoire décrété, en 2002, sur ce type de châtiment.

Et j’ajoute que ce moratoire lui-même, ce moratoire qui n’empêche donc pas que des lapidations aient quand même lieu, est considéré comme nul et non avenu par nombre d’autorités religieuses, politiques et judiciaires en Iran : Ali Reza Jamshidi, porte parole du ministère de la justice, n’a-t-il pas déclaré, en janvier 2009, que le concept de moratoire n’avait aucun sens en droit iranien ? et le Conseil des Gardiens de la révolution ne se bat-il pas, bec et ongles, pour empêcher que la lapidation ne sorte du nouveau code pénal que certains réformateurs semblent désireux de toiletter ?

C’est pour toutes ces raisons que le cas Sakineh Mohammadi Ashtiani est si important.

C’est pour toutes ces raisons qu’il faut que nous soyons nombreux, très nombreux, à rejoindre le mouvement d’opinion parti du Canada (avec le site internet www.freesakineh.org lancé par Heather Reisman, Marie-Josée Kravis, d’autres) de Grande Bretagne (avec le spectaculaire appel lancé, ce vendredi 9 juillet, à la Une du « Times » de Londres, et que j’ai, personnellement, signé) des Etats-Unis (autour de personnalités comme mon amie Arianna Huffington) et, aujourd’hui, du Brésil (grâce aux efforts de l’éditeur de Companhia das Letras, Luis Schwarcz)..

Et c’est pour ces raisons que j’engage, à mon tour, en Europe, les amis qui, depuis tant d’années, me suivent dans mes combats, à rejoindre, de toute urgence, le mouvement : je m’adresse aux lecteurs de ma revue, La Règle du Jeu (laregledujeu.org) ; je m’adresse aux hommes et femmes de bonne volonté qui me lisent, chaque semaine ou presque, dans le Corriere dela Sera, El Pais ou la Frankfurter Algemeine Zeitung ; et, à tous, je demande de s’adresser directement aux autorités iraniennes en charge du dossier Sakineh Mohammadi Ashtiani et de leur demander a) de surseoir à toute forme d’exécution ; b) de clarifier le statut légal de la prévenue et d’en informer, dans les plus brefs délais, son avocat ; c) d’accélérer la réflexion et, espérons-le, la décision visant à retirer du Code Pénal une peine – la lapidation – qui fait honte à la culture persane et dont les  musulmans éclairés du monde entier savent qu’elle appartient à un âge archaïque.

Cet appel doit être adressé à l’Ayatollah Sayed ‘Ali Khamenei, Guide suprême de la République  islamique d’Iran dont Amnesty International vient de rendre publique l’adresse internet (info_leader@leader.ir) ainsi que le website (http://www.leader.ir/langs/en/index.php?p=letter).

Il doit être adressé au ministre de la justice, l’Ayatollah Sadegh Ardeshir-Larijani, à l’adresse suivante, également publiée  par Amnesty et où il semble qu’il soit atteignable : Office of the Head of the Judiciary; Pasteur St.; Vali Asr Ave.; south of Serah-e Jomhouri ; Tehran 1316814737 ; Islamic Republic of Iran.

Copie peut en être également envoyée au secrétaire général du Haut conseil pour les droits humains, Mohammad Javad Larijani : Pasteur St; Vali Asr Ave. ; south of Serah-e Jomhuri ; Tehran 1316814737 ; Islamic Republic of Iran.

Tous doivent être submergés de messages.

Tous doivent être conscients du fait que le monde a les yeux fixés sur eux et sur le sort qu’ils réserveront à Sakineh Mohammadi Ashtiani ainsi qu’aux onze autres personnes (huit femmes et trois hommes) qui, dans d’autres couloirs de la mort, attendent de savoir s’ils seront ou non lapidés.

A tous il faut rappeler qu’un grand pays, héritier d’une si haute culture, ne peut conserver des pratiques punitives aussi atrocement barbares et qui contreviennent si ouvertement au Pacte international relatif aux droits civils et politiques dont l’Iran est signataire.

Vite, amis, je vous en supplie : il n’y a pas une minute à perdre si nous voulons que Sakineh Mohammadi Ashtiani, et ses onze compagnons d’infortune et d’horreur, aient la vie sauve.

39 Commentaires

  1. La sauvagerie, la haine contre les femmes ne sauverons pas les hommes qui manieront le fouet et qui jetterons les pierres.

    Leur aveuglement ne les rendra pas meilleurs, mais les enfoncera encore plus dans leur misère morale

  2. Je n’ose pas immaginer une telle barbarie . Que l’humanité soit plus forte que la barbarie et que l ‘Iran se grandisse en renonçant à de telles horreurs. Ayons une pensée tres forte pour Sakineh et sa famille qui vivent l’horreur et la terreur chaque instant .

