Le pire serait de ne plus réfléchir. Le pire, après l’assaut de l’armée israélienne contre la flottille pour Gaza serait de faire l’économie d’une réflexion sur la situation au Proche-Orient. Après cet événement, les pro-palestiniens le seront encore plus. Les partisans d’Israël resteront eux solidement campés sur leurs positions. Quant aux indécis, ils continueront de pencher d’un côté ou de l’autre tout en pensant qu’il s’agit surtout d’une insoluble querelle entre juifs et musulmans. Voilà ce que serait le pire : céder aux passions, ces passions tragiques qui minent le dialogue israélo-palestinien et empêchent les négociations de paix d’aboutir chaque fois qu’une opportunité se présente.

Voilà donc Israël attaqué de toutes parts après un acte absurde et en fin de compte meurtrier. Voilà Israël décrié à travers le monde. Passée la première impression d’un convoi pacifiste mystifié, animé d’intentions charitables, attaqué par des commandos surentraînés, les opinions publiques sont revenues à la raison quant aux profils inquiétants présentés par certains passagers de la flottille. Les heures passent et l’on en sait un peu plus sur les personnes à bord des différents bateaux qui firent route vers Gaza. Parmi ceux-la, côté français, des membres du CBSP, le Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens, organe qui collecte des fonds pour le Hamas sur notre sol. Ce CBSP est surveillé depuis longtemps en France et Outre-Atlantique. Côté turc maintenant, l’IHH, ONG à la base de cette mission humanitaire présente des antécédents qui ne devraient plus laisser de place aux belles chimères, elle formait des combattants allant grossir les rangs du Jihad en Irak, en Lybie, en Algérie, en Tchétchénie et en Afghanistan ! On le sait et pourtant, de manière tout à fait scandaleuse, on voit ça et là fleurir des éditos qui glorifient l’épopée de l’escadrille. Parmi ces textes, un en particulier a appelé mon attention, celui d’Esther Benbassa pour Rue89[1]. Elle y propose un bref historique des bateaux cibles de violences aux abords des côtes palestiniennes : le Struma, l’Exodus… et la flottille. Certaines lignes sont ahurissantes au regard des faits et pourtant, voilà exprimé en l’écrivant de façon détournée, un assemblage dont on ferait mieux de se garder. « Même si ce qui s’est passé ce 31 mai à l’aube avec la « flottille humanitaire pour Gaza » n’a pas de points communs avec ces précédents tragiques, l’image du bateau, cible de violences, à l’approche des côtes israélo-palestiniennes, l’image, elle, est prégnante. Qui ne se souvient encore de l’Exodus, qui transportait en 1947 des juifs émigrant clandestinement d’Europe vers la Palestine, à l’époque sous mandat britannique ? » Mettre côte à côte survivants de la Shoah et islamistes unis, ne serait-ce pas un procédé que la morale réprouve ?

On le comprend maintenant, Israël est tombé dans un piège aux conséquences potentielles catastrophiques. Si le caractère obscur de la flottille ne fait aucun doute, la gestion de cette crise par le gouvernement Netanyahou n’est pas exempte de tout reproche. Dans un édito paru dans le Yediot Aharonot[2], « How did we get so numb ? », Sima Kadmon chronique cet Israël de Gauche qui voit dans les dirigeants actuels une source de complication. Elle écrit : « When was it that we were just a little less right and a little smarter instead? Almost everything we do in recent years suffers from lack of sophistication, insufficient consideration, and negligence. It appears that the dictum “don’t be right, be smart” grows more meaningful around here from one incident to the next, from one operation to the next, and from one war to the next. ». Il est vrai qu’en d’autres temps, on aurait sûrement repoussé la flottille au moyen de jets d’eau, on aurait simplement cassé les hélices des navires pour les empêcher de progresser ou bien encore encerclé la flottille pour qu’elle n’atteigne pas son but. Preuve que cela était possible, le gouvernement Olmert avait en son temps évité le piège tendu ces derniers jours par la flottille. Personne n’en a parlé, à tel point que l’information reste ignorée des médias qui commentent aujourd’hui à chaud l’actualité israélienne : en août 2008, malgré le blocus, on laissa accoster à Gaza deux petits bateaux apportant de l’aide en sachant que cela n’aurait pas beaucoup d’effet sur l’équilibre stratégique et diplomatique de la région[3]. Le deal était intéressant : les bonnes âmes qui se précipitent pour sauver la Palestine mais ignorent le Darfour, n’ont jamais bougé pour le Rwanda, furent immobiles pour la Bosnie, étaient satisfaites. Israël voyait de son côté son image s’adoucir ; tout le monde gagnait dans cette partie éminemment politique. Voilà donc la preuve qu’Israël sait être habile.

