BHL sur l’affaire Polanski: « Cette incarcération était, reste, une honte. »

26 décembre 2009

Ce n’est pas parce que la majorité de l’Opinion rêve de voir l’auteur de Rosemary’s baby tomber de son piédestal, mordre la poussière avec, si possible, la tête au bout d’une pique que je vais changer d’avis.

[Sur l’affaire Polanski, Bernard-Henri Lévy ne désarme pas. Sur l’affaire Polanski, laregledujeu.org ne désarme pas non plus. Nous étions là dès la première nuit du premier jour de cette mauvaise farce qu’a été son arrestation. Et nous serons là, martelant les mêmes arguments, répétant les mêmes évidences, jusqu’à ce que justice soit faite et que sa liberté soit rendue à l’auteur du Bal des vampires. Il n’y a pas de trêve de Noël dans l’affaire Polanski. Il n’y a pas de trêve de Noël pour laregledujeu.org et pour Bernard-Henri Lévy dans leur engagement en faveur de Roman Polanski. Et c’est pourquoi nous reproduisons, ce matin, l’entretien que Bernard-Henri Lévy a accordé à Pierre Vavasseur pour Le Parisien de ce 26 décembre.]

Vous avez apporté votre soutien à Roman Polanski lors de son arrestation. Avec le recul, votre regard a-t-il évolué sur cette affaire?

En aucune manière. Avec Pascal Bruckner, Milan Kundera, d’autres, nous avons lancé cette toute première pétition, dans la nuit de son arrestation – et je n’ai pas bougé d’un iota. Cette arrestation était une honte. Cette incarcération était, reste, une honte. Ce climat de justice populaire et de lynchage, cette façon qu’avait chacun d’avoir sa petite idée sur le crime, sur la peine qu’il méritait, sur les vertus comparées de la castration chimique et de l’emprisonnement, etc – tout cela était, reste, une honte. Et ce n’est pas parce que la majorité de l’Opinion rêve de voir l’auteur de Rosemary’s baby tomber de son piédestal, mordre la poussière avec, si possible, la tête au bout d’une pique que je vais changer d’avis.

À ce jour, qu’espérez-vous ?

Deux choses. Premièrement, que davantage de voix se fassent entendre pour dire combien il est fou, surréaliste, impensable, que, dans des pays où un meurtrier sort de prison au bout de vingt ans, on puisse remettre en prison quelqu’un pour un détournement de mineure commis il y a plus de trente ans : où sont passés les collègues cinéastes de Polanski ? pourquoi ce silence assourdissant de quelqu’un comme Jean-Luc Godard ? pourquoi pas un mot de l’Académie française qui était bien contente, et bien flattée, de le compter au nombre de ses membres les plus prestigieux ? Et puis ce que j’espère c’est, deuxièmement, que les Suisses comprennent qu’ils n’ont aucune raison de se mettre au service, comme ça, des caprices d’un juge américain qui veut se faire réélire et qui a juste besoin, pour cela, de ramener à ses électeurs un gros poisson : voilà trente ans que Polanski passe ses vacances en Suisse ; trente ans qu’il y est accueilli, honoré, traité avec tapis rouge ; trente ans qu’il y loue, puis y a acheté, avec la bénédiction des autorités, le même chalet ; les Suisses savent cela ; ils savent qu’un pays souverain ne peut pas changer la règle du jeu comme ça, du jour au lendemain ; et c’est pourquoi j’espère que la pression de l’Opinion suisse fera que l’Office Fédéral de Berne refuse l’extradition. »

Vous lui avez rendu visite : comment vous est-il apparu? quelles ont été vos impressions?

Un roc. Un bloc de sérénité et de courage. Et toutes ses forces tendues, il me semble, vers l’achèvement du film qui était en chantier quand on lui a tendu ce traquenard. Peut-être est-ce l’artiste, en lui, qui a pris le pouvoir et qui le sauve. Peut-être en a-t-il tant vu dans sa longue vie que cette nouvelle épreuve lui apparaît, comparée à l’enfer qu’il a traversé, comme une péripétie. Peut-être est il fatigué de se battre contre l’adversité, juste fatigué de ce destin qui s’acharne. Je ne sais pas.

Avez-vous des nouvelles récentes?

Nous nous sommes encore parlé ce matin. Les nouvelles sont celles que je vous dis. Un homme debout, bouleversé par les témoignages de solidarité qu’il reçoit quand même aussi – et qui attend.

51 Commentaires

  1. Ce qui devrait importer davantage dans la décision judiciaire, c’est le souhaite de la victime elle-même. Mais ironiquement la ‘justice’ californienne ne semble pas vouloir lui accorder beaucoup de considération. C’est comme si le tribunal, acharné à vouloir faire respecter ‘leur loi’, certainement dans ce cas particulier, considère Samantha Geimer, la victime même, comme une obstacle à balayer, pour pouvoir mieux massacre le cinéaste, et ceci malgré toute la souffrance qu’une tel nouveau procès et une conviction possible lui causerait aussi à elle.
    Comment peut-on qualifier ceci comme ‘juste’, comme si on ne fait que ‘prevaloir la justice’?

