Demain, en Europe, des Crimée partout ?
Demain, de nouveaux Sudètes ?
Demain, plus de frontières sûres en Europe ?
Demain, la liberté des peuples soumise, comme jadis, au caprice des despotes ?
Demain, n’importe quelle minorité susceptible de devenir le cheval de Troie d’un « grand frère » annexionniste ?
Laisser la Crimée tomber aux mains de la Russie c’est accepter que ces cauchemars, et quelques autres, deviennent réalité.
C’est réouvrir la boite de Pandore à tous les mauvais génies de l’Europe d’hier.
C’est consentir à ce que l’Europe de Schuman, de Monnet et de Vaclav Havel fasse un grand bond en arrière qui la ramène au temps de ses pires tumultes et de ses guerres intestines.
« On ne va pas mourir pour Dantzig », disait, avant la Seconde Guerre mondiale, les partisans de la capitulation.
« On ne vas pas, pour Sébastopol, renouer avec la guerre froide », disent les Munichois d’aujourd’hui.
Il faut casser ce raisonnement.
Il faut arrêter cet engrenage.
Il faut, sans délai, stopper le soldat Poutine.
Bien sûr, cela aura un coût.
Oui, il tentera de répliquer, en Ukraine et ailleurs, par de nouveaux chantages.
Mais les dictatures ne respectent que les rapports de force.
Mais les impérialismes ne cèdent que lorsqu’on leur tient tête.
Et la Russie d’aujourd’hui n’est forte que de notre faiblesse : ce colosse aux pieds d’argile n’a pas de meilleur allié que notre complaisance et notre découragement.
Demain, si rien n’est fait, le prix à payer sera plus lourd encore.
Chaque heure qui passe est une heure d’impunité de plus pour un impérialiste sans scrupule et ne fait que nourrir son mépris pour nos valeurs et nos principes.
Europe, réveille-toi : tel est, depuis presque trois mois, le cri du Maïdan, cette place de l’Indépendance devenue place de la Liberté et de l’Europe.
Européens, peuples libres, défendre l’Ukraine c’est nous défendre nous-mêmes : tel est l’appel que nous lançons, aujourd’hui, tous ensemble, depuis Paris.
Puissent ces mots faire écho à l’indignation des opinions publiques européennes : car si la barbarie ne connaît pas de frontières, la liberté et la démocratie n’en connaissent pas non plus.

Premiers signaturaires

Vitali Klitschko
Bernard-Henri Lévy
Petro Porochenko
Borys Gudziak
Pierre Bergé
Caroline Fourest
Alain Nemarq
Mathieu Tarot
Christine Angot
Pierre Hassner
Patrick Klugman
Constantin Sigov
Oleksiy Panych
Galia Ackerman
Leonid Finberg
Philippe Gélie
Philippe Tretiak
Yann Revol
Marc Roussel
Arielle Dombasle
Alexis Lacroix
Maria de França
Anne Tixier
Eugenia Varela Navarro
Edward Toque-Tanniou
Evgeniy Kuzmin
Céline Menghi
Jean karinthi
Antoine Jullien
Kateryna Kuba Jullien
Sabine Klintz
Dominique Serres
Daniel Sztul
Roland Carbonnel
Larissa Baratin
Pierre Herman
Artur Matos
Oleg Chinkarouk
Natalia Petryk
Agnès Lecomte
Lucienne Levy
Semeniv Vasyl
Didukh Oksana
Olga Gerasymenko
Anne Chinkarouk
Igor Reshetnyak
Iryna Dmytrychyn
Petro Tsymbal
Maria kovac
Claude Charpinet
Aleksey Huska
Pierre Sorin
Toro Mandy
Victoria Vandzhura
Michèle Kahn
Olga Camel
Pierre Koval
C. Karinthi
Leonid Pliouchtch
Tatiana Pliouchtch
GRINIESKI
Aurélie Charon
Yaroslava Genik
Roman Krempa
Roman Kozin
Olga Vokh
Michel Bergeron
Anna Canter
Jean-Guilhem Tovar
Semeniv Yuliya
Frédéric André
Charles Eliot
Alex Smolikiewicz
Michael de Saint-Cheron
Lucie Viat
Claire Vilpoux
Jo Myskiw
Alexandra Gomola
Anna Jaillard Chesanovska
Seb Galletti
Sylvie Authelet
Irène Chomiki
Victor et Françoise Fainberg
Violeta Moskalu
Stéphanie Hajiw
Nyla Schwartz
Igor Tuveri
Zoe Reyners
Wladimir Berelowitch
Tamara Candala
Michel Sollogoub
Michel Eltchaninoff
Philippe de Lara
Alexandre Tkatschenko-Doumnitsky
Reshetnyak
Borys Klymenko
Zhabchyk Tetyana
Polyak Tetyana
Bernard Jean Yves
Michel Terestchenko
Alexis Duclos
Pascal Fanjoux
Damian Smolikiewicz
Vincent Laloy
Françoise Thom
Sylvie Zintchouk
Kokoc Odarka
Mykola Cuzin
Jean-Maurice de Montremy
Andrei Kourkov
Abdulla Duduev
Amélie Heintz
Igor Tuveri
Bertrand Angelard
Czerny Boris
Eterie Naboutovskaya
Vitaly Amoursky
Claire Brière-Blanchet
Michail Ryklin
Robert Pépin
Alice Zeniter
Alice Halter
Vladimir Titov
Mariya Titov
Olena Codet
Oleh Osnowycz
Marie Holzman
Bertrand Juglas
Nathalie Pasternak
Natalia Mezina
Georges Plasse
Smolnitchi Radu
Vladimir Yankilevsky
Bogdan Mytrowytch
Maria Butryn
Pataud Luba
Genevieve Hunault
Yaroslava Shevchenko
Jordan Fourniaud
Jérémie Monto
Jean-Dominique Andreu
Anne Osnowycz
Yuna Le Braz
Constantin Nelep
Blandine Tison
Sylvie Gaire-Nelep

