Interviewé par Les Inrockuptibles, -Frédéric Taddeï explique que, s’il « a invité plusieurs fois Dieudonné » dans son émission, « Ce soir ou jamais », c’est pour montrer qu’il n’existe pas de « lobby » interdisant à celui-ci l’accès aux grands médias. Et, tout à son élan, tout à son -vertueux et héroïque aveu, il ajoute : « je suis la preuve, et la seule, qu’il n’existe pas de complot ». On a bien lu. On se frotte les yeux, mais on a bien lu. Si les mots ont un sens, s’ils ont été relus et que l’animateur n’a, comme on peut le supposer, pas été piégé ni trahi, il est en train de nous dire, en quelques phrases, plusieurs choses.

1. La seule façon de lutter contre l’antisémitisme (c’est-à-dire, en l’espèce, contre une théorie du « complot juif » dont on sait, depuis Poliakov au moins, avec quelle efficacité et constance elle nourrit « la plus longue haine ») est de donner la parole aux antisémites eux-mêmes (c’est-à-dire à des gens qui, non contents de promouvoir ladite théorie du complot, se sont fait un fonds de commerce de la provocation négationniste, de la casuistique inhérente au thème de la compétition victimaire ainsi que d’un antisionisme enragé, de plus en plus nauséabond) – thèse dont on admettra, déjà, qu’elle est pour le moins étrange et risquée.

2. Ceux qui ne partagent pas cette analyse peuvent, dit en substance Taddeï, nous raconter ce qu’ils voudront. Ils peuvent nous expliquer que, s’ils ne reçoivent pas, eux, Dieudonné, ou Soral, ou tel autre, c’est parce qu’ils n’en ont pas envie et estiment que nul n’est tenu, après tout, de s’imposer et d’imposer à autrui le « face-à-face » avec des gens dont les élucubrations sont, dans le meilleur des cas, comiques et, dans le pire, pestilentielles. Ou parce qu’ils obéissent à une règle simple, pragmatique, mais qui fonctionne vaille que vaille depuis des décennies : passe encore quand ces gens sont les responsables d’un parti mêlé au jeu politique républicain et représentatif, à ce titre, que cela plaise ou non, d’une fraction significative de l’opinion – mais, quand ils ne représentent qu’eux-mêmes, quand ce sont juste des histrions, ou des chefs de secte, ou des personnages qui n’existent que par la répétition de leurs provocations poisseuses, où est l’obligation ? Ou bien, enfin, parce qu’ils respectent, tout simplement, la loi (laquelle ne fixe, en -effet, et en France, qu’une limite à la liberté d’expression : le -racisme et l’antisémitisme). Balivernes, suggère Taddeï. La vérité vraie, la seule (ou celle dont lui, Taddeï, se dit, plus exactement, certain qu’elle sera seule retenue par la communauté téléspectatrice) c’est qu’ils sont, ce faisant, les agents plus ou moins occultes du fameux « complot » – certitude dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle est, cette fois, peu flatteuse pour cette communauté en général ; pour celle, en particulier, des habitués de « Ce soir ou jamais » ; et pour, naturellement, les confrères innombrables dont l’obstination à ne pas servir de porte-voix aux salauds ne s’explique que par le complot.

3. Cette affaire de complot, l’idée qu’il existe donc un lobby pesant de tout son poids d’influence pour, sur ces -sujets comme sur d’autres, définir, formater, imposer, une pensée unique n’est, dès lors, plus une chimère ou un fantasme mais une quasi-réalité puisque M. Taddeï est la « seule » preuve que ce complot « n’existe pas » et qu’il n’y a que lui – oui, oui, que lui… – pour apporter à cette réalité, que l’on qualifiera aussi de réalité du dernier seuil, un vivant mais, du coup, bien fragile démenti. Que se passerait-il si M. Taddeï n’était pas là ? Où en serions-nous s’il ne se dévouait pour, en dialoguant avec Dieudonné, administrer la preuve que, contrairement aux apparences, il n’y a pas de complot juif ? Que deviendrions-nous si la télévision publique ne venait, dans sa très grande sagesse, de prolonger jusqu’en 2014 le bail de ce résistant et son droit à nous saouler avec les insanités d’un homme qui, dans « Mahmoud », son dernier spectacle, présente le président iranien comme son « maître », le chef du Hamas comme une réincarnation de De Gaulle « en plus charismatique », les juifs comme des « négriers », le judaïsme comme une « religion du profit » et l’existence de l’auteur de ces lignes comme la preuve que la Shoah n’a – sic – « peut-être pas existé » ? On peut sourire de tant d’outrecuidance. Mais on ne peut pas ne pas frémir, aussi, face à l’inévitable perversité portée par le raisonnement.

