Suivez-Moix

Yann Moix et la Moixothèque présentent Ionisation de Varèse par Boulez

Yann Moix

edgard_varesePour inaugurer mon blog, je choisis Ionisation de Varèse. Sans Varèse, pas de Zappa ! Sans Zappa, pas de Moix ! Cette version par Boulez est une des plus belles. Je rappelle que Boulez et Zappa ont travaillé ensemble dans le cadre de l’Ircam en 1983. Ecoutez de ma part The Perfect Stranger (1984). Pour l’anniversaire de ses seize ans, Frank Zappa avait demandé comme cadeau à sa mère un appel longue distance Los Angeles-New York pour parler à Varèse, son Dieu vivant. Il tomba sur sa femme, le Maître étant hélas absent ce jour-là. Avec Stravinsky et Zappa, Varèse est pour moi le plus grand compositeur du vingtième siècle. Mon blog n’était possible que sous son parrainage. Point (d’exclamation !) !


Print
Catégories : Moixothèque.

Un commentaire sur «  Yann Moix et la Moixothèque présentent Ionisation de Varèse par Boulez »

  1. Georges dit :

    Bonjour,
    J’appartiens, sans le revendiquer, au peuple que tu as ouvertement insulté. C’est ton droit le plus strict.
    Cependant, tes affirmations n’engagent que toi et tu ne détiens aucune vérité. Tes affirmations ne font que confirmer ta haine et ton intolérance. Tu es foncièrement quelqu’un de malheureux qui ne supporte sa propre vue qu’en dégradant l’image des autres. Tu juges et tu ne veux pas que l’on te juge… tu rejettes et tu ne veux pas que l’on te rejette ( ex. face book) …… très curieux.
    Tu parles des juifs ? Demande aux juifs qui vivent en Suisse ce qu’ils pensent de leur qualité de vie dans ce pays.
    Tu juges le comportement des suisses pendant la guerre… il se passe aussi une guerre en Israël. Étonnant que tu ne parles point des horreurs, massacres, vol de territoire et autres commis par des gens de la même famille religieuse que celle que tu défends. Chez nous, tu fais l’amalgame des suisses qui ont eu un comportement honteux de ceux qui ont été courageux… pareil avec la France. En Suisse, nous ne faisons pas cet amalgame et les juifs sont respectés. Nous ne parlons pas d’Israël de la façon dont tu parles de la Suisse. Si je suis ton raisonnement (rassure toi, que pour l’exercice de style, car ça ne résonne même pas dans ta tête.. le vide), donc si je suis ton raisonnement, tous les israéliens sont tous des exterminateurs, des salauds, des pourris et tu iras cracher sur leur sol. Mais là, tu te garderas bien de juger, car ton intelligence si sélective ne saura faire le rapprochement entre tes propos, le sens réel et la portée qu’ils ont.
    En me promenant sur internet, j’ai pu lire que tu te qualifiais toi-même d’intellectuel… intéressant.
    Un intellectuel utilise son intelligence, sa capacité de réflexion, son sens critique basé sur des faits, il sépare l’ivraie du bon grain… ça va, tu arrives à suivre ?
    Quand au cinéaste que tu défends, cela fait des décennies qu’il pouvait lui-même régler son litige avec la justice américaine. S’il en est là aujourd’hui, il ne doit s’en prendre qu’à lui-même. Et s’il était des causes à défendre qui devaient mobiliser les gens à descendre dans la rue, ce serait tout sauf celle-là. Que des gens souffrent et se fassent massacrer ne te mobilise pas… par contre, un fait divers comme il en existe des milliers, justifie que tu perdes toute raison au point de salir tout un peuple et te couvrir de ridicule.
    Tu vis dans l’obnubilation de ton Moix que tu mets à toutes les sauces… inquiétant.
    Un nombrilisme qui mériterait sans aucun doute un séjour prolongé sur le divan. Mais après tout, continue à écrire et à faire des films… dans ton cas le résultat, s’il en est, importe peu : c’est le geste thérapeutique qui compte.
    Que dire d’autre, pas grand-chose, si ce n’est qu’il est surprenant que tant de bêtise se retrouve au sein d’un même corps… en fait tu ne m’inspire que de la pitié et je demande à toute personne que tu aurais directement ou indirectement insulté de te pardonner. En effet, les irresponsables, selon la loi Suisse, ne sont pas condamnables.
    De toi à Moix…

Ecrire un commentaire