Pour signer la pétition, laissez votre commentaire en dessous.

154 Commentaires

  1. Dans les années 90, il y avait une aspiration des peuples et de leurs dirigeants à la création d’une « Maison Commune ». Force est de constater que ce projet est aujourd’hui enterré et que les dirigeants russes et leurs complices en CEI n’ont pas su ou voulu bâtir cette maison, peut–être par méfiance à l’égard de l’ouest, mais surtout par peur de perdre leurs privilèges au profit de leurs compatriotes qu’ils maintiennent dans l’ignorance en muselant l’opposition et par de la propagande mensongère. Je signe dans l’espoir qu’ils retrouvent leur esprit avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’il n’y ait trop de victimes et que le monde ne revienne au temps de la guerre froide!

  2. Le peuple Ukrainien a le droit et la légitimité de se battre pour sa culture, son histoire, son autonomie et surtout son intégrité territoriale. Je suis admiratif de ce peuple fier et intelligent qui a su mettre dehors un dictateur et faire tomber un système, uniquement par la pression de la rue, en adoptant une stratégie non deliqueuse. Le sang à malheureusement coulé, mais ils ont réussi… Enfin, une première étape seulement… Car la puissance impérialiste russe s’est finalement découverte et à sorti les cris!!!
    Selon moi, notre rôle d’européen est de se battre aux côtés de nos frères ukrainiens, trop souvent opprimés et qui ne souhaite que vivre dans un pays démocratiques, dont les frontières et la riche culture sont protégés!!!
    J’étais présent Vendredi dernier lors de l’appel de Paris et je vous soutiendrais toujours du mieux que je pourrais, tant que les forces impérialistes russes n’auront pas quittés le territoire ukrainien (dont la Crimée fait partir intégrante), et ensuite pour soutenir nos frères ukrainiens dans la Construction d’une nouvelle démocratie forte et prospère!!!
    Slava Ukraina 🙂

  3. Ni la gloire ni la liberte de L’Ukraine n’est pas encore morte

  4. C’est le respect de tous les traités internationaux et la justification même de l’existence des Nations Unies qui sont en cause, ainsi que le respect des accords de non prolifaration des armes nucléaires (accord de 1984, garantissant à l’Ukraine en cas d’agression et d’invasion, une protection de la part des Etats Unis, de la Grande Bretagne et de la …Russie ! No other comment !