    Evidemment Polanski a commis un crime. Il l’a reconnu. Il l’a avoué. Il a purgé une peine qui a été aussi établi par le Juge Rittenband en Septembre, 1977, selon un témoin légal. Ceci avant que le Juge- un peu porté par la vanité- ait apparemment changé son avis aussi à cause de la pression médiatique. Mais Samantha Geimer a quand même pardonné Polanski. Son point de vue est clairement exprimé dans un article de Reuters de 4 juin, 2008 posté plus tôt aujourd’hui.

  2. Monsieur,
    Désolé mais M polanski n’a pas purgé sa peine et à fui la justice et ce qui le droit pour tous doir être appliqué,que ce soit un génie ou pas.De votre coté avaez vous pensé aux victimes d’actes pédophiles, alors remettez dans l’ordre des choses sa faute
    a bon entendeur salut

  3. A l’aube de cette nouvelle année, mes pensées viennent vers vous. Je profite de ce moment pour vous souhaiter mes meilleurs vœux de bonheur et de santé pour toute la famille. et j’espère aussi de tout cœur que la chance t”entourera et te protégera pour cette nouvelle année.
    Encore une fois, Bonne et heureuse année 2010 à tous et à bientôt.

  4. C'”est la meilleure ca Polanski viol une fille et BHL dit que le peuple d’en bas et pas les stars le soutienne. Je ne suis pas d’accord, BHL, phylosophe que vous etes, pendé qu’une personne moral puisse violé une mineur. Vous intervenez à chaque conflit et dites votre mécontentements, avec le racisme, les guerres, la bourka, dieudonné, bush, etc etc, et parce que POLANSKI est votre ami, VOUS PENSEZ QUE CE N’EST RIEN CE QU’IL A FAIT. Mon dieu BHL, que vous me faites peur vous et votre pensez MORAL. Au faite, je ne suis ni un nanty, ni un bouge, ni une star, je suis juste un cittoyen francais moyen d’en bas, avec mes fautes d’orthographe. Que vous etes contadictoire avec vos conviction surtout qu’en on s’en prends a soi meme ou a ses amis. N’est ce pas la faiblesse de l’Homme que vous l’avez si bien dit dans une de vos précedentes déclarations. Bravo a notre chere pensée unique BHL.

    Un fidéle du blog

  5. Je sais que l’on ne juge pas ses amis et que l’on doit en être solidaire en toutes circonstances , mais j’aurais aimé que Bernard Henri Lévy qui, par ailleurs, est un homme d’engagement que j’admire et je respecte, nuance ses propos et sa défense en s’exprimant sur le fond du problème, à savoir les actes commis par Roman Polanski au lieu de les minimiser. Cette défense aurait, pour moi en tous cas, été plus “complète”.

  6. Je suis tout à fait d’accord avec ce que dit BHL dit au sujet de Roman Polanski. C’est une honte que l’on ait agit si mal envers lui.

    Il a déjà cher payé au travers des dures épreuves de sa vie et même sa victime lui pardonne, pourquoi pas tous?

    Parmi tous ceux qui l’ont encouragé, je me joins à tous et je souhaite que USA deviennent un peu plus intelligents.

    J’aimerais savoir ce qu’en pense leur président dans le privé! J’ai tellement confiance en cet homme.

    Merci pour m’avoir permis de m’exprimer et Bonne Année à tous et tout spécialement à Roman Polonski!

  7. As an American,I would like to offer my support to Mr.Polanski. I agree that Mr.Polanski will not get a fair trial if returned to the USA and wish the Swiss Government would seriously take this consideration to heart when deciding his fate. In the USA, the verdict is already in and a trial is just a technicality. Cokie Roberts for example, an American journalist has said publicly we (the USA) should take him out and shoot him.

    http://www.huffingtonpost.com/2009/10/04/cokie-roberts-on-polanski_n_309084.html

    How anyone could see this and decide to send him back to the USA is irresponsible. This case should be dismissed. We have murderers who are treated more fairly than Mr.Polanski will be treated. I would love to know who to contact in the Swiss government so they can see first hand how the USA has already decided Mr.Polanski’s guilt.The judge’s misconduct is ignored and dismissed by the same people who supposedly “Demand Justice”.

    Mr.Polanski, my message to you is that you and your family are in my prayers. I pray you find strength and that this case is finally dismissed. I implore people to write to our Secretary of State, our President, and even our Governor of California and ask that they dismiss or pardon Mr.Polanski.

    • Hi Tom,

      Thank you so much for voicing out your opinion . I totally agree with you. Polanski will NEVER, NEVER have a fair trial in the US. I know the United States a bit. People who in europe are lynching this man, have no idea of what they’re wishing for. I do believe that Polanski is paying a high price for something that has nothing to do with JUSTICE or what it did 32 years ago. Polanski is stuck in the middle of the USA – UBS(Union des bandits Suisses) TAX EVASION scandal. The IRS estimates the fraud to something around $15 billions. The US Criminal Justice System is not reliable!

      http://vdare.com/roberts/081216_usa.htm

      The U.S. Criminal Justice System Is Collapsing

      By Paul Craig Roberts

      The Christmas season is a time to remember the unfortunate, among whom are those who have been wrongly convicted.

      In the United States, the country with the largest prison population in the world, the number of wrongly convicted is very large. Hardly any felony charges are resolved with trials. The vast majority of defendants, both innocent and guilty, are coerced into plea bargains. Not only are the innocent framed, but the guilty as well. It is quicker and less expensive to frame the guilty than to convict them on the evidence.

