Savez-vous qui fut le Maître à penser de Mélenchon pendant près de dix ans ? Celui qui l’a formé à l’Organisation Communiste International (OCI), de 1968 à 1977, comme il a formé Alexis Corbière ? Ce Maître fut Pierre Lambert, membre du Parti Communiste International (PCI) pendant la guerre, fondateur et dirigeant de l’OCI, dîtes «Lambertiste» après.

Voilà ce qu’écrivait, «la Vérité» le journal du PCI et de Lambert pendant la guerre (source : Jacques-Alain Miller, La Règle du jeu) :

«Dans La Vérité, n° 63, il écrit en mai 1944 : “La IVe Internationale vous appelle à fraterniser avec vos frères allemands. Tous unis, vous renverserez les sanglants Hitler, Pétain, De Gaulle, vous ferez cesser la guerre, ses misères, ses déportations.”»

Dans le numéro suivant, il condamne le mot d’ordre d’insurrection nationale lancé par De Gaulle. Enfin, le n° 67 qui paraît le 22 juin 1944, 16 jours après le Débarquement de Normandie, a pour mot d’ordre : «Fraternisons, main tendue aux soldats allemands !». Et à la première page, en gros caractères : «Ils se valent !», Qui se valent ? Les alliés anglo-américains et les nazis et Vichy. Citation :

«En réalité , la libération de Roosevelt vaut tout autant que le socialisme d’Hitler».

La Vérité - Organe Central du PCI n°67 : 22 juin 1944
La Vérité – Organe Central du PCI n°67 : 22 juin 1944

Aux obsèques de Pierre Lambert, en 2008, Jean-Luc Mélenchon, fidèle et fier de cette formation, de ce compagnonnage, déclare à Libération qu’il n’avait aucun regret concernant son apprentissage dans l’OCI:

«Moi, je n’ai pas honte de ces trois ans de ma vie [seulement trois ??] ! Et puis nous, les trotskistes, on a quand même lutté contre le stalinisme, le maoïsme et toutes ces horreurs. Et nous, on n’a assassiné personne !»

Il faut écouter ce que disait Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1 en mars 2014, lui qui a bien connu les trotskistes de l’OCI. Voici ce qu’il nous dit sur le fonctionnement de ce groupuscule «Lambertiste» et de son influence sur le comportement politique de Jean-Luc Mélenchon:

«Je dirai une chose méchante. Une fois trotskiste, toujours trotskiste. Vous savez, il faisait partie de la secte la plus débile : l’OCI. Il y a des gens qui étaient dans leur jeunesse un peu débile. Ça peut arriver à tout le monde, même à moi. Mais lui, il n’a pas changé. Il est resté dans la même structure mentale. […] Et puis il est très désagréable. Vous savez, l’histoire de Périgueux […] où le parti du Front de Gauche exclut une tête de liste pour les municipales parce qu’il avait pris un verre avec un copain de trente ans qui est candidat à l’UMP… Vous vous rendez compte? On n’a pas à boire un coup avec l’ennemi de classe. […] Mélenchon a une vision autoritaire de la vie et de la politique. […] Il est scotché dans les années 30. […] Mélenchon au pouvoir, il mettrait tous les Mélenchon en taule, […] tous ceux qui manifestent, qui disent “Résistance”, etc.»

Un autre expert est Edwy Plenel de Médiapart, ancien pilier de la LCR, organisation trotskiste concurrente de l’OCI qui a bien observé le fonctionnement des Lambertistes. Dans son livre Secrets de jeunesse (Stock, 2001), il écrivait :

«De mes années militantes, j’ai gardé une image du Lambertisme qui ne souffre pas la discussion. Bien que se réclamant elle aussi du trotskisme, l’OCI incarnait l’exact envers de nos engagements, sorte de négatif des valeurs et des principes auxquels nous pensions donner corps. […] A dire vrai, ce militantisme-là m’était instinctivement étranger, jusque dans ses us et coutumes, son machisme arrogant, ses automatismes langagiers, sa vulgate hermétique, ses agressions physiques, son impudence satisfaite.» p.85-86

Pour une fois, je suis d’accord avec Plenel.
Et pour preuve de cette filiation d’ «un passé qui ne passe pas», qu’a déclaré un député de la France Insoumise ce mardi 3 octobre sur France Culture ? Qu’a donc déclaré, Ugo Bernalicis député du Nord ?

Il a osé traiter Manuel Valls de «judéo fasciste» ! Manuel Valls qui n’est pas Juif, mais qui effectivement lutte fermement contre l’antisémitisme. Il a dû trouver son inspiration chez ce vieil antisémite de Roland Dumas qui, lui, traitait Manuel Valls: «d’enjuivé».

Et voici la boucle bouclée avec le journal du PCI de Lambert, «La Vérité», qui, en 1944, traitait De Gaulle «d’agent de la City et de l’impérialisme britannique.»
Dans la lignée de leur Maître à penser, Lambert, qui appelait à fraterniser avec «les soldats allemands» en 1944, Mélenchon et Corbière appellent à fraterniser avec les dictateurs d’aujourd’hui, de Chavez à Maduro, de Poutine à Assad, du Hamas aux islamo-radicaux français.

Une autre députée de ce parti, Danièle Obono, à la question posée sur BFMTV du cas d’un chauffeur RATP qui refuserait de conduire un bus après une femme, a estimé que ce genre de comportement pouvait être le fait de quelqu’un de simplement sexiste.

«Est-ce que je crois que quelqu’un qui refuse de conduire un bus après une femme doit être mis sur écoute, perquisitionné, mis en centre de rétention comme le proposaient y compris des députés de la droite? non!», a-t-elle affirmé.

Héritière du PCI et de l’OCI, la France Insoumise devrait adapter son slogan à l’ennemi d’aujourd’hui : «Fraternisons, main tendue aux islamistes».

Et ce pour rester fidèle à la pensée Lambertiste et du PCI de fraternisation avec l’ennemi et d’absence totale de distinguo entre les dictateurs et les démocrates.

Un commentaire

  1. Eh non, Danielle Obono vient de la LCR / NPA, du côté de Daniel Bensaïd et Edwy Plenel ! Quant à son propos sur le conducteur de bus, elle a archi raison, il y a du sex peau.deisme partout ; certes chez ceux surnommés « djihadistes » mais chez tellement d’autres ! En plus rasl’bol de la sommer de dire son amour de la France, sa haine des terroristes islamistes, etc. tout ça, pour une couleur de peau… On lui ordonne de dire ce qu’on ne demande pas à Clémentine Autain blonde aux yeux bleus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*