Il y aurait désormais des mesures à prendre pour faciliter les choses du côté israélien : un programme en cinq points qui, s’il était appliqué, permettrait à l’Etat hébreu d’affronter plus sereinement les crises qui le secouent ponctuellement. En vrac : laisser des forces internationales observer la réalité du terrain, loin des commentaires extérieurs systématiquement partiaux. Entamer une réforme véritablement constitutionnelle pour en finir avec l’instabilité ministérielle qui ne permet l’exécution d’aucun programme politique, qu’il soit de Droite ou de Gauche. Minimiser par la même occasion l’influence des petits partis souvent proches des extrêmes. Renouer avec l’esprit pionnier qui animait les fondateurs en 1948 et livrait à son pays des chefs d’Etat plutôt que les politiciens qu’il supporte aujourd’hui. Enfin, revenir aux fondements de ce sionisme qui espère toujours, ce sionisme qui se voulait phare de l’humanité.

Le peuple israélien, attaché à la démocratie le veut assurément. Israël peut le faire. Israël, démocratie parmi les dictatures le fera. Reste à savoir si l’Autorité palestinienne la suivra…


[1] http://www.rue89.com/passage-benbassa/2010/06/01/nous-juifs-de-la-diaspora-disons-non-a-legarement-disrael-153074).

[2] http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3897284,00.html

[3] http://www.guardian.co.uk/world/2008/aug/23/israelandthepalestinians

14 Commentaires

  1. Quelques commentaires amicaux à Jeep, dont la qualité et l’abondance de la prose n’est hélas soutenue par aucune connaissance historique ni géopolitique, et s’appuie sur une réflexion grossière, bancale,et sans finesse.

    « Le sionisme est un monstre qui utilise la mémoire juive et ne respecte que sa propre logique barbare »
    –> Theodor Herzl, l’Etat Juif, 1896 (52 ans avant la création d’Israel, 43 ans avant le début de la seconde guerre mondiale… Difficile d’utiliser la Shoah comme référence)

    « Israël n’a-t-elle pas libéré TOUS les humanitaires de la flottille? S’il y avait parmi eux des terroristes, elle ne se serait pas privé de le faire savoir ! »
    –> http://www.youtube.com/watch?v=giVsCkY17ec

    « Typique de l’inversion des valeurs et du dénigrement de personnes venant témoigner et apporter un soutien à une population en détresse, pas à cause du Hamas mais à cause d’Israël qui maintient un blocus inhumain sur près de 2 millions d’habitants (Ca vous rappelle qqchose Varsovie ?) »
    –> Les gazaouis sont ils victimes d’un blocus parce qu’ils sont musulmans ou parce que le Hamas a tiré des roquettes et appelé à la destruction d’Israel dès le jour ou Ariel Sharon (pourtant très à droite) a cédé sans contrepartie la bande de Gaza à l’Autorité Palestinienne?
    –> Si Israel avait l’intention de faire un nettoyage ethnique à Gaza comme les Allemands à Varsovie, pourquoi n’est ce pas encore fait, compte tenu de leur soif de sang et de la puissance de leur armée?
    –> Quelle légitimité peut avoir le Hamas au sein du peuple palestinien après avoir pris le pouvoir par le sang et les armes à Gaza en 2006, tuant et chassant en quelques semaines plus de palestiniens du Fatah (parti du président Abbas) qu’Israel en 5 ans?
    Si tu admets que la conquête de Gaza par le Hamas est légitime, comment contester la présence Israélienne dans le Golan, à Jérusalem Est, et dans les fermes de Shebaa?
    –> 20 % des députés Israéliens sont arabes musulmans, et Israel est même la seule démocratie au monde à accueillir au Parlement un pari Islamiste radical. Quelle serait la place des Juifs dans la Palestine du Hamas?