Car l’affaire peut sembler minuscule.

Mais elle l’est, en réalité, beaucoup moins qu’il y paraît.

D’abord à cause de l’autorité du support – branchitude et compagnie – qui a recueilli cette interview et lui consacre, comme si de rien n’était, sa couverture.

Ensuite à cause de la personnalité de l’interviewé, de sa place dans le paysage médiatique d’aujourd’hui ainsi que du talent que salue l’hebdomadaire et dont j’ai pu, moi-même, à différentes reprises et, comme il est dit, « en tête à tête », prendre la mesure – circonstance évidemment aggravante.
Et puis, enfin, parce que nul ne s’est, à ma connaissance, et à ce jour, ému de ces propos qui, même noyés dans le flot d’une longue conversation, ne peuvent que ratifier le plus redoutable des poncifs – comme si, dans le climat de décomposition ambiant, ce type de dérapage n’étonnait, soudain, plus personne.
Mais peut-être est-ce de l’intéressé lui-même que viendront le démenti, la mise au point ou, mieux, le complément d’analyse qu’espèrent tous ceux qui ne se résignent pas à voir le dilettantisme tenir lieu d’éthique, de politique et même de style. Attendons.

57 Commentaires

  1. Cet article a le mérite d’avoir été écris ( comme un instantané écrit sous le coup de l’émotion). Je partage absolument le paragraphe n° 1. ( c’est un peu l’esprit des militants pour l’abrogation de la loi Gayssot, qui veulent « enfin », libérer la parole des négationnistes, au nom de…la « liberté » ! très curieuse mode…). Pour le reste, faisons « crédit » à F. Taddéi de se s’être pris les pieds dans le tapis, de s’être mal exprimé… son émission est une des bonnes émissions du PAF. Quant à « certains individus », ils n’ont pas leur « rond de serviette » chez Taddéi ( ils sont venus une ou deux fois). Si les débats sont de vrais débats, aucun problème ! Le problème, c’est le non-débat, le débat impossible, le faux-débat, le monologue vaguement interactif du petit malin, « brillant » qui séduit et ( dans le même mouvement) empêche la réflexion, assène, sans contredit possible etc F. Taddéi distribue la parole et veille à ce que tout le monde ne parle pas en même temps ( genre Droit de réponse).

  2. Aïe aïe aïe !!! …

    Si vous ne laissez pas la paroles et interdisez les débats aux ados, ils vont faire des conneries; tout le monde est d’ accord là dessus!
    pourquoi voulez- vous qu’il en soit autrement pour ce que Vous jugez petit esprit ? Peut-être devez vous également échanger des idées pour vous rendre compte que la connaissance de l’autre est l’unique solution: les interdictions, les stigmatisations, quelles qu’elles soient, n’ont jamais rien résolu!
    Réfléchissez honnêtement, calmement, … … vous voyez autre chose ?
    Alors, laissez les gens s’exprimer et débattre, et le reste viendra de soi.
    Au contraire, stigmatisez une personne, elle va rejoindre un groupe qui défendra des idées arrêtées, religieuses, politiques, … et à partir de là, c’est beaucoup, beaucoup plus difficile ! Voyez les politiques !!! … Quelle tristesse ! S’il y en a cinq d’honnêtes en France, c’est énorme, et quand il y en a un, on le dénigre autant que faire se peut, le traitant de tout les adjectifs, car il est dangereux pour les pouvoirs en place! Un des adjectifs les plus courants assénés à ces rares personnes, est qu’ils sont utopistes !!! Sans utopie, la république n’existerait pas! , et pour parler de notre époque, sans utopie, quels auraient été les résultats économiques et sociaux de ces dernières années au Brésil, par exemple? … …
    Laisser la débattre cette personne, et vous serez probablement surpris de rencontrer quelqu’un de différent de l’idée que vous vous en faisiez, et si même, tel n’était pas le cas, laissez agir le temps; la personne en question s’enrichira petit à petit de ses différentes rencontres, qui sèmeront en elle les graines de l’ouverture. Plaise au futur que ce soit le cas pour un maximum de gens!
    Bernard Dossin. Musicien.

  3. je trouve cet article déplorable.

    Comme un piège.

