Chantal Thomas

Chantal_ThomasPhilosophe, directrice de recherche au CNRS, spécialiste de la littérature du XVIIIe siècle, essayiste, auteur dramatique et romancière française

Repères biographiques

Chantal Thomas est née en 1945, à Lyon. Elle passe son enfance à Arcachon, s’installe ensuite à Bordeaux, puis Paris. Elle a publié de nombreux essais, notamment sur Sade, Casanova et Marie-Antoinette. Elle a été en 2002, lauréate du prix Femina pour son roman, Les Adieux à la Reine. Chantal Thomas a enseigné dans plusieurs universités américaines (notamment à Yale et Princeton) et françaises. Elle est directrice de recherche au CNRS.

Brève présentation

L’œuvre de Chantal Thomas est écrite dans une langue pimentée d’ironie, de malice et de fantastique. Elle est construite autour de thèmes universels tels que la liberté et la souffrance. Dans son essai Souffrir, un de ses livres majeurs, Chantal Thomas aborde la question de la souffrance sous un angle inattendu : “Il est important, écrit-elle, de savoir distinguer entre ce qu’on souffre par nécessité et ce qu’il nous fait plaisir d’endurer. Faute d’accomplir cette séparation, on manquerait, par complaisance dans la plainte sur des motifs de souffrir qui, au fond, nous sont chers, le plaisir de souffrir. Mais l’on manquerait aussi, en voulant se dérober à des souffrances inévitables, le lien essentiel qui unit le courage d’affronter la douleur à l’événement de la joie – à la seule possibilité d’un rapport au monde entièrement vivant”.

Oeuvres

Essais

Sade, L’oeil de la lettre, Payot, 1978 ; rééd. comme Sade, La dissertation et l’orgie, Rivages-poche, 2002.
Casanova, Un voyage libertin, Denoël, 1985.
La Reine scélérate, Marie-Antoinette dans les pamphlets, Seuil, 1989.
Thomas Bernhard, Seuil, 1990; rééd. comme Thomas Bernhardt, le Briseur de silence, Fiction & Cie, Seuil, 2006.
Don Juan ou Pavlov, Essai sur la communication publicitaire, Seuil, 1991.
Sade, Seuil, 1994.
La Vie réelle des petites filles, Gallimard, 1995.
Comment supporter sa liberté, Payot & Rivages, 1998.
Souffrir, Payot, 2003.
Le Palais de la reine, théâtre, Actes Sud-Papiers, 2005.
Chemins de sable, Conversation avec Claude Plettner, Bayard, 2006.
Jardinière Arlequin, Conversations avec Alain Passard, Petit Mercure, 2006.

Roman, nouvelles et récit

Les Adieux à la Reine, Seuil, 2002 (prix Femina).
L’île flottante, nouvelle, Mercure de France, 2004.
Apolline ou L’école de la Providence, Seuil, 2005.
Cafés de la mémoire, Seuil, 2008.

Théâtre

La Lectrice-Adjointe, suivi de Marie-Antoinette et le théâtre, Mercure de France, 2003.
Le Palais de la reine, Actes Sud-Papiers, 2005.


Print
Mots-clefs :
Catégories : Littérature, Philosophie, T.

Ecrire un commentaire