C’est vrai, ce que vous avez dit, cher Bernard Henri Lévy, lors de vos interventions dans la presse suisse – je suis moi-même bouleversé par le nombre de témoignages de sympathie et de soutien que j’ai reçus dans la prison de Winterthur et que je continue à recevoir ici, dans ce chalet de Gstaad où je passe les fêtes avec mon épouse et mes enfants.

Il y a là des messages de voisins et d’autres qui viennent de gens de toute la Suisse, et, au-delà de la Suisse, du monde entier. J’aimerais pouvoir, à chacun, dire le bien que cela fait, quand on est enfermé dans une cellule, d’entendre, chaque matin, en recevant le courrier, ce murmure de la voix humaine et de la solidarité. Chacun de leurs mots a été, pour moi, dans les moments les plus sombres, et est toujours dans ma situation actuelle, plein de réconfort et de raisons d’espérer.

J’aimerais pouvoir leur répondre à tous. Mais c’est impossible, il y en a trop. Avez-vous une idée de la façon dont je pourrais le faire ? Peut-être votre revue, La Règle du Jeu, qui m’a soutenu dès le premier jour ? Peut-être diffuser ces quelques lignes que je vous adresse ? Je ne sais pas. Je vous laisse faire.

Joyeuses fêtes de fin d’année à vous, aux vôtres – et, à travers vous, à tous ces amis anonymes que je découvre jour après jour et qui m’ont tant aidé.

Amitié.

Roman Polanski

184 Commentaires

  1. je ne crois pas que l’on puisse exonérer Mr Polanski moralement. Cela est une affaire entre sa conscience et sa victime. Selon les informations que j’ai pu lire, celle-ci ne veut plus que l’on parle de cette affaire. Elle ademandé officciellemnt à la justice califronienne d’arrêter les poursuites. Il ne s’agit donc plus de justice au sens où on l’entend normalement(c’est à dire une situation où la société se substitue à la victime pour qu’elle obtienne réparations;puisquenos sociétés n’admettent pas que l’on fasse justice soi-même), mais de l’appropriation par un appareil judiciaire d’une affaire dont la victime affirme clairement qu’elle ne réclame pas justice. Encore une fois, je n’exonère pas Mr Polanski de sa responsabilité morale (que celle ou celui qui n’a jamais….etc… etc….). Je n’approuve pas le fait que la justice se siubstitue à la victime alors que celle-ci sans aucune pression demande que l’on ne s’occupe pas de son cas. Il s’agit là d’une véritable atteinte à la liberté individuelle.

  2. Cher Monsieur Polanski,
    N’oubliez pas que vous avez du monde avec vous et nous vous soutenons autant que nous pouvons; ne cessez pas de vous battre; vous avez connu d’autres épreuves et vous vous en êtes sorti. ne baissez pas les bras, jamais car nous avons besoin de vous et sommes avec vous
    TRès cordialement
    Armelle

  3. C’est la haine de l’homme puissant contre le vilain qui se serait perdu pour un temps d’hérence. Le systhème qui a tant detruit de manière la plus hypocrite la vie de Bill Clinton.
    C’est le systhème américain, avec une note dictatoriale en sourdine comme l’a montré la politique de Bush et la torture, l’homme dans son escence sacrée que chacun possède en soi ni a pas de place. Que dit la victime? Que dit le prétendu coupable? Que disent les décisions de justice? Qu’elle est la situation actuelle de la personne instruisant? Quel est le pouvoir des journalistes?
    Combien d’homme aux Etats-Unis, en Europe courent la liberté alors qu’ils ont commis pire et régulièrement, qu’ils étaient couverts par les officiels? Ils sont libre et sans instruction!
    Combien Roman Polanski a déjà payé et plus qu’une peine de prison de cette poursuit depuis combien d’année! Cinéaste privé de Hollywood!!! Est-ce la raison? Je lui souhaite courage!

  4. Vous me saoulé en reparlant d’une époque (les soixanthuitard)…C’était très bien de contester l’autorité, elle ne méritait que cela, mais ce que vous avez dans votre grande majorité proposé comme remède à la place était pire que le mal….Vous avez lâché les chiens…pauvreté morale en tous genres nous voilà : incestes, pédophilies, viols(apparemment consenti, bien sûr)…

    Les fabuleux héros de votre génération du genre de « Con bendit »(sorry pour l’ortho) sont très floues avec tous ces thèmes, pardonnant d’avance les action passées du sieur Polanski (qui ne dit mot consent), donc il est très facile d’imaginer des fréderic mitterand (qui pardonne tout aussi facilement) s’amuser de la sorte à l’époque…Oh, oui, des corps si jeunes, si frais, si fermes…sans aucun code moral il était certain que nous en serions là aujourd’hui….Il y a pourtant un code simplifié qui régit (ou devrait régir) l’espèce humaine : la religion…non non, je ne suis pas un fervent pratiquant, ni croyant d’ailleurs ; j’ai le simple bon sens d’admettre que je ne sais pas (agnostique), mais la phrase toute simple ‘ne fait pas à autrui ce que tu ne voudrais pas subir’ est aux oubliettes, et pas seulement dans les fanges sociétales comme on pourrait l’imaginer (ou l’espérer)…
    Existe il un seul adulte qui pourra affirmer qu’un enfant désire de lui même(sans manipulation) comme un enfant aime le chocolat, rencontrer un sexe d’homme qu’il devra mettre en bouche ou ailleurs….Si oui, vous divaguer et comme d’autres vous devriez être enfermés

  5. bien sur j ai soutenu Roman polanski des la premiere heure et je continue je voudrais lui envoyer du courage au mois de mars j etais en suisse a cote de son chalet j ai pense tres fort a lui a cette obligation stupide d assignation a residence combien de fois devra t on repeter que ce n est pas la meme epoque et que beaucoup d entre nous faisions l amour comme ca juste pour le fun pas pornographique comme vous voulez le laisser croire on n y pensait pas c etait peace and love and that all love love love nous devrions tous et toutes avoir un bracelet electronique alors

  6. Que va faire la horde hystérique prise entre l’élite française de la culture mondiale et l’élite du football français? Quelle est la différence entre l’affaire Polanski et l’affaire Ribéry and Co, on entend pas parler de la mère de la jeune fille, on entend pas parler de grosses sommes d’argent à venir, pas de procureur qui, se sentant infériorisé, veuille se « payer » un footballeur.

  7. Polanski doit payer pour ce qu’il a fait. On ne doit pas souiller la mémoire de sa victime. Les Suisses ont signé un accord avec les USA. Si Polanski était en Suisse depuis 30 ans et qu’il n’a pas été inquiété, on peut soupçonner les suisses de l’avoir couvert. En le livrant aux USA, ile ne font que respecter la loi. La vicitime ne veut plus entendre parler de cette affaire, et c’est tant mieux pour Polanski. Pourquoi les USA ne jugent pas rapidement Polanski et qu’on en parle plus. Laissons les Suisses tranquilles, et c’est d’ailleurs ce qu’ils veulent et continuer à faire des affaires avec les juifs, les arabes, les néo-chrétiens américains, bref avec tous ceux qui ont du fric…..

  8. Le seule question qui vaille, me semble-t-il, que l’on se pose dans cette affaire qui a traîné bien trop longtemps , est bien ce que pouvait faire une gamine de 13 ans dans une fête de ce genre. Il est vrai que l’époque était encore celle du « peace and love » et de ses conséquences. Mais l’acharnement et la sur-médiatisation de cette affaire (qui aura largement fait celle des divers canaux de presse) est déjà en soi répugnante. Pour toutes les parties. Que tout cela cesse enfin et que chacun retourne à ses occupations et, pour Roman Polanski, enfin sorti de ce « cul de sac », à sa vie et à sa création.

  9. La justice californienne refuse de juger Roman Polanski par contumace, alors qu’il est assigné à résidence dans sa propre maison suisse. La justice californienne fait donc preuve d’acharnement aujourd’hui comme cela a été le cas hier quand un procureur intervenait publiquement et hors de propos, donc illégalement, et que le juge chargé de l’affaire faisait des commentaires inacceptables sur la personne de Roman Polanski tout en ayant la ferme intention de revenir sur un accord dûment signé entre les parties concernées.
    Celle qui est directement concernée par cette affaire l’a dit et redit : ce juge a fait souffrir Roman Polanski plus que de raison, la faisant souffrir plus que de raison également par contrecoup. Elle-même estime que la peine de prison qu’il a déjà subie en Californie et cet accord ont été plus que suffisants.
    Il y a dans cet acharnement quelque chose de tout à fait malsain de la part des autorités judiciaires concernées mais aussi dans la nature de nombre de commentaires faits par des personnes de toute évidence titillées par cette affaire. Qui a pris la peine de bien lire les déclarations des intéressés à l’époque sait pertinemment qu’on ne peut parler de viol dans l’acception véritable du terme. Quant à la grande jeunesse de la jeune femme alors- car ce n’était plus une enfant -, Roman Polanski l’avait admis et avait « payé » en conséquence, au propre comme au figuré.
    Le rôle joué par la Suisse dans cette affaire est également scandaleux car, après avoir accueilli le cinéaste, y compris comme propriétaire à Gstaadt, les autorités judiciaires l’ont fait arrêter par traitrise comme s’il s’était agi d’un bandit de grand chemin…
    On ne peut que redire notre solidarité avec Roman Polanski et l’assurer de notre soutien pour ce qu’il vaut
    HKL

  10. Je ne comprendrai jamais l’extase irrationnelle que suscite cette affaire. Elle illustre à merveille la collision entre les faits et leur contexte. C’est d’une explosion dont il s’agit. Elle fait des victimes, creuse de inimitiés, clive des consciences.

    – Le viol sur mineure est avéré, assez sordide dans les faits.
    – Ce crime est poursuivi pénalement d’office dans tout le monde civilisé, aucun règlement civil pécuniaire ne l’éteint.
    – Il est imprescriptible, afin de préserver les droits de la victime dans la durée. Les droits à la prescription de l’auteur des faits, majeur, est sacrifié au bénéfice de la victime mineure.

    – Les épreuves, particulièrement terribles, dont a été victime Roman Polanski tout au long de sa vie, et dont certains prennent prétexte pour l’exonérer de sa responsabilité, auraient aussi bien pu l’orienter vers plus de maturité et de compassion envers sa victime. Faire l’économie de cette question, c’est le rejeter dans le monde des imbéciles irrécupérables.
    – Frédéric Mitterand, en midinette éplorée, porte une lourde responsabilité dans l’exposition dont l’affaire a fait l’objet. Faire l’ouverture du Vingt-Heures équivaut à une condamnation à mort.
    – Et si nos amis Suisses, avec leurs fiers uniformes, leurs votes démocratiques et autres marchandages sournois, leurs foutues banques, montres et coucous restaient sagement au fond de la classe, ça nous ferait de vacances.

    Je souhaite sincèrement que ce vieux monsieur Polanski reprenne aussi vite que possible le cours de sa vie féconde et heureuse.

    • « – Le viol sur mineure est avéré »

      Viendez nous dire Toto comment ça c’est passé, tu avais l’air d’y être !! J’te jure que ça nous interresse…

    • Il se base tout simplement sur l’audition judiciaire de la victime présumée… vous n’y étiez pas non plus je suppose.

      C’est une affaire de Droit. Qu’elle suscite des passions compte-tenu de la personnalité de Polanski peut se comprendre… voilà pourquoi la seule optique du Droit me semble la seule voie raisonnable.

      Laissons donc faire la justice puisque la culpabilité au sens juridique de Polanski ne fait pas débat, il a plaidé coupabe de son propre chef de « relations sexuelles illégales »(donc non viol) mais ceci peut-être tout de même puni d’un maximum de 4 ans de prison et encore sans tenir compte de sa fuite.

      Bref entre les pro et anti… j’ai envie de dire que les Etats-Unis sont une grande démocratie et que je ne vois pas au nom de quoi nous devrions ne pas avoir confiance en leur justice. Il y’a un juge, des jurés, M. Polanski a des avocats et sans doute les meilleurs….

    • Une remarque de fond sur « le viol est avéré ». A ce jour, le viol n’est pas qualifié. En plaidant coupable de « relations sexuelles illégales » Polanski a obtenu de la justice qu’elle abondonne les autres chefs d’accusations

      « le juge Laurence Rittenband, les avocats de Polanski et le procureur se mettent d’accord sur un « plea bargain », une pratique courante : Polanski plaide coupable du seul chef d’inculpation « relations sexuelles illégales » et le ministère public abandonne les autres charges »… et… « Du reste, l’actuel mandat d’arrêt visant Polanski se cantonne au seul chef d’inculpation de « relations sexuelles illégales ». »

      Cependant, notons que : « Sauf que, depuis l’interpellation, le bureau du procureur de Los Angeles a suggéré que la fuite de Polanski pourrait invalider cet accord, et donc placer à nouveau le réalisateur sous le coup des six chefs d’inculpation initiaux »

      Enfin n’oublions pas que « David Wells, substitut du procureur en 1977, dit avoir communiqué avec le juge Rittenband au cours de l’instruction » ce qui est interdit et que le juge de l’époque a organisé des conférence de presse sur le sujet (illégal)… la justice américaine a fait des erreurs de procédures et en plus doit faire avec des budgets serrés hors la procédure Polanski est très, très coûteuse…

      Tout vient de cet article complet
      http://www.lemonde.fr/cinema/article/2009/10/06/l-encombrant-m-polanski_1249997_3476_1.html

    • Je pense qu’en lisant Moix, certains commentaires dont ceux de mon amie Totote, j’ai raison de parler d’extase irrationnelle.
      Une question : quelles sont les réelles motivations de ceux-ci qui profèrent de telles âneries, et se roulent dedans comme….

  11. un message pour exprimer ma sympathie à Monsieur Polnaski et mon soutien à sa famille.
    La victime a demandé à plusieurs reprises l’abandon des poursuites et il est ridicule et malsain d’être plus royaliste que le roi dans cette affaire douloureuse.
    Je pense aussi que le pardon et l’indulgence font honneur à notre civilisation, dès lors qu’ils ne se confondent pas avec la complaisance et la lacheté. La justice devrait y penser
    Enfin et compte tenu de ce que je viens de dire, il me semble que la société pourrait faire crédit à Monsieur Polanski des souffrances exceptionnelles qu’il a affronté.
    En conclusion, merci à BHL pour son action en faveur du cineaste.

  12. Je souhaite seulement à toutes et à tous, de ne jamais avoir menti, manipulé ou ommis de dire toute la vérité quand, hélas, la justice nous attrape pour démontrer notre innocence, je souhaite que toutes et tous jamais, vous n’ayiez commis de « délits » répréhensibles », pour moi, la seule vérité est le courage d’assumer et de payer sa dette, c’est ce que la société demande, alors, je préfère l’humilité et le silence.
    Argent ou pas, origine culturelle ou pas, je vous souhaite de ne jamais mentir ou devoir dire la Vérité pour vous défendre. Car seule, la solitude dans ces moments là vous est sincère et amie.

  13. Je souhaite de tout coeur que 2010 voit la fin de ce regrettable et pénible épisode pour Roman Polanski, et qu’il retrouve au plus vite sa condition d’homme libre, auprès de son épouse et de ses enfants.
    Une fois encore, comme dans mes messages précédents, je lui apporte tout mon soutien, ainsi qu’à sa famille.

  14. Je suis scotchée par la scène de viol que Samantha décrit, je la trouve étrange.

    Elle nous dit etre terrifiée et CONTENIR SES LARMES. Balaise pour quelqu’un qui est sous l’emprise de la drogue et de l’alcool qui vit un viol, (parceque, en ce qui me concerne, je ne compte plus les hontes que je me suis prise au resto à pleurer avec une copine parcequ’on n’y était allez un peu fort sur la bouteille). Donc Polanski qui la viol, donc qui ne maitrise plus ses pulsions parcequ’il ne peut pas les controler parceque c’est un violeur, s’arrete et lui dit (on n’est prié de ne pas rire) : Tu prend la pillule ? et donc Samantha, qui vit un viol, mais qui contient ses larmes malgré la prise d’alcool et de drogue lui répond (on est prié de ne pas rire) : Non
    et donc, Polanski qui reprend le processus du viol, parcequ’un violeur ne pense qu’à lui, lui dit alors (on est prié de ne pas rire) :
    je te prends par derrière.

    Je voudrai savoir si les archives de police contiennent des témoignages de victimes ou l’agresseur demande à sa victime :
    Prends tu la pillule ?
    Es tu en ovulation ?
    Stérilet ?

