De quoi accuse t-on Galliano ? De racisme, d’un racisme affreux car pas si banal. D’un racisme qui va très loin dans les mots, qui surpasse le seul cliché raciste (Les noirs sont fainéants, les arabes voleurs, les juifs nuisibles) pour aller jusqu’à l’extermination suggérée… Le 12 décembre 2010, on filme Galliano à la terrasse d’un café parisien. L’homme, à n’en pas douter, a trop bu. Il se mêle aux conversations des tables alentours, divague, se lance dans une tirade d’abord idiote, ensuite indigne. Il y a d’abord cet « I love Hitler » sûrement lancé par défi, presqu’anecdotique si l’on considère la suite. La suite, la voici : « People like you would be dead. Your mothers, your forefathers, would all be fucking gassed. » Là, clairement c’est infâme. Pas de discussion.

La première fois, John Galliano, Chevalier de la Légion d’Honneur et Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique, nous assurait qu’il n’avait jamais rien dit de raciste et qu’il n’y avait, de toute façon, aucun témoin pour confirmer ou infirmer ses propos. Le doute, lui, s’était installé mais présomption d’innocence oblige, on n’accablait pas (encore) le flamboyant créateur. Ces dernières heures, l’emballement médiatique ! Chacun choisit son camp. Pour les uns Galliano n’est pas raciste, la preuve : il travaille avec une équipe multiculturelle… D’autres, les mondains, vous disent : « je le croise tout le temps en soirée, comme on s’amuse quand on est bourré… Jamais, je ne l’ai entendu proférer ces insanités ». Dans l’autre camp, ceux qui étudient les faits de façon froide : une première accusation. Puis une autre. Et cette vidéo : des mots inexcusables.

Penchons-nous un instant sur l’accusation de racisme. Accuser Untel de racisme est un acte lourd de sens car aussitôt qu’on l’en qualifie, Untel est discrédité, mis au ban, frappé du sceau de l’infréquentabilité. Le raciste devient alors brebis galeuse ou mouton noir (un comble !). L’accusation de racisme est une arme puissante car elle marque durablement l’opinion et porte un véritable jugement moral sur un individu. De fait, avec l’accusation de racisme, il faut se méfier : elle se répand aussi vite que la rumeur et brise des destins. Les dernières années ont a ce titre permis la découverte d’une nouvelle loi de la nature humaine : l’Homme raciste a du mal à avouer sa faute. C’est d’ailleurs le propre du raciste de dire qu’il ne l’est pas et de se défendre bec et ongle, contre l’accusation. Si vous vous avouez coupable, vous montrez que vous avez la notion de ce mal et dès lors que vous vous posez des questions sur votre racisme, d’une certaine manière vous le combattez ! Le raciste lui ne se remet jamais en question. Il est sûr de son fait. Certain d’être dans le vrai. Prenez Dieudonné, un cas clinique. Un jour, sur une chaîne publique, il se lance dans un sketch d’abord maladroit, ensuite antisémite. Le lendemain, tempête médiatique. Au lieu de prononcer quelques excuses de circonstances, l’humoriste va persister dans sa faute et ne plus jamais s’en défaire. Par la suite on découvrira qu’il utilise l’humour à des (basses) fins politiques, qu’il mélange tout, que les sionistes, les israéliens, les juifs l’obsèdent. Alors oui, avant le déchaînement, la réprobation unanime, on peut prendre le temps de la vérification de l’information. C’est bien la moindre des choses. Et si Galliano est vraiment raciste, il sera puni. Le hic c’est qu’on est souvent proche de la vérité lorsqu’on poursuit quelqu’un pour racisme ; certaines paroles ne peuvent sciemment se prononcer si l’on est irréprochable à ce sujet…

Reste que la désormais affaire Galliano laisse à tous les amoureux du Beau, du luxe, du raffinement un goût infiniment amer. Elle surprend d’autant plus qu’elle déjoue tous les pronostics sociologiques. Comment un créateur se nourrissant d’influences multiples et côtoyant l’éventail de la diversité humaine peut-il se laisser aller à des propos comme ceux entendus dans cette vidéo mise en ligne sur le site du Sun ? Je propose ici mon questionnement. Je le laisse sans réponse ni explication car je n’en trouve pas de convaincante. Si vous lecteurs pensez à quelque chose, commentez donc !