      Many Americans are wrongfully convicted, because they trust the justice system. They naively believe that police and prosecutors are moved by evidence and have a sense of justice. The trust they have in authorities makes them easy victims of a system that has no moral conscience and is untroubled by the injustice it perpetrates.

      http://www.boingboing.net/2009/02/02/judges-jailed-for-ta.html

      Judges jailed for taking bribes from private juvie prisons to send kids to jail
      Posted by Cory Doctorow, February 2, 2009 12:15 AM | permalink
      Two senior Pennsylvania judges have been sentenced to seven years in prison for taking bribes from juvenile detention centers — in exchange for the bribes, the judges turned in guilty verdicts for the teens who appeared before them and sent them to juvie, thus enriching the operators of the kiddy gulag. For this, the judges received $2.6 million in kickbacks.

  8. Excuse me for writing in English, but while I can read French, I cannot write it well.

    As an American citizen and California resident, I want to publicly offer support and, for what it’s worth, an apology for the behavior of my countrymen to Roman Polanski. I believe he was right to flee the state in 1978, as it was evident that the judge in the case who had ultimate power in deciding Mr Polanski’s fate was far from impartial. In my experience, however, I am in the minority here. Widespread hostility, prejudice, and irrationality against Mr Polanski make me seriously doubt he could receive a fair hearing here. I hope he successfully fights extradition and wish him a positive end to this nightmare.

    • I too apologize for my inability to correspond back in French.

      As I understand it, M Polanski plead guilty and fled before serving his sentence. I’m not certain as to the terms of the sentence he received, but the reality of the US prison system has been that high profile guests serve in what we call “golf course prisons.” They have many amenities not available to the ordinary person. In other words, it would not be hard time, and he would have been segregated from ordinary criminals. After some reasonable period, depending on his behavior (and removed from the purview and opinions of the sentencing judge), he would have been turned loose on probation. Again, because of his stature, that probation would likely have been a mere formality.

      By fleeing, he set himself up as a scofflaw. It’s certain that he will be punished for that. Unfortunate, but it was HIS choice. There is no amount of artistic talent or money that should excuse any citizen from disrespecting the law.

      What his punishment should be is a separate case, far removed from the issues of the previous case or his well-recognized talents and abilities. Let us keep in mind what are the consequences for society, no matter the country, should certain members put themselves above the law.

    • Chris, I suggest you acquaint yourself with the details of the actual case before expressing opinions about it.

      In 1977, Mr Polanski, his defense attorney, the prosecutor, and the judge ALL reached a verbal agreement that Mr Polanski would undergo psychiatric evaluation in prison, which would represent in full the entirety of his incarceration. He turned himself in at Chino State Prison where he served 42 days behind bars. Contrary to common belief, 42 days was actually around average or even more time than served by many who plead guilty to the charge of unlawful intercourse with a minor. All court and prison personnel, from the prison warden, the psychiatrists, and on down to and including the prosecutor were satisfied with the time served and the prospect of Polanski walking free, but then the judge began to back down on his verbal agreement and intimate he would sentence Polanski to more time in prison. The power to do so at the final hearing was under his sole discretion. That was when Polanski fled the country.

      So egregious were the judge’s actions in this case that when the details surfaced later, the judge faced misconduct charges and was forced to resign.

      In the documentary “Wanted and Desired,” made just a few years ago, the Mormon prosecutor in the case as much as says on camera that he himself would have also fled had he been in Polanski’s shoes and observed the prejudiced actions of the judge.

      As for your talk of “hard time” vs “golf course prisons,” Polanski was incarcerated at Chino State Prison. How would you like to spend ANY number of days there behind bars among the prison population as a boyish-looking 5’5” European celebrity movie director convicted of unlawful intercourse with a minor? In the time it would take your lawyer to file papers for an appeal, you could easily be dead.

      Quite simply: the more actual facts a person learns about this case, the more convinced one becomes that the charges should be dropped and Polanski freed. Don’t take my word for it: do a little research. The information is readily available.

  9. “La raison est que jamais, dans un empire bien gouverné, les services d’un citoyen n’ont effacé ses crimes, et que des récompenses étant décernées aux belles actions, des châtiments étant réservés aux mauvaises, lorsqu’un citoyen a été récompensé pour s’être bien conduit, et si par la suite il se comporte mal, on doit le punir sans égard pour ce qu’il a pu faire de bon. Lorsque de pareilles institutions sont rigoureusement observées, un Etat jouit longtemps de sa liberté, dans le cas cpntraire, sa ruine est bientôt consommée”.

    Machiavel , commentaires sur l’Histoire romaine.

    Certes, c’était pas un crime, mais un délit, et un délit bien dégueulasse.

  10. Monsieur BHL, il ne s’agit pas, comme vous l’écrivez, d’un détournement de mineur, mais d’un viol.
    La justice américaine l’acquittera peut être, ou peut être pas, l’avenir le dira. Mais M. Polanski, tout réalisateur et membre de l’acédémie française qu’il soit, est un citoyen comme un autre, responsable pénalement de ses actes.
    Et personne n’a le droit de se soustraire à la justice, du fait de sa notoriété, de son talent, ou autre.