    Au fait, Bonne année à la famille Polanski

    • Vous avez entièrement raison: les déclarations de Samantha sont tellement drôles qu’on a eu des difficultés à apprécier les bêtisiers de fin d’année de la télé à leur juste valeur…

      Plus sérieusement, toutes ces déclarations qui visent à disculper Roman Polanski sont ridicules.

      Peut-être en effet que les faits ne permettent pas d’accuser Roman Polanski, comme de grands avocats tels Maître Florence l’expliquent en détails. Dans ce cas, il n’y a aucune raison de penser que la justice américaine en décidera autrement. Ainsi, il n’y a aucune raison de s’opposer à ce que Roman Polanski soit envoyé devant la justice américaine. Je ne saisis donc pas la nécessité de raisonner juridiquement sur la culpabilité de Roman Polanski.

      Mais on peut bien évidemment s’opposer à son extradition pour d’autres raison. Par exemple parce qu’on pense qu’un artiste est au-delà de la justice. Ou encore parce que l’on remet en question les valeurs morales de la société américaine telles que traduites dans sa justice, que l’on souhaite non applicable à un citoyen français. Mais il faut alors exprimer clairement les raisons de son soutien à M.Polanski, et ne pas se cacher derrière des arguments basés sur la psychologie de la présumée victime ou des violeurs. Les avocats des différentes parties auront tout loisir de développer de tels raisonnements le cas échéant. Il est d’ailleurs probable que, en possession de tous les éléments, ils s’en sortent bien mieux que nous.

      Je répète par contre que l’on ne peut pas raisonnablement s’en prendre à l’absence de prescription pour les crimes sexuels aux Etats-Unis. En effet, le système de prescription n’existerait pas si la justice avait des moyens infinis. Il n’est là que pour rendre plus facilement gérable le système judiciaire. Je ne vois donc pas en quoi quiconque d’autre qu’un Américain aurait son mot à dire.

    • Je vous parle de présomption d’innocence dans le message ci-dessous!!! . Je m’adresse au groupe de « J’ai pas de cerveau » ou  » Du goudron et des plumes »!!!! qui l’accuse de viol et de pédophilie sans savoir!! Gardons en tête une présomption d’innocence.

    • Et je rajoute : Si je suis une grande avocate, alors toutes les femmes sont de grandes grandes avocates.. et vous savez pourquoi ? Non. Parcequ »elles pleurent facilement.

    • « Plus sérieusement, toutes ces déclarations qui visent à disculper Roman Polanski sont ridicules.’

      Vous rendez vous compte de ce que vous dites MONSIEUR DE JAZERTY DE J’OUVRE MA BOUCHE DE JE FERAI MIEUX DE ME TAIRE ????!!!!
      Etes vous père de famille avec des enfants scolarisés ? Et si oui, vous êtes vous vu accuser de viol et de pédophilie avec un lynchage populaire ?
      Et si vous abordez le terrain de la legislation internationale sur le système de prescription (terrain que je n’aborde pas, et je ne m’y risquerai pas), je vous conseil de bien réfléchir avant d’ouvrir votre bouche car en effet, des légistes bien plus qualifiés que vous le font et dénoncent un abus.

    • Pour finir. Parceque je me suis vu avoir des certitudes et me trompées et finir par présenter mes excuses, je ne condamnerai personne. Allez, Bonne année à tous !

    • Flo, tu serais gentille de cesser de tout ramener à tes expériences de petite débauchée, dont tu semble assez fière. Cela ne nous intéresse pas et ne peut servir d’argument.

    • Je suis fière d’avoir honte (?) (un appéritif , deux verres de vins, une histoire triste touchant un proche me font pleurer). J’ai une certitude te concenant; le choix de ton pseudo.

  15. 1) American Beauty
    Je vous invite à regarder ce film, où le héros faisant face à une crise conjugal ressent un désir pour une jeune fille de 16 ans (supposé) et amie de sa popre fille. Il fume des joints avec le voisin d’en face, agé du meme age que sa fille (ou peut etre 2 ans de plus… vous avez l’air de tenir au chiffre). Et il y a cette scene interressante oû il s’apprete à avoir un rapport avec cette jeune fille qui lui avoue etre vierge et qui lui fait renoncer à la toucher. Bref, alcool et marijuana sont présent dans la vie de cet homme. Personne n’a estimé que ce film était l’apologie de la pédophilie et de la débauche mais a plutot provoqué un attachement certain pour le héro.

    Alcool
    Agée de 13 ans, nous avions fait les andouilles avec 3 autres amies. 2 heures de permanence un après-midi en semaine, on était tombé sur le bar des parent de la fille chez qui nous étions. NOUS SAVIONS que nous commétions un INTERDIT que cet alcool nous griserai, nous avions cherché une douce folie. Comment se fait-il que Samantha ACCEPTE cette coupe sans l’ombre d’un doute sur les évènement à suivre ? Je vous rappelle qu’il lui a proposé cette coupe, il ne l’a pas soualé à l’insu de son plein gré! et comment se fait-il qu’elle n’ai pas eu la chair de poule à ce moment ?

    13 ans, enfant ou adolescente ?
    Je suis néee en 1966. Toujours en cinquième : Il y avait 2 filles de ma classe qui étaient formées (full option: poil, poitrine, règle) et avaient des rapports sexuels; hé oui, ça existe. La différence entre elles et moi (et nous avions le même âge) s’est fait sentir lorsque l’une d’elle nous a parlé et décrit du sperme; ça m’avait glacé le sang, je n’étais garnie que de 2 balles de ping pong en vu d’une poitrine naissante et de 3 poils pubiens et pourtant cette jeune fille en parlait sans aucune gène ; elle était adolescente moi pas. Un an plus tard, lorsque j’ai eu mes règles et donc en age de pouvoir tomber enceinte, cette même conversation ne m’aurait pas choquée comme si ma biologie m’autorisait à quelque chose qui pouvait m’arriver et à laquelle nous sommes destinés.

    Pédophilie, viol
    Par définition un violeur répond à une pulsion qu’il ne maitrise pas. Lorsqu’une victime se manifeste et dépose plainte, dans la majorité des cas, d’autres victime se manifestent(inutile de vous citer les exemples récents; vous les connaissez sans doute). Un compoprtement de pulsions incotrolées se réïtère ou s’est produit avant. Comment se fait-il qu’il n’ ai t qu’UNE victime en 30 ans?!!!!, en sachant qu’en plus il peut y avoir 500 000 $ à la clé pour la victime. Donc Polanski n’aurait été violeur qu’une fois dans sa vie ??!!!! Grande première. La seule réputation que je connaisse de Roman Polanski est celle d’être un sale con avec ses acteurs. Maintenant, s’il y en a d’autres victimes qu »elles se manifestent.

    Veracité
    Lorsque Samantha dit n’avoir comme amant que son boy friend, il n’y a qu’elle qui peut l’affirmer car si d’autres adultes en ont eu des relations avec elle, ils ne viendront certainement pas témoigner. Et enfin, lorsque j’entends le temoignage de l’ancien secrétaire de feu Mickael Jackson nous expliquer qu’il recevait 500 photos de gamins par mois dont les parents auraient damner pour voir leur progéniture accéder à la célébrité, je ne saurai pas étonnée de savoir que Samantha ait menti sur la nature forcée de la relation qu’elle a eut avec Roman Polanski. Je garde une suspicion de mensonge à l’égard de Samantha et une présomption d’innocence à l’égard de Roman Polanski sur la nature forcée de ce rapport tout simplement comme la justice nous le propose
    Je vous rappelle que enfants ou des adolescents peuvent mentir parceque manipulés,. Je ne vous rappelle pas les dossiers; vous les connaissez.

    • Madame,

      merci de nous épargner vos commentaires inutiles.

      Vos expériences n’engagenet que vous. Entre parler d’une chose, et la vivre, il y a un fossé. Entre des relations consententes et une relation forcée, il y a une différence énorme.

      Les 500 000 $ ont été versés uasiment 20 après.

      Votre définition d’un viol est erronée: le consentement est l’élément unique permettant la qualification d’un tel acte. Sachez que bon nombre de violeurs n’ont commis de tels actes qu’une fois (vous êtes bien trop influencée par les histoires du 20h mettant en umière les plus « grands » violeurs de la nation…).

      Je pense qu’à 13 ans, tout le monde n’est pas aussi intelligent ou bien éduqué que vous: la conscience du danger n’est pas innée, elle s’apprend. On ne peut pas condamner Samantha pour ne pas avoir pris conscience des actes à suivre (surtout que Polanski n’était pas encore connu à l’époque pour être dangereux). La Justice est là aussi pour éviter que les gens « faibles » ne puissent pas être manipulés: vous accordez trop de crédit à l’esprit manipulateur de Samantha alors que les faits montrent bien que c’est Polanski qui a tout manipulé (avec sa drogue et son alcool).

      Enfin, ce qui se passe dans American Beauty n’a pas de valeur universelle: seul Sam Mendes est engagé dans ce qu’il nous propose. Donnez-nous des situations ou des violeurs de mineurs s’en sont sortis sans aucune peine, cela aura plus de valeur.

    • Monsieur,

      je note, que par mes commentaires inutiles vous n’employez le mot « enfant ». Il ne vous reste plus qu’à intégrer l’idée que Samantha ait pu etre manipulée avant de faire sa déposition. Dois-je vous rappeler que sa maman la faisait poser nue… Je maintiens ma présomption d’innocence.

    • Précision dimportance : Roman Polanski s’est prété à une expertise psychiatrique qui a indiqué qu’il n’était ni pervers, ni pédophile, ni violeur.

    • Pardonnez-moi d’avoir un champ lexical suffisant pour user d’autres mots qu’enfants. J’en prends note, et vais utiliser un vocabulaire plus simple.

      Tout d’abord, permettez-moi de douter de vos propos: Samantha Geimer n’a jamais posé nue pour qui que ce soit. Je pense que vos sources sont peu fiables et partisanes: je vous demande donc de bien vouloir nous faire partager ces informations que vous semlez être la seule à connaitre.

      Ensuite, quand bien-même une mère est irresponsable et dangereuse ( je ne fais ici qu’une hypothèse se basant sur vos dires), l’enfant doit-il être pour autant exempt de toute justice ? Je vous rappelle que beaucoup de viols ont lieu au sein d’une même famille. Les parents n’ont pas le droit de vie ou de mort sur leurs enfants, nous en sommes plus au Moyen Age.

      Enfin, M.Polanski est une personne intelligente (je suppose): il était donc conscient de l’illégalité de ses actes (ce qui relève du bons sens: je ne pense pas que cet homme serait d’accord pour qu’un homme de 40 ans ait des relations, quelles qu’elles soient, avec ses filles qui ont à peu près l’âge de Samantha au moment des faits). Même si l’on accepte votre hypothèse de manipulation, l’acte reste illégal et répugnant. Et je persiste à croire que l’administration de drogue et d’alcool à l’enfant, sous la contrainte, relève du viol.

  16. C' »est la meilleure ca Polanski viol une fille et BHL dit que le peuple d’en bas et pas les stars le soutienne. Je ne suis pas d’accord, BHL, phylosophe que vous etes, pensé qu’une personne moral puisse violé une mineure. Vous intervenez à chaque conflit et dites votre mécontentement, avec le racisme, les guerres, la bourka, dieudonné, bush, etc etc, et parce que POLANSKI est votre ami, VOUS PENSEZ QUE CE N’EST RIEN CE QU’IL A FAIT. Mon dieu BHL, que vous me faites peur vous et votre pensez MORAL. Au faite, je ne suis ni un nanty, ni un bouge, ni une star, je suis juste un citoyen francais moyen d’en bas, avec mes fautes d’orthographe. Que vous etes contadictoire avec vos conviction surtout qu’en on s’en prends a soi meme ou a ses amis, N’est ce pas cela, la faiblesse de l’Homme que vous l’avez si bien dit dans une de vos précedentes déclarations. Bravo a notre chere pensée unique BHL.

    Un fidéle du blog

  17. @Philippe

    Restez calme! Faites-vous une petite faveur, un petit calcul mathematique: faites le rapport(fraction) de vos certitudes sur la vie(numerateur) et vos incertitudes(denominateur), vous verrez qu’il est proche de ZERO. Ce qui est helas le cas de tout commun des mortels. Oui nous savons des choses, oui nous sommes responsables de ceci ou cela, mais tout ca a des limites averrees. Essayer de nuancer et relativiser sur le cas Polanski n’est en rien denier le role ou l’importance de la justice dans nos societes. Je suis en droit de m’interroger lorsque le Champion toute categorie du Proxenetisme Financier hurle au LOUP ou Parle de Justice. On peut tout attendre d’un blanchisseur invetere d’argent sale sauf la Justice. Faire allusion a l’hypothetique facteur « HASARD » peut paraitre empirique mais n’est point du fatalisme mais du realisme basique. La justice est un moyen et non une fin , elle est a l’image de ceux qui la modele et la revise: elle n’est pas parfaite et n’est point la meme aux quatres coins de la planete. Le Plea Bargain(Marchandage judiciaire) peut relever du bon sens aux USA mais pas en France. La peine de mort peut relever d’une Justice de bon sens aux USA et en Chine mais pas dans d’autres pays pourtant civilises. TOUT EST RELATIF meme la notion du bon sens que vous evoquez pour etayer votre pedantisme! De toute evidence et ce malgre l’etalage de vos connaissances livresques, votre probleme n’est pas Polanski et encore moins la quete de justice. TOUT TOURNE AUTOUR DE VOUS! C’est pas les yeux fixes sur votre savant nombril que vous comprendrez que l’homme n’est qu’un produit de la societe, Oui le milieu conditionne l’homme, c’est souvent en depassant votre sacro-sainte notion de responsabilite individuelle que l’on remonte le mieux aux causes profondes et a l’extreme complexite des maux de nos societes dites modernes.

    Dire que le cas Polanski est complexe compte tenu de pas mal d’autres facteurs que le seul facteur reel mais O combien emotionnel et sensationnel de « Viol d’une gamine de 13 ans »( vous l’utilisez habilement et sans cesse d’ailleurs pour ameuter les lyncheurs et autres justiciers de pacotille), renvoie tout simplement a d’autres responsabilites: le pays qui le reclame et a qui nous devons ce fiasco judiciaire, le pays qui l’a protege, et enfin pire de tous, le pays qui le detient(Pays hote, et suppose etre NEUTRE).

    Pensez-vous avoir plus de legitimite, plus de bon sens, plus de raison et de coeur que la victime? Elle a pardonne! Que vous faut-il pour comprendre que l’ignorer farouchement et sans relache, peut aussi s’apparenter a un deni de justice?

    • Vous semblez limiter la responsabilité de l’homme dans ses actions: j’ai tendance à penser que nous sommes responsables de ce que nous faisons de notre vie. Le « hasard » comme vous semblez l’invoquer n’est qu’une interprétation faible de la rencontre de différentes volontés. Avec une approche telle que vous la pronez, je comprends que vous ayez beaucoup d’incertitudes: en se cachant derrière de tels principes, en invoquant des phénomènes surnaturels (car je considère que le hasard, comme vous le définissez, est une force incontrolale par l’homme et à ce titre est une force occulte), vous ne pourrez que très peu avancer. Toutes les sociétés se sont développées en se désenchantant: je pense sincèrement que des explications de type surnaturel (et je ne palre pas que du hasard, mais également de toutes les croyances) ont été des réponses à des faiblesses humaines quant à la compréhension du monde qui l’entoure. Je ne prétends pas tout connaitre, comme vous semblez le croire, mais j’ai une approche de la vie différente de la votre. Avec des conceptions comme la votre, la terre serait encore plate, et les scientifiques seraient des sorciers.

      L’Homme est effectivement conditionné par son milieu: il lui appartient de prendre de la hauteur, de réfléchir sur lui-même, de s’en défaire et de se construire. Cela demande des efforts, certes,mais ne limitez pas le pouvoir de l’homme qu’ili a sur lui-même. Vous avez une conception bien triste et faible de l’Homme. Vous enlevez tout principe de volonté à l’être humain. C’est également dangereux: peut-on ne pas condamner une personne qui a souffert ? Cet argument, revenant souvent dans l’affaire Polanski, est à mon sens inopérant. Le passé est une explication pas une justification. Pouvez-vous me citer beaucoup de criminels n’ayant pas souffert dans leur vie ? A l’inverse, toutes les personnes ayant conu de tel drames ont-ils commis de tels actes ? J’attends votre réponse.