Pour finir, penchons-nous sur l’intérêt, peut-être le seul, de toute cette affaire. Dès qu’elle a eu connaissance des faits reprochés à son styliste, la maison Dior a eu un réflexe intéressant : tirant les leçons de l’affaire Guerlain, la marque de luxe (appartenant au groupe LVMH) a suspendu son créateur jusqu’à la fin de l’enquête. On apprend à l’instant qu’une procédure de licenciement contre Galliano serait même en cours. Que signifie donc cette suspension provisoire et peut-être définitive ? Elle prouve combien les luttes contre toutes les formes de racisme sont liées. Lorsque le CRAN utilisait son influence pour punir Jean Paul Guerlain, l’association ne le faisait pas pour le seul bien des populations noires mais plutôt dans l’intérêt commun. Eh bien lorsque LVMH suspend aujourd’hui John Galliano pour des propos antisémites, l’entreprise le fait sûrement à la faveur de cette jurisprudence Guerlain-CRAN. Le monde des affaires sait combien il a à perdre en terme d’image lorsque ces scandales restent impunis. Voilà comment ce qui profitait hier aux Noirs de France profite aujourd’hui aux Juifs et par extension à toute la France. C’est bien ici la preuve d’une unicité des causes et de l’impérieuse nécessité d’un combat groupé contre des phénomènes qui empêchent la progression de notre société. Voilà une belle réponse à ceux qui, Dieudonné en tête, Alain Soral en embuscade, soutiennent la double thèse d’un conflit des mémoires et de destins essentiellement opposés.

https://www.youtube.com/watch?v=iLTyGPOnxEs

13 Commentaires

  1. Judaïsme n.m.
    Religion des juifs, fondée sur la croyance en un Dieu unique, ce qui la distingue de la religion chrétienne, qui s’appuie sur la foi en un seul Dieu, et plus encore de la religion musulmane, résolument monothéiste.

  2. D’accord avec Biba. Les choses ne sont pas claires dans cette affaire. En tout cas, de la part de LVMH, en effet c’est indigne. Galliano leur a fait gagner tellement d’argent. Ensuite on fait tout un pataquès de cette video, mais on y voit surtout un mec bourré dire n’importe quoi. Nous parler de Soral et de Dieudonné franchement c’est lourd.

  3. Dior a manipulé cette vidéo car elle voulait se débarasser de Galliano , très inélégant ( indigne de la marque !) quand on sait ce que Galliano a pporté à cette maison .
    Bon moi je trouve que Galliano a du génie, il avait bu et était drogué certes , mais ce n’est pas pire que ce qu’a dit Zemmour en toute conscience sur les arabes et les noirs . C’est pourquoi j’excuse Galliano ? Zemmour l’a fait avec préméditation , c’est pire encore et pourtant …
    Galliano est la victime dans l’affaire

  4. Une fois depasse le choc , revelateur de la haine enfouie et refoulee , ce qui froisse , c’est de s’eloigner de l’idee federatrice de la mode .Comme la musique , elle est sensee reunir , aplanir toutes diversites . La voila entachee d’ideologie , alors qu’on attend d’elle , de repondre qu’au subjectif !
    La question reste entiere : peut-on dissocier un Auteur/Createur de ce qui l’habite ou l’habille ?
    V.

  5. L’étoile de David

    Je suis juive…
    Et je m’apprête à subir
    Un affreux débat sur mes signes distinctifs
    Un débat sur les juifs en France ou sur les juifs de France
    Je ne vois pas très bien la différence…
    Qu’est-ce qu’ils nous reprochent encore !
    De… manquer de clarté ?
    Un défaut de… transparence ?
    De profiter de la laïcité pour dissimuler notre identité, notre judéité ?
    D’occuper des postes clés ?
    D’être premiers, premiers, premiers…
    Sans jamais afficher le secret de notre primauté
    Va-t-on nous obliger encore à arborer l’étoile de David ?
    Ou quelque accoutrement ridicule ?
    De dissimuler notre double nationalité ?
    Et de ne pas justifier tous les dons que Dieu nous a faits ?