    Je remercie Serge Uleski pour ses propos et son courage à s’investir pour une cause (israélienne ou palestinienne peu importe) qui ne le concerne pas directement, uniquement pour défendre la position qui lui parait juste.
    L’indifférence est parfois plus dangereuse que la haine.

    Quand à Sylvain, Laurent et Sylvie, je pense que vos propos se suffisent à eux même pour exprimer toute la haine la violence et la bêtise qui vous animent (Pourquoi ne pas envoyer un petit CV à Tsahal? il semble que votre profil correspond tout à fait à l’idée que vous vous en faites…).
    Aussi je me contente de vous citer, en espérant que le simple fait de vous relire suffira à vous faire transpirer de honte.

    — « il se trouve que massacrer des innocents, tirer sur des civils désarmés, tuer des gens uniquement parce qu’ils ne sont pas d’accord avec eux, le gout du sang, et de la destruction, la barbarie poussé à son extreme… C’est juste dans leur nature. »
    (Tu as oublié de parler du sang des enfants chrétiens que les juifs boivent pour le chabbat)
    — « Le probleme d’Israel, c’est que là bas, la barbarie, les massacres, les atrocités, c’est une arme electorale (…)
    Comme on dit en israel, “rien de meux que l’odeur du sang pour attirer un electeur au bureau de vote…et plus il y a d’enfants de massacré plus la victoire sera nette”
    (J’avoue que celle là c’est ma préférée…)
    — « l’iran n’a jamais fait preuve d’une autre violence que de violence verbale.. n’a jamais massacré personne »
    (Les opposants au régime de l’Ayatollah te remercient pour leur soutien… Free Iran c’est un discours de sioniste après tout)
    — « Quoi qu’on fasse, on ne pourra jamais changer la nature d’un monstre barbare et assoifé de sang. malheureusement. »
    (La paix avec le Hamas s’annonce difficile…)

    Je suis toujours impressionné de voir combien la cause palestinienne peut être desservie par la médiocrité de ses défenseurs…

  2. J’espère que vous aurez un jour une autre ambition pour votre publication que d’être les petits fourriers d’Israël. Votre propagande ne nous concerne pas !

  3. vous nous faites rire à dire sans arrêt que l’action humanitaire de la flottille de Gaza a été contreproductive.

    Oui, c’est vrai. Elle a été contreproductive pour israel. Je l’admet. Mais leur but était il de faire partir de la propagande israelienne ? non.

    Par contre pour montrer au monde entier que les conditions de vie imposé aux Gazaouis sont pire que celles des camps de concentrations nazies.

    Pour montrer au monde entier que israel est en train d’exterminer un peuple à petit feu, sciemment, méthodiquement, consciencieusement dans la joie et la bonne humeur (israelienne bien sur)

    Et tout cela se fait avec l’accord de la majorité de la population israelienne qui a volontairement voté en masse pour l’extrême droite dans le but que ce désir d’extermination se fasse jusqu’au bout.

    Pour montrer que ce qui se passe à Gaza même l’Afrique du sud de l’apartheid n’aurait jamais osé le faire.

    Ca a été productif.

    Et les appels venu du monde entier, de l’onu, de blair, etc à cesser l’extermination des Gazoui à petit feu en est la preuve.

    Mais j’admets, pour israel, ca a été très contre productif. C’est surement cela qui en fait de dangereux terroriste qui mettent en danger la survie même d’israel !!!!!! Parce que montrer au monde entier ce qu’es israel et les israeliens, et leur monstruosité, oui, c’est ca qui est un danger pour la survie d’israel.

    Grâce à cette action, la pire atrocité qu’un peuple ai pu commettre contre un autre depuis au moins 100 ans va peut être prendre fin. Et ca, c’est très productif. je regrette juste qu’il n’y ai pas eu des flottilles de la liberté il y a plusieurs années plus tôt.

    Et un jour israel et les israeliens devront payer pour tout le mal qu’ils ont fait. Tout le monde rêve de plus en plus d’un vrai procès de Nuremberg. Un vrai. Avec les vrais bourreaux et les vrais monstres aux bancs des accusés.

