BHL sur l’affaire Polanski: « Cette incarcération était, reste, une honte. »


[Sur l'affaire Polanski, Bernard-Henri Lévy ne désarme pas. Sur l'affaire Polanski, laregledujeu.org ne désarme pas non plus. Nous étions là dès la première nuit du premier jour de cette mauvaise farce qu'a été son arrestation. Et nous serons là, martelant les mêmes arguments, répétant les mêmes évidences, jusqu'à ce que justice soit faite et que sa liberté soit rendue à l'auteur du Bal des vampires. Il n'y a pas de trêve de Noël dans l'affaire Polanski. Il n'y a pas de trêve de Noël pour laregledujeu.org et pour Bernard-Henri Lévy dans leur engagement en faveur de Roman Polanski. Et c'est pourquoi nous reproduisons, ce matin, l'entretien que Bernard-Henri Lévy a accordé à Pierre Vavasseur pour Le Parisien de ce 26 décembre.]

Vous avez apporté votre soutien à Roman Polanski lors de son arrestation. Avec le recul, votre regard a-t-il évolué sur cette affaire?

En aucune manière. Avec Pascal Bruckner, Milan Kundera, d’autres, nous avons lancé cette toute première pétition, dans la nuit de son arrestation – et je n’ai pas bougé d’un iota. Cette arrestation était une honte. Cette incarcération était, reste, une honte. Ce climat de justice populaire et de lynchage, cette façon qu’avait chacun d’avoir sa petite idée sur le crime, sur la peine qu’il méritait, sur les vertus comparées de la castration chimique et de l’emprisonnement, etc – tout cela était, reste, une honte. Et ce n’est pas parce que la majorité de l’Opinion rêve de voir l’auteur de Rosemary’s baby tomber de son piédestal, mordre la poussière avec, si possible, la tête au bout d’une pique que je vais changer d’avis.

À ce jour, qu’espérez-vous ?

Deux choses. Premièrement, que davantage de voix se fassent entendre pour dire combien il est fou, surréaliste, impensable, que, dans des pays où un meurtrier sort de prison au bout de vingt ans, on puisse remettre en prison quelqu’un pour un détournement de mineure commis il y a plus de trente ans : où sont passés les collègues cinéastes de Polanski ? pourquoi ce silence assourdissant de quelqu’un comme Jean-Luc Godard ? pourquoi pas un mot de l’Académie française qui était bien contente, et bien flattée, de le compter au nombre de ses membres les plus prestigieux ? Et puis ce que j’espère c’est, deuxièmement, que les Suisses comprennent qu’ils n’ont aucune raison de se mettre au service, comme ça, des caprices d’un juge américain qui veut se faire réélire et qui a juste besoin, pour cela, de ramener à ses électeurs un gros poisson : voilà trente ans que Polanski passe ses vacances en Suisse ; trente ans qu’il y est accueilli, honoré, traité avec tapis rouge ; trente ans qu’il y loue, puis y a acheté, avec la bénédiction des autorités, le même chalet ; les Suisses savent cela ; ils savent qu’un pays souverain ne peut pas changer la règle du jeu comme ça, du jour au lendemain ; et c’est pourquoi j’espère que la pression de l’Opinion suisse fera que l’Office Fédéral de Berne refuse l’extradition. »

Vous lui avez rendu visite : comment vous est-il apparu? quelles ont été vos impressions?

Un roc. Un bloc de sérénité et de courage. Et toutes ses forces tendues, il me semble, vers l’achèvement du film qui était en chantier quand on lui a tendu ce traquenard. Peut-être est-ce l’artiste, en lui, qui a pris le pouvoir et qui le sauve. Peut-être en a-t-il tant vu dans sa longue vie que cette nouvelle épreuve lui apparaît, comparée à l’enfer qu’il a traversé, comme une péripétie. Peut-être est il fatigué de se battre contre l’adversité, juste fatigué de ce destin qui s’acharne. Je ne sais pas.

Avez-vous des nouvelles récentes?

Nous nous sommes encore parlé ce matin. Les nouvelles sont celles que je vous dis. Un homme debout, bouleversé par les témoignages de solidarité qu’il reçoit quand même aussi – et qui attend.