    Taddéi est juste dans le vrai.

    Voila que dorénavant on tente de faire rouler sa tête…juste par ce que dans son émission on entend tout le monde.

  4. BHL est là ! non MERCI…

    J’ai appris l’existence de ce site grâce à Libe…. Mais avec BHL je vous dis à dieu…

  5. Ridicule comme propos! Merci Monsieur Taddei pour votre ouverture d’esprit, votre émission qui nous en apprend tant. Ne vous laissez pas avoir par ces détracteurs qui eux meme sèment l’antismetisme.
    Bonne continuation MONSIEUR Taddei.

    • Décidément on pensait déjà avoir tout vu avec le plus grand philosophe de toute l’histoire de l’humanité, dont la France devrait s’enorguellir, à propos de son énorme bévue au sujet de son fameux confrère fictif du canard enchainé.C’est à se demander si le cirque d’hiver ne se déplace pas en été du côté de Saint Germain les prés

  6. Ce qui vous embête le plus dans cette émission c’est qu’on y invite tout le monde car FT semble attaché à ce que la plus grande pluralité de point de vue s’y exprime. En ce sens, cette émission est remarquable.
    Ceci dit, j’imagine très bien que cela fait bouillir votre coeur de commissaire politique.
    Donc, on sort le bazooka, on laisse entendre que Taddeï croit au complot juif international donc cqfd qu’il est peut être antisémite, ce qui expliquerait qu’il invite Dieudonné et qu’il soit copain avec Nabe.
    Connaissez vous la fable de celui qui crie au loup ?
    Lorsque vous dénoncerez un vrai antisémite, votre parole ne portera plus, car vous utilisez systématiquement cette arme qui commence à s’émousser.
    D’une certaine manière vous corrompez le langage, vous êtes devenu le clown triste du PAF.
    Quand à vos travaux, chez les vrais intellectuels, ils produisent le même effet qu’un spectacle de Guignol sur des enfants de 6 ans.

  7. C’est Malraux qui a dit : Juger c’est ne pas comprendre… si on comprenait on ne jugerait pas .

    • mr LEVY allez gentimment deverser vos propos d’une bébiluité hautement non recommandable
      mais qui c est qui a attribué ce droit d’analyse à un crétin aussi incultle et borné

      l extremiste et le despote cest bel et bien VOUS mr LEVY, vous essayez d imposer vos théories biaisées et tromquées à des ignards que sont vos lecteurs
      retournez vous faire couper le reste

  8. ravi de voir que vous continuez à propager le mensonge de Wilhelm Marr : continuez à utiliser le mot antisémite de la sorte et vous verrez bien ce qu’il adviendra de votre philosophie tordue

  9. Alors cher BHL, on accumule les âneries. Après la conférence de JB Botul, on confond un animateur de télévision et un footballeur du championnat italien. Si vous avez pondu vos « oeuvres  » avec la même rigueur, pas étonnant qu’aujourd’hui vous soyez la risée du monde littéraire.. La crainte que vous inspirez aux journalistes et autres animateurs de télé tient plus à la puissance des réseaux sionistes qui vous soutiennent que par la puissance de vos écrits. Oui, il y’a bien en France un complot sioniste en France , pays qui est devenu la Pologne de l’Europe d’avant 39. Quand on sait comment ça c’est terminé , cela devrait vous inspirer un peu plus de prudence…

  10. Laissez Taddei inviter qui il veut : des gens que vous n’aimez pas, des gens que j’aime pas, des gens qui disent des choses et d’autres mais arrêtez s’il vous plaît monsieur Levy de faire l’agent de circulation médiatique qui dicte la liste des personnes autorisées à passer sous les sunlights du service public. Taddei fait ce qu’il veut et ce n’est pas demain avec votre pusillanimité que l’on vous verra débattre avec des Soral ou des Nabe. Pour cela il vous faudrait de l’étoffe, du courage et de la noblesse, pour l’instant occupés par votre vanité, votre goût pour l’idéologie des puissants et votre célèbre sectarisme.