  4. Si le sionisme était une idée humaniste ,visant réellement le bien-etre d’un peuple.Israel ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui,et ne réduirait pas un autre peuple à la faim et à l’extermination sans aucun droit.Un état en dehors des Lois internationales qui ,jamais ,ne se soumet au résolutions de l’ONU.Cet état peut tuer qui il veut, jamais des sanctions ne seront prises.Le sionisme est un monstre qui utilise la mémoire juive et ne respecte que sa propre logique barbare.Mentant à un occident complaisant,assuré du soutient américain en toute circonstance,israel se parait des attributs de la démocratie,de la justice et d’un pays luttant pour sa survie etc etc..Or Israel n’est qu’ une armée de fanatiques tuant des enfants palestiniens et bombardant un pays sans armée depuis plus de 50 ans,volant les terres des palestiniens , les expulsant et contruisant sur leur terres des colonies.Voilà le sionisme en trois mots :tuer,voler et impunité.Quelle grande idée!!!

  5. Beaucoup de gens se posent la question.

    Israel savait que le convoi humanitaire était en plus de l’humanitaire une sorte de provocation.

    Israel savait que si ils tuaient des passagers, ils feraient le jeu du hamas et de ceux qui les combattent.

    Israel savait qu’en recourant à l’action violente, ils avaient tout à perdre.

    Ils auraient pu régler cette affaire pacifiquement, mais malgres cela, ils ont fait la chose qui était la pire pour eux et pour leur image ALORS QU’ILS SAVAIENT QUE c’est ce qu’ils ne devaient surtout pas faire ?

    Pourquoi ?

    Pour moi la réponse est simple.

    Comme dans la celebre fable du crapaud et du scorpion que je reproduit ci dessous, il se trouve que massacrer des innocents, tirer sur des civils désarmés, tuer des gens uniquement parce qu’ils ne sont pas d’accord avec eux, le gout du sang, et de la destruction, la barbarie poussé à son extreme… C’est juste dans leur nature. Et cela est tellement ancré dans leur nature, que l’armée israelienne aurait voulu faire autrement, aurait voulu regler cela sans massacre, ils n’auraient pas pu. Leur nature est plus forte que leur volonté. Tout simplement.

    Quoi qu’on fasse, on ne pourra jamais changer la nature d’un monstre barbare et assoifé de sang. malheureusement.

    “Un crapeau et un scorpion se trouvent pris dans un déluge qui menace d’inonder leur frêle abri. Le scorpion paniqué suggère au crapeau de traverser la rivière en crue en le prenant sur son dos pour regagner la terre ferme. Pas question dit le crapeau, pour que tu me piques et que je me noie ? Réfléchis dis le scorpion, si je te pique je me noie avec toi, quel interet? je ne suis pas fou ! Convaincu, le crapeau embarque le scorpion sur son dos et se met à nager. Arrivés au milieu de la rivière le scorpion pique le crapeau .. Qu’as tu fait , dit il, on va mourrir tous les deux ! Que veux tu, repond le scorpion, je n’y peux rien, c’est ma nature…”

    ——————————–

    Le gvt israelin n’a que faire de la réprobation internationale. Quoi qu’ils fassent, quels que soient les atrocités qu’ils commettent, ils se rassureront toujours en disant que la réprobation internationale n’est que de l’antisémitisme et qu’il ne faut pas en tenir compte.

    Aprés tout, toute personne qui ose critiquer israel, le gvt israelien ou la politique israelienne n’est elle pas forcément un antisémite et toute critique n’est elle pas forcément dû à l’antisémitisme forcené de celui qui ose émettre la critique ?

    Le probleme d’Israel, c’est que là bas, la barbarie, les massacres, les atrocités, c’est une arme electorale.

    Comme pour le massacre de plomb durci juste avant les elections, tout homme politique israelien sait qu’il n’y a rien de mieux en israel que des massacres, de la barbarie et du sang pour remonter dans les sondages et que la cote de popularité d’un homme politique israelien est porportionel au sang qu’il aura versé.

    Comme on dit en israel, “rien de meux que l’odeur du sang pour attirer un electeur au bureau de vote…et plus il y a d’enfants de massacré plus la victoire sera nette”

    Alors pour netanyahou, peu importe ce qu’en pense le monde entier, l’important pour lui c’est qu’avec ce massacre, il a fait remonter sa cote de popularité.

    Et encore les passagers du navire ont eu de la chance qu’il n’y ai eu que 9 morts. Comme actuellement il n’y a pas d’elections en Israel, le gvt s’est contenté de ces 9 morts juste histoire de soutenir un peu sa popularité.