    • Tout à fait, vous avez raison…. Les charges n’ont pas été retenues à la condition expresse que Mr Polanski plaide coupable, ce qu’il a fait avant de fuir pour la France.

      Enfin pour les naifs qui s’expriment ci-dessous, comment une jeune fille de 13 ans alcoolisée et droguée malgré elle pourrait-elle être consentante?
      Parce qu’elle était chez ce triste personnage la nuit? Et bien vous avez de drôle de façon d’envisager les rapports humains… Une chose est sûre j’espère que vous n’envisagerez pas vos rapports avec les jeunes enfants de la mm manière.

  11. Je ne connais pas l’affaire dans le détail, je ne sais pas si il mérite d’être condamné pour cet acte commis il y a 30 ans, la Suisse a peut être fait du zèle pour que les états unis adoucissent leur pression concernant les éxilés fiscaux.
    ce que je souhaite c’est que Roman Polanski soit traité comme le serait n’importe quel citoyen français dans le même cas, ni plus ni moins.
    Par contre je ne crois pas que l’argument de la prescription soit valable dans ce cas, car si le crime supposé a bien eu lieu il y a 30 ans, le délit de fuite à lui duré depuis cette époque, Roman Polanski n’ayant jamais fait face à ses accusateurs, le dossier est donc resté ouvert, et ce serait un encouragement pour ceux qui préfèrent se défiler plutôt que d’affronter la justice.
    Je ne verrais aucun inconvénient à ce qu’il soit acquitté lors de son procès, je ne suis pas convaincu ni de sa culpabilité ni de son innocence, mais je suis convaincu qu’un procès équitable serait le mieux à même de le déterminer.
    Après on pourra objecter que la justice américaine ne garantit pas de procès équitable, et c’est effectivement une partie du débat, si certains s’opposent à son extradition, et ont cautionné cette fuite devant la justice américaine, c’est bien qu’ils doutent de son équité.
    A ce moment là il est vrai que l’on ne peut accepter son extradition, si on doute de l’équité du procès qui l’attend.
    Mais il ne s’agit pas là de parler de prescription mais de garantie de justice qui fait qu’un pays ne peut extrader un détenu vers un pays s’il doute de sa capacité à le juger équitablement.

    • Qui pourra objecter que la justice américaine n’offre pas de garantie de procès équitable. Quelle justice de quel pays garantit un procès équitable ? Nous tous, commentateurs plus ou moins mal informés tirons des conclusions . De quel droit nous permettrions nous de juger la justice de ce pays, qui, est-il besoin de le rappeler, est une démocratie. Si Polanski ne s’était pas senti coupable, d’abord il n’aurait pas plaidé coupable et ensuite il n’aurait pas pris la fuite. Quant à dire que son acte est une broutille, j’en laisse la responsabilité aux “grands esprits” qui considèrent qu’une célébrité , cinématographique, artistique, culturelle ou autre est hors des contingences des gens ” normaux ” , il est peut-être possible qu’ils ( les” grands esprits “) se considèrent eux mêmes comme intouchables? Allez savoir. Nous autres, petites gens, ne sommes probablement pas en mesure d’apprécier vraiment les faits et gestes des “grands esprits ” . Mais sans nous ils ne seraient rien.
      Donc, Polanski ou pas, la loi, même dans ce pays qu’on pourrait croire retardé selon quelques commentateurs, la loi donc doit être respectée. Yes you can !

  12. Il semblerait, en lisant les défenseurs outrés de Polanski, qu’il est convoité par les représentants d’une dictature ( de république bananière, moyen-orientale ou africaine,… le choix est vaste en cette période d’abondance de fin d’année ) afin d’avoir la tête tranchée, être pendu ou passer sur la chaise électrique ( le choix est large mais l’issue est courte ). Or, corrigez-moi si je me trompe, mais il est convoqué par la justice d’une démocratie reconnue tant par la France que par Suisse, afin de répondre d’un crime ( cessons les euphémismes ! ) dont il est accusé d’avoir commis sur son sol, et ce malgré sa célébrité et ses moyens qui lui ont permis jusqu’alors d’y échapper. Ne serait-ce pas les Etats-Unis qui nous donnent une leçon de démocratie ?

  13. Plusieurs zones d’ombre..
    Que faisait une jeune fille de 13 ans la nuit chez un quadragenaire, fut-il connu?
    Comment se fait-il que sa mere l’ait accompagnee et laissee la-bas sans se poser trop de questions?

    • La mère était probablement assez naïve de croire que le grand seigneur du cinéma Polanski était un parfait gentleman. Elle n’a vu que la belle façade. Peut-on la condamner pour cela? Peut-on condamner les parents qui avaient laissé leurs enfants chez le feu Marcel Marceau raté, à savoir le “grand Michael Jackson”??
      Ne renversez pas les rôles, s’il vous plaît. Pour finir, c’est Polanski la victime…
      Croyez-moi, vous pourriez laisser une fille de 13 ans chez moi et chez d’autres aussi sans que mon/leur cerveau se transforme en appendice du sexe.

    • Eh bien non! Aucune mere responsable ne laisserait son enfant en pleine nuit chez une personne etrangere, et encore moins chez une celebrite lorsqu’on sait que drogue, alcool et liberte sexuelle sont assez monnaie courante dans ce milieu.
      Je ne renverse pas les roles, je dis que les responsabilites sont partagees.

