Le Front dit national réduit la nationalité aux ancêtres. Il en fait, non un choix de tous les jours, mais un héritage archaïque. Il est l’avatar actuel du séculaire courant contre-révolutionnaire qui naquit jadis de l’hostilité aux Lumières, gloire de la France. Ce courant d’idées a déjà été au pouvoir : ce fut, sous l’Occupation nazie, l’aventure de la Collaboration. Qui est tenté par une seconde expérience oublie ou ignore la nature abjecte de la première.

 

L’élection à la présidence de la République aura lieu les 23 avril et 7 mai. Les élections législatives se tiendront les 11 et 18 juin. Depuis plusieurs mois, tous les sondages d’opinion placent Marine Le Pen en tête du premier tour de la présidentielle. Nul ne peut exclure qu’elle l’emporte au second. Chaque jour nous entendons des voix que cette éventualité effraie, angoisse, indigne, révolte.

 

De fait, l’idéologie lepéniste menace les libertés publiques. Elle exacerbe les tendances qui portent à l’exclusion, la haine et l’affrontement. Dans un contexte européen et mondial qui voit s’étendre l’exploitation nationaliste des insatisfactions populaires, l’élection de Mme Le Pen fracturerait notre société, avec des conséquences désastreuses.

 

La possibilité même de notre exercice professionnel est mise en cause. Pas de psychanalyse digne de ce nom sans l’état de droit, sans la liberté d’opinion et celle de la presse, sans la respiration et la dynamique d’une société ouverte. C’est pourquoi nous sortons de notre réserve en matière politique pour appeler nos concitoyens à voter avec nous contre les partisans de la haine.

 

Cet Appel, lancé le 13 mars 2017 sous la signature de 32 psychanalystes français de diverses obédiences, a été placé sur la plateforme Change.org, où il a obtenu plus de 7 000 signatures en deux jours. De nombreuses personnalités apportent leur soutien, dont :

 

Léa Seydoux, Bernard-Henri Lévy, Anaïs Demoustier, Yann Moix, Vincent Elbaz, Camille Cottin, Felix Moati, Vincent Lacoste, André Wilms, Claire Denis, Gilles Lellouche, Xavier Beauvois, Cynthia Fleury, Daniel Mesguish, Vimala Pons, Emmanuelle Laurent (Mardi Noir), Alexandre Adler, Tiphaine Samoyeault, Yves Angelo, Marie Desplechin, Nicole Garcia, Eric Caravaca, Barbara Cassin, Arno Bertina, Blandine Kriegel, Rodolphe Burger, Mathilde Monnier, Brigitte Jaques-Wajeman, Maurice Szafran, François Régnault, Caroline Mecary, Gérard Miller, Jean-Claude Milner, Pablo Reinoso, Yves-Charles Zarka, Marie Modiano, Coralie Miller, Charles Méla, Alain Grosrichard…

Léa SEYDOUX, Bernard-Henri LÉVY, Anaïs DEMOUSTIER, Yann MOIX, Fernando ARRABAL, Vincent ELBAZ, Camille COTTIN, Félix MOATI, Vincent LACOSTE, André WILMS, Claire DENIS, Gilles LELLOUCHE, Xavier BEAUVOIS, Cynthia FLEURY, Daniel MESGUICH, Vimala PONS, Emmanuelle LAURENT (Mardi Noir), Alexandre ADLER, Tiphaine SAMOYAULT, Lydie SALVAYRE, Yves ANGELO, Marie DESPLECHIN, Nicole GARCIA, Éric CARAVACA, Barbara CASSIN, Arno BERTINA, Blandine KRIEGEL, Rodolphe BURGER, Mathilde MONNIER, Anne CARTIER-BRESSON, Brigitte JAQUES-WAJEMAN, Maurice SZAFRAN, François RÉGNAULT, Caroline MECARY, Gérard MILLER, Jean-Claude MILNER, Pablo REINOSO, Yves-Charles ZARKA, Marie MODIANO, Coralie MILLER, Charles MÉLA, Alain GROSRICHARD…

Pour signer la pétition, cliquez ici.