    Si israel était en période electoral, il est probable que Tsahal, cette armée d’une barbarie qu’on n’a pas connu depuis plus de 60 ans, auraient forcément profité de la nuit pour faire couler le navire avec tous ses passagers histoire de s’assurer une victoire electorale nette et “sans bavure”.

    Et ce qui me fait rire, c’est que tout le monde s’exite autour du soit disant nucléaire iranien alors que non seulement rien ne prouve que l’iran veut avoir l’arme nucléaire (si ce n’est le même genre de preuve que ceux que la “communauté internationale” avait contre saddam) mais en plus l’iran n’a jamais fait preuve d’une autre violence que de violence verbale.. n’a jamais massacré personne et à elle même été victime de massacres…

    Alors que personne ne dit rien sur israel alors que tout le monde sait qu’israel a l’arme nucléraire mais que contrairement à l’Iran qui n’a jamais dépassé le stade de violence verbale, Israel est le seul pays de la région à régulierement commettre des massacres sanglants pour des motifs uniquement electoral et que les israeliens sont le peuple sur terre qui a le plus de mépris pour la vie humaine…et que tout le monde sait que un de ces jours, un gvt israelien en mal de popularité n’hésitera probablement pas à utiliser les bombes atomiques juste avant une election UNIQUEMENT pour s’assurer une victoire electorale…

  6. Beaucoup de gens se posent la question.

    Israel savait que le convoi humanitaire était en plus de l’humanitaire une sorte de provocation.

    Israel savait que si ils tuaient des passagers, ils feraient le jeu du hamas et de ceux qui les combattent.

    Israel savait qu’en recourant à l’action violente, ils avaient tout à perdre.

    Ils auraient pu régler cette affaire pacifiquement, mais malgres cela, ils ont fait la chose qui était la pire pour eux et pour leur image ALORS QU’ILS SAVAIENT QUE c’est ce qu’ils ne devaient surtout pas faire ?

    Pourquoi ?

    Pour moi la réponse est simple.

    Comme dans la celebre fable du crapaud et du scorpion que je reproduit ci dessous, il se trouve que massacrer des innocents, tirer sur des civils désarmés, tuer des gens uniquement parce qu’ils ne sont pas d’accord avec eux, le gout du sang, et de la destruction, la barbarie poussé à son extreme… C’est juste dans leur nature. Et cela est tellement ancré dans leur nature, que l’armée israelienne aurait voulu faire autrement, aurait voulu regler cela sans massacre, ils n’auraient pas pu. Leur nature est plus forte que leur volonté. Tout simplement.

    Quoi qu’on fasse, on ne pourra jamais changer la nature d’un monstre barbare et assoifé de sang. malheureusement.

    “Un crapeau et un scorpion se trouvent pris dans un déluge qui menace d’inonder leur frêle abri. Le scorpion paniqué suggère au crapeau de traverser la rivière en crue en le prenant sur son dos pour regagner la terre ferme. Pas question dit le crapeau, pour que tu me piques et que je me noie ? Réfléchis dis le scorpion, si je te pique je me noie avec toi, quel interet? je ne suis pas fou ! Convaincu, le crapeau embarque le scorpion sur son dos et se met à nager. Arrivés au milieu de la rivière le scorpion pique le crapeau .. Qu’as tu fait , dit il, on va mourrir tous les deux ! Que veux tu, repond le scorpion, je n’y peux rien, c’est ma nature…”

    ——————————–

    Le gvt israelin n’a que faire de la réprobation internationale. Quoi qu’ils fassent, quels que soient les atrocités qu’ils commettent, ils se rassureront toujours en disant que la réprobation internationale n’est que de l’antisémitisme et qu’il ne faut pas en tenir compte.

    Aprés tout, toute personne qui ose critiquer israel, le gvt israelien ou la politique israelienne n’est elle pas forcément un antisémite et toute critique n’est elle pas forcément dû à l’antisémitisme forcené de celui qui ose émettre la critique ?

    Le probleme d’Israel, c’est que là bas, la barbarie, les massacres, les atrocités, c’est une arme electorale.

    Comme pour le massacre de plomb durci juste avant les elections, tout homme politique israelien sait qu’il n’y a rien de mieux en israel que des massacres, de la barbarie et du sang pour remonter dans les sondages et que la cote de popularité d’un homme politique israelien est porportionel au sang qu’il aura versé.