  11. M. Taddeï a apporté, en un rien de temps, plus que Bernard-Henri Lévy en quarante ans de verbiage stérile et pontifiant. Elle est là, la modernité progressiste et la valeur de Taddeï. Parce que contrairement à M. Lévy, il ne juge pas, et n’a pas la prétention d’imposer son point de vue afin de changer le régime ou le destin de certaine « nation ». Tout le monde suit Taddeï chaque soir, mais qui des thuriféraires, ci-devant et céans de Bernard-Henri Lévy prétendrait avoir lu un seul de ces opus? Et si c’est le cas, on serait bath qu’il nous cite au moins un concept, sans se prendre la tête dans le cul par force « contorsionnisme » langagier narcissique, parce que à la longue ça finit vraiment par incommoder. Marhoum

  12. La théorie du complot juif fonctionne comme une comptine chantée par John Cassavetes au Rosemary’s baby. Elle est entrée par ici, elle ressortira par là. Quand donc allez-vous, messieurs les rédacteurs en chef du Monde ou de son reste, vous décider à chasser de leurs bouches atteintes d’une onzième plaie, le terme de «cabale» substitué pour montrer ses lettres et son panache, à celui de «complot», lequel héritage d’une Angleterre des crus parmi les plus sanglants, ceux de Jacques Stuart et de Charles Ier, fut pour le coup synonyme des pires persécutions continentales ou insulaires portées contre les plus savants des israélites et des chrétiens qui contribuèrent à sortir de la boue votre satanée civilisation? Si à longueur de pages et d’ondes, vous aviez relayé le vocabulaire d’un Monsieur Woerth, parfaitement campé par le ministre du Travail, se disant «mis au pilori depuis trois semaines» avant qu’il ne se fût senti obligé d’aligner sur le ton monodique ayant fait son succès de grand acteur tragi-comique, qu’«on n’a pas vu d’évangile comme ça depuis des années», si nous en avait remis une couche avec «un évangile politique d’une extrême violence», la secrétaire d’État chargée des Sports feignant l’ulcération d’une Madame Yade incarnée tout en nuances, que dis-je, si le premier personnage à faire son entrée en scène sous les traits du ministre du Budget, Monsieur Baroin plus vrai que nature poussé en pleine séance à l’Assemblée, s’était mis à dénoncer «un cyber-évangile» tout droit sorti de la tête de Dan Brown, quelles intentions, à votre avis, nos concitoyens vous auraient-ils prêtées?

  13. Les Torquemada du PAF

    Bernard-Henri Lévy serait-il envieux, au point d’en vouloir à Frédéric Taddeï, au vu de son succès d’estime ? C’est tout à l’honneur de ce dernier qui reste pour bon nombre d’entre nous le plus probe et le plus intègre des animateurs –vedettes cabotins d’émissions culturelles du Paf qui nous a été donnés de voir, d’œuvrer et de manœuvrer dans le sens intimé selon le désidérata de leurs maîtres argentiers. Taddeï, est à ce jour une exception qui déroge à la « règle du jeu », qui a osé par l’entremise de son émission « vraie forum citoyen » porter le fer chaud là, ou d’autres s’y seraient résignés de peur de s’attirer les foudres et la disgrâce non pas de « lobbies » (Le lobbying est un phénomène culturel et sociétal américain) mais de « cliques » de pression, et de se retrouver du jour au lendemain à Pôle-emploi. Et personne n’est dupe sur le pouvoir influent de M. Lévy de son entregent et de ses réseaux de courtisans, comme personne n’est plus dupe sur ses procès en sorcellerie intentés à ceux et celles qui osent déplacer ses lignes de fuite et déboulonner les pseudos-concepts moraux ou philosophiques qu’il peine depuis qu’il est philosophe de la mondanité à ériger. Après Jean-Luc Heess et Philippe Val et l’imbroglio StéphaneGuillon et Didier Porte à France Inter, c’est au tour de Bernard-Henri Lévy de s’improviser, nettoyeur des écuries du PAF pour sataniser le plus intelligent et le plus émérite de nos hommes de Télévision.
    Marhoum

  14. Cette paranoïa obsessionnelle qui hante nombre de nos compatriotes nous a fait perdre un artiste de talent. Dieudonné est talentueux mais son obsession anti-sioniste maladive l’a cantonné artistiquement à une monomanie qui ne fait plus rire personne.

    • Et c’est un excellent acteur aussi… (voir sa filmo) qu’on ne verra plus jamais à l’écran… Nier l’existence d’un lobby dans le cinéma (entre autre) est aussi stupide que de nier l’existence de dortoirs à Gaza !

  15. C’est etonnant de se considerer philosophe, de se permettre de critiquer négativement une emission à débat ( débat signifiant au minimum 2 opposants), et preferer parader dans ces emissions du style « le grand journal » pour propagander une haine fasciste envers la souveraineté d’Iran, pour excuse incredible du port du voile. Qui etes-vous pour vous permettre de donner des leçons de morale..? milliardaire à 2 francs..