  5. Cette belle Ukraine que j’ai tant de fois visité, son peuple fier et fort qui pour la seconde fois en 10 ans montre qu’elle n’est pas d’accord avec la corruption et a fait la révolution… Orange en 2004 et EuroMaïdan 2013-2014 avec malheureusement cette fois des personnes tuées…assassinées même, tout ça pour se rebeller contre un pouvoir corrompu qui affamait et volait la population, ils se sont soulevés et ont gagné ! Le combat n’est malheureusement pas fini… Au delà de ça, un second despote arrive pour tenter de faire main basse sur une région, et donc toucher à l’intégrité, la souveraineté, et l’unité du pays ! qui n’est pas divisé comme tente de le faire croire les médias et la propagande séparatiste !
    Que va faire Poutine après la Crimée ? continuer avec le reste du pays ? et après ? faire la guerre aux autres pays pour reconstruire l’union soviétique et détruite tout ce que M. Gorbatchev a fait ? non, on ne peux pas le laisser faire ! mais une guerre ne servirait personne à part détruire le monde à coup de bombe… Vladimir, reviens sur terre et arrête tes rêves de Cesar !

    • il ne faut pas que POUTINE achève la besogne de STALINE ( 1932/33- 1947 )etc…..

  6. Stoper Putine! N’oublions pas les atrocités de guerres!
    Chercher à vivre la Paix

  7. Il faut agir maintenant. Si on ne le fait pas aujourd’hui, demain on sera tous responsables d’une nouvelle guerre.

  8. Je soutiens la lutte de l’Ukraine libre comme devrait le faire tout Européen

  9. Aucun pays ne doit subir l’ingérence et la tutelle de quelque puissance que ce soit. De ce fait, L’Ukraine doit rester libre et indépendante.

    • Aucun pays ne doit subir l’ingérence et la tutelle de quelque puissance que ce soit. De ce fait, L’Ukraine doit rester libre et indépendante.

  10. Merci d’informer sur tous les événements concernant l’Ukraine qui ont lieux sur Paris

  11. C’est une honte de voir de tels agissements digne des pires heures du 19ele et du 20eme sciécle. Poutin fait honte à la Russie.

  12. Je dirais : Citoyens de tous les pays, levez-vous ! Il s’agit de vous, de l’avenir de nos démocraties, de la voix de tous les peuples…Nous ne devons plus mourir pour la liberté, nous sommes libres et nous devons le dire, le chanter, le crier, l’affirmer la tête haute ! La guerre des oligarques n’est pas la nôtre ! Nous devons exiger nos droits, aider tous les peuples en souffrance à exercer leur droit, nous avons tous le droit d’être libres et nous sommes tous libres !

  13. Je signe pour l’Ukraine libre et européenne. Poutine doit être stoppé. L’Europe, réveille-toi !

  14. Pour un appel à la raison. Et surtout à la paix. Rien ne vaut une vie humaine, et surtout pas ce bout de terre, quelle qu’en soit sa beauté.

  15. Stoppons la barbarie de ce tsar autoproclamé qu’est Poutine : sa politique d’expansion de « l’Empire russe » ne sert pas les intérêts de son propre peuple…

  16. Je signe cette pétition. Heureusement qu’il y a les gens qui comprennent la gravité de la situation. C’est uniquement si nous sommes tous ensemble que nous pouvons prévenir la troisième guerre mondiale.

  17. Que l’Ukraine choisisse son propre destin en toute sérénité ! Qu’elle puisse compter sur notre soutien !

  18. Je signe l’appel de Paris pour la liberté et le futur démocratique de l’Ukraine.

  19. Je signe pour que l’Europe face bloc et grandisse devant le danger, et surtout pour que les « BHL » courageux viennent renforcer les rangs de ceux qui clament la Paix !

  20. Je signe pour le choix libre d’Ukraine et pour l’indépendance de la part du « frère russe aîné « .

  21. Mon corps est ulcéré, mon coeur souffre pour l’Ukraine.
    Monsieur le Président Poutine,je vous supplie, revenez à la raison.

  22. Je signe en espérant que la France mettra au moins fin à sa coopération militaire avec la Russie

  23. Je signe, pour aider à « bouter l’envahisseur du Kremlin hors d’Ukraine » !

  24. Qui reconnaîtra enfin le vrai visage de monstre de ce fils de P…ut(in)

1 2