    Un débat sur le judaïsme…
    Pour éviter toute confusion avec le sionisme…
    C’est du bon vieux catéchisme… plutôt mourir…
    On ne va pas demander pardon à notre terre d’accueil
    D’avoir plus de chercheurs que de recherchés
    D’enviés que d’envieux
    D’élus que d’électeurs
    Doit-on forcément s’exposer pour prier, s’arrêter devant chaque mur pour se lamenter ?
    Nous avons… en effet… quelque chose de plus que les autres
    Parce que nous sommes les seuls à vouloir rester nous-mêmes
    C’est mon visage… qui a crée ce dérapage ?
    Visage, sans masque ni voile, ni maquillage
    Je peux en effet, me retrouver demain à la tête de votre équipage
    Disposant de tous vos suffrages
    Rien que pour vous faire changer d‘image
    Que nul ne doit être jugé selon son plumage…

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/david/

  6. Tout à fait d’accord avec vous pour une fois, dommage qu’il n’y ait pas un mot sur Zemmour, une vrai petite salope aussi celui là !

  7. Il a prononcé ces mots sous l’emprise de l’alcool et par conséquent on ne peut pas le juger comme s’il l’avait fait sciemment. de là à détruire la carrière d’une personne je trouve que c’est exagéré surtout quand on sait qu’il était complètement ivre. Je constate que lorsqu’on parle des juifs il n’existe aucune circonstance atténuante et on écoppe tout de suite de la peine capitale.
    Je suis moi aussi issu de l’immigration et je suis outrée par la réponse a cet incident. Ce monsieur a besoin de se faire soigner pour faire face à ses démons et non l’enfoncer plus dans la désolation

  8. Galliano est depuis sa naissance, un avorton, petit, laid, fragile. Ce n’est pas de sa faute. C’est son karma.Son art et sa réussite lui donnent le pouvoir. Comme n’importe quel être faible découvrant le pouvoir, il devient un Hitler ! C’est aussi simple que ça. Lorsqu’il dit: « Je ne suis pas raciste !  » c’est fondamentalement vrai. Mais c’est pire. Il haît les autres et prend sa revanche:au hasard, parce que c’est facile, une tête de turc et l’envoie en camp d’extermination.

  9. Bravo ! très belle conclusion, un exemple pour le « vivre ensemble » cher à nos coeurs.

  10. Vous estimez que les actions d’entités privées telles que le groupe LVMH (en prenant une initiative) ou le CRAN (en usant de son influence) sont bonnes pour la démocratie ? L’usage de la justice appartient à ceux qui travaillent pour ce pouvoir. La justice seule assainit la société et non pas les victimes (d’injures en l’occurrence) ou les victimes collatérales (pertes de part de marché pour Dior).

  11. pour info dieudonné a été relaxé. pourtant les médias ne se sont pas privés pour le bannir de l’espace publique.

    Zemmour est condamné. pourtant les médias ne se privent pas de le garder et l’UMP de lui organiser un meeting.

    mieux vaut être raciste qu’antisémite?

    creusez plus SVP…

  12. Dior bien sur ne veut pas que cela lui retombe sur le dos…Encore plus dégoûtant qu’un discours d’ivrogne, celui-ci d’une future mariee: Francoise Dior elle-même:
    http://www.ina.fr/video/CAF96034711/mademoiselle-dior-va-epouser-un-nazi-anglais.fr.html

    JT 20H – 02/10/1963 – 04min10s
    « Jacques Olivier CHATTARD est allé rencontrer Françoise DIOR chez elle, en Angleterre. Au milieu d’un decorum nazi, elle lui raconte son histoire d’amour avec le national socialiste britannique Colin JORDAN et leur futur mariage dans la tradition aryenne. »

    A gerber…