  16. Le problème est le même pour Le Pen, Tariq Ramadan ou d’autres personnages, faut-il éviter de donner du temps d’antenne à des gens qui exposent (ou dissimulent) leurs idées haineuses, ou les recevoir de temps en temps pour éviter la victimisation, un concept qu’ils manient avec aisance? Et au passage les démasquer.
    Je comprends l’avis de Taddeï, toutefois je le trouve très mou face à certains invités qui savent faire l’anguille.

  17. Son amour de l’autre l’a bien montré aux dizaines de victimes pacifistes turcs de la flotille Free Gaza et il l’a bien montré aussi aux 400 bambins gazaouis et les 1000 civils massacrés par l’armée la plus morale au monde,,,Un sioniste ne lui réussit presque jamais d’aimer l’autre.

  18. Le mouvement sioniste Français ,adepte de la pensée unique,ne digèrerait jamais l’existence d’une voix médiatique qui diffère du choeur pro-sioniste dominant.C’est ainsi que les apologistes du sionisme comme BHL dénigrent l’excellent Tadei et son excellent ce soir ou jamais.

    • Dorra,
      J’espère que vous vous rendez compte que vos propos sont assez inquiétants.
      C’est triste de voir que l’on en est encore là.
      Ce soir ou jamais est une bonne émission, certes. Et, comme le dit d’ailleurs BHL, voilà qui est encore plus triste.
      Pourquoi, dans une si bonne émission, laisser que des propos condamnables par la loi soient proférés.

  19. je comprends pas que BHL n’aime pas les comiques. lui qui est si drole…..
    Mais existerait il un complot Botulique contre lui?

  20. Réduire Dieudonné et Soral à l’antisémitisme…

    En dehors de votre revue, vous ne convaincrez pas grand monde.

    Qu’ici il soit dit ceci : Soral est l’homme qui, aujourd’hui, développe les analyses les plus courageuses, les plus pertinentes, les plus intelligentes et les plus talentueuses sur la société française (d’aucuns choisiront d’écrire : « … sur ce qui est arrivé à la France… ») de Mai 68 à nos jours.

    Quant à Dieudonné…

    Il est l’humoriste le plus talentueux de sa génération.

    • Alain Soral est le seul français qui m’a fait aimer la France , pour vous dire que la classe politique et médiatique est vraiment nulle .avec son association , il redonne espoir , dans l’unité des français de toutes origines toutes cultures .

    • D’ailleurs Soral balançait grave sur Dieudo avant qu’il le recrute dans son parti pseudo-antisioniste. Le petit monde des compagnons de l’extrême-droite se ridiculise et s’embrasse tour à tour, au fond c’est amusant.

    • Rectification: Dieudonné ETAIT l’humoriste le plus talentueux de sa génération.
      Maintenant il fait dans la politique, ça lui a fait perdre son talent, son argent, et peut-être même sa santé mentale… triste.

      C’est vrai qu’on ne doit pas réduire Soral à l’antisémitisme, il est réac en général dans ses propos sur les femmes, les homosexuels etc, les juifs ne sont pas sa seule idée fixe!

    • Le talent (comme l’herpès) ça reste mon pote… ça reste ! C’est pas parce que tu mets ton vélo au garage que ça devient une auto ! non mais !

    • Miracle de l’antisémitisme ordinaire: Dieudo s’est transformé en (épave de) 4L. Comme quoi tu vois Dudule, tout peut arriver. Même à un comique perdre son talent.

  21. Non content d’être membre du « directoire » d’Arte et de répandre ses tentacules sur la plupart des médias français, BHL voudrait mettre au pas les derniers résistants du PAF dont l’excellent Taddei. Pour aller ensuite défendre la liberté d’expression en Iran, en Russie ou en Chine. Décidément ce triste pitre n’en est plus à une contradiction près. Je comprends mieux pourquoi Arte ne diffuse pas ou que très peu de films pro-palestiniens et presque chaque semaine une mièvrerie sioniste grâce à notre bon censeur BHL. Dieu merci, Arte est aussi en mains allemandes ce qui nous préserve de sombrer totalement dans la bouffonnerie communautariste française. Et si vous n’aimez pas l’humour de Dieudonné, le talent littéraire de Nabe ou l’impertinence politique de Soral, cher BHL, vous pouvez toujours aller vous tordre les côtes chez Drucker avec Elmaleh, Boujenah et Semoun ou ratiociner en compagnie de Finkelkraut, Glucksman, Moix ou Bruckner.