Print

51 commentaires sur «  BHL sur l’affaire Polanski: « Cette incarcération était, reste, une honte. » »

  1. Mirino dit :

    Ce qui devrait importer davantage dans la décision judiciaire, c’est le souhaite de la victime elle-même. Mais ironiquement la ‘justice’ californienne ne semble pas vouloir lui accorder beaucoup de considération. C’est comme si le tribunal, acharné à vouloir faire respecter ‘leur loi’, certainement dans ce cas particulier, considère Samantha Geimer, la victime même, comme une obstacle à balayer, pour pouvoir mieux massacre le cinéaste, et ceci malgré toute la souffrance qu’une tel nouveau procès et une conviction possible lui causerait aussi à elle.
    Comment peut-on qualifier ceci comme ‘juste’, comme si on ne fait que ‘prevaloir la justice’?

    Evidemment Polanski a commis un crime. Il l’a reconnu. Il l’a avoué. Il a purgé une peine qui a été aussi établi par le Juge Rittenband en Septembre, 1977, selon un témoin légal. Ceci avant que le Juge- un peu porté par la vanité- ait apparemment changé son avis aussi à cause de la pression médiatique. Mais Samantha Geimer a quand même pardonné Polanski. Son point de vue est clairement exprimé dans un article de Reuters de 4 juin, 2008 posté plus tôt aujourd’hui.

  2. farnck labourey dit :

    Monsieur,
    Désolé mais M polanski n’a pas purgé sa peine et à fui la justice et ce qui le droit pour tous doir être appliqué,que ce soit un génie ou pas.De votre coté avaez vous pensé aux victimes d’actes pédophiles, alors remettez dans l’ordre des choses sa faute
    a bon entendeur salut

  3. BENKRIM dit :

    A l’aube de cette nouvelle année, mes pensées viennent vers vous. Je profite de ce moment pour vous souhaiter mes meilleurs vœux de bonheur et de santé pour toute la famille. et j’espère aussi de tout cœur que la chance t”entourera et te protégera pour cette nouvelle année.
    Encore une fois, Bonne et heureuse année 2010 à tous et à bientôt.

  4. barded dit :

    C’”est la meilleure ca Polanski viol une fille et BHL dit que le peuple d’en bas et pas les stars le soutienne. Je ne suis pas d’accord, BHL, phylosophe que vous etes, pendé qu’une personne moral puisse violé une mineur. Vous intervenez à chaque conflit et dites votre mécontentements, avec le racisme, les guerres, la bourka, dieudonné, bush, etc etc, et parce que POLANSKI est votre ami, VOUS PENSEZ QUE CE N’EST RIEN CE QU’IL A FAIT. Mon dieu BHL, que vous me faites peur vous et votre pensez MORAL. Au faite, je ne suis ni un nanty, ni un bouge, ni une star, je suis juste un cittoyen francais moyen d’en bas, avec mes fautes d’orthographe. Que vous etes contadictoire avec vos conviction surtout qu’en on s’en prends a soi meme ou a ses amis. N’est ce pas la faiblesse de l’Homme que vous l’avez si bien dit dans une de vos précedentes déclarations. Bravo a notre chere pensée unique BHL.

    Un fidéle du blog

  5. Joëlle dit :

    Je sais que l’on ne juge pas ses amis et que l’on doit en être solidaire en toutes circonstances , mais j’aurais aimé que Bernard Henri Lévy qui, par ailleurs, est un homme d’engagement que j’admire et je respecte, nuance ses propos et sa défense en s’exprimant sur le fond du problème, à savoir les actes commis par Roman Polanski au lieu de les minimiser. Cette défense aurait, pour moi en tous cas, été plus “complète”.

  6. Rita Lepage dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec ce que dit BHL dit au sujet de Roman Polanski. C’est une honte que l’on ait agit si mal envers lui.

    Il a déjà cher payé au travers des dures épreuves de sa vie et même sa victime lui pardonne, pourquoi pas tous?

    Parmi tous ceux qui l’ont encouragé, je me joins à tous et je souhaite que USA deviennent un peu plus intelligents.

    J’aimerais savoir ce qu’en pense leur président dans le privé! J’ai tellement confiance en cet homme.