  3. Je suis contre toutes les peines de mort quelque soit la façon dont s’est fait.Par contre je suis outrée que personne ne se mobilise pour les condamnés à mort en Chine qui sont exécutés sur commande parce-que leurs organes sont vendus aux riches occidentaux.Là on vous entend pas.Quand des femmes Palestiniennes meurt en couche parce-que des soldats de l’entité sioniste ne laissent pas passer l’ambulance.On vous entend pas quand des milliers de personnes meurt parce-que l’entité sioniste balance des bombes aux phosphores.Ce n’est pas une condamnation à mort son aucun jugement ça? Pourquoi personne n’ose critique L’Arabie Saoudite qui pratique la lapidation,mais s’est vrai que ce pays est ami avec les usa est une marionnette de l’occident.Si cette femme avait été Pakistanaise,ou Saoudienne,Afghane,aucun médias n’aurait parler.Parce-que tout ces pays sont les valets de votre occident donc permis de lapider tranquillement.Mais comme L’IRAN ne se pli pas aux ordres de l’occident et que veut avoir le nucléaire civil donc ,il devient le pays barbare qu’il faut attaque et lui faire des guerres.Là ce ne vous gène pas que des milliers personne seront tués par vos bombes, victimes civils au hasard?Cette guerre est voulu par l’entité sioniste au prétexte que L’IRAN n’aurait pas le droit d’avoir le nucléaire mais eux oui!!!!!!300 tètes nucléaires tournés sur 29 pays Arabes.Mais c’est vrai que le peuple « élu » a tout les droits même celui d’opprimer,tuer,tortuer un peuple sans défense depuis 60 ans.Votre pétition desserre cette pauvre femme,sincèrement vous croyez que le gouvernement Iranien va prêter attention à vos pétitions!!!!!!!!!Quelle arrogance,vous croyez toujours supérieur aux autres peuples.Arrêtez de donner des ordres aux autres peuples,le temps des colonisations est finie depuis très,très longtemps

  4. Il faut que cesse les procédés du moyen age et qu’on arrête de juger son prochain à la place de dieu ¨!

  5. Cette femme doit être graciée. La lapidation est une pratique préhistorique la peine de mort un crime.
    Il ne faut pas oublier que la France est complice de cela en ayant accueilli et protégé Khomenei (le criminel, instigateur de ces lois débiles). Alors au Gouvernement français d’assumer ses responsabilités en intervenant de façon radicale voire en expulsant l’ambassadeur d’Iran si cette condamnation est appliquée.

  6. La peine de mort est déjà en soi une barbarie mais alors que dire de la lapidation… j’espère que cette femme sera finalement sauvée de la peine de mort, quelqu’en soit la forme.

  7. Où signer la pétition? SVP, faîtes passer le lien pour sauver Sakineh et faire abolir toutes ces lois archaïques et barbares.

  8. Aujourd hui cela ne devrait plus exister!
    Je suis maman de trois filles, je suis française d’origine Espagnol et Polonaise, mon Père est né en Algérie en 1923, décédé il y a 20ans déjà, à donné à ma mère décédé il y a 9ans aussi, trois filles quatre garçons et trois dernières filles.
    Je suis la 9eme sur dix.
    Il doit s en retourner dans sa tombe à entendre ce genre de chose encore aujourd hui.

    Comment accepter cela alors que je fais partie d’une famille à majorité féminine!

    Qu’on sauve ces femmes! Et que ces hommes ouvrent les yeux et voient en elles tout ce dont ils ont peur de voir!
    J’comprends pas, celui qui à osez écrire le coran n’avait il pas de mère? Qui à nourrit tout ces hommes? Qui leurs à donnez le sein? Ce n’est pas des monstres, et certainement pas des mères qui ont fait de leurs petits rejetons des assassins de femmes!

    Moi je suis fière d’être une femme, et je proclame haut et fort que sans nous il n’y aurait pas naissance de quelconque Rois qu’ils se prétendent être.

    C’est vraiment odieux de laisser faire cela, comment peut on se regarder dans un miroir et en plus en être fière !

    Pff c’est le cas de le dire, moi ca me tue!

    Voilà ce que j’avais sur le cœur.
    Merci infiniment de publier, et si tel n’est pas le cas, je m’en moque cela voudra dire que les choses ne changerons jamais.
    Mon Dieu à moi ne laisserait pas faire cela, j’en suis sure.

  9. Le cas de Sakine Aştiyani doit etre clarifie legalement. Dans tous les cas la lapidation ainsi que la peine de mort ne doivent pas etre executes. Tout cela porte tort a la culture Persane et ne lui fait pas honneur. J’espere que les autorites İraniennes seront sensibles a tous ces messages

  10. d’accord à 200% avec votre article Mr BHL !!! je vous ai écouté sur France Inter et je me précipite…… mais où on la trouve cette pétition que je cherche à signer depuis plus d’une demi-heure ??!! je ne l’ai trouvée que sur le site « Ni Putes ni Soumises »… pas sur La règle du jeu… il faudrait que ce soit immédiatement accessible si vous voulez obtenir un maximum de signatures. Merci quand même pour votre implication à nous sortir de notre léthargie aoûtienne.

  11. Au lieu de vous gaver de « moi je » donnez nous le lien vers la pétition, quel manque d’efficacité, des voix se perdent !