  22. Pourquoi publier des commentaires comme celui d’Albert? (Albert qui? Certainement pas Einstein, ni Cohen, pas non plus un lauréat du prix London). Mis à part le fait que vous vous rapprochez de plus en plus des annales de la psychiatrie -son ¨dit¨ étant un exemple typique de la jalousie morbide….Quant à ceux qui parlent de sionisme sans savoir même ce que le mot Sion ou Zion veut dire…la barbe!
    En ce qui concerne le petit bouffon barbu et moche, officialisé label rouge de la judéophobie par la dynastie du Borgne et sa présence dans le grand gargarisme somnifère de Taddei (vous avez remarqué comment les mots tombent de sa bouche chaque fois qu’il l’ouvre ?)…on s’en moque! Des ¨bagatelles¨ petites ou grandioses nous en avons connues et nous en connaîtrons encore. Nous ne pouvons pas rendre les judéophobes tous humains ni prendre en charge leur état mental. Toute leure vie est dédiée à la haine, à jalouser et nier le juif. Ils ne savent rien faire d’autre. Pour les plus célèbres d’entre eux on a été obligé de taire une partie de leurs écrits pour les faire entrer a la Sorbonne (Cf les Cantos judéophobes de Pound, la triade judéophobe de Destouches, certaines oeuvres de jeunesse d’un Cioran ou d’un Eliade etc. )
    L’oeuvre de BHL (et on espère que sa vie durera le plus longtemps possible avec tous les risques qu’il prend) survivra parce qu’elle est une empreinte de l’amour de l’autre plus que de l’amour de soi.

    • Shalom (comme son nom l’indique)… t’es encore meilleur que Dieudonné… faut faire de la scène mon pote !

    • Une dernière remarque Shalom t’as oublié en Post Scriptum : « Mais l’amour de moi reste, bien entendu, obligatoire.

    • Albert Cohen qui ne mit jamais les pieds en Israel et refusa, après avoir renié le sionisme, d’en être l’ambassadeur… et Albert Einstein (génial en communication) plagiaire de Poincaré et de Hilbert …!
      La prochaine fois choisis mieux tes exemples Shalom… et si tu veux continuer à écrire inspire toi sans vergogne du style de Céline et de la concision de Cioran… enfin essaye !

  23. Cher « philosophe-milliardaire »,
    Est-ce parce que vous passez tellement de temps à rédiger des phrases aussi longues et tordues, que vous ne paraissez rien comprendre aux discours de Dieudonné ?
    Quoi qu’il en soit, je vous saurais gré de m’expliquer pourquoi un antisioniste est un antisémite. Dans votre explication, merci de considérer que certains antisionistes sont juifs.
    J’attend votre réponse, qui je pense en éclairera, plus d’un (ou pas).
    Cdlt,

    • Au cas où ça vous aurait échappé, Dieudonné a été condamné à plusieurs reprises pour ses propos antisémites

    • Au cas où cela vous aurait échappé, Dieudonné a aussi été relaxé à plusieurs reprises.

    • « @lifka : Dieudonné a été condamné une seule et unique fois pr propos antisémites (pq il a qualifié la shoah de pornographie mémorielle) sur plus de 30 procès donc dire qu’il a été condamné à plueiseurs reprises est un mensonge ! »

      rien à rajouter ???

    • T’as lu ça dans le chasseur Français ? Il a été condamné une fois et relaxé plus de quarante !

    • @lifka : Dieudonné a été condamné une seule et unique fois pr propos antisémites (pq il a qualifié la shoah de pornographie mémorielle) sur plus de 30 procès donc dire qu’il a été condamné à plueiseurs reprises est un mensonge !

  24. Quel sophiste ce BHL ! Il n’a plus rien à ce mettre sous la dent après bide sur bide de ses derniers ouvrages qu’il se vautre à piocher 3 mots d’un long interview pour tenter d’échafauder une pensée déjà bancale et nous pondre un article. A partir de ça :
     » « je suis la preuve, et la seule, qu’il n’existe pas de complot ». On a bien lu. On se frotte les yeux, mais on a bien lu. Si les mots ont un sens, s’ils ont été relus et que l’animateur n’a, comme on peut le supposer, pas été piégé ni trahi, il est en train de nous dire, en quelques phrases, plusieurs choses. »
    Il va faire 30 lignes sur les Juifs et l’antisémitisme !
    Bernard Henry Levy, vous venez de nous faire la démonstration écrite du fameux Protagoras de Platon. Merci.