  14. Comme il est aisé de s’émouvoir du sort d’un tel personnage qui s’est rendu coupable de viol sur mineure en usant de drogue et d’alcool pour arriver à ses fins. Alors certes, les faits remontent à plus de 20 ans. Mais faites preuve d’un peu d’empathie et imaginez un instant que cela arrive à l’un de vos enfants. Nous souhaiteriez vous pas justice?

    Si on pardonne ses méfaits à Polanski, pourquoi pas à d’autres? N’oubliez pas que la justice est aveugle et ne devrait pas faire de différence entre les gens qui y sont soumis.

    Arrêtez de penser à Polanski et pensez plutôt à la victime qui a déjà tant souffert qu’elle préfère mm oublier !

    • Il ne s’agit pas d’un viol. Le rapport était consentant. Cette jeune fille de 13 ans avait déjà eu des relations sexuelles . Elle s’est rendu, seule, avec le consentement de sa mére dans cette villa sans que cette dernière s’en inquiète (?), elle s’est prêtée aux prise de vue en acceptant de poser en maillot sans sourciller et à appeler sa mère pour lui expliquer qu’elle souhaitait rester en la compagnie de Roman polansky. Je pense que Samantha fut plutôt victime de son ambition. Il serait idiot de comparé la nature de ce rapport avec le viol d’une jeune fille vierge sans expèrience. Samantha connaissait vraissemblablement le langage d’un regard masculin qui vous désire. J’en suis intimement convaincue. Cela reste un délit,;elle était mineure mais cela ne vaut certainement pas 30 années de prison. La presse devrait se sentir honteuse car vous êtes vous-mêmes victimes de son principal méfait; celui de salir pour mieux vendre. Et j’en ai été moi même victime car comme vous, je fus choquée, dans un premier temps des faits que la presse avait rapportés mais qui s’avèrent erronés. Je suis surprise des réactions que cette affaire succite. Tout le monde avait eu connaissance de cette affaire de moeurs avant que Mr Polansky traînait derrière lui avant qu’il ne soit arrêté. Et tout le monde Savait. Il était saluer et honoré. Tout le monde se rendait en salle pour voir le dernier Polansky. Que dire… . Je n’ai aucune raison d’aimer ou de détester Roman Polansky, je ne le connais pas mais j’aurai toujours un grand plaisir à re-regarder ” Tess” en attendant le prochain. En tant que maman, j’apporte mon soutiens à Emmanuelle, son épouse et mère de ses enfants.

    • Tennent’s
      Les charges retenues sont détournement de mineur!!! Vous savez lire ? Les charges pour viol ne sont pas retenues. Ca n’ a rien d’hypothétique que de penser que samantha avait un rapport de femme à la séduction plutot que celui d’une enfant … et personne ne la condame. Relisez sa déposition. Les faits ne sont pas beaux, et il a commis un délit, tout le monde en convient mais il ne mérite pas 30 ans de prison. Par ailleurs, R. Polansky n’a pas fait l’objet d’autres affaires de moeurs ou de pédophilie. Le débat étant axé sur une injustice. Je maintiens que cette peine est très lourde et injuste.
      C’est vous qui faites des hypothéses sur l’équité de son jugement et d’une vérité de 30 années de prison en réponse à une justice attendue.

    • Détournement de mineur n’implique pas des rapports consentants. Je ne fais aucune hypothèse, je pars du principe qu’un jugement pourra seul trancher, et je maintiens que dire que Samantha avait un rapport de femme à la séduction et non d’enfant reste un hypothèse difficilement acceptable à lire la déposition. Ne jugeons pas, laissons la justice le faire.

      Par ailleurs: où avez-vous lu que Polanski mérite 30 ans de prison? Il mérite un jugement comme toute affaire de détournement de mineur.

    • Mea Culpa,
      Il est vrai que Samantha n’a que récemment retiré la charge pour viol ce que j’ignorai, je le confesse . Les journaux de 20 h 00 sur Tf1 ne l’avait précisé (information capitale qu’ils auraient dû préciser). Un viol sur mineur nest pas un détournement de mineur. Ces faits remeontent à 30 ans, elle a récemment expliqué qu’elle estimait que Roman Polanski avait suffisemment payé de par son exil de trente ans, qu’elle lui pardonnait. Ces deux personnes se sont reconstruites, ont fondé chacun leur famille. pourquoi s’acharner à vouloir un procés dont elle ne veut plus et dont les faits remontent à 30 ans. Il a à ce jour deux famille brisées. Et ce n’est pas une insulte ou une injustice quand je dis que Samantha avait un rapport au sexe de celui d’une femme.sa déposition n’a rien à voir.

  15. Polanski ran away from a judicial system and that shows he does not respect the law. Polanski had sex with a 13 year old girl and that shows he does nopt respect children. Polanski is a good film producer but he is not a good citizen. He set a bad example for other people. For these reasons, he should be returned to USA. Those people who protect Polanski are saying that it is OK to make love to a 13 year old girl so perhaps they are paedophiles? They are also saying that it is OK run away from the law and to disobey the rules of society.