      Je suis partiellement d’accord avec vous: la justice est en partie différente selon les sociétés. Mais les exemples que vous citez sont les plus médiatiques et ne représentent qu’une partie infime de la justice de chaque pays. La majorité des principes régissant les sytèmes judiciaires nationaux se rapprochent car, justement, le bon sens prime dans l’élaboration de la justice (désolé de devoir vous expliquer que beaucoup de choses, dont le viol, l’inceste ou la pédophilie, sont reconnus unaniment, dans les sociétés civilisées, comme des crimes, et ce, déjà dans les années 70). Les pirncipales différences s’opèrent dans la réparation des faits incriminés: certains Etats des USA utiliseront la peine de mort pour un crime, d’autres non. Mais tous le condamnent.

      En ce qui concerne le rôle de la Suisse, vous vous méprennez: sont statut de pays neutre ne l’ pas empêché de signer des accords d’extradition avec de nombreux pays (dont les USA). M. Polanski savait que ces accords étaient en vigueur, la Suisse n’a fait qu’appliquer des règles qu’elle a instituées: M. Polanski étant sous le coup d’un mandat d’arrêt international (qui a été renouvellé tous les 6 ans depuis sa fuite, afin d’éviter toute prescription) et la police Suisse sachant où il se trouve, cette dernière n’a fait que son devoir.

      Sachez enfin que pour des actes relevant du pénal, la victime n’est pas la seule partie civile. La Justice n’est pas seulement là pour réparer les préjudices subis par la victime: elle est là pour établir (et rétablir) un ordre dans la société: ne pas juger Polanski serait un signal fort pouvant engendrer un désordre (puisqu’une injustice serait crée).

  18. Roman Polansky n’est pas une pauvre victime esseulée, sans ressources, sans « répondant », prise dans les impitoyables et énormes pinces d’un système aveugle et défaillant, qu’il faut soutenir face à l’injustice. Arrêtez de nous bercer !

    Il est traité comme tout citoyen et même beaucoup mieux. Sa notoriété et le soutient d’une « élite » interfèrent dans le rendu d’une vraie justice. On fini par être convaincue qu’il ne paiera pas vraiment pour ses fautes … il est président de la république lui aussi ?

    On parle de fracture sociale, à un autre niveau voici l’une de ses facettes.

    On peut admirer l’œuvre, cela n’empêche pas de juger l’homme … une fillette de 13 ans !

    • Une « fillette » de 13 ans, qui en paraissait plutôt 18, et qui avait déjà eu des relations sexuelles avant de rencontrer R.Polanski.

    • Et donc c’est de sa faute… Sérieusement Isabella !

      La culpabilité de M. Polanski n’est pas un débat.Il a lui même plaidé coupable pour « abus sexuel sur mineur ».

    • Oui, R.Polanski est coupable d’avoir eu des relations sexuelles avec une mineure. Et bien, il n’est pas le seul!! Il faudrait plus de prisons que de logements pour accueillir tous ces « criminels sexuels » (expression employée par certains).
      Sachez en outre, que si R.Polanski n’avait pas commis cet acte en Californie, il n’aurait pas été poursuivi, car les lois diffèrent selon les états aux USA. (en Georgie par ex, le délit de rapport sexuel illicite, ne s’applique qu’aux fillettes de 12 ans et moins, alors qu’ il est de 18 ans pour la Californie).

  19. Et si nous apprenions à gouverner notre langue? A mesurer nos propos? La haine n’a jamais grandi personne. Elle n’apporte aucun bénéfice. Ces relents d’antisémitisme colportés dans certains messages postés sont affligeants. Que ceux qui ont une tête pour comprendre comprennent: le ventre est toujours fécond; et quand on est un peuple qui est revenu de la mort, on a pas le droit de baisser la garde. Courage Polansky, courage Levy.

    • Sérieusement je ne comprends toujours pas le lien qu’à nouveau un défenseur de Polanski font avec l’antisémtisme.

      Lorsque vous écrivez « Ces relents d’antisémitisme colportés dans certains messages  » à quels messages pensez-vous exactement alors que ce blog est heureusemnt modéré ?

      Pour être franc, j’ai plutôt l’impression, notamment à la lecture d’un message ahurissant d’un « magistrat », que certains défenseurs de Polanski le font avant tout parce qu’il est de confession juive.

      J’ose espérer que je suis dans l’erreur. Pour être franc, je me moque de la confession de M. Polanski et j’espère que c’est le cas de la majorité

      Voici le message qui m’a choqué :
      « dray dit :
      27 décembre 2009 à 22:47
      Etant Magistrat je ne comprends pas un tel acharnement pour une affaire dont les évènements remontent à plus de trente ans.
      Ami du peuple américain et reconnaissant pour l’aide qu’il apporte à Israêl je suis extrêmement déçu par leurs positions et je ne peux soutenir un tel comportement.
      Je suis admiratif du talent de Polanski et chaque fois que j’en ai l’occasion je porte témoignage de mon soutien.
      Je suis persuadé qu’on ne peut faire face à une telle injustice que par rapport à sa famille
      Bon courage »
      https://laregledujeu.org/2009/12/27/668/lettre-de-roman-polanski-a-bernard-henri-levy/comment-page-4/#comments

  20. Roman Polanski remercie les personnes qui l’ont soutenu. C’est bien !!! Il y a en a beaucoup dont moi. Mais la haine des internautes continue et la cure est lancée. Et c’est reparti histoire de viol et de pédophilie.Délits contre lesquels Polanski n’est pas popursuivi. Ce n’est pas aux internautes de réclamer la tête à Polanski !!!
    La justice américaine offre 2 possibilités à Polanski un jugement par contumace ou qu’il retourne à Los Angeles démonter qu’il n’a pas bénéficier d’une procédure équitable. Seule la justice américaine décidera et sera surement plus clémente que les internautes car bien au courant du dossier.
    Courage Roman Polanski nous ommes avec vous

  21. Drogi Panie Romanie,
    zdrowia i pogody ducha – mimo wszystko – dla Pana, zony i Waszych dzieci na cały kolejny rok!

  22. La justice devrait d’abord être au service des victimes avant de servir les sentiments de la population.
    Là, quand autant de temps s’est passé, que la victime s’est construite ou reconstruite, exhorte tout le monde à laisser tomber pour lui laisser sa paix, et quand on sait que le premier juge a biaisé l’affaire et qu’il est le grand responsable de la fuite de Polanski à l’époque; est-il vraiment sensé de reprendre tout cela ? Où bien faudrait-il infliger encore à la victime le déballage de cette histoire à ses proches, son mari, son enfant pour faire plaisir aux phantasmes de justice, de ceux qui prétendent défendre cette même victime ?
    Ce légalisme obsessionnelle est malsain, car décalé du bon sens et ne cause que des torts à toute les parties en causes.

    • C’est un vrai argument.

      Cependant vous semblez oublier que M. Polanski est également recherché pour avoir fuit les Etats-Unis d’Amérique alors qu’il était en liberté sous caution…. et pour cela la malheureuse victime de 13 ans n’a rien à y voir. C’est une affaire entre la Justice des Etats-Unis et M. Polanski pour « fuite »

      Enfin, admettez que dans une démocratie, il soit possible pour le Ministère Public de poursuivre des personnes pour des faits présumés sans le consentement des victimes.

      Par exemple, n’oubliez jamais que dans les affaires de pédophilies, 70% des cas se font par des membres de la famille… Faudrait-il vraiment attendre le consentement des victimes pour entamer les poursuites ? Bien sûr que non et d’ailleurs aucun Etat n’accepterait cela !

      Un Etat de Droit se doit de pouvoir poursuivre s’il l’estime légitime. Et lorsque l’accusé est defendu par un avocat et qu’il y a des jurés… cela s’appelle une Démocratie.

      Je crains donc que votre argument, aussi humain soit-il, ne soit suffisant car un Etat de Droit a, et fort heureusement, le droit mais aussi le devoir de poursuivre pour des actes non jugés.

      Mais M. Polanski doit aussi répondre de sa fuite sous caution devant la Justice des Etats-Unis d’Amérique… et pour cela je ne vois en rien le rapport avec l’éventuel consentement de la présumée victime

  23. Monsieur Polanski, Je ne vous avais pas envoyé toute ma solidarité parce que je n’avais pas réfléchi à l’importance qui peut avoir un appui , quoique sans grande importance, dans un moment difficile. Je le fais maintenant, en vous assurant qu’il vous était acquis depuis le début. Marianne

  24. Mr Polanski
    Dans une France qui fait des procès à des gens qui ont osé aider des sans-papiers, il est sans doute plus honorable d’être aux côtés de ceux qui sont injustement accusés. Courage, Claudia

  25. Quel acharnement !
    Il serait temps que tout ça s’arrête. Comment vous permettez-vous de lancer des sentences si hermétiques, de juger un homme, uniquement sur des informations véhiculées par la presse ?
    Laissons Polanski tranquille. Il est en ce moment en prison à domicile, cela ne vous suffit pas ? Que faudrait-il de plus pour calmer vos envies sanguinaires ?

    • ACHARNEMENT! JE CONFIRME! Si vous avez encore des doutes, alors commencez a reflechir sur ce qui peut vous rendre si frustre et sceptique!

    • Non, je ne suis pas frustré, juste ulcéré que la justice ne passe pas pour de tels actes.

      Je ne suis pas sceptique, puisque tout les faits que j’ai pu énoncer sont vrais (et validés par M. Polanski lui-même).

      Vous n’avez aucune crédibilité sur ce forum, en jetant bêtement vos commentaires sans justification, sans raisonnement.
      La passion prend trop de place chez vous. C’est dommageable.

  26. Souvenez-vous de l’auvergnat. Pas celui de ce fameux ministre mais celui de Brassens. Levy vous êtes cet auvergnat-là n’en déplaise à ces petits nains qui passent leur temps à vous attaquer. Quelle jouissance pour eux!

  27. Bonjour à tous.
    Je ne vous cache pas mon ulcération à la lecture de certains de ces propos. Coutumier des interventions plus médiatiques que censées de BHL, je suis plutôt surpris de voir que de nombreuses personnes adhèrent à ses positions.

    En premier lieu, il est intéressant de voir comment la forme est ici privilégiée au fond. Les envolées lyriques que l’on peut lire dans certaines réponses des internautes (sûrement influencés par un maître en la matière, éminente personnalité politique en plein déboires judiciaires) confirment ici deux problèmes: le manque de connaissances sur cette histoire et l’utilisation du statut d’artiste de M. Polanski (puisque l’on observe une certaine corrélation entre les réponses en faveur d’une relaxe de ce grand artiste et le style littéraire adopté). Nous reviendrons sur le premier problème. Attachons-nous au second: la réaction du citoyen « lambda » n’est pas née de l’affaire Polanski en elle-même, mais bien de l’appropriation du problème par de nombreux artistes et élites qui ont prôné tous les prétextes imaginables afin d’exiger immédiatement l’abandon des poursuites. Cette coalition a été responsable, en grande partie, de la fracture observée entre la population et des « élites » comme BHL ou M. Mitterrand (dans ses premières interventions). Le fait qu’on publie des listes d’artistes de renom signataires d’une pétition en faveur de la remise en liberté de Polanski est en ce sens symptomatique du problème: dans cette affaire judiciaire, la voix d’un artiste a plus de poids que celle de n’importe quel autre citoyen. Le débat n’aurait pas pris une telle ampleur si l’on avait été épargné de certaines interventions prématurées et infondées (cf. Costa-Gavras dont l’intervention n’est même pas qualifiable de ridicule tant le mot est trop faible) de la part de personnalités médiatiques.

    Revenons-en aux faits, puisque c’est tout de même le nœud du problème. Beaucoup d’interventions sont erronées et je me permettrai, de la manière la plus objective, de démonter certains arguments.
    Tout d’abord, M. Polanski n’a pas été jugé en 1978: après avoir plaidé coupable, il a été remis en liberté, le temps de la délibération. Il en a profité pour fuir les Etats-Unis pour rejoindre la France, pays d’où il ne peut pas être extradé puisqu’il en a la nationalité. C’est pour cette raison que la justice américaine cherche Polanski depuis tout ce temps : il s’agit de le juger, il n’y a ici pas d’acharnement, seulement une régularisation.
    Ensuite, concernant la victime, elle a effectivement retiré un des chefs d’accusation, celui du viol. Ne pensez pas pour autant que ce n’en était pas un : vous pouvez lire la déposition de l’enfant à cette époque (http://latimesblogs.latimes.com/lanow/2009/09/samantha-geimer-says-in-deposition-she-was-afraid-of-polanski-tried-to-go-home-before-assault.html ) et même plus récemment (http://abcnews.go.com/video/playerIndex?id=8691730 ). L’administration d’alcool et de drogue à cette enfant est tout de même assez révélateur des intentions du cinéaste. Il est ahurissant de lire que Samantha Geimer ait pu être consentante : elle a affirmé avoir dit non aux avances du cinéaste, malgré les effets de l’alcool et de la drogue. De toutes les manières, à 13 ans, un tel consentement n’a aucune validité, vous le comprendrez aisément (si ce n’est pas le cas, le droit est là pour vous le rappeler). Pour ceux pensant que sa mère l’aurait forcée à ce triste destin, sachez que M. Polanski faisait miroiter un avenir dans le cinéma à la petite Samantha : les photos étaient censées être un prélude à des futurs castings. Et si malgré tout vous pensez que ce n’est pas le cas, l’imprudence ou la bêtise d’une mère n’effacent pas le crime commis, et ne décharge pas le criminel Polanski de ses actes.
    A tous ceux qui pensent que ce n’est qu’une histoire de gros sous, sachez certes qu’il y a eu un dédommagement, mais seulement en 1993 (soit 16 ans après les faits). Si Samantha Geimer a retiré sa plainte, c’était pour éviter, notamment sur conseils de pédopsychiatres, le poids médiatique de l’affaire, qui n’avait fait qu’empirer les choses.
    Sachez également qu’aux Etats-Unis, comme en France ou en Suisse, lorsqu’il s’agit de pénal, l’Etat se porte partie civile et le retrait ou non de la plainte de la victime n’affecte pas le déroulement du jugement. Pour des affaires d’une telle gravité, des pressions pourraient intervenir et l’histoire serait réglée assez rapidement. Ce principe permet de protéger les victimes et est donc totalement justifié.

    De façon plus personnelle, je trouve regrettable que beaucoup de gens confondent l’artiste et le citoyen. La meilleure solution que BHL et consorts auraient dû adopter est le silence, car ce sont ces gens (philosophes, politiques, artistes) qui, en faisant fronde contre le déroulement de la justice, ont attisé la foule. Il est intéressant de voir comment M. Mitterrand a une plus forte tendance à traquer des pirates que des pédophiles. Certains pensent que M. Polanski subit son statut d’artiste dans cette histoire : je ne pense pas qu’un individu lambda aurait pu s’enfuir de telle sorte des USA avant son jugement ; je ne pense pas que tant de personnes apporteraient un tel soutien moral à une personne ayant violé un enfant de 13 ans ; je ne pense pas que beaucoup de personnes puissent user de telles sommes d’argent pour s’acheter une innocence. La situation de M. Polanski reste exceptionnellement bonne par rapport au crime commis.
    Je sais que cet homme a eu un passé difficile : sa souffrance a pu être responsable e partie d’un tel acte, mais cela n’enlève rien à la qualification du crime commis. La majorité des criminels a eu des difficultés dans le passé. La réciproque est fausse, bien heureusement. Et c’est en cela que l’acte commis par Polanski est hors du commun : aucune excuse ne peut justifier une absence de jugement, comme a pu le réclamer BHL dans un de ses articles. Qu’il soit malade ou dangereux, des mesures auraient dû être prises, et l’accusé aurait dû faire face à ses responsabilités (en prison ou en hôpital). La morale n’a pas de prescription (le crime commis en l’occurrence non plus) : je trouve bien lamentable de voir des citoyens français défendre de tels personnages. N’avons-nous pas d’autres causes bien plus justes et importantes à soutenir ?
    M. Polanski n’a-t-il donc pas d’honneur, de courage et de responsabilité pour affronter son passé ? Ce monsieur, qui a des enfants mineurs, aimerait-il qu’ils subissent ce qu’il a fait subir à d’autres enfants ? Pourra-t-il leur expliquer et justifier, les yeux dans les yeux, ses agissements ?
    Quel manque d’empathie et de raison. Je ne tomberai pas dans la facilité, en vous demandant ce que vous penseriez de cela si votre enfant en était victime… même si vos réponses ne manqueraient pas de m’intéresser.

    • Je déplore votre dernière phrase.Vraiment la conclusion de vos propos est fort plate.
      L’objectivité que vous annoncez vous a joué un sale tour. Vous n’avez pas été du tout objectif pour des raisons que je ne vais pas vous présenter parce que ma réponse ne manquer(a) de vous intéresser.