9 Commentaires

  1. Il y a longtemps on disait oui, ils sont contre mais ce sont des marxistes! Oui ils sont contre mais ce sont des chrétiens! Oui ils sont contre mais ce sont des intellectuels mondialistes… C’est la même musique, les guerres culturelles contre les Lumières, la psychanalyse, la démocratie ne datent pas d’hier, pas plus que les guerres contre ceux qui savent lire. Surpris quand même des idées fangeuses que quelques milliers de personnes révèlent
    à simplement dire ça ne se fera pas avec moi…

  2. En 1980, toutes les références freudiennes ont été retirées du DSM III pour leur absence de scientificité (US). La psychanalyse a fait l’objet d’un rapport de l’INSERM en 2004 qui démontre qu’elle est sans efficacité sur le plan thérapeutique et elle a aussi été désavouée en 2010 par la Haute Autorité de Santé pour sa fausse prétention à pouvoir soigner l’autisme (FR) ! La psychanalyse n’est que charlatanisme. Même Lacan a fini par le reconnaître. C’est une escroquerie. La psychanalyse n’a pas plus d’efficacité qu’un placebo lorsqu’elle ne provoque pas le suicide de l’analysé. Par ailleurs, rappelons que Freud était fasciste, raciste et misogyne. Voici ce que Freud écrivait à Mussolini : « Il faudrait consacrer davantage de soins qu’on ne l’a fait jusqu’ici pour éduquer une couche supérieure d’hommes pensant de façon autonome, inaccessibles à l’intimidation et luttant pour la vérité, auxquels reviendrait la direction des masses non autonomes …/… Aujourd’hui déjà les races non cultivées et les couches attardées de la population se multiplient davantage que celles hautement cultivées ». Et vis à vis de sa propre psychanalyse, voici ce que Freud écrivait à Jung : « Je me dis souvent pour apaiser le conscient : surtout ne pas vouloir guérir, apprendre et gagner de l’argent ! Ce sont les représentations de but conscientes les plus utilisables ».

    • «  » » » »En 1980, toutes les références freudiennes ont été retirées du DSM III pour leur absence de scientificité (US). » » » » »

      >> Faux. Toutes les références *théoriques*, tous courants confondus, ont disparu avec le DSM III, au profit d’une approche purement empirique des maladies mentales, désormais réduites à des listes de symptômes.

      «  » » » »La psychanalyse a fait l’objet d’un rapport de l’INSERM en 2004 […] » » » » »

      >> Faux. Le rapport en question traite de l’évaluation des *psychothérapies* psychanalytiques qui, si elles ont en commun avec la psychanalyse son socle théorique, n’en partagent ni la visée, ni le protocole.

      «  » » » »[…] qui démontre qu’elle est sans efficacité sur le plan thérapeutique » » » » »

      >> Faux. Ce rapport, qu’à l’évidence vous n’avez pas lu, montre une efficacité des psychothérapies psychanalytiques pour de nombreux troubles, avec une indication particulière pour les troubles complexes, tels les troubles de la personnalité.

      «  » » » »et elle a aussi été désavouée en 2010 par la Haute Autorité de Santé pour sa fausse prétention à pouvoir soigner l’autisme (FR) ! » » » » »

      >> Faux. Dans son dossier de presse, à la question (n°8) « Quelle est la position de la HAS et de l’Anesm sur les interventions fondées sur les approches psychanalytiques et la psychothérapie institutionnelle ? », la HAS répond bien plus modestement qu’il n’est pas possible de conclure à la pertinence de ces approches, par manque de données cliniques.

      «  » » » »La psychanalyse n’est que charlatanisme. Même Lacan a fini par le reconnaître. C’est une escroquerie. » » » » »

      >> Encore faut-il comprendre ce que Lacan entendait par là. M’est avis que vous n’avez pas dû lire son intervention bruxelloise datant du 22 février 1977 et d’où est extrait ce terme d' »escroquerie », depuis lors repris sans discernement par tous les contempteurs de Freud.

      «  » » » »La psychanalyse n’a pas plus d’efficacité qu’un placebo lorsqu’elle ne provoque pas le suicide de l’analysé. » » » » »

      >> Voilà une phrase admirable de sottise ! Par définition un placebo ne nuit pas, mais votre hargne vous a poussé à écrire une chose et son contraire : la psychanalyse serait à la fois aussi inoffensive qu’un placebo… et dangereuse en vertu d’une efficacité toute « négative ».

      «  » » » »Par ailleurs, rappelons que Freud était fasciste, raciste et misogyne. » » » » »

      >> Au vu de tout ce que vous avez fallacieusement exposé jusqu’à présent, je me permettrais d’émettre quelques doutes.

      «  » » » »Voici ce que Freud écrivait à Mussolini : « Il faudrait consacrer davantage de soins qu’on ne l’a fait jusqu’ici pour éduquer une couche supérieure d’hommes pensant de façon autonome, inaccessibles à l’intimidation et luttant pour la vérité, auxquels reviendrait la direction des masses non autonomes …/… Aujourd’hui déjà les races non cultivées et les couches attardées de la population se multiplient davantage que celles hautement cultivées ». » » » » »

      >> Faux. Freud n’écrit pas du tout cela à Mussolini, mais à… Albert Einstein (!), dans le cadre d’une correspondance qui sera plus tard rassemblée sous le titre « Pourquoi la guerre ? ». Dans cet échange, Freud explique quelles seraient, selon lui, les solutions pour éviter la guerre et plaide, entre autres, pour le développement d’une élite d’êtres humains à la pensée autonome, qui ne puissent pas être intimidés et qui luttent pour la vérité. Mais Freud reconnaît lui-même le caractère utopique de cet idéal, à cause de l’empire de l’État et de ses pouvoirs et de l’interdit de pensée édicté par l’Église.

