Karine Tuil

Ecrivain

En 1998, elle participe à un concours sur manuscrit organisé par la fondation Simone et Cino Del Duca. Son roman Pour le Pire y est remarqué par Jean-Marie Rouart, alors directeur du Figaro littéraire. Quelques mois plus tard, son texte est accepté par les éditions Plon qui inaugurent une collection « jeunes auteurs ».Pour le pire, qui relate la lente décomposition d'un couple, paraît en 2000. C'est son second roman,Interdit (Plon 2001) - récit burlesque de la crise identitaire d'un vieux juif - qui connaît un grand succès critique et public. Le sens de l'ironie et de la tragi-comédie, l'humour juif se retrouvent encore dans Du sexe féminin en 2002 - une comédie acerbe sur les relations mère-fille, ce troisième roman concluant sa trilogie sur la famille juive.

Karine Tuil est membre du Prix Saint-Germain.

 

Ouvrages majeurs :                                                            

Tout sur mon frère, Grasset, 2004

La domination, Grasset, 2008

L’invention de nos vies, Grasset, 2013