    • Je suis tout à fait intéressé par vos remarques, quelles qu’elles soient.
      N’hésitez pas à argumenter vos propos plutôt que d’annoncer des choses sans les justifier.
      En ce qui concerne mon objectivité, vous pourrez lire dans ma répone que je cherche dans un premier temps à établir les faits tels qu’ils se sont passés, en donnant parfois mon avis (pour des raisons de compréhension).
      Dans la deuxième partie, je donne mon opinion sur les faits et le problème général.

      Cordialement.

    • Je ne peux que vous suivre Monsieur Philippe et je n’aurais pu mieux que vous illustrer les FAITS, tel qu’ils se sont déroulés.

      Vous avez tout mon soutien et je vous dit bravo !

      Néanmoins, mes pensées vont aux enfants de ce cher Mr Polanski. Quelle dure épreuve que pour eux d’avoir à assumer les turpitudes de leur père.

    • Dire que l’homme est un composé de force et de faiblesse, de lumière et d’aveuglement, de petitesse et de grandeur, ce n’est pas lui faire son procès, c’est le définir. Diderot (Denis)

      les vraie lois de la vie sont celles que nous dictent la nature! Elles ne sont ecrites nulle part! Il y a de fortes chances que le hasard qui fait de certains des malfrats a lyncher par des gens comme vous soit exactement le meme a qui vous devez votre pseudo-perfection. Si vous n’etes pas a la place des polanski et autres, c’est peut etre tout simplement parce que ce meme hasard s’y est tout simplement oppose. REVOYEZ UN PEU A LA BAISSE VOS TALENTS ET VOS MERITES! SOYEZ UN PEU PLUS MODESTE!
      ps: SOYEZ AUSSI BREF! merci.

    • Dans le cas de Polanski, ses faiblesses et ses petitesses sont assez importantes pour qu’elles méritent un jugement.
      Après, avec un raisonnement tel que vous le tenez, personne ne doit passer devant la justice.

      Vous semblez vivre dans un autre monde monsieur. « Les vries lois de la vie sont celles dictées par la nature »: intéressant comme raisonnement.
      Je suis en partie d’accord avec vous sur ce point, et le droit aussi (puisque, si vous le connaissiez un peu, vous saurez que le droit découle du bon sens; vous comprendrez donc qu’un consentement est nécessaire avant toute relation, et qu’il est interdit d’avoir un partenaire dont la personne n’a pas conscience de la réalité qui l’entoure).

      Le hasard n’a rien à voir dans cette histoire. Trop fataliste comme raisonnement, et peu glorieux pour l’homme;

      Laissez-moi plutôt avoir une approche plus Sartrienne des choses, me faisant penser que les hommes sont responsables de leur existence, que les actes qu’ils posent les construisent. Si M. Polanski, face à cette fillette, n’a pas pu se retenir, c’est qu’il était dangereux ou malade.

      La vie en société nécessite des règles, vous le savez. Le contraire empêcherait toute vie sociale.

      Je ne suis pas parfait, mais je sais que peu de gens sont capables de faire ce que M. Polanski a fait. Je ne ne connais personne qui a commis un tel acte. La gravité des faits reprochés est assez importante: je demande simpleent que l’on fasse passer la justice.

      Sinon quel signal sera envoyé à l’ensemble de la population ?

      PS: le problème et les différents de point de vue étaient assez nombreux pour qu’ils méritent et nécessitent un développement important. Je vous conseille d’ailleurs d’étayer un peu vos arguments afin qu’ils prennent un peu d’épaisseur.

    • N’avons-nous pas d’autres causes bien plus justes et importantes à soutenir ? la réponse est dans la question… Alors pourquoi tant de lignes pour qqch qui n’est ni juste, ni important???

    • Je suis bien d’accord avec vous.
      J’essaie simplement de comprendre comment tant de gens peuvent défendre des tels actes, si ce n’est pour son oeuvre cinématographique.
      J’ai l’impressiond e revivre l’affaire Cantat…

    • Pourquoi ne vous les definisez-vous pas ces causes plus justes et importantes? Ainsi que leur ordre de priorite?

    • Au final, elle lui pardonne et ça ne dépend que de son libre arbitre, aucun conseils d’aucun pédopsychiatre ne peuvent s’y substituer… Elle estime qu’une interdiction de séjour de 30 ans aux USA est largement suffisante comme punition ce qui déjà relativise le préjudice irréparable dont vous parlez et je ne fais aucun dénie des faits subis ou consentants qui ont pu se produirent. Et tirez en les conclusion qui s’imposent: il y a acharnenemnt La vérité leur appartient . Ce pardon ne peut que vous géner. Je leur souhaite de la séreinité.

  28. Autrefois il arrivait que des humains mangent d’autres humains pour s’approprier leur force et vertus. Helas le cannibalisme existe toujours. Les humains continuent de bouffer d’autres humains. Voyez cet acharnement sur Polansky. Mais ces cannibales se trompent. Quoiqu’il arrive Polansky restera avec nous: dans notre retine. Bernard Henry Levi, je vous rend hommage pour votre generosite sans faille.

  29. Les raisons de ce déchainement de haine contre Polansky? La jalousie! La jalousie portée par les aigreurs et l’insignifiance de ceux-là qui cherchent la grandeur dans le flingage des autres; les autres, tous ceux qui ont su donner sens avec esthétique et luminosité à leur vie.
    Merci Monsieur Levy : la philosophie est aussi action!

    • C’est plutot Polanski qui est jaloux de la beaute des autres. On pourrait reprendre toutes vos phrases et les appliquer al lui. Il est aigre, insignifiant, et cherche la grandeur dans le viol des corps d’autres personnes. D’autres personnes, dont les vies ont un sens.

  30. J’espère que cette nouvelle année sera meilleure que la précédente. Je vous le souhaite de tout mon cœur et surtout bon courage.

  31. Monsieur Polansky, vous nous avez aidé à vivre avec vos images. Nous vous en serons toujours reconnaissant.
    Vous avez su faire de votre destin de fugitif aux origines meurtries, une leçon de vie. Cela, rien ni personne ne vous l’enlevera, ne nous l’enlevera. Ils veulent vous enfermer? Nonsens. Est-il possibled’emprisonner la vie qui a su vaincre la mort?
    Nous disons aussi merci à Bernard Henri Levy, ce philosophe libre, engagé dans tous les combats même à risque.

  32. Monsieur Polanski,
    Je n’ai pas signé la pétition de la Règle du Jeu. Bien que j’approuve sa création et salue ceux et celles qui l’ont initiée. Vous avez le « droit » Monsieur Polanski, de recevoir les messages de sympathie, de soutien, comme chaque individu, riche, pauvre, connu, inconnu, juif, non juif. Il se trouve que votre talent vous a mis sur le devant de la scène. Que votre talent est devenu notoriété. Notoriété que vous payez chère aujourd’hui. Seriez vous (à l’inverse de ce qui vous est reproché dans ces commentaires) encore poursuivi si vous n’étiez pas celui que vous êtes ?
    Alors merci de vos remerciements, Monsieur Polanski. Que cette fin d’année soit plus apaisée pour vous et les vôtre. Marie.

  33. Je voudrais juste dire à ce génial créateur de « Chinatown », « Rosemarie’s Baby », « Dance des vampires » ou « Le Pianiste » qu’il garde le moral. Nous tous avons pu commettre, dans notre passé, des erreurs dictées par la fougue du moment – largement réparées depuis. Mais rares sont ceux parmi nous, qui ont eu la force et le talent de transfigurer ces épreuves de la vie en une création artistique aussi profonde et bouleversante que celle qu’a donné à notre monde l’unique Roman Polanski.

  34. Bravo Mr Levy pour votre courage. Vous montrez la voie qu’un intellectuel doit suivre: celle du courage de ses idées . Que cela plaise ou non aux loups, continuez, ne vous laissez pas décourager.

  35. Cher Monsieur,

    Merci pour la leçon de courage et de dignité que vous nous donnez. Je suis impressionné et impatient de pouvoir voir votre prochain film.

  36. Je regarde les noms des personnes qui font des commentaires et je ne suis pas surpris des commentaires des personnes qui jugent que le viol d’une fillette de treize ans ne devrait pas ternir la réputation du violeur, surtout s’il est l’ami de sous-traitants de la phylosophie!
    La question que je pose à M. Bernard Henri-Levy: Si la fillette avait été une jeune juive, est-ce qu’il aurait autant de sympathie envers le violeur? ou s’il est vraiment convaincu que le viol est un méfait anodin si commis par un ami?
    Si cela est le cas, il faudrait revoir toutes les accusations de méfaits de viol depuis 65 ans!

    • J’en ai un peu marre de ce lien incessant entre « antisémitisme » et « Affaire Polanski ».

      Et j’ose espérer que son appartenance à une confession n’est pas la raison principale de l’opinion de certains sur ce blog…

      Nous savons :
      – que M. Polanski a drogué puis violé et sodmisé une jeune fille de 13 ans
      – que la préméditation semble acquise (refus que la victime vienne acompagner)
      – que la victime parle de viol alors que M.Polanski parle de relations ilégales (= consentement)
      – que M. Polasnki a plaidé coupable de relations illégales t a fuit alors qu’il était en liberté conditionnelle.
      – que le Juge a effectué une conférence de presse illégale sur ce dossier

      C’est une affaire de Droit Penal… M.Polanski n’est ni en dessous des lois ni au dessus et il faut bien admettre que le Juge semblait plus attaché à sa publicité qu’à la Justice.

      Cependant il s’agit d’un nouveau Juge… alors que M. Polanski soit extradé et jugé (et peu importe le jugement) et de grâce laissons les relents d’antisémitisme ou d’appartenance à une communauté au loin.

      Le Droit rien que le Droit !

  37. Quels que soient les éléments justifiant l’intervention de la justice, je tiens à apporter mon soutien à R. Polanski, le côté « justice populaire » dont les commentaires de la blogosphère sont empreints me semblant à peu près aussi plaisant que les jugements des tribunaux révolutionnaires… La polémique médiatique sur cette affaire aurait pu pousser M. Polanski à faire participer ses proches à sa défense. Il a su à cet égard conserver une réserve exemplaire, qui mérite notre admiration.
    Quant au fond, à quel titre en jugerions-nous ? Nous n’étions pas sur place, et ne sommes pas davantage, que je sache, magistrats ou jurés californiens – ou alors, il faut nous réjouir du rayonnement de la langue française. Que M. Polanski soit ou non extradé ne nous concerne pas directement : cela les concerne, au final, lui et la justice américaine – sur laquelle, si admiratif soit-on, on peut aussi trouver beaucoup à redire. Je comprendrais mieux un acharnement médiatique s’il se faisait, via son oeuvre ou par voie de presse, l’apologue d’un crime – quel qu’il soit.

  38. Cher monsieur,

    L’acharnement à votre encontre prend des proportions délirantes. Je vous souhaite bon courage dans cette épreuve.
    Quels que soient les faits, qui ne concernent que vous et la justice, une question – de détail – me vient à l’esprit : combien d’autres procédures tombées presque dans l’oubli, mais concernant, celles-là, des anonymes, le juge californien ayant demandé votre extradition a-t’il relancées ? Votre célébrité est,à mon avis, la seule raison de la virulence actuelle de cette affaire.
    Je vous souhaite de passer d’aussi bonnes fêtes que possible.

  39. Moi aussi atterrée par le commentaire de Sylvie Cohen, je conçois qu’on puisse apprécier le talent d’un cinéaste, d’un artiste, malgré sa vie privée. Pas qu’on le pardonne à tour de bras pour un acte des plus atroces . Oui madame, un viol, quelqu’il soit, est un traumatisme qu’on ne pardonne pas, qui bouleverse une vie, et non « poser pour des photos » à 13 ans, ne justifie pas qu’on subisse un tel sévice. Qui êtes vous pour juger de la souffrance d’une personne dont vous ignorez tout ? Pour décrêter 30 ans après et outre atlantique que « ce n’était pas si grave que ça ? ».
    Qu’on soutienne un homme qui vit une mauvaise passe, soit, et sa discrétion jusqu’ici est toute à son honneur. Mais Roman Polanski doit s’aquitter de son passé, comme tout le monde,assumer sa responsabilité et recevoir un jugement juste. S’il y a prescription, c’est à la justice de son pays d’en décider, pas à ses fans.
    Mais n’allez pas discuter l’indiscutable, nom de dieu ! Vous jugez que la coupable c’est la mère …? Passons sur cette conception archaïque qui déresponsabilise le père de l’éducation de ses filles. Ce que vous insinuez est plus grave : peut-être pensez vous qu’un homme ne peut pas contrôler ses pulsions et que c’est aux femmes à s’en prémunir ?
    Portez vous le voile madame ? Parce que dans ces dispositions d’esprits, cela me semble être la meilleure des protections ! De quel espace-temps êtes vous pour jeter la pierre à celles dont on abuse ? Celui qui profite de la faiblesse d’une enfant – parce qu’à 13 ans, quoique vous en pensiez, on est bien légalement et psychologiquement parlant, une enfant – et du pouvoir qu’il a sur elle pour abuser d’elle sexuellement doit être puni pour avoir détruit son innocence. Si Roman Polanski s’en est tiré jusque là, tant mieux pour lui, tant mieux pour son oeuvre, mais si aujourd’hui il doit payer pour ses actes, tant mieux pour toutes les femmes, de tous âges, qui ont été violées et méritent qu’on ne laisse aucun violeur s’en sortir aussi facilement .
    Je vous en conjure, si votre commentaire était à lire au second degré, faîtes nous le savoir …!

    • Que de virulence !
      Je suis une femme qui condamne le viol mais qui trouve que trente ans après, bon…
      Je ne porte pas le voile mais je connais des jf qui le portent non par poids de leur famille mais pour se démarquer en tant
      qu’ado ( oui, oui… il faut sortir parfois)
      Le milieu artistique transgresse tt : ce n’est pas louable mais c’est ainsi. Il ne faut pas y circuler ds ce cas. Il y en a qui boivent
      qui prennent des drogues, qui battent des f à mort ( vous voyez de qui je parle) et qui font peu d’années de prison. bizarre ?
      Une jf de 13 ans peut être une femme et en être consciente. D’autres st des bébés. TT est nuance.
      la mère, oui, parce qu’on a parlé que d’elle. Où est le père ?

  40. Tout ce que je vois monsieur Polanski c’est que :
    « Selon que vous serez puissant ou misérable,
    Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

    J’espère que non ….

    Mon humble conseil : faites face … et confiance à la loi.

  41. Tout à fait d’accord avec Lorraine. Certaines jeunes filles de 13 ans sont beaucoup plus matures que d’autres ; regardez autour de vous ! Revenir sur une affaire qui s’est passée il y a trente ans est plus que louche et je pense qu’une grande part de cupidité en est la cause. On ne se réveille trente ans après les faits !!!! C’est du jamais vu ! J’aime les Etats-Unis, mais dans ce cas leur attitude est insensée. En matière de justice, je préférerais qu’ils se focalisent sur l’abolition de la peine de mort et la fermeture immédiate de Guantanamo, sans oublier la sécurité sociale pour tous.

  42. c est de l acharnement c est tout – la Justice Américaine devrait se pencher sur d autres cas plus graves et importants, d autant plus que la personne est adulte et ne poursuit pas… une Justice en Haut , celle des hommes il n en a que faire………….
    une bonne année 2010 a Roman Polanski et a sa famille, j espere qu’un jour il aura la Paix… je la lui souhaite en ts cat

  43. Victor Hugo, reviens! Javert bouge encore.
    Quel être humain, quoi qu’il ait fait mérite qu’on s’acharne sur lui toute une vie?
    L’affaire a été jugée.
    Vous avez reconnu vos torts, vous avez payé, à tous les sens du terme. Basta.
    On attend votre prochain opus.
    Bon courage Mr Polanski.
    Une femme, ni de gauche caviar, ni de gauche tout court, ni de droite. Humaine qui reflechit et qui s’informe.
    Danielle

    • Ben non Madame…. l’affaire n’a pas été jugée justement !

      M. Polanski a fuit alors qu’il était en liberté conditionnelle.

      Si l’affaire avait été jugée, il n’y aurait pas d’afffaire tout simplement.

      Mon Dieu, que d’obscurantisme et de fanatisme dans ces dévotions !

