A propos de l’arrestation au parfum de mascarade du jeune opposant Majid Tavakoli le 7 décembre dernier.

Voici l’histoire d’un renversement, peut-être pas encore tout à fait politique (encore que), en tous les cas hautement symbolique. En effet, sûrs de l’humiliation qu’ils allaient lui infliger, les agents de la République islamique ne se doutèrent pas une seconde, en diffusant cette photo désormais célèbre, iconique, truquée (?) du jeune homme en Tchador, que c’est eux précisément qui passeraient pour les dindons de la farce. Profondeur, irrévérence et humour composent la campagne qui s’est immédiatement organisée en Iran mais aussi ailleurs pour soutenir Majid, et à travers lui la lutte pour le respect des droits et libertés du peuple iranien.  Sur quelque plan qu’elle se gagne, nulle bataille n’est à négliger. À force de temps, de ruse et de détermination, le pion devient Reine au bout de l’échiquier. Et souvent même, au grand dam du Roi.

La Rédaction.

Regardez cette amusante vidéo (elle démarre réellement à partir de 45 secondes).

https://www.youtube.com/watch?v=xNgN1rbXjLc