Que ne ferait-on au nom de la justice ? Quelles investigations ne mettrait-on en oeuvre pour écraser l’infâme ?! Ainsi apprenait-on ce matin que les avocats de Nafissatou Diallo ont demandé aux hôtesses d’Air France de les contacter dans le cas où Dominique Strauus-Kahn aurait eu à leur égard une attitude déplacée : “Si des hôtesses ont le sentiment d’avoir été importunées, gênées, agressées par un comportement inapproprié, elles peuvent nous appeler.”
Vous avez bien lu mesdemoiselles : si vous avez eu le sentiment d’avoir été traquées et ce d’une quelconque manière, n’attendez plus, appelez-nous. Le sentiment fait preuve.
Mais outre le caractère plus que douteux de telles méthodes, que cherche-t-on à prouver ? Qu’à l’intérieur de tout homme un tant soit peu séducteur se tapit un violeur ? Cet appel, nous dit-on, aurait un objectif, un seul : “mettre au jour la véritable personnalité” de DSK. A ce régime-là, pourquoi ne pas exiger un test ADN ? Nous finirions bien par y dénicher un gène qui expliquerait tout, le chromosome du satyre, lequel créditerait les dires de la plaignante, et enfin démontrerait – à tous ceux qui n’en sont pas encore convaincus –  la nécessité de mettre au plus vite ce déviant hors d’état de nuire…

Messieurs les DonJuan, un conseil s’il vous arrive de prendre l’avion pour The United States  : éviter tout contact et tout regard avec une hôtesse de l’air, garder vos mains dans vos poches et les yeux rivés à vos pompes. Mieux : jeter un oeil par le hublot, ce monde de fou finira pas se diluer dans le bleu du ciel…

8 Commentaires

  1. c’est le retour de Torquemada, nous avons tous des sentiments coupables
    Fermer les yeux ne regarder plus, toutes les femmes en burqua et le monde pourra dormir tranquille…un avocat afro-américain veille

  2. Appel à Hostesses de l’Air, des Mers, de Terre et d’Ailleurs…
    Si l’une d’entre-elles voulait bien me mettre la main à la fesse ou (ailleurs) je clâme ici publiquement que je ne porterais pas plainte….

  3. Constatons que le puritanisme inquisiteur et intéressé croit proportionnellement avec l’approfondissement de la dette souveraine

  4. Ce n’est pas seulement n’importe quoi, le diagnostic est sombre : côté plaignante les âmes sont perverses et haineuses, elles ne sont pas diabolique, elles sont le diable.

    J’attends comme des millions d’hommes et de femmes la fin de cette histoire qui est un drame humain Majuscule. Mais que fait donc le procureur ? qu’attend-il donc ?

  5. Ras-le-bol de la confusion franchouillarde entre séducteur et harceleur ou agresseur ! Je ne vois pas en quoi DSK est un grand séducteur – à moins que le fric et le satut social n’ait des effets aphrodisiaques !

    Les avocats de Nafissatou cherchent des témoins à charge comme l’ont fait les avocats de la partie adverse. C’est la règle du jeu.

  6. L’année où Anne Caroline a voulu tuer sa mère, j’ai croisé à Orly le regard glauque de DSK pendant au moins pas loin d’une seconde.
    A votre avis, combien puis-je demander en réparation lrosque je contacterai en anonyme l’excellentissime Thompson ?

    PS: j’ai aussi croisé son regard à la télé, particulièrement aux débats PS de 2006, mais c’était moins long. Est(ce que vous l’ajouteriez aussi ?

    Merci de vos conseils…

  7. un commentaire sur votre dernier paragraphe… messieurs « garder vos mains ds vos poches » … vous dites cela comme si c’était approprié de toucher une femme sans son consentement…
    mettre cette remarque sur le même ordre que « éviter tout contact, et les yeux rivés sur vos pompes » est déplacé.
    mais bon vous ne comprenez surement pas cette subtilité.