Un des clips officiels de campagne de Marine Le Pen a pour thème le halal. Si l’obsession de la présidente du Front national a largement été traitée dans les médias, cette vidéo est quant à elle restée très confidentielle. Elle résume pourtant toute la contradiction de la position la candidate concernant le traitement des animaux.

https://www.youtube.com/watch?v=MIR3bnNE7YQ

Nous appelons les électeurs soucieux d’éthique envers les animaux à ne pas se laisser abuser par une candidate moins attentive qu’il n’y paraît à la condition animale.

Dans son clip de campagne, Marine Le Pen multiplie les raccourcis grossiers, afin de faire coller une pratique minoritaire avec des angoisses sanitaires répandues dans la société. Celle-ci déclare ainsi que l’abattage rituel est une « bombe sanitaire » qui « favorise la contamination de la viande par des bactéries qui provoquent des dizaines de morts d’enfants par an ». La viande hallal serait presque comparée à la grippe aviaire ou encore à la crise de la vache folle ! Jouant la partition sentimentaliste d’un danger que courrait nos bambins, la candidate du Front national prouve encore une fois la faiblesse de ses arguments.

La victimisation n’étant pas suffisante, Marine Le Pen en rajoute une couche, en ayant recours à la sempiternelle théorie du complot : nous sommes victimes d’une « véritable tromperie », « ce problème est tabou. ». Par ce raccourci, elle nous ferait presque croire que la traçabilité de la viande est une pure fiction. D’après la candidate, nous participerions même à la financiarisation de mosquées en achetant innocemment notre viande au supermarché : « Doit-on accepter de payer une taxe à des mosquées quand on achète halal sans même le savoir ? » « La laïcité est en danger », la démonstration grotesque…

Ainsi, le message de cette vidéo pouvant se résumer à : « Votez pour moi car je lutterai contre l’abattage rituel », prouve à quel point la candidate a totalement perdu de vue les priorités de la campagne présidentielle 2012.

En outre, Marine Le Pen délivre dans ce clip un message en pleine contradiction avec ses positions précédentes concernant le traitement des animaux. Elle montre un souci des animaux très sélectif.

Elle déclare : « la souffrance des animaux doit maintenant cesser ». Elle n’est en revanche pas émue par les millions de morts animales causées par la chasse, ni par les dizaines de morts humaines dues aux accidents de ce loisir. Elle multiplie même les prises de positions favorables aux chasseurs.
De plus, elle se prononce pour la perpétuation de la souffrance des animaux lorsqu’il s’agit des oies et canards gavés pour produire du foie gras.

Contrairement au contenu de ce clip, dans lequel elle prône l’étourdissement avant abattage, Marine Le Pen ne compte pas parmi les candidats à la présidentielle dont le projet est le plus porteur d’améliorations de la condition animale, comme le montre le comparatif des candidats établi par Politique & Animaux.

Quelle est alors la véritable vocation d’un clip qui, parmi tous les sujets de protection animale, met en avant exclusivement celui qui met en cause les musulmans ? Sous couvert de souci pour la protection des animaux, Marine Le Pen se livre une nouvelle fois à la récupération politique, dans le but de stigmatiser une religion et une partie de la population française, faisant l’amalgame entre croyances individuelles et normes sanitaires collectives.

Un commentaire

  1. Il est évident que Marine le Pen qui défile avec les chasseurs pour les soutenir dans leurs revendications à pouvoir tuer plus, n’est en aucun cas sensible à la cause animale !
    Malheureusement les autres ne valent guère mieux!
    Croyez vous que Hollande, qui laisse des militants anti corrida se faire agresser par des militants PS lors de son meeting à Vincennes, fera abolir la Corrida , abolir la vivisection, crime le plus noir parmi les crimes commis sur les animaux, et fermer les abattoirs laïcs et religieux ?? Avec un « humanisme » porté en bandoulière, ces gens là, n’ont aucun regard pour les animaux, sauf à pouvoir les chasser, les manger, se délecter dans les corridas à les voir se faire torturer au nom d’une tradition qui n’en ai pas une . De Sarkozy, je n’en parlerai pas, car on sait déjà qu’il n’a rien fait et ne fera rien..au contraire..
    Seule une force citoyenne pourra faire avancer ce combat si décrié et surtout méprisé.. et les politiques toujours assoiffés de voix, suivront . Les législatives seront bien plus importantes que ces présidentielles, pour essayer de convaincre les candidats que les animaux sont des êtres vivants et non pas des objets lucratifs..