    Merci pour m’avoir permis de m’exprimer et Bonne Année à tous et tout spécialement à Roman Polonski!

  7. tom dit :

    As an American,I would like to offer my support to Mr.Polanski. I agree that Mr.Polanski will not get a fair trial if returned to the USA and wish the Swiss Government would seriously take this consideration to heart when deciding his fate. In the USA, the verdict is already in and a trial is just a technicality. Cokie Roberts for example, an American journalist has said publicly we (the USA) should take him out and shoot him.

    http://www.huffingtonpost.com/2009/10/04/cokie-roberts-on-polanski_n_309084.html

    How anyone could see this and decide to send him back to the USA is irresponsible. This case should be dismissed. We have murderers who are treated more fairly than Mr.Polanski will be treated. I would love to know who to contact in the Swiss government so they can see first hand how the USA has already decided Mr.Polanski’s guilt.The judge’s misconduct is ignored and dismissed by the same people who supposedly “Demand Justice”.

    Mr.Polanski, my message to you is that you and your family are in my prayers. I pray you find strength and that this case is finally dismissed. I implore people to write to our Secretary of State, our President, and even our Governor of California and ask that they dismiss or pardon Mr.Polanski.

    • Maxid Caustique dit :

      Hi Tom,

      Thank you so much for voicing out your opinion . I totally agree with you. Polanski will NEVER, NEVER have a fair trial in the US. I know the United States a bit. People who in europe are lynching this man, have no idea of what they’re wishing for. I do believe that Polanski is paying a high price for something that has nothing to do with JUSTICE or what it did 32 years ago. Polanski is stuck in the middle of the USA – UBS(Union des bandits Suisses) TAX EVASION scandal. The IRS estimates the fraud to something around $15 billions. The US Criminal Justice System is not reliable!

      http://vdare.com/roberts/081216_usa.htm

      The U.S. Criminal Justice System Is Collapsing

      By Paul Craig Roberts

      The Christmas season is a time to remember the unfortunate, among whom are those who have been wrongly convicted.

      In the United States, the country with the largest prison population in the world, the number of wrongly convicted is very large. Hardly any felony charges are resolved with trials. The vast majority of defendants, both innocent and guilty, are coerced into plea bargains. Not only are the innocent framed, but the guilty as well. It is quicker and less expensive to frame the guilty than to convict them on the evidence.

      Many Americans are wrongfully convicted, because they trust the justice system. They naively believe that police and prosecutors are moved by evidence and have a sense of justice. The trust they have in authorities makes them easy victims of a system that has no moral conscience and is untroubled by the injustice it perpetrates.

      http://www.boingboing.net/2009/02/02/judges-jailed-for-ta.html

      Judges jailed for taking bribes from private juvie prisons to send kids to jail
      Posted by Cory Doctorow, February 2, 2009 12:15 AM | permalink
      Two senior Pennsylvania judges have been sentenced to seven years in prison for taking bribes from juvenile detention centers — in exchange for the bribes, the judges turned in guilty verdicts for the teens who appeared before them and sent them to juvie, thus enriching the operators of the kiddy gulag. For this, the judges received $2.6 million in kickbacks.

  8. Brynn Craffey dit :

    Excuse me for writing in English, but while I can read French, I cannot write it well.

    As an American citizen and California resident, I want to publicly offer support and, for what it’s worth, an apology for the behavior of my countrymen to Roman Polanski. I believe he was right to flee the state in 1978, as it was evident that the judge in the case who had ultimate power in deciding Mr Polanski’s fate was far from impartial. In my experience, however, I am in the minority here. Widespread hostility, prejudice, and irrationality against Mr Polanski make me seriously doubt he could receive a fair hearing here. I hope he successfully fights extradition and wish him a positive end to this nightmare.

    • Chris M dit :

      I too apologize for my inability to correspond back in French.

      As I understand it, M Polanski plead guilty and fled before serving his sentence. I’m not certain as to the terms of the sentence he received, but the reality of the US prison system has been that high profile guests serve in what we call “golf course prisons.” They have many amenities not available to the ordinary person. In other words, it would not be hard time, and he would have been segregated from ordinary criminals. After some reasonable period, depending on his behavior (and removed from the purview and opinions of the sentencing judge), he would have been turned loose on probation. Again, because of his stature, that probation would likely have been a mere formality.