  25. @ Sylvie : Dernier point Sylvie, as-tu entendu parler de Saïd Bourarach ? Le vigile d’un magasin de bricolage, mort début Avril, qui s’est fait frapper et a été jeté dans un canal avec son chien par 6 agresseurs d’origine juive. Bizarrement, cette affaire n’a pas suscité le même intérêt chez les médias que l’affaire Fofana, sans doute un petit oubli de leur part, ou alors un 2 poids 2 mesures, mais non, ça c’est un complot antisémite c’est bien connu ! Contrairement à toi je n’ai pas connu les années 30, mais je pense qu’en effet il doit y avoir des similitudes avec la période actuelle, sauf que les juifs ont été remplacés par les musulmans ! Le mal n’est pas là où on pense, n’est ce pas Bernard Henri ?

  26. @ Sylvie : Dans un 1er temps, je précise que je suis athée et français. Tu demandes d’arreter la paranoïa et tu nous parles de juifs qu’on enlève, qu’on torture et qu’on tue parce qu’ils st juifs. Déjà peux tu me citer une seule autre affaire dans les 10 dernières années, à part Fofana, en France où un juif s’est fait assassiner pr son appartenance religieuse ? De plus, il me semble qu’il y eu un procès et que le caractère antisémite de cette agression n’a pas pu être démontré de façon claire mais bon passons. Concernant les kidnappings, les tortures et les assassinats, les musulmans sont les plus touchés par ce genre de pratique suite à la guerre contre « le terrorisme » menée par les Etats-Unis (cf Naomi Klein: la startégie du choc), ce qui est plutôt drôle venant de la nation la plus terroriste de la planète (cf Chomsky: Hégémonie ou survie).
    Je tiens aussi à te signaler que le film de l’Utopia dont tu parles a été remplacé par un film réalisé par une réalisatrice juive, traitant du blocus criminel imposé par Israel il collait plus à l’actualité du moment, c’est à dire l’assassinat d’humanitaires Turc par Tsahal dans les eaux internationales. De plus, le film dont tu parles sera reprogrammé à une date ultérieure donc je ne vois pas où tu vois l’antisémitisme ! Pour finir, Dieudonné a eu plus de 30 procès et il n’a été condamné qu’une seule fois pr des propos tenus sur la Shoah, sa diabolisation par les BHL et autres médias bien pensants vient uniquement du fait qu’il a pris position en faveur du camp Palestinien, et personnellement je ne peux pas lui en vouloir vu l’injustice de la situation. Ceci dit, c’est sûr que si on ne connait Dieudonné qu’à travers l’image que les médias en renvoient, il peut paraitre antisémite. Personnellement, ayant vu tous ses spectacles je ne le crois pas mais tout le monde peut se tromper. En tout cas, il y a au moins un point où je suis d’accord avec toi Sylvie : « tristes temps », mais je rajouterais: « …pour les ignorants » ! Allez arrete de regarder TF1 et essaye de t’informer sur les sujets dont tu parles, merci.

  27. Comment B.H.L peut-il encore se considerer philosophe (ou intellectuel??), lorsque cette auto-proclamation ne signifie pour lui une liberté d’expression accessible qu’à son ideologie tribale..? Taddei a tout à fait raison d’inviter des personnages charismatique tel que Dieudo, Soral, Nabe ou d’autres ostracisés de ce systeme médiatique,de véritables opposants à ces ideologues communautaires, ces pseudo-intellectuels pour la plupart sionistes qui se morfondent dans leur betise chaque jour un peu plus, cette oeuvre médiocre nous le prouve encore une fois…

    B.H.L , milliardaire mais grace à quoi, surement pas grace à la philosophie…

  28. Pour un philosophe ; faut il pas essayez de comprendre la cause au lieu de juger l’effet.

  29. Qu’on en soit encore à parler de « lobby juif » aujourd’hui, c’est assez inquiétant.
    La mobilisation pour le retrait d’Israël de la bande de Gaza – qui est un combat légitime – ne devrait pas faire régner les mêmes soupçons, les mêmes théories du complot qui ont dominé les années 30.
    Je ne suis pas juive (arrêtons la paranoïa), qu’on ne vienne donc pas me dire qu’il s’agit, une énième fois, d’arguments de juifs voulant faire culpabiliser la planète entière avec la Shoah.
    Mais le climat actuel où l’on kidnappe, torture et tue des juifs parce qu’ils seraient tous riches (Affaire Fofana, entres autres), la déprogrammation d’un film uniquement parce que son réalisateur est juif (Affaire cinémas Utopia) et enfin des journalistes croyant nécessaire donner la parole à un antisémite notoire uniquement pour prouver qu’il n’y aurait pas de lobby juif…
    On croit rêver. Tristes temps.