  16. Bonjour,
    Je répète quelques uns des propos que j’ai déjà ennoncés:
    – un vautour (ou plusieurs) veut se faire une jolie place au soleil, en s’acharnant sur Roman Polanski, homme de grand talent et mérite, qui a travaillé dur pour arriver à sa place qui est la sienne.
    -Il a été pardonné par la victime. Alors, qui a le droit de se prendre pour D’ ?
    – Je lui souhaite beaucoup de courage . Pour ma part, quand j’ai besoin de m’encourager, je me rappelle d’une chanson que ma mère m’a fait connaître pendant mon enfance: “Zug nicht keinmul as du guéist dem letzn veig “…

    • Bonjour,
      Le fait que Roman Polanski ait travaillé dur pour arriver à sa place ne le blanchit pas.
      Et le fait que sa victime lui ai pardonné (moyennant une grosse somme d’argent) ne le blanchit pas non plus.
      Polanski est coupable de détournement de mineur, et pour ce délit, le consentement (soit disant) de la mineure ne représente rien car elle n’est pas jugée responsable par la justice.
      Polanski est-il au dessus des lois, de la morale ? A-t-il le droit de faire ce qui est interdit pour le reste de la planète ?
      Ce soit disant acharnement médiatique contre lui est un leurre, cette affaire est médiatisée tout simplement parce que Polanski a eu droit à un traitement de faveur grâce à sa notoriété…
      Soutenir un tel acte, comme le fait BHL, c’est soutenir l’injustice et l’immoralité… mais naturellement ce n’est pas la première fois que BHL soutient l’injustice et l’immoralité…

  17. N’importe quoi cette interview, mais vraiment n’importe quoi. Je n’en crois pas mes yeux. Je ne peux pas croire ce qui est écrit c’est impossible. Nos soi-disant intellectuels sont des fous, des malades metaus déconnécté de la réalité et de la taison. D’abord cette incarcération n’es pas une honte quand on sait que pendant 30 ans Roman Polanski a fuit comme un lâche. Pour un philosophe vous avez oublié l’apologie de Socrate par Platon et ce que c’est que de répondre de ces actes peut importe ce qu’il en coute. Roman Polanski fuit mais les règles sont les règles et elle s’appliquent aussi perverses qu’elles soit dans des pays occidentaux qui sont soit-disant aussi des modèles de démocratie. La manière dont vous défendez- Polanski me dépasse et vous jouez son avocat médiatique de façon outrancière et zélée. C’est votre ami et honneur à vous de le soutenir quoi qu’il ait fait mais de là à essayer de défendre l’indéfendable il y a un pas ridicule de franchi. De nombreuses personnes ont des amis en prison pour des faits moins graves que ceux commis par Polanski et ils savent le mal des ces faits et soutiennent leurs amis en gardant à l’esprit le mal commis par cet amis mais visiblement pas vous. Et la façon d’user de la réthorique sans cesse et d’amadouer le public en parlant de chefs d’oeuvres cinématographiques, de telle sorte qu’on laisse penser qu’il est impossible d’emprisonner un génie du cinéma me dépasse…

  18. Polanski est une affaire qui emmerde la conscience par excellence. Les artistes, les hommes hors du commun n’osent pas le dire, mais l’humanité a le droit de protéger ses chefs d’oeuvres, ses exceptions et quand un homme comme Polanski, qui est un chef d’oeuvre à l’oeuvre inachevée ( Seule la mort ! ), est tiré par les pieds vers le sort du commun, on sait bien que c’est injuste de l’absoudre comme homme et il sait probablement encore plus l’injustice qu’il a commis, mais il a tant fait de beauté pour tous que ça peut figurer une forme de rachat et une injustice pour tous de ne pas racheter, car c’est nous priver du droit au chef d’oeuvre. Si on ne voit pas les choses comme ça, alors tant pis pour lui, pour nous, pour sa victime (qui a pardonné et que le destin exceptionnel de cet homme peut aider à sublimer cette médiocrité ). Si on ne pardonne pas, Polanski mourra avant sa mort et le chef d’oeuvre sera inachevé. Combien de péchés des grands hommes l’Histoire a effacé pour les voir grands ? Aucun ministre ne peut dire ça, mais la défense des intellectuels procède au fond de ce point de vue. Quand même, admettons qu’un petit moment dans sa vie il fut un vrai petit con, mais il y a un moment et toute une vie.

  19. L’acharnement d’un juge américain jouant sur les sentiments les plus vils du peuple US afin d’obtenir sa réélection, la bassesse de la justice suisse qui se réveille trente ans après pour des raisons qui ne doivent rien avoir de bien reluisant : on se croirait dans un film.
    Pauvre Polanski, tous ses accusateurs semblent avoir oublié le contexte des années 70, plus l’horrible assassinat de son épouse, Sharon Tate. La mineure d’alors a également retiré sa plainte, alors pourquoi s’acharner sur ce talentueux et courageux réalisateur ?. Pour satisfaire une hypothétique moral majority rendue enragée (et le mot n’est pas trop fort) par la victoire d’ Obama. Celà préterait à sourire si n’émergeait à nouveau le visage d’une Amérique que l’on aurait aimé voir disparaître avec la défaite de Bush