      «  » » » »Et vis à vis de sa propre psychanalyse, voici ce que Freud écrivait à Jung : « Je me dis souvent pour apaiser le conscient : surtout ne pas vouloir guérir, apprendre et gagner de l’argent ! Ce sont les représentations de but conscientes les plus utilisables ». » » » » »

      >> Faux. Ce qu’écrit Freud à Jung en 1909 et que vous citez là encore en ignorance de cause ne concerne pas « sa propre psychanalyse », mais la pratique de la psychanalyse : il met en garde les analystes contre le désir de guérir, qui risqueraient de les transformer en « thérapeutes fanatiques » (« Les chances d’avenir de la thérapie psychanalytique », 1910) et les invite, pour s’en déprendre, à se concentrer sur des buts plus réalistes, comme « apprendre et gagner de l’argent ». Bref, Freud démontre là qu’il est l’inverse d’un idéologue.

  3. Rien de nouveau sous le soleil, des anciens psychanalysés en voie de guérison guidés par la voix de leur maître à dispenser de penser.

  4. Je propose un appel des personnes nées un 29 février. Des cantonniers du Vaucluse. Ou qui ont une vie de merde. De gens qui veulent exister quoi! 7000 signataires? C’est le reflet de la portée intellectuelle d’un tel appel: prétentieux, émotionnel, impulsif, non argumenté et sans vision politique constructive… Typiquement un comportement reproché au parti visé et contre productif. On va se retrouver dans une dynamique antisystème trumpesque avec ce genre de lettre ouverte: les gens d’en bas contre les parisianistes narcissiques d’en haut. Hors sol, totalement hors sol… Ou un vrai clickbait?

  5. Ils ont le vava ou quoi? Vraiment, c’est pitoyable. On conçoit que ces gens soient peu enthousiasmés par l’idée de vivre sous la présidence de Marine Le Pen. Mais qu’ils s’imaginent que la masse du peuple français va hésiter à l’élire parce que trois tondus et quatre pelés de psychanalystes inconnus du grand public, signent un appel…., c’est ça le plus inquiétant. Ce n’est pas pour dénigrer les psychanalystes, ni la psychanalyse, mais qu’une poignée de psychanalystes agisse de cette manière, en dit long sur la surestimation par cette poignée de particuliers, de leur statut et de leur importance. Ils devraient aller se faire psychanalyser de toute urgence, parce que vraiment ils souffrent d’un trouble cognitif grave. Leur acte aberrant signifie qu’ils se considèrent eux-mêmes comme une référence morale et politique suprême, telle que leur parole d’autorité suffirait à faire reculer une vague profonde qui se lève dans l’opinion. C’est dérisoire. C’est ridicule. C’est grotesque. C’est pathologique. Qu’on souhaite combattre la montée du populisme est une chose, mais alors il faut le faire intelligemment. Une gesticulation dérisoire de cette sorte ne fait que souligner le désarroi de gens qui ont perdu absolument tout crédit dans le pays et qui ne peuvent espérer susciter qu’une commisération gênée chez ceux là mêmes qui partagent leur opinion anti-lepéniste, mais qui ont encore un peu de sens commun.

  6. Aucun grand nom de la science française dans les signataires, que des intellectuels « littéraires » (Pourtant grand amoureux de notre Littérature, le mot a pour moi loin d’avoir une connotation positive malgré le talent certain de certains signataires en… Littérature!). Honteux chantage. Vous voir vous réclamer des Lumières me met dans une colère folle. La psychanalyse ne rempli aucun critère qui rend les « sciences modernes » modernes! Son niveau de scientificité est tout simplement indigent, équivalent à celui des dérives de la scolastique médiévale, ces « objets » sont mal définis, il n’y a aucune axiologie digne de ce nom, ils ne sont tout simplement… PAS LA!!! Je sais que c’est difficile à entendre, mais je crois que la chose est tout simplement « inaudible » passé un certains nombre d’années. On appelle ça la dissonance cognitive. Quelle tristesse de voir ce parti d’extrême droite être le seul qui (le paradis étant pavé de mauvaises intentions hélas!) à porter des réformes qui sont tellement importantes: fin des dérogations à l’abattage sans étourdissement des animaux en rapport avec les traditions religieuses juive et musulmane, discours plus sévère face à certaines dérives relativistes de l’université française. Il y a un tel vide politique entre le nationalisme étriqué des Le Pen et le relativisme culturel d’une grande partie de la gauche française, c’est désespérant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*