  44. Il est urgent que Roman Polanski retrouve sa liberté. Elle nous est trop précieuse. Nous ne pourrons jamais lui rendre ce qu’il nous a donné. L’acharnement de la justice californienne, les petits calculs hypocrites de la Suisse, la rumeur qu’ont colporté la plupart des médias, sans se référer à la complexité des faits (il faut saluer ici le coup de gueule salutaire de Finkelkraut), la petite musique de l’antisémitisme à laquelle nombre de personnalités et d’internautes ont pu se livrer en toute impunité sous couvert de fait divers (« enfin on en tient un ! »), portent atteinte, au-delà de Roman Polanski, à notre propre liberté. Libérer Roman Polanski, c’est nous libérer nous-mêmes et nous garantir contre un ordre totalitaire, dont beaucoup, à droite comme à gauche, ont visiblement la nostalgie.
    Yann Lardeau

  45. Roman, j’ai suivi votre oeuvre si personnelle depuis ma prime jeunesse (répulsion, le locataire..) et j’ai aujourd’hui 52 ans. j’ai toujours senti que votre propos ne m’était pas étranger. vous êtes extra ordinaire. mais je suis aussi une mère d’adolescente qui a été abusée à 15ans, j’ai subi aussi des indélicatesses alors…je sais que la justice des hommes est toujours hors sujet, je l’ai vécu, je ne connais pas votre affaire et ne me permets pas de juger…ce que je sais c’est que lorsque le « mal » est fait la blessure de la confiance ne se referme jamais. je suis désolée Roman. l’agresseur est toujours lui aussi une victime ou l’a été…c’est dommage voilà tout.
    vous êtes toujours extra ordinaire mais je sais la souffrance de la victime. c’est tout. bonne vie à vous.

  46. M. Polanski a fuit la justice d’un pays alors qu’il était libéré sous caution…
    M. Polanski a drogué une jeune fille de 13 ans pour la violer puis la sodomiser …

    Et nous devrions donner un blanc sing à M. Polanski au nom de quoi exactement… d’un passé douleureux lié à la shoah, d’un passé douloureux lié à Sharon Tate, d’une Palme d’Or, d’une confession, de l’amitié des puissants…

    Avoir été victime du malheur ne donne pas le droit de le faire à son tour…

    Je ne comprends pas. S’il n’avait pas fuit, la justice aurait fait son travail tout simplement… Qu’on ne vienne pas reprocher à la justice de le fair si tard puisque justmnt avant elle ne le pouvait pas (et que la loi helvète a changé l’an dernier) !

    Enfin à ceux qui ne le savent pas.Dans ses mémoires intitulées « Roman » (« Roman by Polanski » en anglais), le cinéaste reconnait avoir eu des relations sexuelles avec Nastassja Kinski, alors âgée de 15 ans.

    Cela vaut bien une Palme d’Or et une tirade de M. Mitterand et B. Henri-Levy… Qui a dit pensée unique ?

    • Pour répondre aux premières lignes de votre commentaire, Monsieur Polanski a fui les Etats-Unis car la justice ne faisait pas son travail « tout simplement », disons plutôt qu’elle la faisait mal.
      Et c’est pour ne plus être la proie d’un juge à l’humeur versatile qui promet tout d’abord une clôture du dossier puis reviens sur sa décision, met un homme en prison, le fait ressortir, puis a de nouveau l’envie (sous l’influence des médias de l’époque), de le remettre en détention qu’il a prit la décision de partir.

      Concernant Nastassja Kinski, je ne vois pas ce que cela vient faire dans l’histoire. Monsieur Polanski n’a jamais démenti aimer les filles plus jeunes. Même si la différence d’âge vous choque, il s’agit là d’une histoire d’amour entre deux personnes consentantes. J’ai moi même dans ma jeunesse eu une relation avec un homme plus âgé et je sais que c’est difficile à faire accepter même si les liens sont sincères. Il n’était en aucun cas un pervers et m’a beaucoup apporté. J’aurais trouvé inacceptable qu’il soit accusé de quoi que se soit.

      Je vous conseille à mon tour de voir l’excellent documentaire « Wanted and desire ».
      Cela permettra de vous éclairer un peu plus.

    • Mais tout simplement Madame parce que les relations avec une mineure de 15 ans quand on est majeur est illégal dans le Droit Francais… il semblerait que cela vous échappe…. Pourtant rien de secret, que du Droit.

      Je vous invite donc à mon tour à cesser de regarder la TV ou des reportages par essence subjectifs pour vous plonger dans le Code Penal… Là il n’y a rien de subjectif et le Droit français est un droit écrit… Vous pourrez le constater c’est écrit noir sur blanc… Bonne lecture donc.

      Et M. Polanski est français je crois bien. Sa nouvelle nationalité ne lui donne pas que le droit de ne pas être extradé mais aussi quelques devoirs.

      Enfin concernant le juge à l’humeur versatile, vous avez tout à fait raison. Mais que je sache ce juge n’est plus présent actuellement. Donc plus rien ne s’oppose à une justice équitable que je sache … Non … et pourquoi ?

  47. Je me souviens de la 50éme Mostra de Venise. J’étais avec Marcello Mastroiani, Bertrand Blier, Khaled pour le film  » 1,2,3 Soleil! » . Je me souviens de vous, petit bonhomme, dans le bus qui nous transferait vers l’avion du retour. Cette impression d’être dans un car RATP bondé lors d’une certaine rafle, vous agrippant, debout, à ce que vous pouviez accrocher pour vous maintenir, votre femme à vos côtés, protectrice …
    J’ai capté en une fraction de seconde toutes vos souffrances, le ghetto, Varsovie, la fuite, Sharon ..
    Je vous soutiens, courage, cela ira bientôt mieux !

    Marc Cédat

  48. Merci d’avoir pu lire cette lettre de Polanski. Je ne suis pas grand chose : petite « romancière » et chroniqueuse littéraire dans un quotidien régional. Je suis cette affaire depuis le début et j’ai été outrée de cette arrestation, trente ans après les faits et dans les circonstances ahurissantes où cela s’est passé. J’admire l’oeuvre du cinéaste mais je ne le défends pas pour cette raison ( quoique, pour ma part, on peut tout pardonner à un génie : il n’a quand même pas tué quelqu’un !). De plus, je considère qu’il ne s’agit pas d’un viol sur mineure. A 13 ans, à l’heure actuelle, une jeune fille est bien souvent une femme et tout à fait consciente de l’effet qu’elle produit. De plus, si elle allait faire des photos, elle n’était quand même pas une oie blanche ! Dans ce cas, sa mère n’avait qu’à le lui interdire. C’est donc elle, la coupable.J’ai été outrée de cette fausse pudibonderie qui a soulevé l’opinion publique mais surtout, j’ai pu le remarquer, chez certains intellectuels et écrivains qui se voilent la face pour rester dans le ton du politiquement correct. Je souhaite du courage à R.Polanski et que tout se règle pour lui au mieux.

    • Comme vous le dites, vous n’êtes pas grand chose. Par vos propos vous le demontrez.
      A ce jour à 13 ans , effectivement une jeune fille peut faire plus agée.
      Mais on parle d’un fait qui remonte à 30 ans.
      Quant à dire que la mére est la coupable, vous plaisantez je pense!!
      Et même si la mére n’a pas fait son travail, le grand cineaste était t il obligé de la faire boire
      ou de la droguer.
      Ne pouvait il pas donner l’exemple, la conseiller, et pallier à la faute de la mére plutot que de se laisser aller
      à ses bas instincts.
      Pourquoi s’est il enfui des USA? Pourquoi ne serat il pas jugé? Parceque c’est un génie?
      Avez vous une fille? Si oui, comment auriez vous réagi dans la même situation. Je ne veux aucun mal
      à POLANSKI, mais qu’il soit jugé, personne n’est au dessus des lois; pas même les génis

    • Cher Philippe,

      Je suis sure que vous etes un bon pere, mais ce n’est pas de ca qu’il s’agit. Ce n’est pas en vous enfermant dans votre subjectivite et dans vos interets naturels que vous paviendrez a comprendre et j’insiste, COMPRENDRE ceux qui commettent des actes qui sont aux antipodes du pere et homme parfait que vous etes! Comprendre ne veut pas dire approuver!

      personne n’excuse Polanski. Mais Humilier, lyncher et s’acharner sur un homme a terre, n’a rien avoir avec la definition du mot JUSTICE, quelque soit ce qu’il a fait, surtout lorsque l’on s’appercoit qu’il y a entourloupe politico-financiere derriere cette arrestation.

    • Pourquoi m’attaquez vous d’emblée ? Pourquoi parlez vous de ma vie personnelle que vous ne connaissez pas ? Pourquoi n’êtes vous capable de me répondre intelligemment en me présentant des arguments contraires à mon avis sans vous centrer sur la projection que vous faîtes sur l’histoire Polanski : vous l’annoncez, vous avez une fille de 15 ans ? Je ne suis pas grand chose mais vous vous êtes vile. Si j’avais une fille de 13 ans (j’ai un fils adulte), je ne la laisserai pas faire des photos ds Vogue (avant Polanski, je vous signale !), ensuite chez Polanski ds la villa de Nicholson. Ou alors c’est que j’ai une idée pas jolie, jolie en tête. Je condamne le viol sur mineur. Mais vous n’étiez pas sur place, je connais les jf de treize ans qui dans l’inconscience de leur séduction naissante, peuvent s’amuser à en jouer. Quant à Polanski, « ses bas instincts » : mais non un homme qui craque devant une belle jf et qui est stupide de ne pas réfléchir. Puisque vous adorez les trucs personnels, que savez vous de la vie secrète de votre fille ? Imaginez qu’elle ne soit pas violée par un h plus âgé mais qu’elle en tombe amoureuse : que faites-vous, vous la séquestrez ? Ah ! l’Oedipe, cher Monsieur !!

    • Dans ma réponse, je m’adressais à la personne qui signe à « Philippe, père d’une jeune fille de 15 ans » et non à Maxid Caustique dont la réponse est maîtrisée et juste. Je viens de m’apercevoir avec stupeur que la lettre écrite ici à Polanski a été recopiée à plusieurs endroits sur Internet. Visiblement, elle scandalise et je me fais lyncher ( d’ailleurs sans arguments mais on m’attaque sur ma vie privée que personne ne connaît par ailleurs). Je suis pas Yann Moix et je ne peux pas me défendre mais je dis que « la meute » ( titre de son livre paru pour défendre Polanski) est bien juste.

  49. Après le témoignage de Yasmina Reza dans le Nouvel Obs N?°2345,cette lettre démontre heureusement un soutien qu’on espère majoritaire à Roman Polanski;elle corrige ce flot de messages ignobles qui lui sont adressés, entre autres par blogs.
    Roman est un artiste et son talent a été, aussi, nourri de fréquentations de toutes sortes,même de voyous ou d’adolescentes.
    Il assume les condamnations que cela lui a valu même si ce sont celles d’une justice de circonstances,
    (La Cour suprème de Californie si on en croit LE MONDE vient de reconnaître que la justice dans cet Etat se doit de prendre de la hauteur).
    Gauguin et Balthus ont eu en leur temps plus de chance que Roman: ils ont échappé aux poursuites et sont honorés par tous sans avoir été déshonorés par ce genre de lynchage, honte de ses perpetrateurs.

    • Tant mieux pour ceux qui ont echappes a la justice.
      La justice doit faire son travail pour essayer d’atenuer le traumatisme subit par un viol, quel qu’il soit. Les scequelles perdurent dans le temps et sont indelebiles.
      Vive la justice!

  50. Je ne sais quoi penser à la lecture de cette lettre.

    Il est absolument atterrant de constater que sous prétexte d’une carrière « presque » sans faille et d’un âge avancé, certaine personne continue à soutenir un homme qui, n’oublions pas, a droguer, violer et demander à cette même gamine de ne rien dévoiler de cette soirée ignoble où , cela va s’en dire, il était le maître du jeu. La notoriété n’octroie aucun droit, la justice doit être la même pour tout le monde . Et si Mr POLANSKI n’avait pas quitté les Etats Unis, ceux-ci n’auraient eu nul besoin de le poursuivre, il suffisait simplement d’attendre le verdict qui en soi aurait été moins grave que la soirée de cette pauvre fille. Et si aujourd’hui celle-ci ne souhaite plus en discuter, il est vraisemblable que c’est pour ne pas remuer toute cette boue et essayer d’oublier et vivre comme une personne landa. Mr POLANSKI a des enfants : Que penserait-il d’un homme ayant deux fois ou trois fois l’âge de sa fille s’adonner aux mêmes sévices ?

    Lorraine signale des faits anciens mais à l’époque ils étaient d’actualité et si Mr POLANSKI n’avait pas quitté les Etats Unis, il n’y aurait pas tout ce remue ménage autour de lui, tout cela est légitime et la justice doit être faite.

    C’est malheureusement fort triste qu’il y ait des dommages collatéraux dans cette histoire. Je pense à sa femme et ses enfants, qui eux, n’ont rien à voir avec cette histoire.

  51. Je suis assez scandalisée par les commentaires que je peux lire…Mr. Polanski est certes très doué, mais cela n’empêche qu’il a quand même drogué et violé une fille de 13 ans. Nous sommes tous égaux et devons tous respecter les mêmes lois et règles. Si un homme ordinaire avec commis ce crime, la foule s’acharnerait contre lui aujourd’hui. Mais parce qu’il s’agit d’un réalisateur ayant gagné un oscar, tout d’un coup la gauche caviar et les soit-disant « intellectuels » se permettent de le défendre. Pensez un peu au victimes de viols partout dans le monde. Quel genre de message envoyons nous au monde? Si Polanski peut être excusé pour viol, alors pourquoi pas les autres? Si l’on fait un écart pour un, on doit faire un écart pour tous. La justice est la même pour tous les hommes, ils peuvent être connus ou inconnus, cela ne change rien. Et je salue l’Amérique, qui 30 ans après, et malgré le refus de la victime, souhaite toujours punir un violeur pédophile (parce que lorsqu’on a 30 de plus que sa victime, et qu’elle n’a que 13 ans, j’appelle cela de la pédophilie).

    • réponse à Géraldine: le grief qui a été retenu contre Roman Polanski est de « détournement de mineure », pas de « viol » .La nuance est d’importance: le viol implique la violence, l’absence de consentement de la victime,plus ignoble encore si la victime est un enfant
      Le détournement c’est égarer la victime,ici par des moyens de séduction et la drogue pratiquée largement à l’époque. Les conséquences sur la victime sont autrement moins graves que la brutalité associée au grief de viol. L’évalation psychiatrique à laquelle s’est soumis Roman Polanski, en servant 42 jours d’emprisonnement à Chino, avait pour objet de déterminer quelle était sa propre part d’égarement dans sa conduite.
      Roman s’est enfui parceque contrairement à ce que vous pensez , la justice n’était pas égale. Le juge Ryttenband s’était engagé à ce que la peine prononcée contre lui ne soit pas supérieure au temps de prison servi (42 jours). Le Juge ensuite est revenu sur son engagement, pour des motifs qui ne sont pas ceux de la Loi américaine.

  52. То, что 76-летнего человека еще раз провели через тюремный ад, по меньшей мере жестоко! Глубочайшее уважение мужеству Романа Поланского, его семьи и друзей, испытавших жесточайший прессинг в СМИ. Сколько же нужно иметь душевных сил, чтобы с достоинством пережить все случившееся. Хочется пожелать Роману Поланскому и его семье всего самого лучшего в наступающем 2010 году, удачи, радости и успеха!

    • Tatiana! Я совершенно ошеломлена, прочитав Ваши строчки в поддержку педофила! Я тоже русская и мне непонятно, как русская женщина может поддерживать преступника, который напотчевал наркотиками и шампакским 13-летнюю девочку и затем изнасиловао в джакузи и т.д., я ка читала выписки из дела, показания самой девочки. Вас, как женщинуь это не возмущает, у Вас нет детей? Значит, богатым знаменитостям можно безнаказанно насиловать детей, а тем переезжать в другую страну и беззаботно жить, в то время, каких жертва травматизирована на всю жизнь, психологи много об этом говорят. ЗАКОН РАВЕН ДЛЯ ВСЕХ! И только исполнение законодательства может снизить число преступлений, заставить преступников задуматься. А если такие люди, как Вы, поддерживаете бесчестных педофилов, что же ждет нас и наших детей в будущем, где же мораль, честь и справедливость?!