  20. Il n’aurait pas de frics, celà aurait moin de tapage.
    Pourquoi ne pas juger les massacres en Irac ?

  21. Que dire sinon la brutalité et la lacheté d’un système qui sans préavis vous stoppe comme cela 30 ans après sur un terrain “neutre”…certes tout cela est choquant, en revanche pourquoi en sommes nous arrivez là? qu’elle aurait été la position de BHL au soir de ce détournement de mineur? je pense que Polanski doit s’expliquer une bonne fois pour toute pour en finir et prendre enfin ses responsabilités face à ce geste nauséabond.Et arrêtons de donner au temps qui passe c’est air de pardon systématique eu égard au fait de préscriptions, ou de mémoires qui flanchent…

  22. Je partage l’avis de BHL, évidemment. Ce qui s’est passé au moment de cette arrestation, quand certaines “élites” socialistes ou autres ont rejoint la “France d’en bas” dans une même vindicte, une même hargne, une même stigmatisation du cinéaste qui “devait payer” pour son “crime” est tout simplement dégueulasse. Moi aussi BHL, j’ai un sentiment de mépris pour Luc Besson, qui, de surcroit, était un ami de la famille Polanski, je crois. Bref, chaque fois qu’il y a un combat à mener, vous êtes là et même si j’ai parfois des divergences politiques avec vous sur tel ou tel point de l’actualité française ou internationale, je salue votre courage, votre franc-parler et votre liberté d’esprit. Quant à Roman Polanski, que j’aime et que j’admire, j’espère qu’il va très vite être libre pour poussuivre son travail de cinéaste en tous points remarquable!

  23. En effet, au lieu de s’acxharner contre Roman Polanski pour des motifs plutôt déshonorants et pour lesquels il a été piégé selon des méthodes odieuses, il serait souhaitable que les dossiers des meurtriers les plus dangereux soient traités par la “justice” avec plus de diligence…
    D’autre part, cette mineure alors concernée est devenue une femme qui souhaite qu’on la laisse aussi vivre en paix. Ce dossier était classé, n’est-ce pas ? Alors, stop !!!
    Bref, je ne puis qu’approuver les arguments de B.H.L. dont j’admire tjrs autant la ténacité et l’engagement, quelle que soit la cause, “tjrs prêt “!
    Je suis en colère, en tant que citoyenne du monde, que d’autres sujets plus graves ne soient pas traités en priorité : maltraitance des femmes et des enfants, sort réservé aux sans-papiers, Afrique sacrifiée et la liste n’est pas exhaustive…
    Et que ceux qui jettent la première pierre soignent leurs turpitudes dissimulées sour des apparences trompeuses et pseudo-respectables.

  24. “il est fou, surréaliste, impensable, que, dans des pays où un meurtrier sort de prison au bout de vingt ans, on puisse remettre en prison quelqu’un pour un détournement de mineure commis il y a plus de trente ans”

    Toute est dit dans cette phrase de BHL. Le meurtrier a fait ses vingt ans, Polanski non, il a fui.

  25. Je suis de l’avis de BHL. C’est une honte de poursuivre Mr Polanski, 30 ans après, ça relève même de l’acharnement !
    Je salue surtout le courage de Mr Frederic Mittérand lors de son soutien à cet artiste. Je regrette que la principale concernée dans cette histoire, à savoir Samantha, ne soit pas davantage entendue… Etrange justice américaine… ! Et ce révoltant lynchage médiatique…
    En espèrant une issue rapide et heureuse pour Roman et sa famille.
    Courage !

  26. la justice doit ce faire et pour son bien a lui et pour le bien de sa victime Fuir n’a jamais permis a quiconque de se reconstruire pour lui, elle mais aussi pour leurs enfants qui aujour’hui en subissent les conséquences, les projectiles seront lourds a porter
    si c’etait mon mari je lui demanderai de se rendre a la justice au moins pour l’amour de ses enfants, si la justice ne se fait pas ils vont être marqués à vie
    qu’est ce qu’un père qui fui ?

    • Bonjour Chantal,

      De prime abord, on serait tenté de dire que vous avez raison. Reste à savoir de quelle justice on parle…

      Car dans “justice”, il y a “juste”. Dans les sens “adéquat”, “approprié”, “correct”, “équitable”, “fondé”, “honnête”, “impartial”, “intègre”, “irréprochable”, judicieux”, “justifié”, “légitime”, “mérité”, “moral”, “motivé”, “objectif”, “pertinent”, “propre”, “raisonnable”, “rationnel”, “rigoureux”, “sage” et “scrupuleux”.

      Or, je ne pense pas que tous ces synonymes de “juste” aient été rencontrés par le premier procureur quand, il y a plus de 30 ans, il remet en question un accord (avec les avocats de Polanski) faisant pourtant partie des us et coutumes de là-bas en matière de justice.
      Et il ne me semble pas non plus que tous ces synonymes de “juste” aient été rencontrés par cet autre juge quand, cette année, il ressort cette vielle affaire juste pour se faire élire.
      Pas sûr non plus que tous ces synonymes de “juste” aient été rencontrés lors du véritable traquenard tendu à Polanski par les autorités helvétiques.
      Il ne me semble pas non plus que tous ces synonymes de “juste” soient rencontrés dans la poursuite de cette affaire vieille de plus de 30 ans, alors même que les crimes de sang sont prescrits… après 30 ans, “justement”. Sauf, bien sûr, à prétendre qu’un viol soit un crime plus grave qu’un meurtre ou un assassinat…
      Enfin, Il ne m’apparaît pas que tous ces synonymes de “juste” soient rencontrés quand “on” passe outre du souhait exprimé par la victime elle-même de tourner la page…
      Bref, dans cette initiative malheureuse, perso, j’y vois très peu de “justice” et beaucoup de motivations assez glauques, finalement.