    Comme on dit en israel, “rien de meux que l’odeur du sang pour attirer un electeur au bureau de vote…et plus il y a d’enfants de massacré plus la victoire sera nette”

    Alors pour netanyahou, peu importe ce qu’en pense le monde entier, l’important pour lui c’est qu’avec ce massacre, il a fait remonter sa cote de popularité.

    Et encore les passagers du navire ont eu de la chance qu’il n’y ai eu que 9 morts. Comme actuellement il n’y a pas d’elections en Israel, le gvt s’est contenté de ces 9 morts juste histoire de soutenir un peu sa popularité.

    Si israel était en période electoral, il est probable que Tsahal, cette armée d’une barbarie qu’on n’a pas connu depuis plus de 60 ans, auraient forcément profité de la nuit pour faire couler le navire avec tous ses passagers histoire de s’assurer une victoire electorale nette et “sans bavure”.

    Et ce qui me fait rire, c’est que tout le monde s’exite autour du soit disant nucléaire iranien alors que non seulement rien ne prouve que l’iran veut avoir l’arme nucléaire (si ce n’est le même genre de preuve que ceux que la “communauté internationale” avait contre saddam) mais en plus l’iran n’a jamais fait preuve d’une autre violence que de violence verbale.. n’a jamais massacré personne et à elle même été victime de massacres…

    Alors que personne ne dit rien sur israel alors que tout le monde sait qu’israel a l’arme nucléraire mais que contrairement à l’Iran qui n’a jamais dépassé le stade de violence verbale, Israel est le seul pays de la région à régulierement commettre des massacres sanglants pour des motifs uniquement electoral et que les israeliens sont le peuple sur terre qui a le plus de mépris pour la vie humaine…et que tout le monde sait que un de ces jours, un gvt israelien en mal de popularité n’hésitera probablement pas à utiliser les bombes atomiques juste avant une election UNIQUEMENT pour s’assurer une victoire electorale…

  7. Vous écrivez : « Le deal était intéressant : les bonnes âmes qui se précipitent pour sauver la Palestine mais ignorent le Darfour, n’ont jamais bougé pour le Rwanda, furent immobiles pour la Bosnie »

    Personne en France ne soutient (ou n’a soutenu) les génocidaires du Darfour, du Rwanda et de la Bosnie.

    Il n’y a pas en France 800 000 rwandais ou bien, 7 millions de Serbes… pour lesquels, à tort ou à raison, le soleil se lève et se couche avec le Rwanda ou la Serbie.

    Le Rwanda n’est pas membre de l’Otan, ni la Serbie ni le Soudan.

    A la coupe d’Europe, le Soudan, Le Rwanda ne participent pas à la compétition.

    Le Rwanda, La Serbie et le Soudan ne sont pas des alliés de la France ni de l’Europe, contrairement à Israël : allié qui nous est imposé, – à nous, la majorité -, nous qui ne sommes ni juifs, ni arabes, ni musulmans, ni maghrébins ni sionistes aveugles et serviles ni Français issus de la culture arabo-musulmane ; allié qui nous coûte et ne nous rapporte rien sinon le déshonneur de devoir vivre dans une Europe accusée ici en France et partout ailleurs – de Casablanca à Téhéran -, d’être complice d’une politique d’Etat – celui d’Israël -, dont il n’y a rien à sauver depuis 1967.

  8. Bonjour,

    et merci pour cet article intéressant.
    Juste une ou deux remarques…
    Comme vous le savez sans doute, le 6ème bateau était imposant. Il était aussi lourd et puissant. Dans le moyens alternatifs que vous suggérez, je doute que le recours aux jets d’eau ait apporté quelque chose, de même que l’encerclement. La solution qui consistait à casser l’hélice ou le moteur a quant à elle été étudiée par l’armée israélienne, mais n’a pas été retenue. En effet, à la distance à laquelle se trouvait ce 6ème bateau et compte tenu de sa taille, le temps nécessaire au remorquage aurait rendu très délicate la prise en charge des centaines de passagers à cours de vivres. Et ce d’autant plus qu’ils tendent à refuser les biens de consommation israéliens!
    Cela dit, oui l’armée aurait dû être mieux informée sur les intentions des militants.
    Peut être aurait-elle dû attendre que la flotille soit dans les eaux territoriales…