    • Напрасно вы так разнервничались. Не хотелось вступать в подобную « русскую полемику » на французском сайте, но видимо придется. Для того чтобы более менее разобраться в данной ситуации недостаточно читать только статейки желтых СМИ, коими сейчас увешан весь Интернет. Если бы вы действительно читали выписки из дела, то не высказывались бы столь безаппеляционно. О том что еще в 1977 году на слушании дела было ДОКАЗАНО что имело место не изнасилование а секс с малолеткой, но с ее согласия – знают ВСЕ! О деле Поланского есть хорошая статья с Самиздате, почитайте: http://zhurnal.lib.ru/g/garik/aipolanski.shtml. Там же есть ссылки на первоисточники, т.е. те самые материалы дела! Уверена, что те кто льет помои сейчас на Поланского очень скоро начнут визжать: мы не знали, нам не сказали всей правды! 20-й век в истории России уже показал нам как это делается! Так называемая « мировая общественность », мнением которой кстати, так не сложно управлять, остервенело топчет то, что что составляет ее славу! Большинству людей свойственно бросать камни в тех, чье « оперение » слишком яркое! И дело совсем не в том, что Роман Поланский « богатая знаменитость », а в том что он такой же человек как вы или я, и имеет право расчитывать на справедливый суд, а закон в этом конкретном случае оказался НЕ РАВЕН для всех, по крайней мере для него. Хочу так же напомнить вам, что если я имею мнение отличное от вашего, то это не означает, что вы имеете право обвинять меня в защите педофилов всех национальностей и стран. Кстати, если вы русская, то знаете нашу поговорку: « Жизнь прожить – не поле перейти… »
      P.S. « Каждый живет, как хочет, и расплачивается за это сам. Жаль только, что так часто человеку за одну единственную ошибку приходится расплачиваться без конца » – Оскар Уайльд…

  53. Votre lettre toute en simplicité me touche énormément. Elle montre qu’au delà du génie, d’une vie chaotique où se cotoie le meilleur et surtout le pire, vous avez su être un homme qui tente chaque jour de devenir meilleur.
    et malgré cet acte que vous savez impardonnable, Monsieur Polanski, je vous admire.

  54. Merci à Bernard Henri Lévy de nous avoir permis de lire votre lettre de remerciements M. Polanski.

    Simple citoyenne Lamba « française », je suis atterrée par le montage médiatique de faits très anciens et des poursuites extrêmes en justice à votre encontre ; alors même que l’intéressée elle-même a demandé l’arrêt et l’abandon de cette affaire, qui lui nuisent actuellement.
    Seuls des vocables comme acharnement et persécution de la part d’un magistrat américain (en quête de gloire peut-être bien ?) me viennent à l’esprit, pour qualifier ce que vous subissez depuis votre arrestation.

    Comme cela a été évoqué par une autre personne, témoignant de son soutien, il ne serait pas étonnant, que toute cette affaire vous concernant ne soit le fruit bien intentionnel de manipulations financières et politiciennes se situant bien au-delà des faits réels qui vous sont reprochés (vieux de 30 ans !). Nul doute qu’en choisissant une personne inconnue, il n’y aurait eu aucune procédure !

    Encore une fois je vous fais part de tout mon soutien ainsi qu’à vos proches, en espérant que l’année à venir vous permettra de poursuivre votre œuvre, en toute quiétude.

    Merci et courage,
    Lorraine

  55. Il n’y a pas eu plainte… donc il n’y a pas crime. Bonjour l’argument ! Un délit ou un crime et sa poursuite en justice existent même sans plainte ! Encore heureux. Ce sont tous des mecs qui s’expriment. Coucher avec une fille qui refuse (mineure ou pas) après lui avoir fait boire et prendre des cachets, c du viol. Point barre. On comprend comment des choses comme cela peuvent encore arriver quand on lit la plupart des commentaires… Elle avait déjà eu des relations sexuelles… Et ? Une personne qui a déjà eu des relations n’est donc jamais victime de viol ? Elle posait pour lui les seins nus… Et ? Une mannequin doit forcément passer à la casserole ? Elle était consentante… Et ? Non signifie oui ? Elle a eu de l’argent…. Et ? Cela efface ce qu’elle a vécu ? Les mecs sont vraiment prêt à un soutenir leurs pairs de manière dégueux. A croire qu’ils ont tous du mal à voir les limites.

  56. Nos réactions montrent comme nous avons évolué au cours des siècles. Et comment sera jugée notre société d’aujourd’hui par les siècles futurs?

    Jadis Socrate fut lui aussi condamné. A mort. Et ses amis proposèrent de le faire partir d’Athènes. Il refusa. Son argument était  » Je suis citoyen d’Athènes. Je suis responsable comme tout athénien des lois qui y ont cours. La loi qui me frappe est injuste. Mais c’est la Loi. Je mourrai puisqu’elle l’exige de moi » Et il a bu la ciguë.

    Et depuis deux mille ans nous admirons Socrate. Et surtout nous admirons la civilisation qui a pu produire de tels hommes qui firent honneur à l’humanité.

    Evidemment j’aime bien Polanski. Evidemment ce qu’il a fait est prescriptible. Mais ne réalise t il pas que son cas a valeur d’exemple? Les grands noms actuels comme BHL n’en tiennent pas compte. Il est sùr qu’ils ne laisseront pas le souvenir d’avoir été des Socrates. Mais l’inconscient populaire lui réalise l’injustice qu’il y aurait à gracier Polanski justement parce qu’il est célèbre. Et parfois on comprend pourquoi l’Amérique est (encore ) le phare du monde.

    L’autre jour j’ai vu le témoignage de cette pauvre femme qui est en chaise roulante depuis qu’elle a été opérée par le chirurgien de Jonny. Il y a des années. BHL s’est il jamais préoccupé de son sort? Non. Est elle plus coupable que Polanski? Non. Alors pourquoi cette différence de traitement? Cherchez et vous trouverez.

    Lucterius

    • Cher ami, je comprendrais aisement votre position si le cas polanski avait un quelconque lien ou debouche avec la justice.
      Je ne sais pas dans quelle langue vous le dire: L’AFFAIRE POLANSKI EST UNE RIDICULE FARCE POLITICO-FINANCIERE QUI SE FICHE DE TOUTES LES HORREURS ET VIOLS DE LA PLANETE ET EN PARTICULIER DE CELUI POUR LEQUEL CET HOMME A ETE ARRETE! ET C’EST LA LE DRAME! CAR LES HONNETES GENS QUI CRIENT AU SCANDALE DU FAIT DE LA CELEBRITE DE POLANSKI, SONT ABUSES PAR DES FRAUDEURS ET MANIPULATEURS PROFESSIONNELS. ILS ONT BAISE LA GUEULE AU FISC US! IL FAUT VRAIMENT OSER LE FAIRE, ILS AVAIENT: LE BEURRE, L’ARGENT DU BEURRE, CA N’A PAS SUFFIT, ILS S’EN SONT PRIS AUX CUL DE LA CREMIERE DE L’ONCLE SAM!
      L’AFFAIRE UBS(UNION DES BANDITS SUISSES) A VRAIMENT PORTE UN COUP DUR AUX RELATIONS AVEC LES USA.
      FRAUDER LE FISC AUX USA EST PIRE QU’UN BLASPHEME, CA NE SE PARDONNE PAS!

      Si la Suisse extrade Polanski, en plus de l’humiliation infligee avec ce ridicule bracelet electronique, elle engendrera un cercle infernal de rancunes stupides et idiotes de la part de certains manipulateurs en france et surtout en pologne. la Suisse ne bougera jamais d’europe. Et tout ca pour quelles retributions?

    • « Nous, les grecs », c’est vite dit. Depuis deux mil cinq ans, soit dit en passant. La vérité est que Socrates, apprenant qu’il devait s’enfuir avec Platon, à préférer mourir plutôt qure de supporter encore plus longtemps son élève.

      J’ai toujours trouvé, avec quelque anachronisme, très kantienne cette attitude prêter par Platon à son maître, qui est de respecter la loi, fût ce au prix de sa vie, pour ne pas dire très allemande. N’est ce pas au nom d’une morale tout aussi hypocrite qu’aujourd’hui l’UDC fait sa propagande ? La modernité, c’est la primauté du sujet, c’est Machiavel.

      Alors, non, Monsieur Polanski, il ne faut pas se fier à des lois qui prennent l’apparence de la raison mais qui servent toujours des interêts. Ne pas faire confiance mais suivre la devise de Spinoza et de tous les persécutés, « Caute ». Oui, il faut fuir si on peut, ne pas rentrer gentiment dans la chambre à gaz, fuir « le plus froid des monstres froids », ne pas se livrer à une justice inéquitable. Oui, il faur donner l’exemple qu’on ne baisse pas la tête devant une justice américaine qui négocie les aveux sous la menace policière, qu’on ne s’agenouaille pas devant des procureurs qui se vendent à leur électorat, qu’on ne fléchit pas devant un ministre de l’intérieur UDC, qu’on ne pliera pas à une politique de transfert au bon gré des gouvernants.

      Cher Luctérius, voilà pourquoi cette différence de traitement. Ce n’est pas l’homme Polanski qu’il faut défendre, mais; à travers un cas retentissant, des principes dont bénéficiront aussi les femmes en chaise roulante, tels que la prescription, la sérénité des débats, l’indépendance de la justice, l’habeas corpus, principes qui s’appliquent même à un homme célèbre, même à un homme qui, un moment, a failli.

  57. j’aime beaucoup Polanski pour certaines de ses oeuvres mais il doit être puni pour ce viol car il ne serait pas normal que le commun des mortel le soit et pas lui sous pretexte qu’il a une certaine notoriété.

    je pense qu’au fond de lui il est mal à l’aise et sait qu’il doit payer pour ce qu’il a fait. une petite fille de 13 ans sodomisée sous contrainte je trouve cela ignoble peut importe qu’elle ait retiré sa plainte. j’ai une fille de 12 ans alors comprenez mon malaise. si c’était arrivé à ma propre fille Polanski aurait été non seulement poursuivi mais il aurait fait de la prison.

    il se peut qu’après avoir perdu sa femme assassinée celui ci ait mené une vie de débridée et était paumé mais cela ne suffit pour excuser ce qu’il a fait.

  58. Bonsoir ou Bonjour, cela dépend où je suis et où vous êtes.
    Très cher Roman Polanski ,
    Ces dernières années, une envie folle me hante .J’y pense presque chaque jour. Chaque jour, j’exprime le désir…de marcher sur..la tête! Ne soyez pas surpris car vous même vous venez de vivre l’absurde dans son sens le plus fou, le plus obscure. Comment ne pas souhaiter de marcher tête en bas dans un monde de plus en plus déséquilibré?
    J’ai suivi votre affaire depuis son éclatement et je n’ai jamais changé d’avis.Il y a surement une manigance quelque part. Mais ceux qui l’ont conçue ne sont que de gros perdants. La preuve? La sympathie qu’on vous a exprimée toutes races, toutes religions confondues. Pour nous, pour moi, vous étiez grand et vous le resterez.
    Très bonnes fêtes à vous et à toute votre famille. J’espère que vous ne retiendrez de votre dernière expérience que de bons souvenirs et Dieu sait qu’il y en a ! Je souhaite aussi que cela puisse inciter à créer et à combattre cet obscurantisme qui empoisonne de plus en plus notre vie, Ö combien déjà médiocre!
    Par la présente, je passe un chaleureux bonjour à votre destinataire qui n’est autre qu’un Bernard -Henri Lévy qui lutte à sa manière afin de sauvegarder ce côté beau de la vie auquel nous nous accrochons tous.
    Restez bien, là où vous êtes.

  59. Cher Monsieur Polanski,
    Jamais dans vos œuvres vous n’aviez imaginé une telle obstination obscurantiste dont vous êtes victime.,
    depuis plus de 30 ans!
    Apparemment, la « victime » ne porte pas plainte.
    Où est donc le crime?

    J’aime « l’Amérique », certes, mais seulement celle de M. Polanski et de ses pairs, non celle des fanatiques qui ont persécuté Sacco et Vanzetti et qui survivent encore de nos jours pour la honte (à mes yeux) de l’Amérique.
    Jamais je n’avais imaginé le calvaire dont vous avez été victime, et je salue en vous l’homme et l’artiste qui nous faites encore espérer en un monde meilleur grâce à votre art.
    Avec mes remerciements à vous et à M BHL qui vous soutient,
    S.Bascle,
    professeur de Français qui a eu le bonheur de connaître certaines de vos oeuvres que j’ai présentées à mes élèves.

    Petite question: comment se seraient comportés les « juges » de M. Polanski s’ils avaient été les « docteurs de la loi » face à un original comme Jésus qui refusa de lapider la « femme adultère »?

    • Bonjour,

      « Apparemment, la “victime” ne porte pas plainte.
      Où est donc le crime? »

      Ce que vous dites en plus d’être totalement faux est grave:vous niez un statut de victime , potentielle , dans votre raisonnement.
      Je vous invite à un peu de lecture …

      « Polanski est incarcéré 47 jours pour passer des expertises psychiatriques, puis il est libéré sous caution. Il a plaidé coupable pour la relation sexuelle avec un mineur[10] en échange de l’abandon des charges plus graves de viol, de sodomie et de fourniture d’alcool et de drogue à mineur, en accord avec le juge. Mais avant l’audience devant fixer la peine, alors qu’il est libre sous caution, Polanski part pour la France dont il possède la nationalité depuis plus d’un an »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_Polanski#Poursuites_judiciaires

  60. Cher Roman Polanski,

    Ne croyant qu’en vos films et en votre biographie pour vous situer, ayant moi-même eu une jeunesse houleuse, je maintiens ma position depuis le début de votre arrestation : qu’il y ait des histoires de gros sous derrière tout ça, je n’en serai pas étonnée… Pitié, qu’on stoppe ces poursuites à retardement, d’autant que la jeune fille concernée ne porte même pas plainte.

    Le plus important pour nous autres, public lambda, est bien que vous puissiez terminer votre film avec Ewan Mc Gregor et nous en produire encore plein d’autres (ainsi que des bouquins, car vous écrivez magnifiquement).

    En toute amitié.

  61. Ce que l’on reproche à Polanski, ce n’est pas un crime contre l’humanité.

    C’est ce que la justice américaine et britannique appellent un «viol statutaire».

    C’est à dire une relation sexuelle à laquelle la «victime» ne peut donner légalement son consentement vu son âge.

    Et de victime il n’y a plus, celle-ci ayant supplié le Parquet d’abandonner les charges.

    Mais non, alors que les dictateurs du monde entier mènent une vie de pacha, voilà que Polanski est pris dans un traquenard et retenu trois mois dans une prison CH.

    Où est la justice dans ce pays ?

    Trois mois de détention à la demande des USA.

    Trois mois de diversion pour l’UBS.

  62. Dans cette histoire, il faudrait peut être arrêter de confondre l’Artiste et son Oeuvre.
    L’oeuvre de Polanski est grandiose, respectable et admirable… oui. Il n’empêche que Polanski a eu des relations sexuelles avec une mineure de 13 ans, alors qu’il en avait 43, lors d’une soirée entre drogue et alcool (comme il l’a lui même reconnu). Et cela, quelle que soit la nationalité, le vécu, le métier ou le parcours de son auteur, c’est répréhensible.
    Donc on peut parler de l’arrestation, de pardon, de compensation financière, de talent et de l’admiration que l’on a pour l’oeuvre de Polanski. Mais çà ne changera rien aux faits : il a eu des relations sexuelles avec une (très) jeune fille de 13 ans, de 30 ans sa cadette. Normalement dans les sociétés contemporaines, surtout occidentales, çà devrait quand même déranger tout le monde… !!

    • Il n’y a pas d’oeuvre sans artiste, justement… ça n’existe pas !

      Et notre rôle à nous, les artistes, c’est justement de « déranger tout le monde dans les sociétés contemporaines surtout occidentales. » … alors, parfois, ça conduit l’artiste à transgresser des interdits, et il peut arriver qu’au cours de ce parcours en zone trouble on erre et on trébuche de façon malheureuse. C’est ce qui est arrivé, sans-doute, à Roman Polanski comme à beaucoup d’autres grands artistes avant lui. Il faut comprendre cela et savoir passer outre à partir du moment où la jeune-fille de l’époque elle-même le demande aujourd’hui, et où toute cette affaire a déjà en son temps fait l’objet de poursuites, de condamnations et de réparations.

      Par ailleurs, les limites ne se situent pas du tout là où vous les situez, dans un écart d’âge ni dans la jeunesse de cette adolescente – je vous renvoie là-dessus à d’autres sociétés dans lesquelles ce genre de choses ne posait aucun problème comme à Rome par exemple – mais plutôt dans son absence de consentement supposé… en tout état de cause, cela a déjà été jugé en son temps. Il n’y avait aucune raison d’y revenir aujourd’hui, si ce n’est à trouver en Roman Polanski un bouc émissaire que l’on puisse charger d’enjeux politiques dans lesquels tous les artistes sont concernés. Car il est bien évident que c’est la liberté de pouvoir créer, parfois dans la transgression de certaines normes qui est en ce moment visée à travers lui.