      By fleeing, he set himself up as a scofflaw. It’s certain that he will be punished for that. Unfortunate, but it was HIS choice. There is no amount of artistic talent or money that should excuse any citizen from disrespecting the law.

      What his punishment should be is a separate case, far removed from the issues of the previous case or his well-recognized talents and abilities. Let us keep in mind what are the consequences for society, no matter the country, should certain members put themselves above the law.

      • Brynn Craffey dit :

        Chris, I suggest you acquaint yourself with the details of the actual case before expressing opinions about it.

        In 1977, Mr Polanski, his defense attorney, the prosecutor, and the judge ALL reached a verbal agreement that Mr Polanski would undergo psychiatric evaluation in prison, which would represent in full the entirety of his incarceration. He turned himself in at Chino State Prison where he served 42 days behind bars. Contrary to common belief, 42 days was actually around average or even more time than served by many who plead guilty to the charge of unlawful intercourse with a minor. All court and prison personnel, from the prison warden, the psychiatrists, and on down to and including the prosecutor were satisfied with the time served and the prospect of Polanski walking free, but then the judge began to back down on his verbal agreement and intimate he would sentence Polanski to more time in prison. The power to do so at the final hearing was under his sole discretion. That was when Polanski fled the country.

        So egregious were the judge’s actions in this case that when the details surfaced later, the judge faced misconduct charges and was forced to resign.

        In the documentary “Wanted and Desired,” made just a few years ago, the Mormon prosecutor in the case as much as says on camera that he himself would have also fled had he been in Polanski’s shoes and observed the prejudiced actions of the judge.

        As for your talk of “hard time” vs “golf course prisons,” Polanski was incarcerated at Chino State Prison. How would you like to spend ANY number of days there behind bars among the prison population as a boyish-looking 5′5” European celebrity movie director convicted of unlawful intercourse with a minor? In the time it would take your lawyer to file papers for an appeal, you could easily be dead.

        Quite simply: the more actual facts a person learns about this case, the more convinced one becomes that the charges should be dropped and Polanski freed. Don’t take my word for it: do a little research. The information is readily available.

  9. hes dit :

    “La raison est que jamais, dans un empire bien gouverné, les services d’un citoyen n’ont effacé ses crimes, et que des récompenses étant décernées aux belles actions, des châtiments étant réservés aux mauvaises, lorsqu’un citoyen a été récompensé pour s’être bien conduit, et si par la suite il se comporte mal, on doit le punir sans égard pour ce qu’il a pu faire de bon. Lorsque de pareilles institutions sont rigoureusement observées, un Etat jouit longtemps de sa liberté, dans le cas cpntraire, sa ruine est bientôt consommée”.

    Machiavel , commentaires sur l’Histoire romaine.

    Certes, c’était pas un crime, mais un délit, et un délit bien dégueulasse.

  10. leurent dit :

    Monsieur BHL, il ne s’agit pas, comme vous l’écrivez, d’un détournement de mineur, mais d’un viol.
    La justice américaine l’acquittera peut être, ou peut être pas, l’avenir le dira. Mais M. Polanski, tout réalisateur et membre de l’acédémie française qu’il soit, est un citoyen comme un autre, responsable pénalement de ses actes.
    Et personne n’a le droit de se soustraire à la justice, du fait de sa notoriété, de son talent, ou autre.

    • Enoa Ballade dit :

      Tout à fait, vous avez raison…. Les charges n’ont pas été retenues à la condition expresse que Mr Polanski plaide coupable, ce qu’il a fait avant de fuir pour la France.

      Enfin pour les naifs qui s’expriment ci-dessous, comment une jeune fille de 13 ans alcoolisée et droguée malgré elle pourrait-elle être consentante?
      Parce qu’elle était chez ce triste personnage la nuit? Et bien vous avez de drôle de façon d’envisager les rapports humains… Une chose est sûre j’espère que vous n’envisagerez pas vos rapports avec les jeunes enfants de la mm manière.

Ecrire un commentaire