    Source : http://www.guysen.com/

  9. Quelques remarques en passant.. par Gaza et la Palestine :
    1) « quant aux profils inquiétants présentés par certains passagers de la flottille »
    Vous présumez que les humanitaires venant de 42 pays seraient louches. Bien sûr liberman, lui, n’est pas inquétant. Typique de l’inversion des valeurs et du dénigrement de personnes venant témoigner et apporter un soutien à une population en détresse, pas à cause du Hamas mais à cause d’Israël qui maintient un blocus inhumain sur près de 2 millions d’habitants (Ca vous rappelle qqchose Varsovie ?)
    2) « Mettre côte à côte survivants de la Shoah et islamistes unis, ne serait-ce pas un procédé que la morale réprouve ». La Shoah serait-elle la seule raison d’être d’Israel en l’exonérant, quoiqu’elle fasse, de toute responsabilité ACTUELLE. Bref, nous sommes le seul peuple martyrisé et la souffrance des autres ne peut pas être comparée à la nôtre !
    3) « Si le caractère obscur de la flottille ne fait aucun doute » Où sont les preuves qui pourraient justifier votre certitude ? Israël n’a-t-elle pas libéré TOUS les humanitaires de la flottille? S’il y avait parmi eux des terroristes, elle ne se serait pas privé de le faire savoir !
    4) « Les bonnes âmes qui se précipitent pour sauver la Palestine mais ignorent le Darfour, n’ont jamais bougé pour le Rwanda, furent immobiles pour la Bosnie ». On peut renverser le compliment et attendre que BHL parle un peu plus de la souffrance des Gazaouis et des Palestiniens en général. On attend toujours un acte fort de la communauté internationale pour contraindre Israël à respecter la Loi internationale qui commence par libérer les territoires qu’elle occupe dans 3 pays (Golan, Cisjordanie et Fermes de Sheba)
    5) « Voilà donc la preuve qu’Israël sait être habile ». La seule chose qui vous intéresse semble être l’habilité politique plus que la Justice, la Morale ou le Droit. La société civile et la plupart des pays ne sont pas dupes de cette mystification.
    En résumé, votre texte ne tient pas la route, comme tout texte de propagande d’ailleurs.

  10. …tu as raison pour Israel. Pour Gaza il faudra un Ataturk a la place de Hamas

  11. En effet Exodus.
    Mais la bande de Gaza n’est pas devenue le ghetto de Varsovie des palestiniens.
    Vous parlez de terrorisme dès qu’il s’agit de musulmans et cet acte comment faut-il le qualifier?
    On n’arrête pas d’attaquer l’Iran, le TPI condamne le président soudanais. Mais les résolutions concernant Israël n’ont jamais été respectées par ce pays. Sana parler du véto américain à chaque fois qu’Israël bafoue les droits de l’homme.
    Gaza est aujourd’hui un ghetto, une prison à ciel ouvert. Les gens crèvent, Israël bombarde et les occidentaux en pays soit disant démocratiques continuent à condamner du bout des lèvres. Les pays arabes ne font pas mieux, ils sont sous la botte américaine.
    L’ancien président Bush est dans l’impunité totale, il a attaqué un pays en ignorant l’ONU, pourquoi le TPI ne s’intéresse pas à cet assassin.
    Que de discours……..
    Cordialement

  12. Il suffit de vouloir écouter une seconde, une minute et une heure, l’actuel président d’Israël, pour voir briller ce phare de l’humanité qui donne à son peuple et à son armée une aptitude sans pareille à s’interdire tout geste devenu évitable. L’écueil à un instant que d’aucuns voudraient tant nous faire considérer comme décisif, serait précisément d’attribuer à cette dernière action une nature politique. Parce que justement les ONG fascislamistes réussissent mieux que jamais à passer aux yeux du monde pour ce qu’elles ne sont pas, n’imaginez surtout pas qu’un Yitzhak Rabin ou un David Ben Gourion auraient agi différemment que ne le fera demain le successeur de Benyamin Nétanyahou, confronté au même cas de figure. La véritable question, c’est de savoir comment ceux qui aujourd’hui condamnent l’action israélienne se seraient représentés le 10 juin 1967, le 24 octobre 1973, et si leurs jugements sans appel nous auraient conduits aux mêmes remises en cause.