      Olivier Soares Barbosa

    • Vous confondez, il me semble, un peu tout.
      -que la vie « d’artiste » soit mouvementée, que l’on cherche pour nourrir son art des expériences extrêmes, c’est une chose. mais en ce cas, les actes extrêmes doivent être assumés comme art, doivent publiquement interroger la morale collective. ici, la relation sexuelle n’a jamais été revendiquée comme un acte artistique ni comme un moyen de l’enrichir, à ce que je sache. il faut donc séparer l’homme et son oeuvre.
      -les limites ne se situent pas, en effet, ni dans l’écart d’âge ni dans la jeunesse -bien qu’en être choqué ne me semble pas illégitime- mais dans le consentement. et ça, ce n’est pas une question d’âge ni d’époque. vous ne pouvez justifier par ailleurs un acte par une éthique antique : les romains étaient aussi esclavagistes et misogynes… nos sociétés ont tant évoluer qu’il faut comparer ce qui est comparable.
      -pour moi, ce devrait être uniquement une question de justice, disons, « pure ».je ne comprends pas toutes les subtilités des charges envers Polansky mais il n’y a plus de plainte, il ne devrait plus y avoir de poursuites.
      -enfin, ce qui me choque réellement, c’est que l’on fasse tant de bruit sur cette affaire sans en profiter pour mettre en lumière les centaines d’intellectuels ou de simples citoyens qui sont enfermés réellement injustement, qui n’ont commis d’autre crimes que de défendre la liberté d’expression… puisque vous semblez tous si choqués des injustices de la justice, que n’allez vous pas sur http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/agir ?

    • l’anachronisme est ,en ce cas, d’appliquer à des faits anciens une vision actuelle. Il n’est pas besoin d’être très agé pour réaliser cela. Les relations sexuelles avec mineurs ne dérangent comme vous dites et ne sont considérées comme crime que depuis assez peu de temps,moins de 30 ans assurément.
      La morale,comme la justice ,sont choses relatives et changeantes,et il n’est pas toujours bon d’appliquer au passé le jugement du présent.

    • Enfin, voilà une opinion qui va dans le sens d’un appel au respect de la règle de l’égalité devant la loi, principe juridique qui a pris naissance en Occident au XVIIIè siècle, notamment aux U.S.A. et en France après les révolutions qu’ont connues ces deux pays. Le justiciable Polanski doit être traité de la même manière que tout autre justiciable, sinon l’on se trouverait devant un cas de traitement selon «deux poids, deux mesures» — ce qui irait à l’encontre des principes de justice fondamentale pour lesquels se sont battus nos ancêtres et nous ramènerait à l’époque de la barbarie (qui n’est malheureusement pas si lointaine — féodalisme, tsarisme, stalinisme, nazisme, maoisme, etc.).

    • Alors M. Polanski dans les années libertaires des70’s aurait eu une relation avec une fille de 13 ans dans la maison de M. Nikolson après une scéance photo..
      Savez vous cher M. Arno que pour la justice américaine il est préférable de se prétendre coupable plutot que innoccent?
      Je ne sais pas ce que M. Polanski a fait (peut etre une erreur) mais alors que la jeune femme demande au parquet d’arrêter les poursuites je trouve cela inadmissible.
      il y a en ce moment dans ce monde une volonté de justice qui se transforme en dictacte et cela devient de pire en pire… malheureusement.
      et je dis par ce biais merci à M. Polanski pour son oeuvre et surtout ne perdez pas courage.. si il le faut je viendrais co-écrire avec vous le prochain scénario de votre film (l’apologie des cons)!

  63. Etant Magistrat je ne comprends pas un tel acharnement pour une affaire dont les évènements remontent à plus de trente ans.
    Ami du peuple américain et reconnaissant pour l’aide qu’il apporte à Israêl je suis extrêmement déçu par leurs positions et je ne peux soutenir un tel comportement.
    Je suis admiratif du talent de Polanski et chaque fois que j’en ai l’occasion je porte témoignage de mon soutien.
    Je suis persuadé qu’on ne peut faire face à une telle injustice que par rapport à sa famille
    Bon courage

    • super comme magistrat un tel commentaire ?
      c’est vrai que la justice dans cette histoire ont ne l’a pas encore vue
      de plus » je ne vois pas le rapport « entre l’affaire de crime sexuels ( juste aggravé 2 fois comme mineure et association d’alcool une histoire d’amour selon polanski de quelques heures d’ailleurs )et les USA et l’israel à part un glissement
      polanski est une cause juive maintenant

    • Je vous avouerai franchement que votre réponse m’a presque estomaqué. En tant que juriste (canadien), j’ai dû inspirer très profondément avant de me précipiter sur le pôôôôvre clavier de mon ordinateur.
      Prenons les choses une à la fois.
      — Dans beaucoup de pays, notamment ceux de droit anglo-saxon, il n’y a pas de prescription en ce qui a trait aux crimes de nature sexuelle — détournement de mineur, actes de pédophilie, agressions sexuelles, etc.

    • Bonjour,

      un magistrat qui ne connait pas la Loi Française alors.

      En France , une relation ( même consentie ) avec une mineure dans le cadre de cette affaire:c ‘est de la prison ferme au bout.
      Quand à fuir son procès , quelle démarche logique feriez vous dans votre tribunal ensuite ?
      Merci de votre réponse ( rêvons ).

      « Ami du peuple américain et reconnaissant pour l’aide qu’il apporte à Israêl je suis extrêmement déçu par leurs positions et je ne peux soutenir un tel comportement. »

      Quel rapport ou intérêt avec les faits ici présent ?

      J ‘espère ne jamais avoir affaire à un magistrat comme vous dans ma vie:vous me faites peur de par votre logique …
      Votre impartialité me semblant remise en cause.

      La Loi rien que la Loi.

      Bonnes fêtes.

    • Qd je lis un tel commentaire, Mr Dray je ne peux que comprendre l’état de déliquescence ds lequel se trouve notre pays.

      De plus par de tels propos vous êtes à mille lieu d’honorer la cause dont vous vous revendiquez être le défenseur. Normalement une personne de votre charge se doit d’éviter tt parti prit. Mais bon a priori ce n’est pas le professionnalisme qui vous étouffe.

  64. Est-ce que quelqu’un va entendre enfin les cris d’un homme vraiment innocent, qui n’a strictement rien fait, et qui se retrouve en prison ?

    Est-ce que quelqu’un va-t-il faire un geste pour Taoufik Ben Brik ?

    Bernard, est-ce qu’il y a des hommes qui méritent plus que d’autres votre colère ?

    Sartre, lui, aurait fait quelque chose pour ce poète emprisonné par l’un des plus ignoble dictateur encore en vie.

    • La situation de M. Ben Brik mérite effectivement une attention de la part des démocrates. M. Levy devrait s’y intéresser un peu plus qu’au cas d’un artiste qui doit être absout de tout puisque c’est un artiste, un créateur. Soit, les faits remontent à 30 ans, le condamner judiciairement peut être évité. Mais il serait honnête que M.Polanski face un méa-culpa et que ses admirateurs reconnaissent tout de même une faute qui ne serait pas pardonnée à un obscur, à un modeste.
      Arrêtez les excès de déclarations et d’interventions indécentes par rapport à toutes les injustices et les percécutions réelles des journalistes et des contestataires emprisonnés après des parodies de justice en Tunisie, en Chine, en Russie …..

  65. Un grand merci pour cette lettre ainsi que l’ensemble de votre oeuvre que j’admire depuis longtemps.
    Les derniers jours votre « affaire » m’a fait discuter quelques bonnes heures avec mes enfants (notamment mon fils aine de 13 ans) pourqoui je vous respecte et supporte, sur la loi et justice, sur le fonctionnement des medias, que la vie n’est pas toujours si simple – noir et blanc – qu’elle puisse le sembler, ce que ca veut dire de nos jours etre Polonais et surtout Europeen…
    Meilleures voeux d’une heureuse, meilleure Nouvelle Annee 2010 pour vous et toute votre famille.

    Wielkie dzieki za ten list i wszystkie Panskie dziela, ktore uwielbiam od tak dawna.
    W ostatnich dniach Pana « sprawa » zainspirowala dlugie dyskusje z moimi dziecmi (przede wszystkim starszym 13-letnim synem) dlaczego Pana szanuje i popieram, o prawie i sprawiedliwosci (ale nie PIS ;-), o dzialaniu mediow, ze zycie nie zawsze jest tak proste, czarno-biale jakie portrafi sie wydawac, co dzis oznacza byc Polakiem, a przede wszystkim Europejczykiem…
    Najlepsze zyczenia szczesliwego, lepszego Nowego Roku 2010 dla Pana i calej rodziny!

  66. Erreur grossière dans mon message c’est bien entendu la pièce « Amadeus »…mais du même Peter Shafer qui a écrit « Equus »….

  67. Mais alors entendons nous ! Quelles sont les règles ?Qui établit ces règles ?La Justice,nos consciences,celle de Roman ou de la demoiselle de l’époque, ou encore la femme qu’ elle devenue à présent ?En définitive nous avons peut être tout à penser mais rien à dire.

  68. -1-je ne comprend pas que certaines personnes puissent faire l’amalgame entre le talent et un fait très grave de justice de justice .
    -2-il est clair que la justice n’est pas passé dans cette histoire .
    -3- le raisonnement qui consiste à dire que la victime pardonne après arrangement n’implique aucunement un retrait des poursuites d’un tribunal et heureusement sinon vu que 90 % des viols sont réalisés par l’entourage proche on imagine que si le parquet ne poursuivait pas il n’y aurait pas beaucoup de condannation
    -4-présenter l’auteur de l’infraction comme une victime procède d’un changement de rôle qui se passe de commentaire .

    • Tout à fait d accord avec vous ,parcequ il « serait un intello »!!!!! ce monsieur aurait tous les droits

    • Exposé des faits pertinent, thèse intéressante (le gouvernement suisse voudrait démontrer les difficultés d’extrader vers les Etats Unis les fraudeurs du fisc), interprétation sur la fin de la démocratie directe délirante.

  69. Takiego utalentowanego czlowieka chca tak skrzywdzic ?
    To bezprawie , nigdzie nie mozna sie czuc bezpiecznie .
    Jacksona tez oczerniali , a teraz jak niezyje to prawda wychodzi na jaw
    Prosze sie nie dac zwarjowac
    Pozdrawiam Agnieszka

  70. Des juges qui veulent « se faire  » un artiste de renommée mondiale et cela-même au mépris de la victime elle même qui a pardonné et crie « stop « , est-ce celà la justice dont la horde de vengeurs qui s’exprime sur les forums
    se réclame ? moi je préfère la fraternité à la vengeance et je dis toute mon admiration à roman polansky pour ses
    magnifiques films que sont « tess » et »le pianiste  » : un homme mauvais aurait-il pu faire ces oeuvres si bouleversantes , si pleines d’humanité ? je suis heureuse qu’il reçoive de nombreuses lettres de soutien , et je souhaite qu’il soit heureux et nous fasse encore de beaux films .

    • « un homme mauvais aurait-il pu faire ces oeuvres si bouleversantes , si pleines d’humanité ? »… Avec ce genre d’argumentaire, Louis-Ferdinand Céline, qui a écrit de merveilleux livres, a écrit des pamphlets antisémites mais est un homme merveilleux.

      Séparons l’homme de ses oeuvres d’art, il y aura moins de confusions.

  71. Je n’ai jusqu’à ce jour osé écrire à M. Polanski de crainte de l’importuner. mais ici je veux lui dire que j’ai connu cette époque ( M. Polanski est de ma génération) et que dès sa mise en accusation, notre réaction était « c’est un coup monté » : en effet, pourquoi une mère emmenait-elle sa fille (qui paraissait avoir au moins 17 ans) dans ses soirées « d’adultes »??? Il ne s’agit ici ni de pédophilie, ni de viol : la mère poussait la petite…en outre elles ont été dédommagées. La justice US est si particulière! Cher Roman : je me rappelle vous avoir vu sur scène (dans Equus..) j’adore votre « ton » de voix si particulier – j’ai revu un film avec Gérard Philippe : c’est la même musicalité. Je n’ai pas raté un seul de vos films, je connais votre vie par coeur :quel acharnement du destin…J’ai aussi très peur pour votre adorable épouse et…vos enfants! J’ai acheté le DVD interview : vraiment vous êtes un être exceptionnel : plus les critiques sont violentes, plus je m’en méfie: beaucoup de tartuffes!!! J’espère que la raison – exceptionnellement – vaincra! Courage à vous et à votre famille :suis une admiratrice indéfectible depuis… »le couteau dans l’eau », « Cul de Sac » et enfin Tess, le Pianiste vu des dizaines de fois au ciné + DVD
    acheté! Je suis une vieille dame je peux vous embrasser…enfin, tout mon entourage admet « qu’on peut de temps en temps être de parti-pris » au nom d’une oeuvre et d’une intelligence exceptionnelle « ah! ROMAN »!!!on vous aime…SURTOUT ne tombez pas malade…et merci à BHL de me donner cette occasion!

  72. Au risque d’être taxé de réac. à une époque où il est recommandé d’être politiquement correct, d’être conforme à la pensée unique, de faire des commentaires acceptables, à une époque où l’on peut tout dire et tout faire sous couvert « d’art », où il est plutôt bien vu et de bon ton, « moderne », de passer outre toute forme de décence, à une époque où on peut insulter tout le monde sous couvert de liberté d’expression, qu’en serait-il d’un individu lambda, inconnu qui aurait commis les mêmes « erreurs » ? serait-il soutenu par nos biens pensants, voire plebiscité ou jeté au pilori ?

    • évidemment non ! il vaut mieux être connu d’une manière générale,
      N’oubliez pas quand même le talent de Roman..

    • l’individu lambda ayant commis les mêmes « erreurs » ( ces faits sont quotidiens et universels) n’interesse pas le public – acteur ; ages et genres confondus dans un magma d’anonymes sourds , aveugles , pressés .Leurs  » prètres » eux choisissent une victime , la pèse ,la sacrifie, parcequ’elle est belle , je pense . On ne se fait pas violence à soi-même n’est-ce pas ?

  73. Monsieur Polanski,

    Je suis epidermiquement allergique a ce que vous avez fait il y a plus de trente ans. Cependant, je sais relativiser et mettre les choses en perspectives.

    Dire que l’homme est un composé de force et de faiblesse, de lumière et d’aveuglement, de petitesse et de grandeur, ce n’est pas lui faire son procès, c’est le définir. Diderot (Denis)

    je connais un peu les US. Si vous etes extrade, c’est la tenue orange, les chaines aux pieds, au cou, aux mains et a la taille. En matiere d’humiliation, on ne fait pas mieux au monde. J’allais oublier le passage en boucle sur FOX News, CNN, MSNBC, ABC…. pour assaisonner les repas de Samantha et de sa famille. beaucoup parmi ceux qui vous lynchent appellent cela JUSTICE.
    Les vraies et dures lois de la vie sont celles que dictent la nature, elles ne sont ecrites nulle part par opposition aux lois des hommes. Je ne vous jetterai donc point la premiere pierre. Le hasard qui nous bonifie et nous met a l’abri des deboires est exactement le meme qui s’acharne sur des gens comme vous. Nous sommes responsables de nos actes mais toute responsabilite humaine doit etre nuancee et relativisee. Les mots prescription, pardon, reparation, clemence et grace ont aussi un sens et un role dans l’application de la justice. Une justice qui tourne a l’acharnement, au lynchage et a l’humiliation perd toute sa credibilite et merite a ce titre d’etre combatue.

    CE QUI VOUS EST FAIT AUJOURD’HUI N’A RIEN A VOIR AVEC LA JUSTICE! C’EST UNE CARICATURE DE JUSTICE. UNE FARCE!

    J’ADMIRE LE COURAGE DE BHL. UN HONNETE HOMME!

    Je souhaite que la Suisse se rende tres vite compte de son erreur de procedure, que le bracalet electronique vous soit retire le plus vite possible(c’est tellement absurde et humiliant), que la demande d’extradition soit rejetee, mais qu’une peine symbolique vous soit infligee malgre la prescription de bon sens qui existe dans tout system judiciaire digne de ce nom. Nous sommes responsables de nos actes et vous n’avez pas pu assumer les votres, mais il se trouve de toute evidence que vous n’etes pas le seul a avoir failli ici. le pays qui vous reclame, le pays qui vous detient aujourd’hui et la france ont une grande part de responsabilite dans l’incroyable fiasco judiciaire ayant automatise la prescription de votre crime. J’essaye d ‘etre logique, objectif, humain et pondere. Une peine symbolique en europe et pas en californie ou votre humiliation est quasiment assuree, sans parler d’autres possibles surencheres, car vous etes grille mon pauvre. Vous avez aussi du genie!