    • Réponse aussi à DIRLIK Beatrix: Quel râleur, ouvrez donc les yeux, c’est en toute lettre !! Au niveau du logo « la règle du jeu, en dessous de « Pétition : Il faut empêcher la lapidation de Sakineh », à droite de « Envoyez votre lettre à Sakineh », au dessus de la barre des menus, là, ça y est ?, vous le voyez le lien « Signz la pétition ! » ?
      … Lamentable…

  12. Je ne suis qu’une femme. Mais une femme française, libre d’aimer ! Alors comment pourrais-je accepter que l’on condamne Sakineh Mohammadi Ashtiani? Comment pourrais-je même tolerer qu’on la juge pour de tels faits ?

  13. Aux Etats-Unis, l’affaire de la mosquée actuellement au coeur d’une vive polémique, à cause de sa proximité du lieu des attentats du 11 septembre, n’a pas fait reculé les autorités qui ont autorisé sa construction. C’est une question de principe, la Constitution américaine, au nom de la démocratie, du droit, de la tolérance et de la liberté du culte ne l’interdit pas.
    En Iran, le cas de cette malheureuse femme accusée d’adultère auquel a été collé un délit supplémentaire, à savoir le meurtre, n’est pas prêt de faire reculer les fanatiques d’un régime moyenâgeux d’exécuter, au nom d’une loi primitive et cruelle (Charia islamique), une sentence digne des films d’horreur.

  14. Je suis bresilienne et je voudrais bien aider cette femme.
    Je ne sais pas tres bien comme faire. Alors, si vouz avez quelque mouvement
    pour sa liberation il faut me contacter. (Excuse-moi pour les fragilites de mon français)
    Je fait ma participation vers mon blog ( http://ecofeminino.blogspot.com)

    Albenia

  15. que l’on sauve cette jeune femme de ce sort horrible, je suis indignée, sauvons-là et épargnons lui cette fin terrible qui ne devrait plus exister sur la planète.

  16. j’adhère totalement à ces principes anti barbares et anti totalitaires tout autant que je condame les crimes barbares commis par Tsahal (l’armée israelienne) dans les territoires occupés.
    L’homme perd son âme en se taisant sur ces crimes odieux, tous sans exception…
    Boubou

  17. En regardant ce coupable transmuté en martyr irregardable, me montent deux émotions. Premièrement, je vois mieux ce qui donna au Christ l’envie de changer d’ère, _ je pense à la romaine, Hérode le Grand n’ayant jamais été un roi juif, mais un roi iduméen prosélyte doublé d’un co-Préfet romain, le véritable roi des Juifs que cela nous plaise ou pas, ayant été Iéshoua‘ qui contraignit même les pharisiens qui souhaitaient conserver la possibilité d’exercer une emprise sur les âmes une fois passé le vent de délire, à dépêcher une délégation chargée de se mêler à la colonne grandissant à vue d’œil de leurs coreligionnaires acquis à l’essénianisme, et à la suivre jusque dans les eaux de Tibérias où Iohanân la baptisa. Deuxièmement, je rends grâce aux enfers de Badinter qui pour l’abolition de la peine de mort, plaida contre le peuple au procès de Patrick Henry, de nous avoir épargné aujourd’hui même une photographie du corps décapité de Patrick Dills, avec à sa droite, ou à sa gauche selon le bon plaisir éditorial des instances judiciaires, un second cliché de sa tête sans corps.

  18. Je vient de relayer cet appel dans mon blog.
    Merci à la Règle du jeu pour les droits.

  19. Le problème c’est que la communauté iranienne expatriée, la plus sensible à cela, n’ose pas se mobiliser dans ces cas-là. Sans doute par peur des représailles en Iran. Par peur de ne plus pouvoir y retourner.
    Mais, c’est seulement lorsque le peuple iranien n’aura plus peur que ces barbaries cesseront!

  20. Il est tout simplement impensable que des choses comme ça aient encore lieu.
    C’est tout simplement insoutenable!
    L’Iran cumule les mauvais points.
    J’ai envoyé une lettre à toutes les adresses fournies ici et ai mobilisé autour de moi.

  21. Merci de vous en indigner. Les papiers lisses et « journalistiques » sur cette affaire font loi… Or, il en faut plus pour les arrêter.
    Il en faut beaucoup plus.

  22. Cette photo fait peur…
    J’ai cru que c’était déjà la fille!
    Non, mais dans quel monde vit-on?

  23. Une lettre a été emailée. Deux autres postées. Dieu est censé protéger Sakineh des méchants. Je ne doute pas qu’Il le fera.

    • Le moment est peut-être venu de passer à la vitesse supérieure. À ce que les spécialistes de la question nomment le Grand Jihad, la guerre la plus sainte de toutes puisqu’elle vise le seul adversaire authentique, le seul suppôt d’Iblîs sur lequel chacun puisse moduler les effets de son emprise, à savoir, soi-même. Je crains que ce projet ne soit mis à exécution coûte que coûte, mais sous un mode externalisé qui pourrait faire plus de mal que de bien. Je vous entends d’Est en Ouest me dire : « Chiche! mais à vous de commencer ». Alors, à mon tour de vous poser une question. Si par hasard je vous prenais au mot… êtes-vous prêts?