Polarisation de l’espace politique, montée des partis populistes, menace terroriste, islamisme, crise des réfugiés, multiplication de groupes identitaires, intersectionnalité, fake news, conspirationnisme… L’Europe et les États-Unis, champions de la démocratie libérale dans le monde, traversent des crises similaires mais, au lieu de faire front commun, voient plutôt le socle de leur relation se fissurer…

Retrait de l’accord de Paris sur le climat, retrait de l’UNESCO, retrait de l’accord sur le nucléaire iranien (JCPOA), retrait du Conseil des droits de l’Homme des Nations-Unies à Genève, remise en cause de l’OTAN, imposition de tarifs douaniers… Les décisions unilatérales du Président Donald Trump s’enchaînent et semblent emporter avec elles ET l’alliance transatlantique ET le multilatéralisme…

Et, si l’influence croissante de la Russie (et de la Chine) dans le jeu mondial – des élections américaines à la guerre en Syrie en passant par l’avenir de l’Europe – peut être en partie imputée au retrait des États-Unis, celle-ci dit aussi l’affaiblissement de l’Europe, son incapacité à surmonter les divisions internes qui la travaillent et la nécessité de penser le socle moderne du lien, trop longtemps considéré comme acquis, unissant les États-Unis et le vieux continent.

Passée l’indignation que peuvent susciter la politique et le style Trump, nous devons, démocrates européens et américains, apporter une réponse globale au phénomène en cours.

Quel interlocuteur pour Donald Trump en Europe ? Quelle Europe ? Quel modèle européen face à celui proposé par la Russie de Poutine ? Quelle alternative aux tentations populistes ?

Et, plus de soixante-dix ans après la fin du second conflit mondial, au-delà de nos relations historiques, sur quelles valeurs et avec quels objectifs souhaitons-nous faire prospérer l’alliance transatlantique ?

Le temps est sans doute venu de recréer un dialogue régulier, transdisciplinaire, rassemblant les acteurs de la société civile, des secteurs publics et privés, pour dire ou redire ce qui lie ou devrait lier, aujourd’hui, l’Europe et les États-Unis.

Ce jeudi 13 septembre, le Sursaut – une journée de débats et de réflexions consacrée à ces enjeux, rassemblant des intellectuels, chercheurs et experts des deux rives de l’Atlantique – aura lieu à la mairie du 4ème. Au programme, des conférences avec Bernard-Henri Lévy, Raphaël EnthovenPhilippe Val, Jamie Kirchick, Alain Finkielkraut, Alexis Lacroix, François Zimeray, Simone Rodan BenzaquenBrice Couturier

Pour s’inscrire à l’événement : cliquer ici.


Le Programme complet de la journée

Pour un Sursaut des démocraties libérales : une nouvelle alliance transatlantique ?

Rendez-vous jeudi 13 septembre 2018 à la mairie du 4ème arrondissement de Paris.

Une journée animée par Laure Mandeville, grand reporter au Figaro, Alexis Lacroix, directeur délégué de l’Express et Brice Couturier, éditorialiste à France Culture. 

10h00 – Bienvenue au Sursaut !

Introduction : Démocrates des deux côtés de l’Atlantique – Qu’est-ce qui ne va pas ?

Talk : «Le régime des plaintifs» (ou comment lutter contre une victime) par Raphaël Enthoven, professeur de philosophie
Talk : «The political divide» ; la polarisation politique aux Etats-Unis par Norman Ornstein, politologue américain, chercheur à l’American Enterprise Institute, co-auteur en 2017 de «One Nation After Trump»

 

I. La Democratie liberale : Suite ou fin ?

10h40 – Quelles réponses des démocrates face à la poussée populiste et extrémiste ?
Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l’Innovation politique
Norman Ornstein, politologue américain, chercheur à l’American Enterprise Institute, co-auteur notamment de « One Nation After Trump » (2017)
Aleksander Smolar, politologue franco-polonais, président de la fondation Stefan Batory
Alice Schwarzer, journaliste allemande, fondatrice et rédactrice en chef du magazine Emma

 

11h30 – Politiques identitaires : les ennemis du commun ?
Laurent Bouvet, professeur de théorie politique à l’UVSQ, membre du Conseil des sages de la laïcité (min.éduc.nat), co-fondateur du Printemps républicain
Réda Didi, enseignant universitaire en dialogue social, fondateur du cercle de réflexion Graines de France
Tania de Montaigne, écrivaine et musicienne
Naïma M’Faddel, adjointe au maire de Dreux
Matthieu Bock Côté, sociologue québécois, enseignant à HEC Montréal

 

12h30 – Le monde qui vient.
Conversation entre Alain Finkielkraut, philosophe, et Luc Ferry, philosophe et ancien ministre de la Jeunesse et de l’Éducation nationale

 

(Pause déjeuner)

 

14h – Talk : « L’Empire et les cinq rois », lecture d’une géopolitique mondiale nouvelle par Bernard-Henri Lévy, philosophe

 

14h25 – Réflexions autour de l’œuvre de Philip Roth
Karine Tuil, romancière
Josyane Savigneau, biographe et journaliste
Benjamin Haddad, chercheur associé à l’Hudson Institute

 

II. Qu’avons-nous en commun ?

 15h – La défense des minorités et des droits de l’Homme : est-ce toujours le combat de tous ?
François Zimeray, avocat et ancien ambassadeur de France
Frédéric Potier, délégué interministériel chargé de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT
Katharina Von Schnurbein, coordinatrice de la lutte contre l’antisémitisme auprès de la Commission européenne
Felix Klein, commissaire du gouvernement fédéral allemand chargé de la lutte contre l’antisémitisme

Talk : «The Corbyn Case» par David Hirsh, sociologue et enseignant à l’université de Londres

Talk : «Belgique : les attentats, Molenbeck… Et maintenant ?» par Saad Amrani, conseiller à la politique auprès du commissariat général de la police fédérale de Belgique 

Talk : «La crise des réfugiés : le cas allemand» par Astrid Ziebarth, chercheuse allemande affiliée au German Marshall Fund

 

16h30 – Comment créer du commun aujourd’hui ?
Anastasia Colosimo, politologue et enseignante à Sciences Po
Philippe Val, journaliste et écrivain
Jamie Kirchick, journaliste américain, chercheur associé à la Brookings Institution, auteur de «The end of Europe» (2017)
Rudy Reichstadt, politologue, directeur de l’Observatoire du conspirationnisme

 

III. Que défendons-nous ?

Talk : disparition de John McCain, la fin d’une certaine idée de l’Amérique ? par Laure Mandeville, grand reporter au Figaro

17h40 – Les menaces extérieures : quelles stratégies dans un monde qui change ?
Nicolas Tenzer, essayiste et enseignant à Sciences Po
Benjamin Haddad, chercheur associé à l’Hudson Institute
Jamie Kirchick, journaliste américain, chercheur associé à la Brookings Institution
Roland Freudenstein, directeur adjoint du Centre Martens à Bruxelles

 

IV. CONCLUSION : un nouveau cap pour les démocraties libérales 

18h20 – «Là où croît le péril croît aussi ce qui sauve» (Hölderlin), par Simone Rodan-Benzaquen, directrice AJC Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*