  30. Quoi de plus drôle qu’un article de BHL. Vous avez l’emprise sur les médias et ça tout le monde le sait, et quand un journaliste intègre,ouvert et libre comme Tadeï vous résiste, vous vous acharner à l’attaquer. J’imagine que vous avez contacté vos « amis » pour voir comment virer notre cher Tadeï « Que deviendrions-nous si la télévision publique ne venait, dans sa très grande sagesse, de prolonger jusqu’en 2014 le bail de ce résistant […] ».
    Vous êtes un gérant de sociétés financières qui a fait fortune en héritant de son papa un groupe de négoce en bois. Vous vivez dans un palace ! je ne pense pas que votre vécu peut faire de vous un philosophe, ou même un penseur. Mais admettons, en quoi consiste votre philosophie ? votre pensée ? qui se souviendra du grand philosophe Bernard Henry Levy ? y’ aura peut être une Avenue BHL en israël !
    Vous polluer le paysage littéraire par vos absurdités et surtout votre manque d’objectivité.

  31. La minorité musulmane compte un bien plus grand nombre de citoyens que n’en laisse dénombrer la minorité juive. Ces deux minorités françaises étant déchirées par un conflit israélo-palestinien que l’une des deux considère comme étant une guerre coloniale, il est sommé à chaque Français de prendre position à chaque instant, et en particulier, à ces instants cruciaux que sont le choix d’un ami ou le choix d’un amour, avec l’entourage à soupeser de l’un ou l’autre des candidats aux affinités électives. Les élites de ce pays ont délibéré, vous pouvez déjà en constater les effets aux rictus de zygomatiques de plus en plsu lents à démarrer face aux excentricités de certains humoristes cependant que d’autres, bien moins doués quand ce ne l’est pas du tout, se découvrent capables d’appuyer au moindre pet sur le bouton d’un siège éjectable d’où leurs hôtes hilares vont tout droit au plafond se fracasser la glotte. Bien sûr, il y a encore des portiques où «sionisme» ne rime pas forcément avec «fascisme», où ce serait même plutôt «antisionisme» que l’on ferait rimer ainsi, mais ces plateaux si l’on n’y invitait pas de plus en plus fréquemment les amis des vieux amis de Taddeï que sont Nabe et Dieudo, ceux que, ça s’entendait, il adorait entendre lors d’un Paris Dernière balancer à sa voix invisible et vraiment si sexy, combien ils le trouvaient intelligent, ces plateaux, qui étaient encore il y a peu tout à fait fréquentables, deviendraient de plus en plus vides, et par suit, de plus en plus rares. Dans ce climat où les larves de guerre agitent les cadavres debout, il ne reste plus qu’à guetter le dérapage, la plaisanterie de trop mauvais goût, celle qui fait rire la glande tout en alertant l’esprit sur les hostilités que ce rire déclenche. Et un tel dérapage se prolonge par la complicité chomskyenne de la fabrique du consentement, le consentement d’un Debouzze sacrant chez M.O.F. après un sketch désormais célèbre, le roi Dieudonné : « Meilleur d’entre nous »… celui d’un Niqueur de Ta Mère en manque de coup de boule, se pressant de lécher le fondement de Drucker ou d’Arthur avant que de courir asseoir le sien au premier rang du meeting déguisé en « Mahmoud » où sont représentées des saynètes mettant en scène esclave noir versus négrier juif… D’autres exemples?

    • Très bon pitch pour une film sur la vie de Dieudo. En revanche, l’orthographe est à revoir 😉

  32. La bonne question, de tout ce texte sans trop de but et très étrange à lire, est « Que se passerait-il si M. Taddeï n’était pas là ? Où en serions-nous s’il ne se dévouait pour, en dialoguant avec Dieudonné, administrer la preuve que, contrairement aux apparences, il n’y a pas de complot juif ? Que deviendrions-nous si la télévision publique ne venait, dans sa très grande sagesse, de prolonger jusqu’en 2014 le bail de ce résistant […] »…

    Une réponse peut être ?