      Au passage, je salue l’indépendance d’esprit et le courage de BHL qui avait quand même pas mal à perdre dans cette prise de position et que rien n’obligeait à abandonner sa suffisance, son arrogance et sa morgue habituelles “juste” pour se ramasser quelques coups de bâton supplémentaires. 😉

    • j’apprécie votre réponse et je vous donne raison sur la justice qui est toujours injuste (suivant le camps ou l’on se trouve)….
      je ne ferais pas justice et ne plaide pas contre pollanski mais il me semble important que tout homme (et femme bien entendu) soit responsable de ses actes si ce n’est pour lui au moins pour ses enfants sinon ceux de la victime.
      je suis tres gêné par les propos qui sont mis a l’encontre de cette victime. Tellement facile d’accuser une enfant de 13 ans de dévergonder les pauvres hommes de 40 ans. a 13 ans il est normal que l’on ait enie de séduire mais les hommes ne peuvent ils donc pas se réfréner ? juger la mère pourquoi pas mais lui a 40 ans n’avait il aucunes conscience ?
      je connais et soigne des personnes victimes de ces actes (leurs enfants aussi) et je peux vous dire qu’elles vivent l’enfer dans le quotidien car ce n’est pas toujours facile de s’en sortir psychiquement même avec de l’argent et que l’histoire si elle n’est pas traité se répercute dans les générations aprés.
      S’il acceptait d’aller devant la justice et de se défendre, il a assez d’argent pour avoir de bons avocats. il pourrait se blanchir et permettre aux enfants des deux parties de porter une histoire familiale un peu moins lourde en conséquences.
      je ne le juge absoluement pas (je n’en ais aucun droit) mais je crois que si il assumait j’aurais beaucoup de respect pour lui mais qu’en est il ?

      quand à BHL je ne le soutiens pas dans cette démarche mais je le respecte par contre je ne respecte pas les ministres qui ont pris parti contre la justice d’un pays.

    • ma derniere reponse repondait a une phrase de votre commentaire “un vio est il aussi grave qu’un meurtre ? ” en aucun cas j’estime que roman Pollanski a fait un viol c’est réellement un détournement de mineur ce qui est totalement différent d’un viol mais n’es est pas moins un délit.

    • ” les crimes de sang sont prescrits… après 30 ans”: oui! mais lorsqu’il n’y a eu aucun recours pendant ces 30 ans (vous avez 70 ans et tout d’un coup, on vous demande “que faisiez vous le 27 décembre 1979; avez-vous un alibi?”..) Là ce n’est pas du tout le cas; les faits sont avérés, poursuivis et n’ont pas abouti uniquement du fait de la fuite de Polansky (que j’adore comme réalisateur, je le précise)
      ““on” passe outre du souhait exprimé par la victime elle-même de tourner la page”: je ne pense pas que vous ayez pu écrire ça sans vous renseigner un minimum; la victime a décidé de tourner la page contre monnaie sonnante et trébuchante… si c’était un quidam quelconque, elle aurait sans doute “exprimé” un autre souhait

  27. Si la justice n’est pas juste, changeons la justice mais c’est dommageable de la critiquer publiquement parce qu’ on aime la personne qu’elle ratrappe…

  28. Je ne suis qu’une simple citoyenne et je ne pense pas que pour soutenir Roman Polanski il faille appartenir au monde du cinéma ou des lettres. C’est pourquoi je suis tout à fait d’accord avec BHL. Bravo BHL de défendre Roman Polanski jusqu’à sa libération.
    Je ne comprends pas tous ces esprits chagrins qui trouvent que Roman Polanski doit être puni! Je leur conseille de lire le livre de Polanski «Roman» pour lequel à l’époque Bernard Pivot l’avait reçu dans son émission «Apostrophes» et de regarder le documentaire de Marina Zenovich «Roman Polanski: Wanted and Desired».
    En effet, même si je n’approuve vraiment pas ce que Roman Polanski a pu faire en 1977, je comprends pourquoi il s’est mis dans un tel guêpier et pourquoi il a fui les Etats-Unis…
    Ce qui me révolte le plus dans cette affaire c’est la manière dont s’est déroulé son arrestation et le lynchage médiatique qui s’en est suivi!

  29. Moralité: pour tous ceux qui ont commis un détournement de mineur, fuyez la justice. 30 ans plus tard, il se trouvera bien un BHL pour vous soutenir. Pour tous ceux qui sont emprisonnés parce qu’ils n’avaient ni les moyens ni la lâcheté de fuir leur jugement pour détournement de mineur, subissez ce sentiment d’injustice. Fallait faire des films les gars.

    • Où voyez vous un viol ?, la victime, de son propre aveu était consentante et a retiré sa plainte (non sans empocher une généreuse et peut-être méritée indemnité). Que savez vous des années 70, des articles de Guy Hocquengheim, des photos d’éphèbes nus dans “Libération”. De l’apologie des relations sexuelles avec des mineurs (au masculin) signée Michel Foucault. Savez vous ce qui se passait dans la Factory d’Andy Warhol ?

Les commentaires sont fermés.