    J’ose aussi esperer qu’apres ce triste episode, vous vous dedierez a une oeuvre cinematographique preventrice et educatrice sur les violences faites aux femmes.

  74. Si je me demande si je suis amateur des oeuvres de Roman Polanski, la réponse est oui, sans aucun doute. Depuis ‘l’armoire’ court-métrage que j’ai étudié à la fac, ‘le Bal de Vampires’ ou ‘La 7eme Porte’, un des 3 seuls films que je connaisse traitant de bibliophilie, j’ai toujours suivi de près ce grand créateur.
    Si l’on me demande d’oublier un acte que l’on peut qualifier je crois de pédophile, la réponse est non.
    Mr Polanski doit accepter l’exercice de la justice du pays dans lequel il aurait commis cet acte. Et l’ancienneté de la date ne fait rien à l’affaire.
    Je voudrais bien entendre les commentaires si cet acte, encore une fois supposé, avait été commis en France.
    Les ‘Pas de prescription pour de tels actes’ ou bien ‘Il n’est pas au-dessus des lois’ auraient fusé de toute part.

    Les politiques nous prouvent chaque jour qu’ils ne sont plus un exemple à suivre.
    Que se passerait-il si les intellectuels se donnent l’auto-absolution pour des actes aussi graves ?

    Il faut trouver un terrain d’entente avec la justice américaine et d’urgence encore. Sinon on ne se souviendra plus de Roman Polanski que comme le fameux metteur en scène qui a eu des démêles avec la justice pour des actes pédophiles, qu’il soit coupable ou innocent ne faisant plus rien à l’affaire.

    • Si vous aviez un peu de culture, vous sauriez que le pays qui le reclame est le pays a qui nous devons ce fiasco judiciaire. ce se fiche du mot justice. La « Justice » y est monayable(Plea bargain). des innocents y sont emprisonnes, voire executees. certains y sont meme liberes apres 35 ans de prison pour des crimes qu’ils n’ont jamais commis.

      ce pays au mepris de tout bon sens et toute requete de clemence meme du pape, applique toujours la peine de mort. Ce pays a la plus grande population carcerale du monde civilise( 1 noir sur 17 est en prise avec ce system judiciaire). Ce pays a aussi le plus grand taux de criminalite du monde civilise.

      Voyez-vous, jeter un coupable pour des faits vieux de plus de trente ans, en pature a une caricature de justice n’est pas le juger, mais le lyncher.

      le cas polanski aurait du etre traite en europe il y a belle lurette. Ce fiasco n’est pas de la seule responsabilite de Polanski! ceci n’excuse ni n’exonere cet homme. ON AURAIT DU VOUS ENTENDRE IL Y A BIEN LONGTEMPS. Les justiciers de circonstance se fichent de la justice, ils saisissent tous une opportunite pour se donner bonne conscience a moindre frais, esperant ainsi se reconcilier avec leur defauts et frustrations. le hasard qui fait de vous de brillants donneurs de lecons est exactement le meme qui a fait de Polanski, l’homme lynche aujourd’hui. Si vous n’etes pas a sa place, c’est peut-etre parce que ce meme hasard s’y est tout simplement oppose.

      Ce qui arrive a cet homme est tout simplement ridicule et bien habilement maquille en quete de « justice » malgre le pardon heroique d’une victime dont se fichent et la justice californienne, la suisse et la cohorte de lyncheurs et autre pseudo-parfaits de circonstance.

    • « Le cas Polanski aurait dû être traité en Europe ? »

      Ah oui ? Quelle culture juridique!

      « le hasard qui fait de vous de brillants donneurs de lecons est exactement le meme qui a fait de Polanski, l’homme lynche aujourd’hui »

      Je ne pense pas que le hasard ait quelquechose à voir dans cette histoire. Le fait d’avoir une morale et un système de valeurs est suffisant pour séparer ce criminel de ma personne.

  75. Drogi panie Romku!

    składam Najserdeczniejsze Pozdrowienia, wraz z wyrazami współczucia i otuchy w tych trudnych chwilach.
    Głęboko wierzę, że wszystko skończy się dobrze i cała ta « chora » i nonsensowa sytuacja wkrótce dobiegnie końca! Poszę się nie poddawać.

    p.s ..Już nie mogę doczekać się premiery « The ghost-write »!

    Pozdrawiam, Szczęśliwego Nowego Roku 2010!

    student studium filmowego – Tomek z Wrocławia

  76. Je travaille en établissement pénitentiaire. J’aimerais que, quoiqu’elles aient fait, et finalement de quelque manière dont elles parviennent un jour ou l’autre à penser leur acte, les personnes aujourd’hui incarcérées pour des faits de cette nature ou d’autres, soient destinataires du même « murmure de la voix humaine et de la solidarité » dont a heureusement été réconforté Roman Polanski. Simplement parce qu’un homme, génial ou non, ne peut être réduit à l’un ou l’autre de ses actes.

  77. Roman,
    Que dire sur une situation telle que celle ci ! Dévastatrice dans une vie ..
    Que celui qui n’a jamais commis de faute jette la première pierre !!!!
    cette histoire vous appartient. Je ne cautionne pas, mais vous seul savez réellement ce qui s’est passé !
    Je veux juste apporter mon soutien dans un moment aussi grave.

  78. C’est étonnant. Beaucoup de personnes en France, chaque année, sont suspectées de viol. Elle ne reçoivent de lettres de soutien d’aucun intellectuels français.

    On dit que Polanski est victime d’un acharnement à cause de sa notoriété. C’est le contraire ! S’il n’avait pas d’aussi habiles avocats, on n’aurait pas vu l’impensable :
    – l’affaire Geimer avait failli être tout simplement classée sans suite
    – Polanski avait pu bénéficier d’une incroyable requalification des peines. D’un viol (une relation avec une personne que l’on a drogué est par définition un viol en droit), la requalification en « relations sexuelles illégales » était particulièrement indulgente. Peu de présumés violeurs ont pu avoir une telle requalification.

    Qu’on laisse la justice faire son travail. Quand on commet une faute, on doit accepter d’en répondre devant la justice. On nous dit que le juge de l’époque était incompétent… Sauf que depuis que ce juge est décédé, rien n’empêchait Roman Polanski de faire face à la justice américaine. La lâcheté, peut-être ?

    • Tout à fait d’accord. Demander justice est l’évidence-même. Difficile de comprendre ceux qui défendent le contraire.

  79. la hargne bien pensante du politiquement correct nord américain ne sortira pas grandie de cet acharnement digne des sorcières de salem !

    merci monsieur polanski , par vos réaliastions, de nous `avoir permis des évasions hors de la médiocrité du quotidien.

    quand je considère la poesie et la sensibilité qui se sont exprimées, par exemple, dans le pianiste, j’ai honte pour vos détracteurs.

    courage et joyeuses fêtes, nous sommes très nombreux à penser à vous

  80. Laissons tranquille MR POLANSKI pour une affaire vieille de trente ansdont »la victime »,ne porte pas plainte.Après MR POLANSKI,ce sont les Minarets.Je suis catholique et pense qu’il faudrait supprimer les clochers des églises.Les suisses sont ils prudes au point de vouloir supprimer « tout symbole phallique ».alain jonquet

  81. Poursuivre un homme qui a montré par son oeuvre une grande humanité, au motif qu’il a commis naguère une faute, faute pardonnée depuis par la victime même, victime qui a largement été dédommagée, est une imbécillité
    dont la « justice » est coutumière…
     » Jette lui la première pierre, toi qui n’a jamais pêché… »

    • Si vous saviez le nombre de personnes en prison qui font preuve d’une grande humanité, mais qui ne peuvent pas l’exprimer à travers des films…

      Petite rectification: la victime n’a pas pardonné.

      Moi qui n’ai jamais commis de détournement de mineur, je pourrais lui jeter la première pierre mais ce n’est pas mon genre. Faisons confiance à la justice, ils connaissent mieux le dossier que chacun d’entre nous.

  82. Monsieur Polanski
    Merci pour tout ce que vous nous avez apporté au travers de votre œuvre cinématographique géniale !
    Le reste ne nous regarde pas, il est du domaine de votre vie intime et privée, de votre conscience personnelle, et nous n’avons pas à intervenir, encore moins à vous « juger » !
    Moi je ne juge que l’artiste que vous êtes !
    Et pour cela du fond du cœur encore MERCI !

    • Parfaitement d’accord! Le reste ne nous regarde pas, nous n’avons pas à intervenir, alors laissons la justice faire son travail.

  83. J’admire le grand talent et la sensibilité de Roman Polanski, on ne peut cependant à la fois s’indigner de la pédophilie – qui vole à un enfant sa jeunesse et son avenir – et interdire à la justice américaine d’appliquer la loi à cet égard !
    J’espére qu’elle sera clémente, les temps ayant changé, et tiendra compte des traumatismes graves qu’avait subi Polanski à l’époque, et du fait que la jeune fille, devenue femme, dise ne pas garder de rancœur à son égard.

  84. la Suisse s’est déconsidérée . Quand vous serez libre à nouveau vendez vite votre chalet , reprenez votre argent et ne mettez plus les pieds dans ce pays qui montre son vrai visage .

  85. Il s’agit d’excellentes nouvelles savoir en cette nouvelle année que M. Polanky a quitté la prison (lieu pour les voleurs et criminels et pas pour un pere de femillie suivi pour un cas ancien du siècle dernier), un cinéaste qui nous a donné de grands moments de cinéma.

  86. je ne comprends pas cet acharnement… Comment vous aider?

    J’ai eu la joie de vous voir, sinon vous rencontrer , lors d’un Festival du cinéma de La Rochelle , il ya trois ans ou quatre… J’ai tous vos films et les livres qui parlent de vous…. Je « sais » quelles chaines de malheurs vous avez connues; cela ne rend pas la situation actuelle plus facile à vivre….

    nous sommes beaucoup à penser à vous….;

    • Nicole : vous écrivez bcp mieux que moi ce que je ressens…vu tous ses livres, ses films, une pièce – ce qui n’est pas une excuse – mais j’ai connu cette époque il ne s’agit ni de pédophilie ni de viol mais d’une mère qui « promène » sa fille mineure, dans des endroits où elle n’a pas sa place – quant à son âge avec son maquillage…??? Certains mannequins actuels ont l’air encore plus jeunes!!!

  87. Je comprends. Mais nos actes, comme notre inconscient, n’ont pas d’âge. S’ils continuent à nous hanter c’est que notre conscience non plus n’a pas d’âge.
    Il n’est donc jamais trop tard pour payer. Peut-être avez-vous déjà payé, d’une façon ou d’une autre ?
    Votre problème est que la justice des hommes veut aussi participer, vu que pour elle il s’agit d’un crime.
    Nous avons tous un crime dans notre conscient, connu ou inconnu de la justice.
    Le vôtre n’a pas d’âge non plus, mais il a une date.
    A cette date étiez-vous celui que vous êtes aujourd’hui ? Certainement pas. Mais l’homme d’aujourd’hui doit-il assumer l’homme d’hier ? Mon avis est que oui.
    Je vous souhaite tout le courage possible pour affronter votre histoire. Et mes voeux les meilleurs.

    • Quelle facilite a faire la morale et a philosopher a vide sur un malheureux et triste probleme de moeurs et de circonstances vieux de plus de trente ans, qui est entrain de tourner a l’humiliation. Quelle sens de la justice avez-vous? Cet homme est humilie a vie, ce qui est aux antipodes du sens du mot justice: JUGER N’EST PAS HUMILIER. LA suisse s’est donnee le droit d’humilier Polanski. Les pires criminels sont traites avec plus d’egard. Le pire serait que cette meme suisse qui s’est toujours vantee d’une neutralite de facade, extrade cet homme a terre. Ce que cet homme a fait il y a plus de trente ans est horrible et mal. Tout le monde le sait et pesonne y compris ceux qui s’acharnent aujourd’hui sur lui ne le sauront jamais mieux que la victime qui dans son incroyable humanisme, a su tourner la page en pardonnant.
      les victimes peuvent pardonner mais pas les pseudo-parfaits caches derriere un ecran d’ordinateur pour dire comment la terre est ronde!
      MARCHANDAGE, LYNCHAGE, ACHARNEMENT AVEUGLE ET HUMILIATION A VIE FONT QUE POLANSKI NE POURRA PLUS JAMAIS AVOIR DE PROCES EQUITABLE. Cette serieuse affaire est devenue ridicule et pas du seul fait de Polanski. Quelle est cette justice qui pense que la victime du fait de sa nouvelle vie et de sa famille n’a rien a dire dans cette triste histoire? Et la france dans tout ca? La france se montre tres lache a l’egard de cet homme(je n’approuve pas ce qu’a fait cet homme, je ne l’exonere pas de non plus). La Suisse est lamentablement et tristement coincee: faire ce genre de coup bas a la france et la Pologne ne se pardonne que difficilement, car c’est toujours les rancunes aveugles et stupides qui prennent le dessus. l’ingratitude de Khadafi pere et fils eu egard a l’affaire des otages suisses, en est le plus bel exemple. la roue de la vie tourne: le jour ou elle aura besoin d’appuis, certains sauront lui rappeler sa lachete. Que la france et la suisse evite l’humiliation qui tue a Polanski, a savoir l’extradition vers un pays qui nargue le monde entier avec sa peine de mort et a la base de tout ce fiasco judiciaire. une peine symbolique mais juste me parait plus qu’urgente.

  88. cher Roman.
    je vous écrit du Canada, du Québec en fait, pour vous exprimer toute ma solidarité. cette hypocrisie toute américaine, révoltante comme c’est pas possible, ne fait que confirmer ce que je pense depuis toujours, étant moi-même (nord) américain: aux USA on y trouve le meilleur et le pire. Spielberg et Bush par exemple. je suis cinéaste comme vous et votre travail a toujours été une source d’inspiration. merci. bonne année 2010, vraiment!

  89. Et maintenant la version francaise :

    Cher Roman,

    Il y a quelques instants, de la televison polonaise, nous avons appris la publication de votre lettre ouverte. De la Suisse (Blonay), nous sommes venus ici pour les fetes de fin d’annee. Nous continuons de croiser les doits et nous restons confiants que cela aidera.
    Bon Nouvel An !

    Nous attendons des bonnes nouvelles.

    J & B et les parents

  90. Drogi Romanie,
    O Pana liscie uslyszelismy przed chwila w polskiej TV. Przyjechalismy tu z Szwajcarii (Blonay) na Swieta. Nadal trzymamy kciuki i jestesmy pewni ze pomoga.
    Szczesliwego Nowego Roku!
    Czekamy na dobre wiesci.
    J&B z Rodzicami

  91. Évidemment, seuls ses soutiens prennent la peine d’envoyer des lettres à ce cher cinéaste suspecté de viol sur mineure. La grande majorité des Français souhaite que les soi-disant intellectuels cessent de s’immiscer dans une affaire qui ne les regarde pas: http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-09-29/vous-l-avez-dit-les-amis-de-polanski-ne-sont-pas-vos-amis/920/0/3812

    On peut en effet raisonnablement se demander si l’application ou non d’une prescription pour un crime sexuel est un problème qui concerne les artistes. Il semble à première vue qu’il s’agit d’un problème de procédure qui ne concerne donc que les juristes et les hommes politiques américains.

    • On se demandait combien de temps il faudrait au premier lyncheur pour éructer. La réponse est 6 minutes.

    • Un lyncheur?

      Lyncher : verbe transitif. Exécuter sommairement, sans jugement (une personne considérée comme coupable), en parlant d’un groupe, d’une foule. Par extension : maltraiter gravement.

      Il semble qu’au contraire, tous ces « lyncheurs » ne réclament qu’une seule chose: que Roman Polanski puisse s’expliquer au tribunal.

      S’exprimer est devenu synonyme de lyncher. Et ainsi nous force à nous taire. En utilisant le même procédé hyperbolique que vous, je pourrais dire que vous êtres fasciste. Mais faisons preuve de mesure.

  92. sachez que vous n etes pas seul, que si il faut s engager pour vous soutenir , je serai la avec des amis , tout ca est injuste , comptez sur des anonymes , plein de personnes sont la pour vous , monsieur Polanski.

1 2